Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bellaciao au Forum Social Européen d’Athènes
de : Doriana Goracci
lundi 22 mai 2006 - 11h50 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 24.1 ko

de Doriana Goracci traduit de l’italien par karl&rosa

Depuis quelques années, depuis Gênes, pour être précis, je suis engagée dans le mouvement. Gênes a marqué une ligne de partage, Gênes a ouvert les yeux, Gênes fut un rendez-vous européen aux échos internationaux, Gênes nous a appris que les médias c’est nous, nous avec toutes nos limites et notre force. Dernièrement, j’ai collaboré activement au site italien pour le collectif Bellaciao, http://www.bellaciao.org.
Il il m’a semblé, et je le soutiens, être un espace libre et indépendant, où il est possible de communiquer et de faire circuler ses idées et celles des autres. Il naît à l’initiative d’Italiens résidents à l’étranger, il s’est élargi en Grande Bretagne, en Argentine et, semble-t-il et je l’espère tant, en Grèce aussi. Et nous, les Italiens résidents en Italie ? Nous résistons.

Le Collectif avait réalisé, dans le cadre des évènements culturels au FSE, la projection du film W Zapatero de Sabina Guzzanti, suivie d’ un débat qui me voyait impliquée http://www.bellaciao.org/it/article...

Je suis arrivée à temps au rendez-vous, essoufflée à cause de questions personnelles et de toute façon pas aidée par les dimensions de l’espace où se déroulaient les séminaires et les initiatives ; de plus, je venais d’apprendre que Roberto Ferrario ne pourrait pas venir de Paris à cause de graves questions concernant le site et le Collectif lui-même. Voilà le lien du Comité de soutien :
http://bellaciao.org/it/article.php...

Je commence par ce rendez-vous, qui a eu lieu le 4 mai. La salle était pleine, j’ai enfin connu Giovanna Fassetta et Mariangela Casalucci du Collectif anglais et ensuite Luciana Castallina, les journalistes italiens envoyés Checchini e Mastrandrea des seuls quotidiens qui ont parlé et raconté quelque chose de ce Forum dans Il Manifesto et Liberazione. On n’a pas vu Sullo de l’hebdomadaire Carta et je ne sais pas pourquoi, étant donné que je l’ai vu à la sortie du hangar et puis les jours suivants. A la fin du film, les questions étaient nombreuses et il ne s’agissait même pas de questions, c’étaient des réponses, de la participation, de l’observation, beaucoup, justement, de la part d’Italiens résidents en Grèce. Je pars de là.

Le Forum Social Européen d’Athènes a vu une très grande affluence de femmes et d’hommes des pays de l’Est européen, les traducteurs de Babel se sont fortement investis pour faire connaître les instances de ces derniers et de tout le monde : le thème basilaire et partagé était le refus de la guerre en cours et de toutes celles qu’on craint, des occupations militaires, de la violence contre les femmes, les migrants, les opprimés de la part du pouvoir néo-libéral, capitaliste et impérialiste, la précarité, la Bolkestein, l’accès aux biens communs, la pauvreté, l’éducation, l’information, la transversalité des partis et des syndicats... La manifestation de samedi à Athènes a été extraordinaire, les sources officielles parlent de 100.000 personnes.

Les organisateurs grecs et italiens ont ouvert le cortège avec la grande pancarte de ce 4ème Forum Social. Nous n’avons eu pas de trêve dès les premiers cent mètres. D’abord quelques individus masqués avec des capuchons et des mouchoirs, vêtus de noir et avec des habits neufs, certains avec la kefiah, ont commencé à nous côtoyer des deux côtés. Peu nombreux au début, ils sont devenus des dizaines, qui nous ont attaqué en lançant plusieurs objets, en nous frappant, alors qu’arrivaient les lacrymogènes de la police. Les blessés ne manquaient pas ; entre temps ils dévastaient des vitrines de banques et nous faisions de la "résistance", désormais détachés du cortège, qui heureusement n’a rien vu mais entendu et qui s’est plaint des gaz que nous laissions sur notre parcours. Qui étaient-ils ? Je ne le sais pas et personne ne peut être certain de le savoir, ils ont été qualifiés d’anarchisants, mais les anarchistes ont fait un cortège à eux, des provocateurs fascistes infiltrés ? Contrairement à ses habitudes, la police n’a pas chargé, se bornant à arrêter ceux qu’elle ne pouvait pas faire semblant de ne pas voir et répondant en lançant sans arrêt des lacrymogènes... I y a sûrement eu une volonté précise et organisée de casser et de frapper la tête du cortège.

J’ai vu qu’ont circulé sur le web les déclarations finales du Forum Social Européen, quelques reportages concis, de maigres commentaires dans Indymédia et quelques tout petits débats dans des listes. J’ai appris de questionnaires disponibles à la sortie de l’énorme structure qui nous hébergeait qu’il y avait en même temps dans d’autres zones d’Athènes des espaces autogérés, inconnus. La fragmentation et la division grecque sont bien connues, mais j’ai retiré des émotions différentes et positives des assemblées finales : surtout de l’assemblée des femmes, commencée avec plus d’une heure de retard, avec des documents et des travaux d’abord partagés, dont plusieurs ont été ensuite conclus superficiellement. Le dimanche, on a eu aussi une assemblée des mouvements bondée en conclusion de ces 4 jours. Globalement, ils m’ont donné l’impression de discours et de documents très génériques, dont la plupart ont été lus par plusieurs porte-parole reconnus. A l’intérieur des séminaires, l’atmosphère était très différente. Riches, pour la plupart, de témoignages et de travaux précédents, en certains cas avec des contrapositions fortes mais passionnées. Mais rien n’a émergé.

Dans les médias nationaux, dans les médias indépendants, Athènes est restée une ville inconnue où se sont rendus ceux qui l’ont pu, avec de grands sacrifices. Aucune grande curiosité n’a émergé des compte-rendus, sauf des dates et des rendez-vous pour des initiatives officielles dans des sièges officiels ou des dates proposées pour des manifestations ultérieures. Un paysage plat.

L’agitation et le malaise social grandit, comme la précarité, d’une façon autonome et spontanée aussi, dans des formes différentes et inconnues du plus grand nombre. Ici en Italie, peu avant et peu après, on était peut-être pris par bien autre chose... Les élections législatives, maintenant les administratives, ensuite le référendum sur la Constitution, après l’attribution des ministères, les funérailles des militaires morts et maintenant l’organisation du 2 juin. J’avait titré l’initiative de Bellaciao par : contrôle information liberté expression. Quatre mots déterminants pour notre vivre. Pour moi et surtout pour ceux qui ne savaient même rien de l’existence de ce rendez-vous européen, ce sont restés des mots.

La protestation grandit dans le monde, on essaie de communiquer, on essaie des chemins où marcher ensemble.

Il est très difficile de voir et d’intercepter les traces de ce Mouvement d’idées et de personnes. Pour ceux qui veulent et peuvent réellement le faire : à l’intérieur et à l’extérieur du réseau.

http://bellaciao.org/it/article.php...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Bellaciao au Forum Social Européen d’Athènes
22 mai 2006 - 12h12

Serez-vous au salon du livre libertaire et des medias libres le 17 et 18 juin à PARIS ?

IL SERAIT intéréssant de discuter autour de cette phrase " les medias c’est nous".



> Bellaciao au Forum Social Européen d’Athènes
22 mai 2006 - 12h28

Le malaise social grandit. Le malaise lié à la présence des Frères musulmans dans les forum "alter" aussi.



> Bellaciao au Forum Social Européen d’Athènes
22 mai 2006 - 14h51 - Posté par

d’accord avec le précédent post qui sera évidemment stupidement qualifié d’islamophobe.

ni dieu ni maitre.


> Bellaciao au Forum Social Européen d’Athènes
22 mai 2006 - 22h07 - Posté par

Quelle arrogance !

Ni occident ni maitre


> Bellaciao au Forum Social Européen d’Athènes
22 mai 2006 - 14h49

lisez bien le cinquième paragraphe, celui relatif à la manif ; je pense qu’il rappellera beaucoup de choses aux parisiens, marseillais et à d’autres
A méditer
Jean




> Bellaciao au Forum Social Européen d’Athènes
22 mai 2006 - 15h26

peut -on croire que des anarchistes s’attaquent à d’autres manifestant-ES ...la ficelle est trop grosse.... Comment alors n’utiliser que le conditionnel pour ces attaques qui se multiplient contre les manifestant-ES
D’ailleurs il s’est déroulé dans le calme et la bonne humeur un forum social libertaire à Athènes .

Elsa



> Bellaciao au Forum Social Européen d’Athènes
22 mai 2006 - 22h34

.../....contrôle information liberté expression.../....

Magnifique Doriana Goracci qui nous résume un des plus grands enjeux du mouvement alter-mondialiste, de la gauche et de la majorité sociale des Européens !

Comment se la cacher ? Mais oui, bien sûr , la bataille tourne maintenant autour du net. Il faut y dessiner maintenant un camp de la liberté (la vraie.....) vaste multiforme, énorme, avec des radios, des télés, des sites de débats sur le net.

Se battre pour contenir les agressions de l’ideologie dominante qui veut faire plier le net à ses interets idéologiques et materiels.
Se battre pour etendre ce champ de démocratisation de la liberté d’expression et etendre, rendre plus puissantes les voix multiformes de la gauche populaire.
Créerdes liens, créer du lien, de la solidarité sur le net, une solidarité enracinée dans les couches populaires et en défense de celles-ci, transfrontières. (*)
Se battre pour démocratiser materiellement l’acces au très haut débit partout et dans toutes les couches sociales.

(*)
Le site de Bellaciao, au travers du problème rencontré d’un risque de censure judiciaire et financière, montre tous les ingredients à developper : Un site d’émigrés italiens qui soutient des travailleurs français soutenant des travailleurs polonais construisant des navires aux pavillons divers....

Une bataille européenne en quelque sorte, plus solide que celle de l’UE qui jette les peuples en concurence les uns contre les autres au travers d’un dumping social.
Imagine-t-on de telles batailles avec la puissance de mouvements sociaux comme maîtres d’oeuvres ? De télés construites démocratiquement par des mouvements alter-mondialistes sur le net qui se moqueraient des médias berlusconiens, bouyguesques, etatiques et montreraient démontraient les manipulations des télés bourgeoises ?

Copas






Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
7 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La culture, ce n'est pas ce qui reste quand on a tout oublié, mais au contraire, ce qui reste à connaître quand on ne vous a rien enseigné. Jean Vilar
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite