Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les alliés inquiets dans la Maison hostile


de : ILVO DIAMANTI
samedi 1er juillet 2006 - 02h39 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 13.7 ko

de ILVO DIAMANTI Traduit de l’italien par karl&rosa

La DROITE a essayé, timidement, de répéter le conte du Pays divisé. Le Nord réformateur contre le Centre conservateur et le Sud assisté. Mais un simple coup d’œil révèle que la seule à être divisée par ce vote référendaire est précisément la Droite, la Casa delle Libertà, dont les locataires pourront difficilement poursuivre la cohabitation, comme auparavant. Aux conditions dictées par le maître de maison. Parce que le vote référendaire rend évidentes - et les accentue même - les distances entre les partis de la coalition. Il les transforme en fractures. D’autant plus critiques qu’elles se reflètent dans la géographie et dans les intérêts. Le référendum. Compliqué et abstrait. Il a été résumé, perçu, par la grande majorité des électeurs, à travers la "dévolution". Laquelle rappelle la question du Nord. La révolte du "petit Nord" : les provinces qui se trouvent au pied d’une montagne du Nord, parsemées de "petites" villes , peuplées par de "petites" entreprises.

Et d’ une "petite" bourgeoisie, d’une base de classes moyennes (« petites »). Le "petit Nord", devenu "grand", sur le plan du marché et du développement, aux années 80. Mais frustré, parce que contraint aux marges du pouvoir politique et économique. La Ligue, depuis les années 80, lui a donné une voix. Une voix rauque, comme celle de Bossi, par laquelle il a crié son intolérance et sa protestation. Son envie de compter pour quelque chose. Jusqu’à atterrir à Rome. En passant de l’antagonisme au gouvernement. De la révolution et de la sécession à la dévolution. De la société au palais du pouvoir. Ce référendum était, avant tout, son affaire. Il concernait la Ligue et le Peit Nord. Il était à la base du pacte entre Berlusconi et Bossi. L’axe du Nord, bâti, à la fin des années 90, par Tremonti. La Ligue plus royaliste que le roi, aux côtés de Berlusconi. Toujours. Berlusconi disposé et disponible vers la « dévolution ». Le drapeau qui aurait légitimé les compromis de la Ligue de gouvernement face aux électeurs des vallées au pied des montagnes. Ligue et Berlusconi. Toujours ensemble.

Même contre les alliés de la CdL : An et Udc, ancrées, par la géographie et par leurs intérêts, dans le Mezzogiorno. Au risque de générer des tensions même dans le « parti personnel » de Berlusconi. Forza Italia : dont la base électorale est concentrée dans des zones opposées, Lombardie et Sicile. Bien, après la longue campagne électorale qui a précédé les élections législatives d’avril, menée totalement à la télé, jouée sur la personne de Berlusconi, personnalisée et médiatisée, le territoire est revenu au centre de la politique. Et il a cassé la Droite, en plus de l’avoir réduite dans des espaces politiquement exigus. Comme le démontre le résultat du référendum.

Le Non l’a emporté largement, en dépassant 60% des voix valides. Il l’a emporté partout. Même au Nord, avec 52%. Même si, à ce sujet, revient le conte de la « question du Nord ». Etant donné que la Droite, et surtout la Ligue, insistent pour « couper » du Nord l’Emilie-Romagne. Parce qu’elle est rouge. Ou parce que « d’un façon descriptive » elle est en dessous du Pô. Toutefois, en négligeant le fait que la Ligurie aussi (en plus d’une partie du Piémont) est en dessous du Pô, au Nord, même en faisant abstraction de l’Emilie-Romagne, les deux positions s’avèrent très proches. Et le Oui l’emporte de justesse. Cela suggère, éventuellement, que ce n’est pas l’Italie qui est divisée mais plutôt le Nord, justement. Où d’ailleurs la constitution fondée sur la dévolution n’a été approuvée que dans deux régions, la Lombardie et la Vénétie, célébrées aujourd’hui, en effet, par la Ligue et par une partie de la droite, comme la « patrie des producteurs ». Le lieu de l’innovation politique et économique. Mais, si nous regardons attentivement le Nord padan - et même la Lombardie et la Vénétie - nous découvrons qu’il ne s’agit pas d’un unicum homogène. Non seulement parce que la moitié des votants environ, dans cette zone, s’est exprimée contre le référendum, mais aussi parce que l’esprit de dévolution souffle surtout dans les périphéries et dans les provinces.

En effet, le Non l’a emporté dans les villes les plus grandes. Dans les capitales. Toutes : de Milan à Venise. A Turin à Trieste. De Trente à Gênes à Bolzano. Mais aussi dans une grande partie des chefs-lieux de province. Le Non l’a emporté, dans 37 chefs-lieux sur 47, dans le Nord « naturel ». Dans 28 sur 38, dans le Nord padan (sans l’Emilie-Romagne). Dans 11 sur 19, dans la Lombardie et la Vénétie. Enfin, dans 13 chefs-lieux des 23 provinces où le Oui l’a emporté (Padoue, Vicence, Trévise, Brescia et Cuneo, entre autres). Ce qui rend évident ce que nous avons souligné au début. Ce référendum consacre le triomphe du localisme.

La République fondée sur la « dévolution » a été approuvée là où la Ligue « était » forte. Hier. Bien qu’aujourd’hui elle le soit beaucoup moins. Dans les provinces au pied des montagnes. Mais ce référendum représente, en même temps, une défaite pour la Ligue de gouvernement. C’est un évènement déchirant pour la Droite. Parce que la Constitution a été abondamment rejetée par les électeurs « amis ». Dans pas mal de zones où la CdL était forte. Où An, Udc et même Fi ont obtenu, il y a deux mois à peine, un résultat très positif. Dans le Sud. En Sicile, surtout, mais aussi dans les Pouilles. Où la CdL dispose de plus de 50% de consensus. Mais le Oui a obtenu environ 30% des voix valides. Ce qui signifie, si nous tenons compte de la marée grise de l’abstention, 13% environ des électeurs.

C’est pourquoi, si la géographie divise les électeurs de la Droite, il est permis de penser que les sujets politiques et les leaders de la CdL seront soumis, dès demain - peut-être dès hier déjà - à des poussées centrifuges particulièrement violentes. 1. An et l’Udc. Lesquelles, ces dernières années, ont participé à la définition d’un projet constitutionnel approximatif autour de la dévolution. Au nom de l’unité de la Casa delle Libertà. Et, surtout, pour le compte de son propriétaire et Patron. Que feront-elles, maintenant, alors que leurs électeurs en ont décidé autrement - les ont laissées seules. Maintenant, alors que les alliés padans vont insister, charger le ton, agiter leurs drapeaux, lancer éventuellement de nouvelles proclamations indépendantistes. 2. Le propriétaire de la maison, Silvio Berlusconi. Dans ce climat de trêve médiatique, après des mois de guerre électorale. Sans l’aide de la télévision qui fait disparaître le territoire du débat politique. Il le résume en entier sur les plateaux de « Porta a Porta » et de « Ballaro’ ». Que fera-t-il ? Arrivera-t-il encore à apaiser, à domestiquer les alliés inquiets ? Fini et Casini : réduits au silence. Traités comme des casse-pieds présomptueux. Comme s’ils étaient Tabacci et Follini. Et arrivera-t-il, Berlusconi, à tenir encore unie « son » Italie bleue, qui rassemble, sous le même toit, la Lombardie et la Sicile ? Le Sud qui craint de devenir « autonome » de l’Etat ? Et le Nord, le Petit Nord. Qui, il y a deux mois, à Vicence, avait accueilli avec enthousiasme ses proclamations antagonistes et anticommunistes. Maintenant où il est vraiment à l’opposition et que les communistes gouvernent. Le Petit Nord va-t-il l’aimer comme auparavant ? 3. Enfin et surtout : la Ligue. Qui peuple la partie d’Italie « la plus favorable à la dévolution ». Pourquoi devrait-elle rester enfermée dans une Maison hostile ? Avec ses fenêtres tournées vers le Sud ? Comment pourra-t-elle, la Ligue, expliquer à ses électeurs au pied des montagnes son travail de cinq ans à Rome. Et qu’elle a agi en alliée fidèle et complice de Berlusconi. En acceptant tant de compromis. Jusqu’à faire une liste commune, aux récentes élections, avec les démocrates-chrétiens siciliens de la Ligue Lombardo (au sens de Raffaele Lombardo...). Avec une seule mission : conquérir la « dévolution » pour le Nord. Pour voir ce drapeau réduit en cendre, en un seul jour, par le vent chaud du Sud, poussé par sa même coalition ?

Dans ce climat, ce n’est pas une surprise si le mythique rendez vous traditionnel de Pontida a été annulé. A cause de choc du projet. La Ligue après la dévolution. Que fera-t-elle ? Il est facile d’imaginer une reprise de la campagne contre l’Italie du Sud. Il est facile d’imaginer que Rome Capitale, votée par les voix de la Ligue même, redeviendra « Rome larron ». Il est facile d’imaginer que l’envie reviendra de renvoyer sur les roses les cul-terreux, les Italiens, les (néo) démocrates-chrétiens, les (post) fascistes.

Et que refera surface, même trop en sourdine, la menace de la sécession. Focalisée, éventuellement, sur l’indépendance de la Lombardie et de la Vénétie. Sauf que, dix ans après la marche sur le Pô et après ce référendum, il vaudra mieux pour la Ligue chercher un fleuve moins important...

http://www.repubblica.it/2006/06/se...



Imprimer cet article





Gilets Jaunes : Éric Drouet évacué du Salon de l’Agriculture
samedi 22 - 11h49
Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
2 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637
Quand la Police(?) et ses "syndicats" se distinguent à nouveau
mardi 11 - 17h10
de : azard
1 commentaire
HISTOIRE
mardi 11 - 12h09
de : Ernest London
Demain : Le syndicalisme de masse contre la destruction néolibérale
mardi 11 - 09h38
de : Christian DELARUE
Morts anti-nucléaire ou pas.
lundi 10 - 16h47
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Licenciements : Les charrettes des condamnés défilent toujours !
lundi 10 - 12h19
de : JO
DU JAMAIS VU ! Par la violence, la monarchie cherche a casser le mouvement lycéen !
lundi 10 - 11h17
de : JO
Retraites : le gouvernement n’en a pas fini avec les grèves
lundi 10 - 08h31
Gilets Jaunes, acte 65 à Bordeaux ou la fascisation du régime !
dimanche 9 - 17h13
de : JO
Agnès Buzyn, Actrice du Buzz !
dimanche 9 - 15h36
de : Claude Janvier
1 commentaire
Gilets Jaunes Acte 65 : Eric DROUET "on ne peut plus bénéficier du Droit Constitutionnel à manifester"
samedi 8 - 18h25
1 commentaire
A l’exemple de Wuhan, la Chine, "l’atelier du monde" , semble à l’arret à cause d’un virus "venu de nulle part"
samedi 8 - 16h25
de : nazairien
2 commentaires
Des hausses et baisses sournoises au 1er Février !
samedi 8 - 11h39
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nul n'est plus esclave que celui qui croit à tort être libre. Goethe
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite