Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Londres résignée


de : Philippe Marlière
mercredi 17 août 2005 - 15h37 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 13.5 ko

de Philippe Marlière Maître de conférences en science politique à University College London (université de Londres)

"Esprit du Blitz", "réaction de défiance" : laissons cette romantisation obscène aux commentateurs paresseux. Depuis les attentats terroristes des 7 et 21 juillet, deux sentiments prédominent à Londres : la peur et la résignation. La comparaison avec le précédent madrilène est tentante.

Tout comme la Grande-Bretagne, l’Espagne avait initialement envoyé des troupes en Irak. Dans les deux cas, cette intervention militaire avait été décidée malgré l’opposition d’une majorité de la population des deux pays.

Certes, le rejet de la guerre avait été encore plus virulent en Espagne qu’en Grande-Bretagne. Il faut aussi se souvenir que José María Aznar avait fini par exaspérer les Espagnols en assénant, à tort, que les attentats étaient l’œuvre de l’ETA. Son comportement avait provoqué une manifestation gigantesque contre le gouvernement et sa défaite dans les urnes quelques jours plus tard. Même si l’on tient compte des différences entre les deux pays, il n’en reste pas moins que l’absence de réaction des Britanniques peut surprendre.

Dès le 7 juillet, M. Blair s’est efforcé de dépolitiser les attentats-suicides. Il refuse depuis catégoriquement de reconnaître que la présence britannique en Irak ait pu en partie motiver les attentats de Londres. Selon lui, ces actes auraient été causés par une « idéologie totalitaire anti-occidentale ». Leurs auteurs chercheraient à déstabiliser « nos valeurs et notre mode de vie ». Ces actes terroristes ont pourtant été perpétrés par des « Britanniques-musulmans » ; des individus relativement bien intégrés et issus de familles stables.

L’explication culturaliste fournie par Tony Blair n’est donc pas convaincante. Elle ne permet pas de comprendre les biographies accidentées de ces individus : l’intégration communautaire et religieuse certes, mais aussi un rapport longtemps positif aux « valeurs britanniques ». Leur conversion à un islam fondamentaliste est souvent survenue après des pratiques « impures » (alcool, drogues, petite criminalité). Dans certains cas, elle a accompagné des trajectoires sociales respectables (éducateur dans une école pour l’un, diplôme d’université pour l’autre). Comment des hommes évoluant dans un environnement plutôt favorable ont-ils pu commettre de tels actes ? Le premier ministre se garde bien de poser une question aussi cruciale qu’embarrassante.

En dépit des efforts déployés par le gouvernement, les principaux partis politiques et la majorité des médias, la thèse culturaliste a été écartée par une série d’interventions issues de l’Establishment. Il y eut d’abord le rapport de Chatham House (ex-Royal Institute of International Affairs) qui a souligné que l’invasion de l’Irak avait « renforcé Al-Qaida » et que les liens étroits qu’entretenait la Grande-Bretagne avec les Etats-Unis compliquaient la lutte anti-terroriste.

Un mois avant les attentats, le Joint Terrorism Analysis Centre - une dépendance de MI5, les services de sécurité et d’espionnage - avait averti le gouvernement que les événements en Irak constituaient un terreau de radicalisation terroriste en Grande-Bretagne. Dans un sondage publié dans The Guardian après le 7 juillet, 64% des Britanniques estimaient que Tony Blair était « beaucoup » ou « un peu » responsable des attentats-suicides. Seul Tony Blair - ou presque - considère aujourd’hui que les attentats de Londres n’ont rien à voir avec la présence britannique en Irak. En réalité, il n’a pas le choix. S’il reconnaissait que les deux sont liés, il lui faudrait alors admettre qu’il s’est trompé sur l’Irak, un pas qu’il ne franchira jamais.

Lorsqu’il fut reconduit à Downing Street en mai, la majorité des médias et du public voyaient en Tony Blair un leader « affaibli ». Depuis le 7 juillet, bien que tenu indirectement responsable des attentats, on salue son action politique. Comment rendre compte d’une telle contradiction ? Il est probable que dans une période de danger, le peuple britannique fasse spontanément bloc autour du gouvernement. La politique reprendra son cours lorsque la menace de nouveaux attentats semblera écartée. Cela pourrait expliquer le silence quasi-général qui a suivi la bavure de la police qui a abattu un innocent dans le métro. Une approche psychologisante dressera le type-idéal de l’homo britannicus : passif, peu exigeant, affrontant avec stoïcisme l’adversité, le fameux British stiff upper lip.

Le politologue évitera le terrain marécageux des stéréotypes nationaux et se concentrera sur des facteurs politiques tangibles. Il se penchera sur le champ politique britannique et observera les forces politiques en présence. Il notera que l’ensemble des médias britanniques - pour la plupart des critiques impitoyables du premier ministre - applaudissent aujourd’hui avec emphase son action. Plusieurs journalistes sont allés jusqu’à célébrer sa « stature churchillienne » ! A gauche, Respect, une coalition anti-guerre emmenée par l’ex-député travaillliste George Galloway, a tenté de briser le consensus national. Elle a insisté sur le lien de causalité entre la guerre d’Irak et les attentats de Londres.

Ce message n’a eu que peu d’impact car il est porté par un rassemblement peu crédible, qui va de l’extrême-gauche trotskyste à des groupes musulmans pour la plupart réactionnaires. La thèse culturaliste du premier ministre a été reprise sans état d’âme par les deux institutions les plus conservatrices du pays (avec la monarchie) : le parti travailliste et les syndicats du TUC. Le parti libéral-démocrate s’est noyé dans une critique par trop subtile et ambivalente de la politique irakienne de M. Blair. En conséquence, sa position anti-guerre est devenue inaudible. A droite, les conservateurs ont continué de surenchérir le discours droitier et sécuritaire du premier ministre le plus atlantiste de l’histoire britannique.

Une majorité de Britanniques considère que Tony Blair est le principal responsable de leurs malheurs actuels. Pourtant, ce sentiment ne s’accompagne pas d’un mouvement de révolte semblable à celui des Madrilènes. Cette apparente contradiction est explicable sur un plan politique. De fait, la résignation affichée par nombre de Londoniens est éminemment politique. Ceux-ci se rendent compte que leur opposition démocratique à la guerre d’Irak n’aura servi à rien. Ils savent aussi qu’aucune des grandes formations politiques et syndicales ne va articuler et relayer leur opposition à la politique blairiste.

Ils lisent des quodidiens nationaux qui poursuivent à travers cette question leurs combats partisans habituels (The Guardian - centre gauche - ne perd jamais une occasion de célébrer un leader travailliste ; à droite, la presse tabloïde se réjouit du discours musclé de M. Blair sur la sécurité et à l’égard des demandeurs d’asile). Le décalage entre les attentes populaires et l’offre politique est énorme. Il incite le public à l’attentisme, voire à la résignation. Cette inaction n’est pas synonyme d’apathie ou d’indifférence. Elle est le produit du système institutionnel britannique : une démocratie sans choix politique. La « troisième voie » blairiste - de fait, voie unique - triomphe à ce prix.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Londres résignée
18 août 2005 - 14h53

Les Londoniens vont-ils pouvoir se protéger du froid cet hiver ? Les vêtements amples ne sont-ils pas propices à la dissimulation de bombes ? C’est en tous cas ce qu’affirme la police.
Dans ces conditions, les plus frileux doivent s’attendre à faire le vide dans le métro.
Une foule angoissée peut rapidement céder à la panique. Des incidents sont donc à craindre.
JiPi






A Lyon, la grève se durcit chez General Electric
mardi 24 - 17h36
La Commission européenne met fin aux indemnités de licenciement en Belgique avec une trouvaille juridique
mardi 24 - 09h54
de : Bruno Schmitz
Etats-Unis : Même les morts chez les Pauvres sont encore trop chers !
lundi 23 - 14h59
de : joclaude
1 commentaire
ISLAM, MUSULMAN, VOILE : Pas d’essentialisme, mais triple critique maintenue
dimanche 22 - 23h24
de : Christian Delarue
6 commentaires
Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !
dimanche 22 - 16h43
Non à l’acharnement contre Jean-Marc Rouillan
dimanche 22 - 16h36
de : CNT relations medias
Les Gilets Jaunes et la loi Sécurité Globale (Video) !
dimanche 22 - 14h49
de : joclaude
Racisme post-colonial et intégrismes religieux (I)
vendredi 20 - 22h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Appel aux autorités françaises à favoriser la paix au Haut-Karabakh
vendredi 20 - 20h47
de : Christian Delarue
La communauté internationale doit assurer l’exercice du droit à l’autodétermination du Peuple sahraoui
vendredi 20 - 20h39
de : Christian Delarue
Stop EDF Mexique refusons la transition énergétique coloniale !
vendredi 20 - 18h33
de : AMASSADA
L’EMPRISE, un concept critique de l’intégrisme
vendredi 20 - 17h19
de : Christian Delarue
2 commentaires
Communiqué de presse de la C.G.T.
jeudi 19 - 15h41
de : joclaude
Médicos cubanos - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 18 - 21h33
de : Hdm
Contrôles ciblés à Pôle emploi pendant le confinement
mercredi 18 - 19h16
LES ANGLES MORTS DE CLÉMENTINE AUTAIN
mardi 17 - 20h24
de : Christian DLR
5 commentaires
Voté au Sénat : Recul de l’âge légal de la retraite à 63 ans !
mardi 17 - 15h02
de : joclaude
2 commentaires
Marwan Muhammad, une plateforme inclusive des intégristes musulmans
lundi 16 - 20h32
de : Christian Delarue
7 commentaires
Contre la loi de "sécurité globale"
lundi 16 - 17h19
de : CNT relations médias
« La faiblesse de la croissance impose la sortie du capitalisme »
lundi 16 - 15h59
Crise du coronavirus aux États-Unis. 90 000 emplois supprimés dans le secteur aérien
lundi 16 - 15h22
de : nazairien
partage avec Edgar Morin
lundi 16 - 09h26
de : jean1
3 commentaires
MRAP :Menaces sur les droits et les libertés : la protestation monte
lundi 16 - 09h21
de : Christian Delarue (CN du MRAP)
La pudeur ou l’enfermement des religions abrahamiques
dimanche 15 - 13h59
de : Christian Delarue
1 commentaire
ICEBERG RACISTE et INTEGRISME
samedi 14 - 19h41
de : Christian Delarue
3 commentaires
Bolivie : Discours du vice président David Choquehuanca pour l’investiture du président Luis Arce
samedi 14 - 15h29
de : nazairien
Mickaël Wamen : Ce qui se passe chez Bridgestone, c’est exactement le scénario qui était écrit d’avance.
samedi 14 - 13h22
de : Mickaël Wamen
Comment l’épidémie de Covid-19 est redevenue "hors de contrôle" en Italie
vendredi 13 - 17h43
de : nazairien
5 commentaires
J.L. Mélenchon : Je veux éradiquer la pauvreté !(video)
vendredi 13 - 14h36
de : joclaude
Loi liberticide
vendredi 13 - 11h33
de : pierrot
COVID 19:Voici le lien afin de visionner le film documentaire "Hold up"
vendredi 13 - 11h32
de : joclaude
J.L.Mélenchon : son côté Humaniste ne le quitte pas !
vendredi 13 - 11h08
de : joclaude
2 commentaires
Point sur le Covid-19 : « Les aides financières aux commerces ne font que décaler les faillites »
jeudi 12 - 17h05
de : joclaude
1 commentaire
La laine de verre
jeudi 12 - 00h52
de : jy.D
L’avidité au temps du covid - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 11 - 19h38
de : Hdm
Covid-19 : l’activité partielle rétablie pour les personnes vulnérables
mercredi 11 - 15h11
MACRON MET LES LYCÉENS AU GARDE-À-VOUS
mercredi 11 - 10h40
de : joclaude
Affaire Vincenzo Vecchi : nouveau pourvoi en cassation pour extrader le militant italien, installé dans le Morbihan
mercredi 11 - 10h26
France : avec un coût salarial de 185 millions d’euros, le gouvernement Castex est le plus cher de la Vème République
mercredi 11 - 09h56
de : jean1
Amérique Latine, ce n’est pas l’empire qui gouverne !
mardi 10 - 16h44
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite