Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ou va notre CGT


de : jodez
dimanche 14 juin 2020 - 06h18 - Signaler aux modérateurs

Où va notre CGT ?

Associée par l’histoire aux plus grands succès de notre classe ouvrière, notamment aux avancées sociales et démocratiques de 1936, 1945 et 1968, intimement liée aux résistances du monde du travail lors des dernières décennies, partie prenante de tous les combats patriotiques, antifascistes, antiracistes, anticolonialistes, féministes, internationalistes et anti-impérialistes du XXe siècle, la CGT reste la principale référence des travailleurs qui gardent au coeur les vertus du syndicalisme de classe et de masse, associant ce que Benoît Frachon appelait après la charte d’Amiens la “double besogne” : défense au quotidien des conditions de vie des travailleurs et visée hautement revendiquée d’une société débarrassée de l’exploitation capitaliste.

Or, le moins qu’on puisse dire est que, malgré certains engagements courageux mais ponctuels qui vont rarement à leur terme dans la pratique, la Confédération CGT s’est désormais bien éloignée du syndicalisme de classe et de masse pour “coller” de manière délétère et mortifère au “syndicalisme rassemblé” derrière un Laurent Berger qui est à la fois le chef de file de la CFDT et le président en titre de la CES qui accompagne toutes les contre-réformes maastrichtiennes : privatisations en cascade, casse des retraites solidaires et par répartition, compression de la dépense publique, destruction du code du travail, des statuts, du CDI et des conventions collectives, délocalisations et désindustrialisation ; tout cela s’effectue au nom d’un “dialogue social” fictif qui n’est que l’habillage des régressions édictées par l’UE, par le MEDEF et par les euro-gouvernements successifs à leur dévotion.

Alors que la CES a ignoré et méprisé les luttes des camarades cégétistes contre les deux lois « Travail » successivement inspirées par Macron, que Berger a poignardé dans le dos les luttes de la SNCF, d’EDF, d’Air France et de Renault, que la CFDT a soutenu toutes les contre-réformes scolaires et universitaires, qu’elle a porté la contre-réforme de l’indemnisation du chômage et qu’elle a directement inspiré la maléfique retraite par points (comme Nicole Notat avait inspiré le plan Juppé en 1995…), voilà que sans le moindre mandat de la confédération et des bases CGT, Philippe Martinez vient de signer un texte qui est en rupture totale avec les traditions combatives de notre organisation syndicale.

Ce texte, cosigné par l’ensemble des syndicats français réformistes affiliés à la CES (UNSA comprise) et appuyé par la confédération allemande DGB, chef de file européen du syndicalisme euro-réformiste de collaboration des classes, approuve sans réserve la proposition Merkel-Macron que la Commission européenne lève auprès des marchés financiers un emprunt européen qui serait ensuite ventilé par la commission entre les “régions européennes” sinistrées par la crise sanitaire, tout en sommant les pays membres de l’UE, donc également leurs syndicats, de s’aligner sur la demande franco-allemande d’emprunt en se réclamant, comme d’ordinaire, de l’introuvable notion d’ “Europe sociale”… Or, pour ne prendre qu’un exemple, c’est de Bruxelles que sont venues depuis 2010 plus de 60 injonctions exigeant des pays membres de l’« Union européenne » de réduire leurs dépenses de santé !

Tant par la qualité hautement compromettante de leurs signataires que par son contenu, ce texte CGT-CFDT-UNSA-FO-DGB – qui suscite déjà fort justement de vives réactions d’instances combatives de la CGT – est hautement dangereux et condamnable. Tout d’abord, il fissure le front des organisations syndicales françaises qui venaient de combattre ensemble, contre la CFDT et sans le moindre appui des syndicats allemands, la contre-réforme des retraites ; il fait du jaune en chef Laurent Berger le chef d’orchestre français et européen du syndicalisme d’euro-accompagnement. Alors qu’il faut préparer toute la CGT à combattre les innombrables mesures réactionnaires que Macron, l’UE et le MEDEF prennent ou s’apprêtent à prendre pour réduire les conquêtes ouvrières, tailler dans l’emploi industriel, parachever les privatisations et les mesures de précarisation, le texte franco-allemand place directement la CGT en appui de Macron et également de Merkel, l’orchestratrice continentale de l’euro-austérité et de l’étranglement financier des petits pays (souvenons-nous de la manière barbare avec laquelle a été traitée la Grèce !). Dans la continuité du traité d’Aix-la-Chapelle du 22 janvier 2019, ce texte “syndical” franco-allemand valide l’abandon total de souveraineté économique et budgétaire (après celui de la souveraineté monétaire en 1992 à la suite de l’adoption du traité de Maastricht) de la France et des autres pays puisque l’emprunt européen accroîtra notre dépendance à l’égard des marchés financiers d’une part, de la Commission européenne d’autre part, tout en contournant l’État-nation français et en renforçant la concurrence financière entre euro-régions françaises calquées sur le modèle fédéraliste allemand. Et il est bien évident que pour recevoir cette prétendue “manne financière”, les régions concernées joueront sur le moins-disant social et environnemental, tandis que la République française, sommée de s’endetter, devra s’engager à rembourser sans avoir aucun regard sur l’emploi des sommes empruntées servant à accroître la “dette souveraine” française, ainsi que les déséquilibres territoriaux français, déjà ravageurs.

Ajoutons que ce texte ne dit mot (et pour cause !) de la nécessité d’annuler la pseudo-“dette souveraine” prétendument “due” aux capitalistes internationaux par la France, ni du rééquilibrage indispensable des échanges à l’intérieur de l’UE (un seul pays ayant autant d’excédents commerciaux que l’ensemble des autres ont de “dettes” !), ni de la manière dont l’euro, calé sur le mark et sur les intenables “critères d’austérité” de Maastricht, mine l’économie des pays d’Europe méridionale et orientale… En outre, le texte franco-allemand reste plus que muet sur les énormes dépenses militaires que la France et l’Allemagne consentent actuellement pour mettre en place une “armée européenne” destinée à guerroyer contre le peuple russe sous la conduite de l’OTAN.

Bref, il est inimaginable qu’au nom de la CGT, Philippe Martinez ait pu signer un communiqué qui, objectivement, constitue à la fois une trahison sociale à l’encontre des salariés français (et allemands) et une trahison tout court à l’égard de la souveraineté et de l’unité indivisible de la nation française, sans même parler du mépris pour les autres peuples d’Europe dont témoigne cette méthode social-impérialiste privilégiant l’”axe franco-allemand”. On ne saurait davantage tourner le dos aux traditions à la fois anticapitaliste, patriotique, internationaliste et anti-impérialiste de la CGT, dont on doit rappeler qu’elle a constamment combattu l’Europe supranationale du capital, s’opposant notamment à la Communauté Européenne de Défense (1954), le Traité de Maastricht (1992) et la « Constitution européenne » (2005).

On ne saurait non plus se tromper davantage de partenariat international en prenant appui sur la CES, cette courroie de transmission de Bruxelles et du patronat européen, alors même que la Fédération Syndicale Mondiale, que la CGT a contribué à créer et à laquelle elle a très longtemps adhéré, n’a cessé de soutenir nos luttes sur des bases de classe internationalistes.

C’est pourquoi, nous, militants de base de la CGT dans différents secteurs,

soulignons la gravité et l’extrême illégitimité de cette déclaration cosignée par Philippe Martinez et alertons solennellement que si cette orientation n’est pas au plus tôt dénoncée par la confédération et/ou par un maximum de structures syndicales de la CGT, fédérations, branches, UD et UL, sections d’entreprises, simples militants et vétérans, ce sont la raison d’être et l’unité même de la CGT qui sont menacées à court et à moyen terme avec d’énormes conséquences négatives pour le monde du travail et pour notre pays ; nous nous félicitons de la multiplication de premières réactions à cette forfaiture syndicale de la part des cheminots CGT, de fédérations, de la CGT-Energie de Paris, d’UR, d’UD et d’UL, ainsi que du Front syndical de Classe (FSC).

Devant la gravité de la situation, avant que la confédération finisse par acter une mutation syndicale européiste et contre-réformiste imposée d’en haut qui achèverait de diviser, de dénaturer et de détruire, voire de déshonorer, la C.G.T., nous adjurons toutes celles et tous ceux qui veulent reconstruire une CGT combative, unie, de classe et de masse, anticapitaliste et anti-impérialiste, totalement indépendante de Macron, de Berger, de l’UE et du MEDEF, à se rencontrer au plus tôt et à s’exprimer ensemble, y compris dans la perspective de fixer une ligne offensive sur le plan des méthodes de lutte et des thèmes revendicatifs (construire le « tous ensemble en même temps » jusqu’au blocage du profit capitaliste pour l’abrogation de l’ensemble des contre-réformes patronales, macronistes et maastrichtiennes, pour la reconstruction des services publics, la reconstitution du secteur public industriel et bancaire indispensable au “produire en France”) en cessant toute allégeance envers le syndicalisme jaune et social-maastrichtien représenté en France par la CFDT, et en Europe par la CES et par le DGB

Ce n’est pas nous, syndicalistes de classe, qui nous exprimons rapidement, tous ensemble et en même temps, contre les euro-dérives réformistes, voire contre-réformistes d’un certain appareil confédéral, qui nuirons à l’unité de la CGT : c’est au contraire si nous laissons ces tendances destructives s’affirmer, sans rencontrer de contre-attaque interne suffisante et en disposant du triple appui public de Berger, de la CES et de la DGB qu’il faudra craindre le pire pour l’efficacité, l’unité et l’honneur de notre CGT de classe.

Bernard, syndicaliste CGT retraité du Livre Gilliatt, syndicaliste CGT des transports de voyageurs Jo Hernandez, ancien syndicaliste CGT EDF et ancien secrétaire UD CGT Tarn Thomas, syndicaliste CGT dans la fonction publique Anna, syndicaliste CGT Métallurgie Damien, syndicaliste CGT Métallurgie



Imprimer cet article





La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
2 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite