Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Engie bientôt démembré ? L’ombre d’un plan Hercule pour le géant de l’énergie


de : Christian Jean
mardi 7 janvier 2020 - 16h57 - Signaler aux modérateurs

Rien de va plus au sommet du géant de l’électricité Engie. La direction bicéphale est en guerre et cela s’étale dans la presse financière. Isabelle Kocher, la directrice générale et première femme à occuper de telles responsabilités au sein d’un grand groupe français, serait poussée vers la sortie par le président d’Engie, Jean-Pierre Clamadieu. Les deux dirigeants ont pris la parole ces derniers jours afin de démentir les rumeurs d’un conflit. Pourtant, derrière cette guerre discrète, se cache des divergences stratégiques de taille. D’un côté Isabelle Kocher entend poursuivre le fort mouvement enclenché en faveur des énergies propres et de l’autre, Jean-Pierre Clamadieu se préparerait à une vente à la découpe pour faire bondir le cours de Bourse. Le nouveau monde contre l’ancien monde.

Jean-Pierre Clamadieu comme relais de l’Elysée ?

Diriger un groupe aussi important qu’Engie est une tâche ardue. Elle le devient plus encore dès lors que deux capitaines d’industrie doivent s’entendre dans un exécutif bicéphale. A peine plus d’une année après l’arrivée à la présidence de Jean-Pierre Clamadieu, ce dernier réclame la tête de la directrice générale, Isabelle Kocher. Les indices sont trop nombreux pour que le doute plane encore sur la situation tendue qui règne à la direction d’Engie. Le très bien informé Wansquare se montre direct puisqu’il qualifie Jean-Pierre Clamadieu de « pompier pyromane ». Le site révèle que ses proches et lui sont à l’origine des rumeurs relatives au possible départ d’Isabelle Kocher.

Les manœuvres les plus singulières sont mises en œuvre dans une guerre qui n’a officiellement aucun fondement selon les deux protagonistes. Personne ne veut être perçu comme celui qui aura tiré le premier, alors la météo officielle de la direction est au beau fixe. Cette légende trompe de moins en moins de monde, et il apparaît peu à peu que Jean-Pierre Clamadieu est à l’origine de la tempête. Le président nommé en mai 2018 grâce au soutien actif d’Emmanuel Macron aurait des ambitions personnelles, plus grandes encore, et se verrait bien récupérer en plus le poste de directeur général. Sa proximité avec Macron lui donne tous les espoirs. Il serait alors seul à la tête de l’entreprise et sans réel contrepoids grâce à un Conseil d’administration acquis à sa cause. Un alignement bien utile dû au puissant soutien de l’Elysée.

L’ambition est un trait commun aux dirigeants de cette envergure, mais derrière ce combat entre fortes personnalités, transparait deux visions irréconciliables de l’évolution d’Engie. L’inauguration de l’ère Kocher a été l’élément déclencheur d’une remise en question complète de la stratégie d’Engie. L’entreprise de plus de 150 000 salariés et au chiffre d’affaires de 60,6 milliards d’euros (2018) a entamé une révolution interne s’imposant comme un leader des énergies renouvelables et en se séparant de ses activités les plus polluantes. Le changement est réel et dépasse les discours traditionnels, de type greenwashing, destinés à des consommateurs plus vigilants.

Cette stratégie s’avère payante. Il est alors difficile pour le président d’Engie de tenir un discours différent depuis son arrivée en 2018. C’est ainsi que Jean-Pierre Clamadieu répète à longueur d’interview que la stratégie suivie est la bonne. Il n’en demeure pas moins qu’il veut la place d’Isabelle Kocher afin de tirer Engie dans un sens radicalement différent. L’homme se présente devant les micros comme un industriel passionné, alors qu’il fait jouer la fibre financière une fois les portes closes. Le discours réservé aux initiés n’est pas pour déplaire au président Macron d’autant plus qu’avec un Etat actionnaire à hauteur de 23 % du capital d’Engie, de belles performances sur les marchés sont synonymes de rentrées fiscales en hausse.

Un président d’Engie et ses projets peu appréciés en interne

Jean-Pierre Clamadieu veut mettre le cours d’Engie sur orbite. Avec l’achat de 20 000 actions au prix de 13,25 euros l’unité, il espère bien faire fructifier son pactole. En ligne de mire, le cours de 30 euros par action comme en 2010. Jean-Pierre Clamadieu triplerait presque sa mise – soit près de 500 000 euros – en un claquement de doigts, mais pas sans problème pour l’entreprise et ses salariés.

Les envolées rapides et spectaculaires en Bourse ne s’obtiennent généralement que par des cessions d’actifs. Concrètement, Engie est exposé à un dépeçage en règle comme EDF a été menacée par le plan Hercule. L’objectif est toujours le même : vendre des actifs chers pour générer rapidement du cash et montrer la profitabilité de l’entreprise aux actionnaires. EDF a, pour le moment, échappé de peu à cette logique mortifère, mais la menace pèse lourdement sur Engie. Avec Jean-Pierre Clamadieu possiblement seul décisionnaire, l’avenir du groupe ne laisse pas vraiment place au doute. La course au profit (personnel) fera loi pour celui qui dont la rémunération en 2017 a été de 5,2 millions d’euros et de « seulement » 2,4 millions d’euros en 2018. La vente d’actions gonflées artificiellement permettra de combler une partie de la différence entre ces deux années.

A moins que les syndicats ne parviennent à stopper cette machine infernale. Début décembre, le syndicat CFE Energie a mis les pieds dans le plat en dénonçant le risque d’une « vente à la découpe » des activités gazières d’Engie « dans le seul but de doper le cours de Bourse de l’action ». La stratégie de Jean-Pierre Clamadieu est cousue de fil blanc et ne peut qu’inquiéter les salariés et leurs représentants. La Fédération Chimie Energie CFDT explique que « Les rumeurs sur le départ de la directrice générale du groupe Engie Madame Isabelle Kocher amplifient les inquiétudes des salariés du groupe Engie ». C’est pourquoi le syndicat demande à être reçu par Emmanuel Macron.

L’ombre du président est omniprésente dès lors que Jean-Pierre Clamadieu entre en scène. En 2018, le coordinateur central de la CGT chez Engie regrettait que le choix de Clamadieu ait été imposé à l’ensemble du groupe : « bien entendu, des rumeurs insistantes circulaient depuis fin janvier sur Jean-Pierre Clamadieu et de son côté l’Etat ne faisait plus mystère de son choix (…) Le Conseil d’administration a simplement voté comme on lui demandait de le faire ». Un Conseil d’administration aux ordres de l’Etat avec des administrateurs de la trempe du financier franco-australien Ross McInnes dont la seule politique pourrait être résumée ainsi : « toujours plus de libéralisme, toujours moins d’Etat et d’emplois ».

Si Isabelle Kocher assure que « démanteler et vendre Engie par appartements » n’entre pas dans le champ des possibles, la mise sur la touche de la directrice générale changerait singulièrement la donne. Isabelle Kocher peut compter sur le soutien des salariés qui, comme le souligne le JDD, a bénéficié d’une standing ovation lors d’une convention il y a quelques jours. Les jeux ne sont pas encore faits, mais il serait temps de jouer cartes sur table et d’officialiser un avis de tempête inquiétant pour le groupe, ses salariés et l’industrie française dans son ensemble. Des milliers d’emplois sont dans la balance et l’Etat ferait bien de se montrer moins prompt à privilégier les profits rapides au détriment de l’appareil industriel et de l’avenir social.



Imprimer cet article





Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
2 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
2 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45
Ségolène.
mercredi 15 - 16h38
de : L’iena rabbioso
10 commentaires
Grève des avocats : préserver une certaine idée de l’accès au droit
mercredi 15 - 14h41
Quand l’argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets - Basta !
mardi 14 - 23h22
de : Christian DELARUE
Pour ceux, qui n’auraient pas compris les dangers : « RETRAIT » DE L’ÂGE PIVOT = FAKE NEWS ?! (ET IL Y A PIRE !) (vidéo)
mardi 14 - 18h51
de : nazairien
11 commentaires
Info-tour dans l’ouest : Contre l’agriculture industrielle et son monde - Free The Soil !
mardi 14 - 16h20
de : Free The Soil
Manif animée à Brest
mardi 14 - 14h28
de : azard
10 commentaires
Aboutir.
lundi 13 - 19h37
de : L’iena rabbioso
13 commentaires
Liberté pour Ahmad Sa’adat, Georges Abdallah et tous les prisonniers palestiniens !
lundi 13 - 16h18
de : Jean Clément
Mutilés pour l’exemple : une marche pour ne pas oublier
lundi 13 - 10h05
2 commentaires
C’est la Saint Carlos Ghosn
lundi 13 - 09h00
de : Hdm
La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
dimanche 12 - 21h09
de : Christian DELARUE
5 commentaires
KANAKY - Sur les traces d’Alphonse Dianou
dimanche 12 - 15h20
de : Ernest London
Édouard Philippe et Laurent Berger nous prennent-ils pour des imbéciles ?
dimanche 12 - 11h42
3 commentaires
60 milliards d’euros de dividendes distribués aux actionnaires en 2019 : record historique atteint en macronnie. CQFD :
dimanche 12 - 11h21
de : JO
Acte 61 Paris, convergence des luttes : violents affrontements, place de la République et ailleurs (vidéos) (
dimanche 12 - 00h36
de : nazairien
3 commentaires
Retraites : le spectacle syndical en marche !
samedi 11 - 23h16
de : Lepotier
3 commentaires
Saint Nazaire 11 Janvier : Convergence des luttes : beaucoup de monde pour un samedi matin
samedi 11 - 15h29
de : nazairien
7 commentaires
Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.
vendredi 10 - 23h37
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA RETRAITE... ET LE BONHEUR TOUT DE SUITE !
vendredi 10 - 18h57
de : Nemo3637
[Vidéos] Paris, jeudi 9 janvier la police s’est déchaînée
vendredi 10 - 18h25
de : jean1
2 commentaires
CHOQUANT ! Les brutes de Macron ont encore fait pleuvoir des coups !
vendredi 10 - 15h22
de : JO
Mouvement social cherche grève reconductible
vendredi 10 - 08h34
3 commentaires
Pour 2020, mobilisons nous pour nos retraites ! Exigeons le retrait du projet de loi !
jeudi 9 - 23h49
de : Christian DELARUE (Conv SP)
2 commentaires
’Du Gabon à la Russie’ au Théâtre de l’Almendra, Rouen
jeudi 9 - 21h30
On recherche des "prostitués" : Qui veut conduire les voitures radars qui sillonneront la Bretagne ?
jeudi 9 - 18h41
de : nazairien
PETITION POUR LE RETRAIT DU PROJET DE RÉFORME DES RETRAITES
jeudi 9 - 17h39
Manifestation retraite, et défense des acquis sociaux, convergence des luttes : Saint Nazaire 9 Janvier 2020
jeudi 9 - 12h48
de : nazairien
3 commentaires
belloubet vs castaner
mercredi 8 - 19h48
de : jean1
2 commentaires
Si vis bellum para bellum.
mercredi 8 - 17h49
de : L’iena rabbioso
3 commentaires
Blessée par un tir de LBD « ma vie est sur pause depuis un an »
mardi 7 - 17h16
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La mort, ce n’est pas plus communiquer, c’est ne plus être compris. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite