Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen
mardi 26 septembre
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Collectif contre l’immersion des boues de dragage
de : BOUES DEHORS
mercredi 16 novembre 2005 - 23h25 - Signaler aux modérateurs

Participation de Bernard Margerie*

La mer en danger

Depuis un peu plus d’un an, un collectif d’associations se bat contre le « clapage », c’est à dire le rejet en mer, des boues et vases draguées dans le port de Lorient.

Ce collectif, est constitué de pêcheurs, de plaisanciers, de plongeurs sous-marins et d’associations de défense de l’eau. Nous sommes environ quarante associations qui se sont regroupées il y a environ 1 an. A l’époque, la direction des constructions navales avait besoin de faire draguer une partie de son port pour faire sortir de son chantier une frégate en construction.

Une enquête publique a donc été nécessaire, et les plongeurs, qui avaient déjà constaté la dégradation de certains sites, ont eu connaissance de ce dossier et surtout inquiet de ce que pouvaient contenir ces vases, ont informé autour d’eux. Une réunion publique s’est organisée.

C’est ainsi qu’un soir, des pêcheurs et des plongeurs se sont retrouvés pour échanger sur l’état de leur environnement.

J’ai été invité à cette réunion pour ma connaissance de la biologie sous-marine et de l’environnement.

Suite à une rencontre à la préfecture du Morbihan, j’ai été nommé au comité de suivi mis en place pour gérer ce dossier.
Le comité de suivi est un organe mis en place par la préfecture ou la sous-préfecture qui regroupe à la fois des représentants de l’état (Préfet, D.D.E) les maires des communes concernées, des représentants d’associations soucieuses de l’environnement, des scientifiques (IFREMER)
Ce comité est réuni, dès qu’un dragage est envisagé, pour suivre le dossier avant, pendant et après l’action. Il a accès aux différents documents, rapports d’analyses et de laboratoires etc.. Cependant, son rôle reste consultatif

Risques pour l’environnement.

Depuis toujours, l’activité humaine dans les ports est source de pollution. Il y a 50 ans encore, qui se souciait de l’impact de certains produits sur l’environnement ? La mer avale tout disait un patron pêcheur de ma connaissance.

On sait maintenant qu’il n’en est rien et que certaines peintures antifouling ont un effet désastreux sur le milieu marin.
On trouve ainsi dans les vases de certains ports des concentrations importantes de cuivre, de plomb, d’arsenic, de chrome, de nickel, de zinc, benzopyrene, fluoranthene, etc.
Le pire de tous étant le TBT ou tributyl étain. Introduit pendant longtemps dans les peintures, il est très efficace pour la protection des coques de bateaux en agissant sur les algues, mais aussi sur certaines espèces marines et surtout les mollusques. A une concentration de 1 milliardième de gramme par litre d’eau, il perturbe la reproduction des gastéropodes. A une concentration de 2 à 3 milliardièmes par litre, il provoque des anomalies de calcification chez les huîtres.

Un bilan de la contamination des côtes françaises réalisé en 1997 en 237 points a permis de constater de fortes contaminations surtout dans les ports comme Le Havre, Cherbourg, Brest, Lorient, Toulon ou encore Nice. (Rapport IFREMER).
Aujourd’hui, le rejet en mer de vases trop concentrées en TBT et autres produits est interdit, et les vases doivent être traitées à terre.
Ce qui a été fait l’hiver dernier, (grâce à la mobilisation de la population de Groix et à notre action) mais dans des conditions limites pour l’environnement. Il s’agissait quand même de 12000 m3

Le problème n’est que partiellement réglé. Si les analyses sont en dessous d’un certain seuil, les vases sont classées en catégorie 1 ou 2. Elles peuvent donc à ce moment être rejetées en mer à l’aide d’une « marie salope », c’est le clapage. Nous sommes opposés à cette pratique qui ne règle rien. Pour bien situer le problème, il faut connaître les chiffres qui sont impressionnants.
36000 m3 de vases et boues sont actuellement déversées à moins de 3 kilomètres de la côte entre Groix et Lorient, sur des fonds de 30 mètres.

La zone de clapage est très mal choisie compte tenu de sa proximité des côtes et de son manque de profondeur.
Ces fines particules de vases, poussées par les courants vont revenir à la côte et se déposer sur la faune fixée, provoquant ce que j’appelle l’effet bâche plastique. Une telle bâche posée sur une pelouse, et votre terrain devient aussi fertile qu’un crâne dégarni.
Déjà les pêcheurs du secteur s’inquiètent de voir leurs casiers ou leurs filets couverts de cette poussière.
Inutile de préciser que les zones de reproduction des poissons sont également touchées et que les soles ont commencé à déserter la zone.

Les réponses données actuellement ont le don de mettre les gens en colère.
Tout d’abord, il est à mon sens irresponsable d’écrire dans un rapport : ces niveaux (de pollution) ne présentent pas de valeurs susceptibles de porter atteinte à la santé publique dans l’état actuel de nos connaissances et des réglementations en vigueur. !!!!!

... nous pouvons conclure que l’immersion des sédiments de l’estuaire du Scorff présente un risque acceptable. !!! Je vous laisse juges de l’acceptable car ceci a été rédigé par un scientifique et s’intitule « résumé non technique destiné au public ».

Des affirmations, par des gens non plongeurs qui viennent vous maintenir qu’il n’y a aucun effet de houle à 30 mètres, qui vous disent : « oui mais s’il faut croire les pêcheurs.... » lorsque ceux-ci parlent de ce qu’ils trouvent sur leurs casiers, qui viennent vous dire que les vases des ports viennent de la mer et non des ravinements des rivières sont difficilement acceptables
Cette pseudo caution scientifique est grave, et fort heureusement n’est pas le fait d’une communauté qui dans son ensemble est d’accord avec nos actions et nous réalise bénévolement des contres analyses. Je profite de ce document pour les remercier.

Il y a ensuite des maires qui disent : ah nous, on fait confiance aux spécialistes qui réalisent les études, on écoute ce que l’on nous dit. Pourtant, lors de la venue de Christian BUCHET*, personnalité reconnue de la lutte contre les pollutions, lors d’un débat organisé par la communauté d’agglomérations, il n’a pas été plus écouté. Celui ci nous a pourtant confirmé que tout clapage dans une zone proche des côtes et à une profondeur inférieure à 100 mètres est une hérésie.

Il y a également la préfecture qui nous dit « dans le respect des lois et des directives nationales. » hors, dans le domaine de l’environnement, la France est plutôt un mauvais élève.

Une autre menace pèse sur notre terrain de jeu favori : l’extraction de sable. En effet, une société de cimenterie bien connue a reçu du gouvernement le 3 mai 2005 l’autorisation d’étudier la possibilité d’extraire du sable entre Quiberon et Groix. Le projet est faramineux et prévoie une concession de 50 ans pour une extraction annuelle de 500 000 tonnes. Je vous laisse faire le calcul.
Poussera-t-on le cynisme jusqu’à nous dire que les vases peuvent remplacer le sable ?

Il y a aussi l’hypocrisie de nos dirigeants, qui d’un coté vantent les mérites de l’écologie et de l’environnement, mais uniquement lorsque cela est visible, la région Bretagne communique sur sa préoccupation environnementale en offrant des stylos publicitaires réalisés à partir de gobelets plastiques recyclés, mais ne répond pas à nos courriers. Nous sommes dans la situation de la maîtresse de maison qui a un logement bien propre, mais qui pousse la poussière sous les tapis.

Toutes ces pollutions sont pires que l’ERIKA ou le PRESTIGE, car sournoises et invisibles.

Le dragage est indispensable pour l’activité économique des ports, qu’ils soient grands ou petits. Il n’est pas question de mettre en péril des emplois. Mais l’activité touristique est tout aussi importante. D’ailleurs, si le clapage ne pose vraiment aucun problème, pourquoi le suspendre pendant la saison estivale ?
Tous les ports sont concernés et avec eux tous les usagers de la mer. C’est notre devoir d’alerter et d’agir.
Arcachon a les mêmes préoccupations, mais d’autres aussi. Il s’agit d’un problème qui nous concerne tous.

Des solutions existent.

La Rance, dont l’embouchure se trouve à Saint-Malo a été draguée et les sédiments dépollués ont été étendus sur des terres agricoles. Les agriculteurs sont preneurs de ce fertilisant naturel s’ils sont suffisamment bien informés.
Certains pays du nord de l’Europe, après traitement, utilisent ces particules à la place du sable dans la confection de moellons ou de murs en parpaing.
Et, comme me le confiait un membre du cabinet préfectoral, « nous referons une étude et si la zone de clapage n’est pas bonne, nous changerons. Et si la nouvelle zone revient à plus cher, nous traiterons à terre. »

Il s’agit donc purement et simplement d’un problème économique.

Fort heureusement, les zones de plongées sont encore à peu près préservées. Seules deux ou trois zones près de la côte sont menacées, car les courants, contrairement à ce qu’affirment certains poussent les sédiments vers le rivage.
Toutes les zones au large de Groix sont indemnes pour l’instant et c’est aussi la raison de notre combat, maintenir ces zones en bon état.
Les clubs locaux pratiquent régulièrement leurs activités, mais restent vigilants et mobilisés

Notre collectif est toujours présent et bien décidé à poursuivre son action. Ce qui permet le rapprochement entre usagers qui s’ignoraient. Le pêcheur salue le plongeur, le plaisancier découvre les beautés des fonds marins, le biologiste réalise les affiches avec le chasseur sous-marin, il y des échanges, de la convivialité, de l’amitié .....On continue

* B.Margerie, plongeur, responsable de la commission biologie et environnement du Comité Interrégional Bretagne Pays de la Loire de plongée sous marine
* le Comité Interrégional Bretagne Pays de la Loire est membre de la Fédération Française d’Etudes et Sports Sous-Marins (FFESSM)
* Christian BUCHET est membre de l’Académie de Marine, vice-doyen de l’Institut catholique de Paris, membre du laboratoire d’histoire maritime (CNRS/université de Paris Sorbonne/musée de la marine) il est également membre du comité de veille écologique de la fondation Nicolas Hulot. C’est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dont « Les voyous de la mer ».

Plus d’infos :
http://ile-de-groix.info/boues_deho...



Imprimer cet article





Marseille : Août 1944, de l’insurrection à la libération
mardi 26 - 12h45
de : Mireille Roubaud
Loi contre le terrorisme : "un pli autoritaire et une surenchère sécuritaire", dénonce Quatennens (video)
mardi 26 - 12h12
Manifestation des « insoumis » : le journalisme de préfecture a encore frappé
mardi 26 - 12h04
de : Frédéric Lemaire
Reprendre la rue le 28 septembre avec les retraité-es !
mardi 26 - 11h48
de : Communiqué de presse des étudiant-es mobilisés
LE MODÈLE ALLEMAND PUE LA CROIX GAMMÉE
mardi 26 - 11h37
de : Sept Jours Debout
Lettre ouverte à « Monsieur Torreton »
mardi 26 - 11h33
de : Laure Zudas
Les petits cadeaux d’un cigarettier aux députés
mardi 26 - 11h29
de : Matthieu Pechberty
Paris libéré… par le peuple parisien ?
mardi 26 - 11h25
de : François Ruffin
L’incroyable recul du gouvernement sur le glyphosate (video)
mardi 26 - 11h14
de : Wuko
Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres (video)
mardi 26 - 11h07
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen
mardi 26 - 10h31
Grève des routiers. Le dépôt pétrolier d’Haulchin bloqué, vers de nouvelles opérations sur les routes du Nord ce mardi 26 septembre 2017
mardi 26 - 09h30
"Tout sauf humaine" : Muriel Pénicaud vue par des salariés de Business France (video)
lundi 25 - 18h46
de : Complément d’enquête
TOUS ENSEMBLE dans les grèves et les blocages et vers une manifestation nationale
lundi 25 - 18h21
de : Front Syndical de classe
Vif échange entre Raquel Garrido (FI) et Ruth Elkrief (BFM) à propos de la démocratie (video)
lundi 25 - 18h18
de : La Luciole Mélenchantée
D’une manière certaine
lundi 25 - 16h24
de : L’iena rabbioso
Affaire Business France : Muriel Pénicaud était "informée de tout"
lundi 25 - 16h02
Après la marche, la démarche
lundi 25 - 15h50
de : Jean-Luc Mélenchon
Fête du livre des éditions Noir et Rouge Paris, samedi 30 septembre 2017
lundi 25 - 14h03
de : frank
30 000 personnes à la manifestation du 23 ? Vraiment ?? (8 videos)
lundi 25 - 12h33
de : Les Insoumis Charente-Maritime
Macron hué à Marseille (video)
lundi 25 - 12h11
Le patron de FO, Jean-Claude Mailly, estime que Muriel Pénicaud « fait le job ».
lundi 25 - 11h39
de : Marie-Cécile Renault
La marche du peuple et la diversion
lundi 25 - 11h11
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
La Résistance dans la rue face à la collaboration par Léon Landini résistant FTP MOI
lundi 25 - 11h09
de : Léon Landini
EN DIRECT- Loi travail : les chauffeurs routiers bloquent plusieurs sites
lundi 25 - 10h00
de : Luc Lenoir
Insoumission au Parlement et dans la rue, partout !
lundi 25 - 00h48
de : Christian DELARUE
Bastille !
dimanche 24 - 21h47
de : Gilles
manif rassemblement mardi 26 septembre devant sous préf Montargis 17h30 pour les contrats aidés EVS des écoles
dimanche 24 - 18h12
de : le Rouge-gorge
Sénatoriale , Macron et du Cynisme !
dimanche 24 - 14h05
1 commentaire
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 - 11h07
de : Jean-Luc Mélenchon
Et maintenant ?
dimanche 24 - 10h43
de : LE BRIS RENE
Alors, Laurent Joffrin : Le Pen ou Le Che ?
vendredi 22 - 21h49
1 commentaire
Loi travail : la contestation cherche un second souffle
vendredi 22 - 17h39
Contre le coup d’état social
vendredi 22 - 15h40
Et si la presse se portait plus mal encore que ce qu’on pouvait l’imaginer…
vendredi 22 - 15h13
de : Jacques Cotta
La France Insoumise doit se glisser dans tous les interstices de la société – Entretien avec Manuel Bompard
vendredi 22 - 12h51
Un ex-dirigeant de Lafarge reconnaît des versements d’argent à Daech en Syrie
vendredi 22 - 12h39
Rappel : 8 français sur 10 n’ont pas voté pour Macron : Une autre analyse des résultats
vendredi 22 - 12h36
de : clab
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 - 12h13
de : Front Social
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 - 12h00

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n'est point dessein de bourreau qui ne lui soit suggéré par le regard de la victime. Pier Paolo Pasolini
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen
mardi 26 septembre
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite
Contre le coup d’état social
vendredi 22 septembre
Samedi 23 septembre 2017, donnons-nous rendez-vous à 14h00, place de la Bastille à Paris pour une marche contre le coup d’État social d’Emmanuel Macron, qui veut détruire le code du travail à coup d’ordonnances.
Lire la suite
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 septembre
de Front Social
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/stop-%C3%A... À travers cette pétition, nous proposons la tenue d’une table ronde permettant à tous les acteurs du mouvement social de s’entendre et proposer au plus vite une feuille de route unique et des actions communes... Amis et camarades, Comme vous, nous constatons que le programme de Macron n’épargne personne, des étudiants aux retraités, des jeunes bénéficiant de contrats aidés aux assurés sociaux, des (...)
Lire la suite
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 septembre
À la veille de la présentation des ordonnances, les syndicats opposés à la réforme du code du travail ont manifesté et appelé à la grève. Ces mobilisations traditionnelles sont-elles encore efficaces ? L’éclairage de Stéphane Sirot, historien du mouvement ouvrier. Regards. Après 1936 et 1968, la France est le pays de la grève générale, mais en pratique, depuis 1995, on évalue le rapport de forces dans la rue, en comptant le nombre de manifestants… La manifestation a-t-elle (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ : 3 JOURS POUR AGIR ET SE FAIRE PLAISIR
jeudi 14 septembre
de Info’Com-CGT
Venez échanger, débattre, discuter partager, vous amuser, partager un verre sur le stand d’Info’Com-CGT à la Fête de l’Humanité, avenue Lousie-Michel. :: : Concerts Roadmaster Officiel, Paul Exploit, Damien Accordémon, Palabre, Boris Pelosof :: : Débats Samedi 10 h 30 Inauguration du journal Moins Une, suivi du débat : Faire sauter le verrou médiatique : quelles initiatives pour une information indépendante ? Premiers invités : Pierre Souchon, rédacteur en chef (...)
Lire la suite
Les rendez-vous secrets de Berger et Mailly au ministère et au Château
jeudi 7 septembre
C’est le Canard enchaîné qui révèle les rencontres cachées aux travailleurs comme aux militants de leurs propres organisations de Berger et Mailly avec Macron le 28 août dernier, ce dernier ainsi que le premier ministre voulant " s’assurer qu’ils tenaient bien leurs troupes" !!! Afin de faire accepter la démolition du Code du travail contre de soit-disant contre-parties ! Des raisons supplémentaires pour que les travailleurs expriment leur colère et leur détermination le (...)
Lire la suite