Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Coronavirus : L’Ecrivain Philippe PASCOT se confie et dénonce !


de : JO
jeudi 26 mars 2020 - 14h22 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 118 ko

Coronavirus : Macron et le gouvernement sont en train de « sacrifier le peuple français », selon Philippe Pascot

Par Fabien Buzzanca

Emmanuel Macron fait face à la plus grave crise de son quinquennat. Avec un bilan dépassant les 1.000 morts, la France souffre fortement de l’épidémie de coronavirus. Le confinement devrait être prolongé sous peu, aggravant davantage les conséquences économiques et sociales. Le Président est-il à la hauteur ? Pas pour l’écrivain Philippe Pascot.

« Nous sommes en guerre. » NDLR : Après les guerres militaire et économique, et voici la 3ème. la guerre sanitaire !

C’est la mine sévère et le ton grave qu’Emmanuel Macron s’était présenté à la Nation le 16 mars dernier afin d’annoncer le confinement du pays. Répétant à plusieurs reprises que la France était « en guerre » contre l’épidémie de coronavirus, le locataire de l’Élysée s’est placé dans les chaussures du général de Gaulle. Avec quel succès ? Si l’on en croit le dernier baromètre mensuel Le Point-Ipsos, le chef de l’État a séduit : +14 points en un mois pour une cote de confiance qui s’établit à 44% d’opinions favorables, presque son plus haut niveau atteint en juin 2017, juste après son élection (45%).

​Mais Emmanuel Macron est également sous le feu des critiques d’une partie de l’opinion, à l’instar d’Édouard Philippe, son Premier ministre, et d’autres membres du gouvernement. Leur sont notamment reprochés leur manque d’anticipation face à une crise sanitaire responsable désormais de plus de 1.000 morts dans l’Hexagone.

« Non seulement Macron n’est pas à la hauteur, mais il est au troisième sous-sol. Aujourd’hui, les autorités improvisent au jour le jour, car ils ne savent pas quoi faire. Ils déclarent une chose un jour et une autre le lendemain. Ils sont en train de sacrifier le peuple français », lance l’écrivain et soutien des Gilets jaunes Philippe Pascot. Il se dit « très en colère », car des gens « meurent » autour de lui.

D’après le dernier bilan rendu public le 24 mars par le ministère de la Santé, la France compte 22.302 cas de contamination au Covid-19 et 1.100 personnes sont décédées de la maladie, un chiffre qui ne comprend que les morts à l’hôpital. Martin Hirsh, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a tiré le 25 mars la sonnette d’alarme sur France info :

« Hier en Ile-de-France, nous avons passé le cap des 1.000 patients graves pris en charge dans les réanimations des hôpitaux », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Dans mes interventions précédentes, je savais devant moi que j’avais une visibilité d’une semaine sur la capacité d’en prendre davantage. Là, j’ai une visibilité de trois jours. »

« On a besoin de toutes les équipes, de tous les personnels, qu’ils soient volontaires ou qu’on fasse appel à la réquisition », a lancé Martin Hirsh, qui dit désormais craindre un risque d’« épuisement » et demande des « milliers de personnes supplémentaires ».

« La France, au contraire d’autres pays, ne met pas en place de dépistage à grande échelle. De plus, les autorités savent pertinemment que les hôpitaux ne sont pas prêts à faire face à une épidémie de masse et qu’il n’y a pas assez de masques. En politique, gouverner c’est prévoir. Apparemment, ceux qui nous dirigent ne sont pas au courant », peste Philippe Pascot.

Pour le moment, se faire dépister relève du chemin de croix. Afin de ne pas surcharger les services de santé, les tests concernant le covid-19 sont réalisés en priorité sur les patients à risque. « Ce n’est pas du tout systématique », expliquait récemment à nos confrères de Capital l’infectiologue François Bricaire, ancien chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris. Bientôt des dépistages à grande échelle ?

« Pour être clair, ce n’est uniquement en cas de suspicion de forme sévère du virus, ou bien pour préciser un diagnostic qui émet des doutes au médecin que la personne sera passera le test », ajoutait le médecin.

​Le 24 mars, le conseil scientifique sur le Covid-19 a rendu un avis consultatif. Le confinement pourrait être prolongé jusqu’à la fin avril. « Le confinement est actuellement la seule stratégie réellement opérationnelle, l’alternative d’une politique de dépistage à grande échelle et d’isolement des personnes détectées n’étant pas pour l’instant réalisable à l’échelle nationale », ont expliqué les experts. Le dépistage massif de la population reste cependant un scénario envisagé.

« Je rappelle que les membres du gouvernement se font dépister alors que c’est un luxe pour la population. Qui sont ces gens qui se servent avant le peuple ? », s’interroge Philippe Pascot.

Du côté de l’économie, qui souffre dans des proportions catastrophiques de cette crise, l’exécutif a fait plusieurs annonces. C’est ce 25 mars qu’entrent en fonction les prêts à taux préférentiels garantis à hauteur de 300 milliards par l’État et BPI France.

Destinés aux entreprises, ils ont pour but de soutenir les trésoreries en cette période difficile. Toujours ce 25 mars, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé l’adoption de 25 ordonnances, un record sous la Ve République, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. « C’est l’urgence sanitaire qui anime tous les esprits aujourd’hui, mais c’est aussi, et ce sera de plus en plus, un choc économique, un choc social : nous ne sommes qu’au début de la crise », a lancé le locataire de Matignon.

Parmi les mesures-chocs : un aménagement temporaire du droit du travail afin de « permettre l’organisation d’une véritable économie de guerre dans les secteurs vitaux et sous conditions », d’après Édouard Philippe. En d’autres termes : « les entreprises pourront déroger temporairement et avec des compensations ultérieures aux durées maximales du travail et aux règles de repos hebdomadaire et dominicale », a précisé le Premier ministre.

Concernant les petites entreprises, en première ligne face à la crise, le gouvernement a annoncé « la création du fonds de solidarité doté d’un milliard d’euros », notamment à destination des « très petites entreprises, microentreprises et indépendants ». « Cela ne suffira pas. Et l’on met 300 milliards pour les entreprises, mais que donne-t-on au peuple ? à quoi sert-il d’aider les entreprises si les citoyens ne peuvent plus consommer ? Aujourd’hui, tout est bloqué. C’est avec ce plan que le gouvernement pense sauver l’économie ? », s’exaspère Philippe Pascot, pas convaincu par l’arsenal dégainé par le gouvernement.

« Une fois que les entreprises vont être à genoux, qui va venir les racheter dans le cadre d’un libéralisme effréné ? Une fois la crise terminée, des pays dominants comme les États-Unis vont venir racheter des entreprises françaises en difficulté, comme nous l’avons vu avec Alstom. Ce sera le résultat de la politique mise en place par monsieur Macron », prévoit-il.

Le 25 mars, Emmanuel Macron était en visite à Mulhouse, dans le Haut-Rhin. La ville se situe dans une région particulièrement touchée par l’épidémie de coronavirus et accueille un hôpital militaire de campagne, érigé à proximité de l’hôpital de Mulhouse, totalement saturé par un grand nombre de malades.

​Pour Philippe Pascot, le Président devrait avoir d’autres priorités : « Il est urgent de fournir des masques et de mettre en place un système de dépistage à grande échelle. Je connais personnellement des gens atteints du coronavirus que l’on n’a pas gardés à l’hôpital et que l’on a renvoyés chez eux, peste-t-il avant de poursuivre :

Mais qu’est-ce que c’est que ces consignes ? Vous avez des personnels soignants sans masques, tout comme des policiers qui pourtant effectuent des contrôles. Mais quelle est cette politique ? »

Quant à savoir si cette crise est de nature à infléchir la politique du gouvernement, l’écrivain, soutien des Gilets jaunes, n’y croit pas une seconde :

« Il ne fera aucun virage. Il est bien trop imbu de sa personne. D’après les informations que m’ont fournies quelques amis, il est surnommé “Napoléon” dans les couloirs du pouvoir. L’empereur ne se remettait pas en cause. Il est incapable d’écouter un avis divergeant. »

En attendant, la crainte monte en flèche chez les Français. D’après un sondage Elabe diffusé le 25 mars, 73% des Français estiment que le pays n’est pas prêt face au coronavirus. Pour près de 9 Français sur 10, la propagation du virus est un motif d’inquiétude. C’est six points de plus en une semaine.

https://fr.sputniknews.com/opinion/...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Coronavirus : L’Ecrivain Philippe PASCOT se confie et dénonce !
26 mars 2020 - 16h06 - Posté par azard

Pour imposer une mesure désagréable c’est l’Europe qui impose ou bien l’Allemagne fait ceci.
En matière de test du Corona , les allemands font à 500.000 tests/semaine d’où 198 décès à ce jour.
https://www.ouest-france.fr/sante/v...
Macron lui multiplie les apparitions.






Coronavirus : à Hautmont, une aide-soignante mise à pied pour avoir interpellé sa direction
mardi 7 - 19h44
de : azard
COVID-19 : Les responsables devront payer !
mardi 7 - 16h44
de : JO
Sois confiné et tais-toi !
mardi 7 - 16h27
de : Claude Janvier
La campagne 7 avril 2020 « Notre Santé n’est Pas à Vendre » - Réseau européen
mardi 7 - 00h17
de : Christian DELARUE (Conv SP)
1 commentaire
TRAVAIL SALARIE : ne pas dépasser la dose prescrite (35H)
lundi 6 - 21h01
de : Christian DELARUE
Journal de confiné (6).
lundi 6 - 18h54
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
La réponse de Cuba au coronavirus fait honte aux autres pays
lundi 6 - 15h40
de : JO
CHINE : durant l’Hommage aux morts du Covid19, BFM TV en manque de respect !
lundi 6 - 15h16
de : JO
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
lundi 6 - 07h48
de : Ernest London
CES PSEUDOS JOURNALISTES MAIS VRAIS ABRUTIS ...
dimanche 5 - 18h39
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Monsieur le Président, je lutte pour vivre et vous faites de moi, de Nous Français-infectés-cloîtrés des fantômes !
dimanche 5 - 18h14
de : Emily Geirnaert
La CAF t’informe...
dimanche 5 - 18h09
de : Najet
Journal de confiné (5).
dimanche 5 - 16h37
de : L’iena rabbioso
Les trois causes psychologiques de la crise du coronavirus : déni, suffisance, irresponsabilité
dimanche 5 - 14h14
de : jean1
Communiqué unitaire du 2 avril. La situation sanitaire de la France est grave !
dimanche 5 - 11h27
de : JO
Que se passe-t-il au Brésil ? A suivre !
dimanche 5 - 11h15
de : JO
COVID-19 : LA MACRONIE BIENTÔT DEVANT LES TRIBUNAUX ? (video)
dimanche 5 - 09h52
de : JO
FEU AU CENTRE DE RÉTENTION (Janvier – Juin 2008)
dimanche 5 - 07h11
de : Ernest London
Journal de confiné (4).
samedi 4 - 18h28
de : L’iena rabbioso
Campagne pour la libération immédiate de Georges Abdallah !
samedi 4 - 17h21
de : Jean Clément
CUBA : Tout le pays dispose de tests rapides pour détection du Covid-19
samedi 4 - 16h09
de : JO
Coronavirus : stock de médicaments pour quelques jours ?
samedi 4 - 15h55
de : JO
Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée
samedi 4 - 15h35
de : JO
Covid-19 : la crise économique qui vient
samedi 4 - 08h02
Postier·es sans masques, éditeurs sans scrupule
vendredi 3 - 18h45
de : Les Confiné·es
Journal de confiné (3).
vendredi 3 - 18h39
de : L’iena rabbioso
UN PNEU MON’NVEU...
vendredi 3 - 12h36
de : Mickael Wamen
1 commentaire
La Défense russe réagit aux articles critiquant l’aide de Moscou à l’Italie !
vendredi 3 - 11h58
de : JO
LQR : La propagande du quotidien
vendredi 3 - 09h37
de : Ernest London
Journal de confiné (2).
jeudi 2 - 22h04
de : L’iena rabbioso
Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat
jeudi 2 - 18h55
de : Yann Philippin, Antton Rouget et Marine Turchi
CORONAVIRUS : PAS DE CONFINEMENT POUR LES FRAIS BANCAIRES ...
jeudi 2 - 15h11
de : Mickael Wamen
Covid-19 des médecins Cubains en Bretagne ?
jeudi 2 - 13h06
de : Gael
Le jour d’avant, C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 2 - 10h28
de : Hdm
1 commentaire
Exemplarité et police : Se (re)tenir ou se lâcher !
mercredi 1er - 19h51
de : Christian DELARUE (MRAP)
Des nouvelles de la région rennaise
mercredi 1er - 18h12
de : jean1
CORONAVIRUS, RIEN N’EST TROP GROS POUR LA CLASSE ORDURIÈRE...
mercredi 1er - 17h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Coronavirus : Mais nous(La CHINE) on voit clair, HEIN/HEIN !
mercredi 1er - 14h46
de : JO
1 commentaire
Journal de confiné (1).
mercredi 1er - 12h09
de : L’iena rabbioso
Aérien, grande distribution, courrier, transports, les salariés tombent comme des mouches
mercredi 1er - 08h02

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite