Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
de : Le Yéti
mardi 25 octobre 2005 - 13h58 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires
JPEG - 18.1 ko

Le Yéti

Ce matin très tôt, trois hérons jaillirent du marais qui borde le fleuve, pour se laisser porter un instant par les courants d’air chaud. Le soleil levant embrasait le ciel et les roseaux que l’automne commençait à jaunir.

Dans les grands arbres, une chouette effraie hurla une dernière fois de plaisir avant de s’en retourner dormir. Dites-moi, mais dites-moi ce qui m’a pris, à cet instant précis, d’aller appuyer sur le bouton de la radio !

Le tumulte du monde submergea brutalement ma cuisine :

 un Premier ministre aux faux airs d’un Assurancetourix enjôleur bradait subrepticement les bijoux de famille du Service public à ses copains ;

 un petit ministre de l’intérieur continuait de pérorer devant une basse-cour médiatique extasiée ;

 en Irak, trois nouveaux kamikazes ivres de bondieuseries explosaient et déchiquetaient des foules qui n’en pouvaient mais ;

 la Chine secouait toujours les plaques tectoniques de la planète économique et déclenchait des tsunamis ravageurs dans les réserves de pétrole ;

 pour ne pas être en reste, un énième cyclone ravageait les Amériques, révélant une nouvelle fois l’incroyable fragilité et l’insupportable vanité du genre humain ;

 enfin, un assureur "militant" (sic) et une banque "partenaire"(re-sic) sponsorisaient stupidement ces désastres annoncés.

C’était dingue ! Le monde était devenu totalement dingue ! Même les héros du système, pris d’une diarrhée incompréhensible, se déballonnaient sans pudeur. Un ancien grand banquier (Jean Peyrelevalde) déclarait à qui voulait l’entendre que "le capitalisme était devenu fou". Un patron de chaîne de télé (Patrick Le Lay) avait avoué publiquement que le seul but de son entreprise était de vendre à Coca Cola "du temps de cerveau humain disponible". Dingue, je vous dis !

Et nous, modeste Yéti des marais, Esteban des docks marseillais, Onfray fâché avec les dieux de pacotilles, Courcuff un peu abscons mais plein de bonne volonté, Chouard s’accrochant aux bois flottant de l’espoir et tous, toutes les quidams indigné(e)s ... Que pouvions-nous faire pour ne pas sombrer dans la tourmente ?

Dénoncer et dénoncer encore ? À la longue, la litanie des dénonciations s’apparente à des cris impuissants de douleurs contre lesquelles nous n’avons trouvé ni baume apaisant, ni remède.

Continuer à nous battre comme des chiffonniers pour sauver nos prés carrés, remettre sans cesse nos ouvrages sur le tapis, s’emparer de tous les porte-voix possibles (Bellaciao, par exemple) pour nous regrouper et rassembler nos forces. Partir à l’assaut des forteresses qui nous mangeaient l’air et le pain.

Oui, mais nous savions qu’il nous fallait rester vigilants devant les promesses de lendemains qui chantent.

L’Histoire montre qu’aucun pouvoir digne de ce nom, ou du moins digne de nos espoirs, n’est pérenne. Nous sommes des agneaux, le genre humain est ce qu’il est, et les assoiffés de pouvoir finissent toujours par nous repiquer le bébé. Il nous faut nous contenter des quelques fulgurances limitées dans le temps, comme la Révolution française, le Front populaire, Mai 68, l’avènement d’un Mandela...

Et (même sur Bellaciao parfois, hélas), il fallait ce méfier des doux noms d’oiseaux qui fleurissent rapidement quand un semblant de puissance apparaît. Ces "traître" et autres "collabo" qui fleurent bon le commissaire politique des goulags et le peloton d’exécution.

Le problème avec les lendemains qui chantent, c’est que c’est toujours des lendemains.. Moi, ce qui m’importait, c’était les aujourd’huis je voulais faire le héron AUJOURD’HUI, trouver les vents chauds portant, TOUT DE SUITE !

J’ai éteint la radio, suis sorti sur le pas de ma porte dans le vent glacé du matin. Les hérons avaient depuis longtemps disparu dernière la cime des arbres. Au moins, je savais à quelle meute je voulais appartenir. Il était temps d’aller rejoindre les autres volatiles de mon espèce et nous coltiner à la misère de monde.

Sans gémir et avec superbe, si possible.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
25 octobre 2005 - 18h12

Le Yéti,

les trois hérons sont avec moi, merci de n’avoir fait exprès de les avoir effrayés.

Ils ne sont pas partis pour te quitter, mais pour venir m’avertir des horreurs de ta radio.

En effet ce n’est pas très beau.

Maintenant que tu m’as prévenu, j’ai cassé ma radio, je les vois sur les arbres, ils sont majestueux. Ne t’inquiète pas, tu en verras d’autres.

Merci Le Yéti

Esteban



> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
25 octobre 2005 - 18h48

A force de nous gonfler les olives avec la grippe aviaire pour esquiver les sujets qui fachent, il se pourrait bien qu’elle atteigne les oiseaux de mauvaise augure qui s’accrochent au pouvoir...
Que les hérons nous entendent !
Tzigane



> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
25 octobre 2005 - 20h28 - Posté par

Olé Tzigane,

 ! Asi se habla !

Esteban


> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
25 octobre 2005 - 22h33 - Posté par

Trop de lyrisme nuit gravement à la santé (conseil amical)


> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
25 octobre 2005 - 22h44 - Posté par

On prend acte mais on se détend...de temps en temps.

Esteban


> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
26 octobre 2005 - 00h13 - Posté par

Attention (je vais jouer le rabat joie) aux hérons qui planent sur les vents chauds du libéralisme, ils se préparent à la curée, prêts à plonger sur les poissons que nous sommes.


> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
26 octobre 2005 - 06h23 - Posté par

C’est vrai comme a dit un copain que trop de lyrisme peut nuire si l’on en abuse, il permet trop de rêver. Et tout le monde à son rêve.

Pour moi, les hérons étaient mes amis, je les voyaient très bien, ils étaient près de moi.

Je me méfiait plutôt des rapaces au dessus, qui eux de beaucoup plus haut, et qu’on ne voit pas si on ne se méfie pas, peuvent plonger à 200km/h pour percuter leurs proies.

Mais tu as peut-être raison ;

Esteban


> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
26 octobre 2005 - 08h29 - Posté par

[Trop de lyrisme nuit gravement à la santé (conseil amical)]

... et trop de santé nuit gravement au lyrisme (conseil médical)


> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
26 octobre 2005 - 09h52 - Posté par

Et trop d’esprit critique, de censure et d’auto-censure nuisent à la spontanéité et à la beauté d’un texte. Que la métaphore épingle le lecteur en profondeur, définitivement. _ ! asi es mejor !
Un peu d’oxygène de temps en temps adoucit les neurones.
Muchas gracias le Yéti

Franca Maï


> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
26 octobre 2005 - 12h33 - Posté par

Mouais... les nuisances on pourrait en énumérer quelques autres, et de loin pires !
Un doigt de poésie ne nous fait pas pour autant perdre le Nord, bien conscients que nous sommes que les rapaces rôdent et agissent le miel au lèvres, jusqu’à ce qu’on leur coupe les ailes...
Merci aux grands poètes Machado, Hikmet, Neruda, Aragon, Appolinaire, Lorca, Alberti et tous les autres qui ont rempli nos coeurs et fourbi nos armes.

Tzigane


> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
26 octobre 2005 - 11h04

Vive l’auto-congratulation !



> RÉVEIL (réflexion sur un engagement politique)
27 octobre 2005 - 08h51

Et trop d’étroitesse d’esprit nuit au combat..

Le Yeti ton texte est superbe, c’est le plus lyrique de tous ceux que je peux lire sur cette page, mais le moins résigné, finalement. Car on sait que le cycle des grandes révolutions ne s’est pas arrété en juin 68. Et tout me fait penser que la prochaine n’est pas loin, surtout quand un Patrick LeLay se mets a jouer cartes sur table..

z3383z






Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
1 commentaire
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les fruits sont à tous, et la terre n'est à personne. Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite