Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Sur les manifs anti-pass : entre interrogations et doutes, entre accords et désaccords.

de : Philippe Poutou / NPA
mercredi 25 août 2021 - 15h09 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Au fil des manifestations, depuis 5 semaines, le mouvement anti-pass continue de se renforcer. Nous sommes nombreuses et nombreux à gauche y compris chez les anticapitalistes et plus largement dans les milieux militants du mouvement social à être partagé-es et sceptiques.

JPEG - 48.1 ko

Y participer ou pas, soutenir ou s’en démarquer ? Résultat, partout, au sein des organisations comme dans les familles, entre collègues, entre voisins et entre amis, on a des différences d’appréciation qui débouchent parfois sur des disputes et des choix différents. Et parfois même fusent des accusations ou insultent, les plus sévères étant du genre « collabo » ou « complotistes », etc...

Ces manifestations sont clairement la traduction d’un profond mécontentement populaire, légitime, contre un gouvernement archi-discrédité et contesté. Entre refus de l’autoritarisme et des lois liberticides, entre ras le bol des mensonges et fouttages de gueule du pouvoir et colères contre les reculs sociaux.

Alors ça bouge, ça proteste, ça se mobilise, et c’est tant mieux. Mais tout n’est pas si simple. Car le climat actuel est bien marqué par une confusion des esprits et des idées, marqué par une droitisation de la société, même une extrême-droitisation, par un affaiblissement de la conscience collective, par une sorte d’individualisme.

Dans les manifs d’ailleurs, l’anti-macronisme et l’opposition au pass sanitaire se mélangent avec l’opposition au vaccin, contestant parfois la dangerosité du virus et les moyens d’y faire face, dénonçant ce qui est considéré comme une “dictature sanitaire”, revendiquant une « liberté » dont on peut avoir du mal à comprendre le contenu.

Le gouvernement a tellement menti, sa politique a été si incohérente et si stigmatisante et méprisante envers la population que tout devient contestable, confus, y compris l’épidémie et la nécessité d’une politique sanitaire.
Alors comment faire quand nous sommes opposé-es au pass sanitaire mais pas au vaccin qui malgré ses limites nous semblent être un moyen important de protection collective, comment faire quand nous dénonçons la politique de surveillance et de répression mais que nous sommes pour une campagne de vaccination et pour la reconstruction d’un service public de santé qui sensibilise, informe, soigne l’ensemble de population, notamment les plus démunies et fragiles ?

Et puis comment faire quand des groupes d’extrême-droite, des milieux fascisants appellent ou participent aux cortèges, donnant parfois le ton avec des slogans complotistes, entretenant et renforçant le flou et le n’importe quoi ? Nous n’avons aucun point commun, aucun intérêt à manifester avec les courants politiques réactionnaires.

Alors quoi faire quand on sait que ces manifs sont de fait un lieu de contestation sociales et politique, contre le pouvoir, contre une société de contrôle, autoritaire et répressive ?

La faiblesse de la gauche et des organisations syndicales ou associatives complique la situation. Il devient très difficile d’influencer dans le sens de la contestation anticapitaliste, de contrecarrer les aspects rétrogrades, de favoriser au contraire une politisation large et une conscience collective, solidaire, pour redonner de la force au mouvement social et pour changer le rapport de force.

Le problème nous est posé clairement depuis la mi-juillet.

La rentrée de septembre devrait être cruciale. Après le mouvement des gilets jaunes, avec ce nouveau mouvement de colère populaire, avec les nombreuses résistances et mobilisations qui ont lieu au fil des mois, avec le niveau de colère ou de mécontentement qui existe, une riposte profonde doit être possible. Il faut la construire, l’organiser.

La crise sanitaire amplifie la crise sociale et démocratique, la crise du monde capitaliste. Elle donne des raisons supplémentaires pour discuter de l’urgence d’agir. Et malgré toutes les difficultés actuelles, malgré un rapport de force défavorable, malgré la confusion ambiante, notre problème c’est de trouver collectivement les moyens d’intervenir dans cette mobilisation tout en se demandant comment elle va évoluer.

Des camarades du Npa notamment mais pas seulement, ont tenté et tentent encore, dans certaines villes, de regrouper les forces militantes quand elles existent, de la gauche politique, syndicales ou associatives, de faire des réunions pour construire un pôle unitaire sur des bases clairement anticapitalistes ou au moins de gauche radicale, de regrouper notre camp social. On a besoin ensemble de reprendre confiance en nous et reprendre des forces pour agir et retrouver une dynamique militante à l’opposé trop souvent d’une sorte de résignation ou d’anesthésie inquiétante.

Quoiqu’il en soit, de ces manifs ou de ce qu’il y aura ensuite, il faudra trouver des solutions pour changer la donne, pour coordonner et faire converger, pour aider à préparer une riposte d’envergure si nécessaire.

Philippe Poutou
16 août 2021


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Sur les manifs anti-pass : entre interrogations et doutes, entre accords et désaccords.
25 août 2021 - 15h30 - Posté par Thomas

Dans la course aux vaccins ARN, il faut absolument que toute la population soit vacciné avant la fin de l’année quand arrivera l’autorisation du vaccin classique franco-autrichien. Voilà une des raisons du PASS. Après ils vont peut-être s’intéresser aux médicaments qui soignent et il y en a des efficaces s’ils sont donnés à la place des 3 dolipranes et des 8 jours de confinements.



Sur les manifs anti-pass : entre interrogations et doutes, entre accords et désaccords.
25 août 2021 - 16h04 - Posté par Bellaciao

Quels traitements sont efficaces svp ?


Sur les manifs anti-pass : entre interrogations et doutes, entre accords et désaccords.
25 août 2021 - 18h01 - Posté par Pedro

Le remdesivir est évidemment à proscrire. L’efficacité de l’artemisia, de l’azithromycine, de l’hydroxychloquine, de l’ivermectine, etc... est contestée mais avec les conflits d’intérêts, la puissance du Big Pharma pour qui c’est la vaccination ou rien, les traitements ne l’interessant pas, comment savoir ? Quoiqu’il en soit, il est aberrant qu’un gouvernement interdise à des médecins de prescrire. Cela s’est il déjà vu ?


Sur les manifs anti-pass : entre interrogations et doutes, entre accords et désaccords.
26 août 2021 - 11h28 - Posté par Bellaciao

"""comment savoir ? Quoiqu’il en soit, il est aberrant qu’un gouvernement interdise à des médecins de prescrire""

 :) :) :)
super la réponse !!!

En voilà une autre :

À ce jour, seuls trois traitements sont recommandés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) : la dexaméthasone, le tocilizumab, et le sarilumab.


Sur les manifs anti-pass : entre interrogations et doutes, entre accords et désaccords.
26 août 2021 - 16h43 - Posté par Pedro

Le moins que l’on puisse dire est qu’on en fait pas énormément de publicité.


Sur les manifs anti-pass : entre interrogations et doutes, entre accords et désaccords.
27 août 2021 - 23h32 - Posté par Chantal Mirail

Comment pouvez-vous nous abandonner, vous, NPA, vous, syndicats et nous laisser seulEs défiler et hurler ?
Nous sommes dans la rue depuis des semaines, en plein été. Même sur nos lieux de vacances nous cherchons et trouvons où manifester et nous sommes nombreux et partout dans les grandes villes et dans les petites villes de campagne. Et nous ne sommes qu’un cri : liberté. Ce ne sont plus les manifs bon enfant où l’on papote, nous sommes portéEs par le désespoir, le découragement (injuriéEs quotidiennement, excluEs de la culture, du sport, nous et nos enfants) mais nous sommes portéEs aussi par l’espoir de ce monde que nous défendons. Oui nous sommes anticapitalistes car nous savons que le pass sanitaire n’est qu’un moyen de soumission et de division pour faire passer les plus rétrogrades des mesures néo libérales. Mais enfin camarades pouvons nous ignorer que la gestion de la santé depuis 20 ans (T2A) est avant tout économique ? Que cette vaccination de masse enrichit les labos ? Que la Guadeloupe et la Martinique, victimes il y a peu du scandale du chlordécone subit aujourd’hui des mesures de coercition néocoloniales et racistes inouies ? Comme pour les gilets jaunes, nous sommes dans une période historique : ne laissez pas passer le train de la résistance !!!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
Délit de solidarité Mimmo Lucano
dimanche 24 octobre
de Barolo
Les vieux fourneaux repartent en lutte
vendredi 22 octobre
de reporterre
Corrélation et Bavardagealité
vendredi 22 octobre
de François GÉRALD
La Fabrique des fake news
vendredi 22 octobre
de François GÉRALD
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite