Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Des avants-gardes, pas des états-majors !
de : Christian DELARUE
samedi 3 juin 2006 - 19h57 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Education populaire tournée vers l’action Manifeste altermondialiste : projet, trajet, sujet. Thèmes sur le "sujet" anti-alter : démocratie - avant-garde - organisation de masse - diversité. Christian DELARUE ATTAC Rennes.

Voici document d’Alain BIHR, un extrait « Du « grand soir » à « l’alternative » » d’ Alain BIHR in Les Editions ouvrières 1991

Des avants-gardes, pas des états-majors !

Le titre de cette section se veut volontairement provocateur. Il vise à braver le tabou entourant la notion d’avant-garde qui, au sein des traditions anti-autoritaires (libertaire et conseil liste notamment) dont cette étude se réclame (1), a servi à identifier leur ennemi mortel : le léninisme . A tel point qu’oser évoquer la seule possibilité d’une avant-garde apparaîtra à plus d’un au mieux comme une inconséquence, au pire comme une trahison.

Et pourtant, des avant-gardes politiques sont inévitables : les inégalités de développement (dans les luttes, dans l’organisation, dans la conscience de classe, dans l’élaboration d’un projet politique autonome) qui apparaissent au sein du mouvement ouvrier et du mouvement social en général, et qui reflètent en définitive celles de la société globale, placent certains des éléments (certaines couches ou catégories, mais aussi certaines organisations) dans une position plus avancée que le reste du mouvement . Et elles sont souhaitables dans la mesure précisément où ces éléments avancés se proposent de réduire ces inégalités, donc de faire progresser le mouvement ouvrier et le mouvement social dans son ensemble en les portant à leur propre niveau.

De cette précision résulte immédiatement la nécessité d’opérer une distinction nette entre avant-gardes et état-majors. D’une manière générale, une avant-garde politique est la pointe la plus avancée d’un mouvement social. Regroupant un certain nombre de « francs-tireurs » lui servant d’éléments détachés, elle doit avoir pour vocation d’explorer l’horizon de ce mouvement, de reconnaître et de baliser les terrains sur lesquels il lui faut avancer, d’élaborer en conséquence des propositions stratégiques et tactiques qu’elle soumet à la discussion et à la délibération collectives en son seins. Mais cela ne lui confère aucun droit à prétendre le diriger en s’instituant en commandement en chef pour finalement se substituer à lui. Une avant-garde ne doit donc pas chercher à diriger le mouvement dont elle est la pointe avancée ; elle doit se contenter de l’éclairer, de le conseiller, de l’instruire, mais aussi réciproquement de l’écouter et d’apprendre en retour de sa part. Car « l’éducateur a lui-même besoin d’être éduqué »... et les avant-gardes doivent se préparer à recevoir quelquefois de rudes leçons de la part du mouvement auquel elles sont censées ouvrit la voie.

L’avant-garde se situe donc dans le mouvement, elle en est la tête chercheuse, la pointe avancée, comme nous l’avons dit. L’état-major se situe au contraire hors du mouvement, il cherche à le piloter en fonction d’une stratégie ou d’un plan de bataille élaboré de l’extérieur.

A la précédente distinction s’en ajoute aussitôt une seconde : celle entre avant-garde de fait et avant-garde de droit . L’avant-garde ne se décrète pas, elle ne peut pas s’auto-instituer, s’autoproclamer comme un état-major politique. Au contraire, elle doit se dégager et s’imposer comme telle au sein même du mouvement, en apportant à chaque fois la preuve de la justesse de ses orientations par sa capacité à les faire partager par l’ensemble du mouvement, à animer ses luttes. En ce sens, plutôt que d’une avant-garde constituée, il conviendrait plutôt de parler d’un pôle d’avant-garde, nécessairement diversifié et mouvant.

Car, de ce qui précède résulte aussi la pluralité nécessaire des avant-gardes. Du fait des choix qu’implique à tout moment un combat politique, du fait aussi de la complexité des problèmes théoriques et pratiques qui se posent au mouvement ouvrier dans toute situation historique, du fait ensuite de la multiplicité essentielle des possibles qui s’ouvrent devant lui, du fait enfin de la diversité essentiel des traditions politiques et idéologiques constituant l’héritage et le sol nourricier des avant-gardes, les options stratégiques et tactiques sont inévitablement elles-mêmes multiples et diverses à chaque fois. Et il est bon en ce sens que le mouvement ouvrier et social dans son ensemble ait toujours la possibilité de choisir entre plusieurs options politiques, qu’il puisse les confronter en les jugent à leurs actes et à leurs résultats.

Ce qui suppose évidemment la tolérance réciproque entre avant-gardes opposées et rivales, et un haut niveau de démocratie au sein du mouvement ouvrier et social, garants de la richesse et de l’efficacité de la discussion collective en son sein.

Il en résulte enfin la relativité de la notion d’avant-garde. Relativité dans « l’espace » : car telle organisation qui peut être à l’avant-garde du mouvement sur telle question théorique ou pratique se retrouvera à l’arrière garde du mouvement sur telle autre question. Relativité dans le temps : la finalité de ces avant-gardes ne doit pas être de se pérenniser en se rendant indispensables et en affaiblissant en conséquence l’ensemble du mouvement, mais u contraire de travailler à se rendre inutiles en amenant l’ensemble du mouvement à son niveau . Ainsi, le but de toute avant-garde doit être d’œuvrer à se supprimer comme avant-garde.

En ce sens, toute avant-garde se doit de gérer une contradiction. D’une part elle se doit de chercher à influencer le mouvement ouvrier et social dans son ensemble, de lui proposer (mais non de lui imposer) des orientations stratégiques et des modalités organisationnelles. Et, d’autre part, ses interventions ne peuvent avoir d’autre but que de favoriser l’autonomie de ce même mouvement, son autodétermination et son auto-organisation. C’est précisément pour être en mesure de dépasser cette contradiction que les avant-gardes ne doivent pas se considérer comme détentrices d’une vérité absolue, de la formule unique et définitive de la lute des classes, mais rester ouvertes sur l’inventivité du prolétariat en lutte, en rectifiant chaque fois que cela est nécessaire leurs propres conceptions programmatiques ou stratégiques en conséquences. .../...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Des avants-gardes, pas des états-majors !
27 novembre 2006 - 14h23

Employer l’expression "avant-garde" au présent suppose qu’on connait la direction que l’histoire va prendre, voire qu’on connait sa fin dernière. Pouvons-nous nous vanter d’une telle connaissance ? Savons-nous dans quelle direction s’orientent nos sociétés à court, moyen et long terme ? Ou avons-nous la préscience de là où nous emmène l’histoire, là où se terminera - ce moment où s’arrête l’histoire en atteignant son point d’accomplissement est-il possible ?

La question n’est pas futile, et nous héritons d’une tradition de gauche intimement liée à l’idée de progrès (héritage des lumières), voire de l’instauration brusque ou de l’élaboration progressive d’une société idéale (socialisme utopiste), voire nous désignant cette société idéale comme l’aboutissement inéluctable de l’histoire conçue scientifiquement (marxisme).

Il est de bon ton d’en rire aujourd’hui, mais ces représentations marquent sans doute encore nos représentations, nos discours, nos pratiques.

En tout cas, la notion d’avant-garde suppose une science permettant de prévoir l’avenir de nos société, au moins dans ses grandes orientations, et ceux qui se disent avant-garde dans le présent, prétendent aussi détenir cette science. Le rapport avec le mouvement social (le reste du mouvement social) est un rapport entre ceux qui savent et ceux qui ignorent. On ne suarait pas qualifier d’avant-garde un groupe qui analyserait le mouvement social pour comprendre les orientations à venir de la société, et qui serait dans un rapport au fait social de théorisation / vérification des hypothèses, et qui pourrait accompagner le mouvement social en lui proposant des perspectives possibles, que l’avenir validera ou non.

On pourrait plus facilement parler d’avant-gare au passé. L’évolution des choses étant connue, nous pouvons plus facilement identifier quels sont les groupes qui se sont trouvés dans une position avancée par rapport à cette évolution. Encore faut-il savoir dans quelle temporalité nous nous situons. Ce qui est présenté comme un progrès, comme tourné vers l’avenir, comme allant dans le sens de l’évolution des choses, dans une temporalité d’une vingtaine d’année, la libéralisation de l’économie, est réactionnaire sur une échelle de temps de 150 ans. Et seul l’avenir validera laquelle de ces deux conceptions est pertinente : ce mouvement auquel nous assistons est-il un accident de parcours, une tendance provisoire au retour en arrière ; ou au contraire ce rôle régulateur de l’économie qu’a pris l’Etat dans un sens de protection et de réduction des inégalités n’aura-t-il été qu’une parenthèse qui se termine actuellement, ou qu’un phénomène provisoire aujourd’hui en cours de dépassement ?

L’analyse des faits sociaux peut nous donner des éléments de réponse, mais nous n’avons qu’une vison partielle de la manière dont fonctionne une société et dont elle s’élabore. La croyance en un sens de l’histoire ou en une fin dernière est tout-à-fait valide dans son domaine, dont nous devons bien être conscient qu’il est celui de la croyance. Hors de cette croyance, nous somme dans le domaine de l’incertitude et des hypothèses.

Cela invalide-t-il tout engagement ? Non, mais ça amène à en revoir les modalités. L’existence d’un sens de l’histoire permet d’identifier des groupes qui sont à l’avant-garde de cette orientation, et qui auront tout intérêt à se purifier pour être plus à l’avant - mais pas trop s’ils veulent entrainer le reste de la société, et il y a là un élément de dialectique qui a joué un grand rôle dans les mouvements marxistes. Mais si le sens de l’hisoire n’est pas écrit à l’avance, s’il se fait et se défait au fur et à mesure que la société se construit, nous sommes dans un mouvement permanent d’analyse et de théorisation, d’interrogation du fait social pour valider des hypothèses, le débat et la confrontation des conceptions devient un outil nécessaire, l’expérimentation sociale acquiert une pertinence toute particulière.

On peut peut-être alors parler d’intellectuel organique, mais sûrement plus d’avant-garde.

Philippe Wannesson.



> Des avants-gardes, pas des états-majors !
10 juillet 2012 - 16h35 - Posté par CD

Il importe pour mobiliser le peuple-classe à qui les forces de transformation social et environnemental s’adressent d’avoir un projet pluriel issu d’un débat démocratique, un projet à fenêtre, un projet fait de plusieurs projets de libération et d’émancipation. Il y a besoin de connaissances qui permettent tout à la fois des critiques de l’ordre existant et des pistes pour l’alternative.





Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
5 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire
Le patriarcat compris comme dynamique sociale
lundi 25 - 01h23
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Toujours contre la prostitution et le viol ici ou ailleurs avec Zéromacho - Christian Delarue
dimanche 24 - 12h07
de : Christian Delarue
3 commentaires
L’ANARCHIE - Théories et pratiques libertaires
dimanche 24 - 11h37
de : Ernest London
Pigeons.
samedi 23 - 20h40
de : L’iena rabbioso
Réforme des retraites : « les carrières gruyère des femmes vont se payer cash »
samedi 23 - 10h57
La haine de l’Indien
vendredi 22 - 18h55
de : Álvaro GARCIA LINERA
2 commentaires
Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vous voulez les misérables secourus, je veux la misère supprimée. V. Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite