Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
de : Le Yéti
mercredi 23 novembre 2005 - 15h04 - Signaler aux modérateurs
20 commentaires
JPEG - 57.6 ko

de Le Yéti

Si maintenant les différents acteurs de la vie politique française ne savent pas ce qu’il leur reste à faire, c’est à désespérer !

Depuis le dernier naufrage "synthétique" du Parti socialiste, les choses sont pourtant claires : en 2007, nous aurons le choix entre le quatuor de faux adversaires Sarkozy/Villepin/DSK/Hollande (épouse ou époux), avec les duettistes Le Pen/De Villiers en poil à gratter, Chirac et Jospin en (vieux) lapins sortis du chapeau, et Bayrou en amuse-gueule.

Et qui, quoi, contre ceux-là ? Qui pour représenter ces fameux "nonistes", comme les appelait avec morgue Libération avant de tomber en agonie ?

Lors des derniers évènements graves qui ont frappés notre pays ces derniers temps (émeutes, démantèlement des services publics, offensive contre les chômeurs de l’ANPE ...), je trouve, sauf à être dur d’oreille, qu’on ne les a guère entendus, nos PC, LCR, Attac, Copernic...

Pourtant ce n’est pas les idées qui manquent. Il suffit de se plonger dans Bellaciao et ses petits frères du net. Une vraie bouilloire prête à sauter du chapeau. Ça éclate dans tous les (bons) sens, ça fourmille au point qu’on a du mal à suivre. On sent l’énergie débordante de gens prêts à y aller.

Mais personne, aucun groupe pour canaliser ces énergies, synthétiser ces idées. En faire un programme d’actions, un programme de gouvernement. Susciter l’espoir, l’enthousiasme.

Pas trop de soucis pour entraîner ceux qui pullulent sur les sites engagés/enragés du web. Ceux-là sont déjà convaincus. Ils savent où ils sont et où ils vont. Mais les autres, les indécis, les en plein désarroi, si nombreux ? Je peux vous dire en connaissance de cause que bien des jeunes, encore égarés, écoeurés, sont tout prêts à se laisser convaincre.

Encore faudrait-il leur présenter autre chose que des querelles d’appareils ou de personnes. Éviter d’essayer de les amuser pour donner le change avec des formules fatiguées. Et se donner bonne conscience en tapant une énième fois sur Sarko ou Galouzeau. En s’offusquant à bon compte sur les dérives du gouvernement en place et les facéties ridicules des médias officiels. C’est bon, maintenant de ce côté-là, on sait !

Désormais, il est grand temps de passer au Projet. Un Projet au singulier, pas une de ces listes éparpillées et maigrelettes d’intentions vagues que chaque parti pond dans son coin en essayant de faire la nique au voisin. Un véritable programme d’ensemble, un programme de gouvernement avec un souffle. Tant pis si on sait tous qu’il ne durera que le temps qu’il durera. Avec, ça sera peut-être difficile ; sans, ça sera impossible.

« RECONSTRUISONS LE FRONT POPULAIRE », clamait un certain Claude de Toulouse. Eh bien oui, c’est ça. Il nous faut un nouveau Front populaire MAINTENANT, pas dans les deux mois précédents l’élection. Allez, les Buffet, Besancenot, Attac, Copernic, Bové, Montebourg, Filoche ..., lancez-vous ! Et surtout unissez-vous, enthousiasmez-nous, bougez-vous. On ne va tout de même pas une fois de plus regarder passer le train ahanant des bourgeois replets sans broncher.

Le blog du Yéti http://www.yetiblog.org



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
23 novembre 2005 - 18h39

Suis partant pour l’aventure.

Tellmarch



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
23 novembre 2005 - 20h17

Si ils arrivent à s’unir, c’est clair qu’ils feront un carton.
Les déçus du PS, et j’en connais plein qui n’osent pas encore franchir le pas (la connotation extrême fait encore peur), se reconnaîtront sous une seule et même bannière représentative (enfin) des idées de gauche. Faisons les basculer ! Peut-être faudrait-il entamer un travail de déconstruction et de démystification sur cette gauche qui n’est plus extrême mais simplement de gauche !
Mais DSK a la côte chez les socialistes mous...

Didou.



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
23 novembre 2005 - 20h49

Au point où on en est, je veux bien juste un ancien Front Populaire.
Je n’ai pas de conditions.
jyd.



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
24 novembre 2005 - 10h08

bonjour,

En attente depuis le NON au referendum, c’est la première fois que j’ai l’impression que quelque chose de concret peut etre fait !

Il faut faire circuler cette idée le plus possible !!
Comment faire ?

Merci pour cet article !!
Vincent



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
24 novembre 2005 - 11h26

"Désormais, il est grand temps de passer au Projet. "
"RECONSTRUISONS LE FRONT POPULAIRE"

En avant !
Autour de moi, c’est pas dizaines qu’il faut compter tous ceux qui attendent ça...

Dominique (Marseille)



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
24 novembre 2005 - 11h47

Depuis le temps que beaucoup revent à un tel projet mais rien ne bouge car une réelle alternative peut etre faite on n’a pas à accepter "leur idéal de Marché" leur conviction que l’économie prime sur la politique C’est NON ; QUAND une politique qui se donne la capacité d’agir sur le cours des choses et d’arreter de beler devant le CAC40. Merci Monsieur pour votre article cela me permets encore de rever un peu. nicole



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
24 novembre 2005 - 18h38 - Posté par

Le problème, c’est le projet politique. On peut toujours s’unir, si le fond politique n’est pas tranché alors nous allons droit dans le mur.
Pour ma part, je me méfie des vrais fausses bonnes idées où on allie la carpe et le lapin.
Nous avons besoin d’une rupture franche. Cette rupture ne se fera pas avec la direction du PS.
Aussi, je ne voterai pas pour quelqu’un, même uni avec d’autres, qui ne me dit pas très clairement, qu’il ne s’alliera pas avec les sociaux libéraux au gouvernement.
J’ai peur que le PCF ne s’engage dans cette voie, ce qui empêche son alliance avec l’extrème gauche.

Voilà, désolé de casser l’ambiance.

Steph (Toulouse)


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
24 novembre 2005 - 19h30 - Posté par

Cher Steph de Toulouse,
Oui, un peu dommage de casser l’ambiance. Avancer vers un projet en reculant ne mène jamais bien loin.
Notez que j’avais pris soin de tenir le PS dont vous parlez à l’écart de ce projet.
Maintenant, il arrivera ce qui arrivera. Mais dites-vous bien que ça ne peut guère être pire que maintenant et que nous n’avons rien à perdre à tenter. Allez, respirez !
Le Yéti


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
25 novembre 2005 - 08h04 - Posté par

J’ai bien lu que tu excluais le PS de cet arc de force politique. Le problème, c’est qu’il existe et qu’il est le parti dominant dans l’électorat de gauche.

Aussi, les forces politiques, voire les individus, qui s’engageraient dans un processus unitaire, doivent se mettre d’accord sur la stratégie d’alliance, ou pas, avec le PS pour ungouvernement.

Je crois que c’est un problème avec le PCF comme avec les Verts. C’est comme ça, ça mérite de se bagarrer pour qu’un front de la gauche antilibérale se mette en place, de façon indépendante au PS.

En attendant, il faut lutter, 2007, c’est loin et après 2007, ily a 2008 2009 2010 ...

Très amicalement

Steph (Toulouse)


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
24 novembre 2005 - 19h29

MOI J VEUX BIEN ME PRESENTEZ AU PROCHAINE PRESIDENTIELLE...A MON AVI JE LES VAUX BIEN TOUS A MOI TOU SEUL ...

LEO.



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
24 novembre 2005 - 22h37

La gauche n’a aucune théorie. Le vide théorique (culturel) est rempli par les religions.
Dans ces conditions il ne faut pas espérer faire autre chose que ce qui a été fait jusqu’à présent.
Il faut changer de société. Cela implique l’avènement d’une nouvelle civilisation.
Cessez de n’avoir en vue que les prochaines élections et pensez à la société de demain.



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
24 novembre 2005 - 22h41 - Posté par

Aujourd’hui on voit très bien de quel côté sont les religions.
La nouvelle société sera athée ou elle ne sera pas.
À vous de choisir.
delavant@tele2.fr


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
25 novembre 2005 - 09h31

PAS MOI !!!

Vous savez comment çà a commencé et comment çà a fini ?!?!?!
Les conditions sont pas les mêmes, d’une part.
D’autre part, on n’est pas obligé de recommencer toujours les mêmes histoires... on peut, peut être, faire autre chose, avec comme outil le rassemblement de toutes les forces de gauches intérressées au changement, mais cette fois pour avancer dans une construction autogestionnaire.
Et puis, j’espère aussi qu’on ambitionne de faire mieux que de finir en "rendant" les pleins pouvoirs à Pétain... Autrement je deviens tout pâle !
Enfin, on est dans le cadre de la mondialisation-globalisation et il n’y a plus de "forteresse socialiste" (Union soviétique) à défendre...
Alors inventons vraiment un socialisme nouveau, différent ; affranchissons nous des "sauveurs suprêmes", etc.

J’espère que nous avons de grandes ambitions et pas seulement de faire bredouiller l’histoire.

NOSE



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
25 novembre 2005 - 16h18 - Posté par

Cher Nose,
Je ne suis pas sûr qu’on puisse lier le Front populaire de 1936 avec l’avènement de Pétain et l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale. C’est la situation internationale qui en est cause.
Ephémère, le premier Front populaire le fut certes (1936-1938), mais que de créations durant cette période, créations toujours en vigueur malgré les attaques frontales des néo-libéraux d’aujourd’hui : congés payés, semaine de quarante heures, établissement des conventions collectives, prolongement de la scolarité à 14 ans, arrivée des premières femmes au gouvernement, etc.
Le nouveau Front populaire que j’appelle de mes voeux, me paraît indispensable pour restaurer un héritage en danger (les conventions collectives, les services publics ...) ; nécessaires aussi pour initier de nouveaux droits des salariés, réguler le fonctionnement des entreprises privées dans lesquelles les patrons ont actuellement tout pouvoir, assainir les accords européens ou internationaux qui laissent la bride sur le cou à une mondialisation sauvage...
La question de sa pérennité me semble secondaire. Tant mieux, si nous parvenons à creer une structure durable. Mais l’Histoire montre que les grandes révolutions n’ont jamais duré dans le temps. Mais leurs traces nous marquent encore.
Le Yéti


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
25 novembre 2005 - 18h10 - Posté par

Désolé mais pour moi, ce qui a permis les conquêtes sociales de 36 - 38, c’est avant tout les luttes. Le front populaire les a freinés au lieu de les encourager.

Et aujourd’hui, c’est la même histoire. D’abord les luttes, ensuite le pouvoir et encore, en le transformant pour ne pas se faire prendre par l’état.

A+

Steph (Toulouse)


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
25 novembre 2005 - 19h29 - Posté par

MON CHER YETI !

Cà fait drôle de commencer comme çà. On dirait que je vais enfiler ta fourrure pour me protéger de la glaciation qui avance. Je comprends bien que du Front Populaire datent bien des conquêtes dont nous profitons encore. Je ne critique pas le Front Populaire et je ne conteste pas l’héritage. Mais on pourrait aussi adopter la même position au sujet de 1789, ses conquêtes et son héritage...
Ce que je conteste c’est la forme du rassemblement, et je n’aime pas le vocabulaire militaire : "front" ne me plait pas. Cela fait figé et çà fait monde bipolaire alors qu’on sait aujourd’hui qu’on vit dans une société beaucoup plus diverse et complexe. Et si les "SR de gauche" souhaite se retirer du rassemblement pour faire un bout de chemin hors du rassemblement, je suis pas partisan de mettre en place un Guépéou... Ils feront leur expérience et ils pourront à nouveau rejoindre le peloton.
Moi je suis pour une forme de rassemblement beaucoup plus mobile, prête à englober des forces nouvelles qui peuvent surgir à un moment alors qu’elles n’existaient pas avant, etc.
Quand on dit "front" on a l’impression qu’on est 2 blocs face à face et je n’ai pas l’impression que ce soit cela que nous vivons ou que nous vivrons - peut-être.
Et puis, je le redis : j’aimerais qu’avec tous ceux qui sont d’accord pour faire le chemin ensemble, avec tous ceux qui souhaitent défricher, on invente quelquechose de nouveau qui donne sa place à chacun. Je suis d’accord pour des accords de sommet, à un moment ou un autre, mais je ne suis pas d’accord pour que ce soit les "sommets" qui nous dictent la marche à suivre vers le renouveau ; qui nous imposent les revendications acceptables, etc.
Je suis pour un socialisme autogestionnaire, flamboyant, populaire, basique...
Je suis pour que comme disait Brecht, on prenne le pouvoir, la ménagère, l’ouvrier de l’atelier de Vallourec, le technicien de Dana-Nobel, l’ingénieur-informaticien de JST, l’instit de l’école Pierre et Marie Curie, etc... Qu’on prenne le pouvoir pas pour le plaisir de dominer les "classes vaincues" ou pour exercer la revanche (porte ouverte à ces révolutions monstrueuses qui dévorent leurs propres enfants) mais pour disposer de l’outil qui permettra de changer la vie, ... et de vivre autrement dans un monde moins âpre, plus chaleureux...

Donc je maintiens, cher Yéti. Je veux éviter qu’un Hollande, ou un Fabius à géométrie variable (mais qui ont leur place dans notre rassemblement, çà ne me gêne pas, du moment que le pouvoir c’est le peuple qui l’a dans les luttes et dans le mouvement de construction de la société nouvelle, c’est le peuple qui nomme et révoque ses mandataires) nous claquent dans les doigts. Je ne veux pas répéter l’histoire : je veux aller plus loin.

Bien fraternellement.

NOSE


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
25 novembre 2005 - 20h21 - Posté par

Rien à redire à ton précédent message, cher Nose. En écrivant mon petit articulet, c’est le genre de réponse constructive que je n’osais espérer.
Quant à ma fourrure contre les glaciations, ce n’est pas le genre maison. Justement, à propos de la dénomination "Front populaire", je n’y suis pas plus attaché que cela, mais disons que je n’y vois pas le même sens que toi. "Front populaire", "Front popu", pour moi, c’est les photos de Doisneau et ces ouvriers hilares qui badinent sur les bas-côtés de la fameuse Nationale 7.
Et une révolution sans légèreté ou fête joyeuse, c’est em... ennuyeux, non ?
Le Yéti débridé


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
26 novembre 2005 - 13h00 - Posté par

Reçu 5 sur 5, Yéti !!!
Pour moi aussi le Front Popu (j’étais pas né !) c’est le livre de JP Chabrol si chaleureux ("l’embellie") et la chanson "Nationale 7" du fou chantant... C’est une fête et une atmosphère de fête aussi, parce que c’était le chemin du bonheur !

Allez, Yéti, à ciao et fraternité !

NOSE


> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
30 novembre 2005 - 19h30

J’ai bien rigolé quand j’ai appris que François Hollande avait été réélu à la tête du parti socialiste avec 80 % des votes. Aujourd’hui, je viens d’apprendre le pourcentage de votants dans la réélection du président Omar Bongo : 80 % ! Lui, au moins, avait un challenger (certes, loin derrière)... Pas Hollande ! Vous aves dit république bananière ?
Si c’est pas des scores à la soviétique...



> POUR UN NOUVEAU FRONT POPULAIRE
30 novembre 2005 - 19h31

J’ai bien rigolé quand j’ai appris que François Hollande avait été réélu à la tête du parti socialiste avec 80 % des votes. Aujourd’hui, je viens d’apprendre le pourcentage de votants dans la réélection du président Omar Bongo : 80 % ! Lui, au moins, avait un challenger (certes, loin derrière)... Pas Hollande ! Vous avez dit république bananière ? Si c’est pas des scores à la soviétique...






LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite