Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !


de : Christian DELARUE
dimanche 12 janvier 2020 - 21h09 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !

Ce qui devait arriver arriva ! Sans surprise pour beaucoup ! Ce ne fut pas le 10 janvier mais le samedi 11 après "l’abandon de l’âge pivot" , abandon à comprendre comme une fake news (lire Maxime Combes sur Mediapart)

Globalement il y a désormais risque d’un retour à "Hégémonie du capital et droitisation idéologique".

XX

suite de : Retraite : Syndicalisme contre bloc bourgeois.

Ou le syndicalisme de fin 2019 début 2020 était vu nettement comme de masse et de classe, et nullement "du stylo" et "modéré". Globalement il y a désormais risque d’un retour à "Hégémonie du capital et droitisation idéologique" (avec plus de répression ) alors que se construisait une "contre-hégémonie par un processus de démocratisation par en-bas", ie par les luttes des classes populaires et sous mobilisation des syndicats.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Retraite-a-points-Syndicalisme-contre-bloc-bourgeois

I - CFDT et bloc bourgeois

La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois ! A dire vrai, sa direction ne l’a jamais quitté . Mais sa tâche foncièrement hypocrite est de donner le change.

* Deux mots sur syndicats et bloc social : La position des syndicats est décisive dans la formation d’un bloc social. Plus le syndicat est perçu spontanément et massivement par les salariés mais aussi par les experts (historiens du mouvement ouvrier) comme "modéré" ou "recentré" (Pierre Cours-Salies) et plus il participe au bloc élitaire, au bloc d’en-haut, au bloc bourgeois autour du 1%, classe dominante bicéphale. On dit qu’il s’agit d’un syndicalisme d’accompagnement social du néolibéralisme. C’est dans la pratique des 35 dernières années que l’on lit cette définition pas nécessairement dans les documents d’orientation.

* Partage des tâches, un jeu de rôle. Le gouvernement de droite ou de "fausse gauche" (PS) met en place les mesures économiques néolibérales sources de mécontentements au sein du peuple-classe et le syndicalisme d’accompagnement social se charge d’insérer des amendements au projet de la classe dominante pour que le bloc fasse bloc mieux soudé . L’idéologie de soumission aux intérêts de la haute finance est in fine décisive mais l’apparence de la lutte à son importance. Le jeu de rôle est un jeu de société qui a son importance pour cimenter idéologiquement un bloc des riches et moins riches. Relire aussi le Grand Hornu de George Labica sur le rôle de l’idéologie comme ciment.

II - La CFDT de la mi-janvier 2020 est dans son rôle.

La CFDT, à Paris ou en province, n’était guère restée dans un syndicalisme d’opposition à Macron et ce pour le simple fait qu’elle était favorable à une retraite universelle à points, mais un dispositif différent de celui de Macron-Philippe. Le problème c’est que ce n’est pas la CFDT qui va imposer sa version, soit disant « bonne » . Elle ne pourra qu’avaliser la version de Macron-Philippe moyennant ce qu’elle nomme à chaque fois une « conquête » et qui correspond en fait à ce que le gouvernement veut bien céder à la rue, aux grévistes et aux autres syndicats qui eux ne cèdent pas si aisément ou jamais.

La CFDT - sa base comme sa direction - doit persuader le monde du travail salarié, hommes et femmes, de toute origine, nationaux ou résidents, qu’elle agit pour la défense des intérêts matériels et moraux de ce monde, soit plus de 80% du pays. Ils et elles font globalement ce qu’ils peuvent en ce sens, mais dans le cadre d’une orientation générale qui place la négociation au coeur du dispositif. On peut écrire des pages et des pages d’orientation, c’est la négociation qui est la marque, la pierre de touche.

Mais , la CFDT n’est pas le seul syndicat à négocier . C’est évident. Pour autant la négociation n’est pas l’entièreté du paysage syndical. Les autres syndicats de FO à la CGT en passant par Solidaires ou FSU s’emploient eux aussi, effectivement, à négocier. Mais la négociation n’est pas pour eux l’essentiel de l’orientation et de la pratique syndical. Ils mobilisent pour refuser les projets du MEDEF et du gouvernement, main droite de l’Etat.

Pour le reste il faut distinguer la direction et la base mais aussi les différents secteurs.

La CFDT - sa direction surtout - montre depuis longtemps, bien qu’elle ait pu avoir jadis, il y a longtemps maintenant, « un passé porteur d’avenir » (Pierre Cours-Salies) un profil de « syndicaliste du stylo », profil qui se dédouble d’une part de « syndicat prêt à signer » et d’autre part de « syndicat refusant les grèves et les manifestations » .

Pour sa base, les choses sont plus compliquées et fonction des exigences des travailleurs et travailleuses ainsi que des rapports de force du moment tant du côté direction d’entreprise que du côté des autres syndicats. Elles pratiquent, soit un syndicalisme de lutte différent de la direction, soit un « syndicalisme du stylo » bien dans la ligne confédérale, soit un va-et-vient entre ces deux positions.

La CFDT va donner des alibis aux "chiens de garde" du système capitaliste qui vont aboyer désormais contre les autres syndicats . En allant plus loin il y a risque de répression pour les uns (celles et ceux qui continuent la lutte) et avantages indus pour les autres.

III - Le 1% a besoin pour former un bloc social d’une hypocrisie systèmique

Cela passe par un décalage voir une contradiction entre le discours et les pratiques. Je reprends ci-dessous des propos écrit il y a plus de 30ans, en 1986, par Patrick TORT dans « Etre marxiste aujourd’hui » :

"Il devrait être depuis longtemps admis au titre d’une vérité première que dans une démocratie libérale, une politique de droite - quelle qu’elle soit - ne peut se passer d’un discours de gauche, suivant un précepte tacite et très politique, justement, qui enseigne que la dynamique des démocraties à structure inégalitaire soucieuses de persévérer dans leur être est, précisément, la promesse d’égalité. Tel est le piège, infiniment retissé de la République bourgeoise, par exemple.

L’opposition entre discours de gauche et politique de droite a donc toute les chances de n’être qu’une formule à courte vue si l’on convient du fait que l’on doit plus sérieusement reconnaitre à sa place la réalité d’une combinaison fonctionnelle, d’un principe opératoire d’association.

Que signifie cette opposition dans le langage de ceux qui l’articulent ? Elle signifie, une fois débarassée de l’aspect « populaire » qui la rapporte à l’opposition simple entre les paroles et les actes (constat d’un désaccord entre eux, d’où accusation d’hypocrisie politique), que la tonalité égalitariste des discours et des déclarations d’intentions politiques entre en contradiction avec un mode de production, une économie et une société gérés d’une manière inégalitaire, et requérant simultanément un effort continué de séduction du patronat et de la classe capitaliste. En d’autres termes, il s’agit de faire percevoir une antinomie entre un discours politique « marqué à gauche », discours à forte polarité éthique, et d’autre part une pratique politique dictée en fait par des options économiques libérales entrainant d’inévitables convergences avec les attitudes objectivement droitières (soumission prioritaire aux « exigences » du marché). Or si l’on se montre conséquent avec le principe suivant lequel une démocratie libérale repose sur la combinaison très concertée de pratiques économiques et politiques inégalitaires, et d’un discours politique prometteur d’égalité, l’opposition s’efface sous la complémentarité et l’on ne peut plus prétendre fonder sur elle une critique spécifique et sérieuse du réformisme. L’accusation d’hypocrisie est elle-même hypocrite, car elle feint de ne pas voir que c’est à la démocratie libérale toute entière qu’elle s’adresse, et non spécifiquement à la « social-démocratie » réformiste. Il est clair que la ruse de toute politique libérale consiste à persuader ceux qui doivent l’être que l’économie travaille tendanciellement à l’égalitarisation de la société. Nul ne pourrait en, en démocratie défendre le libéralisme s’il n’affirmait qu’il porte en lui la source d’une redistribution sans cesse plus égalitaire. Dans une démocratie libérale, le grand mensonge politique est précisément la promesse d’une société plus juste comme conséquence de l’expansion.

L’analyse correcte eût été de dire qu’il y a en effet, chez les socialistes, « cohabitation » normale d’un discours politique « de gauche » et pratique politique de droite, comme il se doit dans la gestion politique d’une démocratie libérale, qu’elle soit gouvernée par la droite ou par la gauche réformiste. in - « Etre marxiste aujourd’hui » p126

Le passage était déjà cité ici : Démocratie libérale et hypocrisie : une combinaison nécessaire - Christian Delarue - Attac 35 Ille et Vilaine https://local.attac.org/35/dossiers-147/dossiers/Alterdemocratie/1-Democratie-liberale-et

IV - Vivre debout pour une société libérée le plus possible de l’emprise du capital !

Les autres syndicats - sauf UNSA probablement - vont nécessairement continuer la lutte pour une société qui tienne compte des intérêts de toutes les classes sociales sauf ceux du 1% qui tend lui à faire scission, à s’isoler de la société par sa richesse financière et patrimoniale élevée (parenthèse altermondialiste).

Faire société, ce n’est pas que se préoccuper uniquement et hypocritement des classes moyennes qui pourraient se présenter comme "gagnantes" ou des "inclus" - terminologie changeante mais qui visent toutes à soumettre les individus qui n’ont rien à gagner collectivement aux politiques "classistes" de destructruction de l’Etat social mais qui peuvent parfois, plus que d’autres, "s’accommoder" - à des fins carriéristes (lutte des places) - du "travaillisme" (soit le "faire travailler plus ceux et celles qui travaillent déjà"). Or ces politiques classistes, néolibérales, réactionnaires, régressives, participent, avec le discours tenu, de la formation du "bloc dominant" et dont les partis politique de droite et de la "fausse gauche" (PS) sont les relais avec le MEDEF.

Il est évident qu’il faut continuer. L’abandon de l’âge pivot est une fake news.

Le 14 janvier 2020 en grève avec manifestation. Et même, toute la semaine aux dernières nouvelles !

Christian Delarue

syndicaliste et altermondialiste rennais

NEOLIBERALISME : UN BLOC SOCIAL des gagnants et des forts | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/020120/neoliberalisme-un-bloc-social-des-gagnants-et-des-forts

JPEG - 16.9 ko
lutte


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
13 janvier 2020 - 00h45 - Posté par nazairien

Le "garçon de café" mal rasé, a bien compris et son berger lui servira à rien

« Nous allons aller au bout » de la réforme des retraites, a affirmé le Premier ministre dimanche 12 janvier au soir sur France 2, en appelant à la « responsabilité » ceux qui veulent poursuivre la grève et en estimant qu’« il fallait parfois utiliser la force pour ramener l’ordre ».

https://fr.sputniknews.com/france/2...



La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
13 janvier 2020 - 01h14 - Posté par Christian DELARUE

Catherine Perret, secrétaire confédérale CGT : Grève la semaine prochaine (pas que le 14 janv)

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/130120/catherine-perret-cgt-greve-la-semaine-prochaine


La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
13 janvier 2020 - 01h14 - Posté par nazairien

Edouard, nous pisse dessus et nous dit qu’il pleut, et il ose prononcer le nom de gardien de la paix" , en parlant de ses "hordes de mercenaires barbares" .

💬 📺 "Il faut parfois utiliser la force pour ramener l’ordre, et il ne faut pas en avoir peur", répond Edouard Philippe sur les violences policières. Le premier ministre rappelle qu’on peut aussi les qualifier de "gardien de la paix"

https://twitter.com/franceinfo/stat...



La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
13 janvier 2020 - 01h49 - Posté par jicé

Le scénario était déjà écrit bien avant ! Et la CFDT a accompagné déjà toutes les précédentes réformes des retraites.

La CFDT n’a été créée que dans l’objectif de social-démocratiser et démarxiser la gauche française. Dès l’arrivée de la gauche du programme commun la création de la fondation Saint-Simon se fait avec la coopération d’intellectuels conseillers ou proches de la CFDT tels pierre Rosanvallon , jacques Julliard ou plus tard Edmond Maire.

La fondation s’est dissoute après l’échec de la réforme des retraites de Jupé en 1995.

On ne s’étonnera pas de retrouver sous Sarkozy dans la commission Attali un ancien dirigeant de la cfdt Laskar. La commission prévoyait un système universel à points avec 11 Milliards d’économie.

Le rapporteur de la Commission était Macron !

Quand on regarde l’histoire sociale des 40 dernières années et le suivi des anciens dirigeants de la CFDT dans les salons de la bourgeoisie on ne s’étonnera plus du comportement de la CFDT et de la complaisance de nos médias à son égard



La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
14 janvier 2020 - 22h50 - Posté par Christian DELARUE

1) A propos de "droitisation idéologique pro-finance" , ajoutons à pro-financiarisation la capitalisation des retraites à commencer par le 10 % d’en haut, puis on descend (diffusion) avec en outre, côté syndicats, favoritisme individuel pour les serviles au néolibéralisme et financements "cadeaux" aux syndicats (fédérations cfdt) se trouvant partie prenante du bloc dominant autour du 1% et, de l’autre côté, plus de répression pour les syndicats opposés à ce bloc , autre côté que l’on peut aussi corrompre





FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
4 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637
Petite revue des armes de la police
lundi 20 - 10h47
de : jean1
Contre la répression antisyndicale : rassemblement de soutien à Anthony
dimanche 19 - 18h38
de : CNT Relations-médias
LA DESINDUSTRIALISATION TUE
dimanche 19 - 07h52
de : jodez
Marche et Festival ADAMA RENDEZ-VOUS le samedi 18 juillet !
samedi 18 - 13h26
de : La vérité pour Adama
2 commentaires
Com. Commun Bayonne : MRAP - SOS Racisme La haine raciste ne peut être la réponse à la barbarie d’un crime abominable
vendredi 17 - 20h57
de : Ch Delarue (antiR)
2 commentaires
Le monarque face aux Gilets Jaunes aux Tuileries !
jeudi 16 - 16h26
de : joclaude
Venezuela : La production d’essence reprend grâce au soutien iranien
jeudi 16 - 11h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite