Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Rentrée de la presse (5), bonjour tristesse : l’exemple de La Rochelle
de : ocsena
dimanche 3 septembre 2006 - 13h05 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

1. Le premier problème en négatif de la presse actuelle, c’est en définitive celui du "vide bavard". Prenons l’exemple récent de La Rochelle

Avec la dernière semaine d’août, sortant par convention le 21 de la léthargie coutumière jusque là autorisée, on attendait de la presse qu’elle se remette grosso modo -et même grassement modo- à tout en beaucoup mieux. On savait qu’il y aurait pour notre stimulation cérébrale les "universités d’été" des partis politiques (MEDEF compris), en commençant bien entendu par celle très attendue du PS à La Rochelle. Cette semaine qui était à venir, Le Parisien -comme on le fait d’un ouragan- l’avait annoncée consacrée plus précisément à Ségolène. Du Parisien, dans le premier temps, ça étonnait un peu cet intérêt affectueux, mais une revue rapide montrait que, sans concertation aucune, les confrères étaient unanimement monocentrés idem, apparemment sans malice particulière.

Donc, cursus en gros des choses, Parisien du 21 : "Cette fois, elle s’envole", du 22 : "Tous contre Ségolène". Monde du 21 : "Royal en appelle à une révolution démocratique" et du 22 : une pub en Une pour un bouquin sur elle, "La Prétendante", d’un auteur modestement nommé rien moins que Cassandre (sic). La suite encore, vous la connaissez, ainsi que les titres idoines (exemple Libé le 28 : "Jospin joue l’anti-Royal", etc. etc.). Bon, vous avez tout éclusé, on va pas vous remettre ça. Vous vous êtes, comme nous, bien emmerdés dans cette affaire, et donc le 31 pour finir, vous avez pu lire en substance du Parisien la conclusion suivante : "Gros recul de Ségolène dans les sondages et gros recul de l’ensemble des caciques du PS".

 Bien fait pour leurs gueules !
 Mais non, Jojo, c’est pas ça le problème. Ok, ils ont pas été très bons ! Mais la question vraie est tout à fait ailleurs. Comment la presse a-t-elle pu nous remplir des pages et des pages pendant 7 jours pour rapporter des propos qui n’en étaient pas ou qui paraissaient a priori très "vacueux" ? Est-ce que tu vois où on veut en venir ?

Ce même jour, 31, par coïncidence sans doute inspirée, voilà aussi que Le Monde te fait un long topo sur la terrible mauvaise santé de la presse nationale, laquelle chute et perd quasi-inexorablement tous ses lecteurs (C’est vrai de tous les canards, yc. Libé, yc. Le Monde lui-même). A notre façon, vite fait, on te propose d’y réfléchir.

2. La presse : effets de forme et vieilles manies

Donc ! ouais donc ! de la même façon que tu ne peux pas parler sérieusement à la télé en te grattant les couilles d’un air distrait, tu ne peux pas écrire sérieux en résumant un truc quelconque avec trois lignes et puis basta, il t’en faut trente ou soixante au moins pour prouver que t’es journaliste et justifier ta carte. C’est la première idée.

Il y a là, dans la logorrhée du plumitif rémunéré, un biais dont on peut mesurer les terribles dégâts directs et indirects ! D’abord notons-le, l’objet d’étude du journaliste n’est pas indifférent à l’angle d’attaque convenu de son regard. On eût pu dans la presse s’intéresser notamment au programme du PS (personne finalement ne le connaît, chacun l’ayant depuis sa publication, entre-temps, vachement oublié). On eût pu, puisqu’on tenait tant à Ségolène, s’interroger sur ce qu’était présumément la compétence d’un chef d’Etat, vu qu’on en faisait à tout instant grand cas contre elle. Mais le reporter est là pour rapporter, pas pour analyser.

Dès lors que l’entame de presse de La Rochelle portait sur l’exclusif pathos des 4 ou 5 babards voulant la première place à sa place, ça ne pouvait finir que pathétique. Ci-fait ! Les socialistes sont proprement passés pour de vrais imbéciles.

 Bien fait pour leurs gueules !
 Ok, Jojo, mais tu l’as déjà dit !
 Ce n’est pas que faute à la presse si ça a si mal marché, c’est que dans le mauvais les socialos ont mis indubitablement du leur.
 Sans doute, mais, par effet indirect, à remplir coupablement là-dessus jusqu’à dix articles mornes chaque jour sur de petits problèmes torves, chaque journal se sera fait aussi, sans bien le mesurer, un tort terrible à lui-même.

Où nous voulons, oui, revenir à cela, qui nous fait de la peine (je t’en fiche !), revenir à cette justice immanente par laquelle motu proprio la presse se saborde elle-même. Les trucs pour parvenir à cette fin, chez elle (les manies comme on disait) y sont légions.

Le Monde, chaque fois qu’il le veut, aligne Libé qui souffre tout ce que peut. Soi-disant selon la rumeur, ils se poseraient, eux les "Libériens", des problèmes cruciaux de ligne rédactionnelle. Eh bien, ca ne nous étonnerait pas nous-mêmes, faudrait en effet qu’ils nous expliquent, exemple minus mais parmi d’autres, comment voulant soutenir l’album de Charlotte Gainsbourg qui "se remet à la chanson", ils ont été capables de la citer 3 fois dans le même numéro (28 08) : p 40 en Portrait (par Marie Guichoux), p 31 en Culture (par Ludovic Perrin). On n’a pas retrouvé la troisième page, mais c’est encore pire puisqu’on est sûr qu’elle y était, même si ce n’était pas vrai. Et si ce n’était le 28, c’était tout simplement la veille.

Non seulement une personnalité pâtit comme on le sait de l’hostilité d’un journal, mais elle pâtit plus encore aujourd’hui, comme on ne le sait pas, de l’amitié que ledit journal croit devoir lui exprimer (on devrait prendre ça en compte dans l’échec PS de 2OO2 : les Martine Aubry, les Elisabeth Guigou totalement alors sur-encensées malgré leurs qualités... ).

Le critiqueur de presse, si pro qu’il soit (Le Monde quand il s’y emploie) n’est pas exempt des aveuglements qu’il voit par ailleurs chez les autres : Le Monde ouvre ainsi une page Portraits dont on connaît le haut talent littéraire et l’inégalable cuistrerie hagiographique chez Libé (Pouf, pouf, pouf !)

3. Conclusion

Partout, dans le métier de presse, le même ressort contraignant, très contre-performant : remplir ! remplir ! remplir même en creux ! bref, le "vide bavard", qu’on évoquait plus haut. 1,20 euro (1,30 avec le pourboire à compter du 4 septembre), putain ! ça fait désormais chéro du numéro !

Cet oisiveté vasodilatatrice et très baveuse n’est certes pas propre à la presse, elle reflète largement le style général des médias, radio, télé, elle est aussi, vue de plus haut, un signe des temps et de la société.

On sait donc qu’il faudra inexorablement, dans le contexte, évoluer en matière de presse ou vers l’entertainment payant (magazines, suppléments des grands journaux. Bonjour, crétins !), ou vers les gratuits d’information plus short entièrement rémunérés par la pub. Déjà, ca y est.

Il existe même une troisième possibilité, peu dite encore, néanmoins déja visible aussi, consistant à comprimer les coûts en comprimant les journalistes. Comme si le "vide bavard" des journalistes était un peu incompétent, trop payé, ou meilleur en étant déplacé, les gros organes de presse se tournent beaucoup, mine de rien, vers les "spécialistes" et les personnes d’autorité, politiques, associatives, caritatives, scientifiques, etc. Le grand bonheur pour nous c’est que ceux-là sont jamais lus ou rarement, si ce n’est des fois pour se marrer (t’exceptes peut-être Kofi Annan ce samedi ). Tu lis l’article d’un ministre, toi ? Tu lis l’article d’un ex-ministre ? tu te précipites les yeux et la bouche écolos en avant vers Corinne Lepage en deuxième page ? Pense néanmoins qu’avec des articles gratos de tous ces gens, lequels sont ravis d’être publiés, avec la chronique en plus des prix Nobel venant de décéder, les commémorations aussi de tragédies diverses partout dans le monde, tu te brosses pour queudal un canard sorti facile du tiroir.

Je vais maintenant te poser la question existentielle très bêtement : c’est quoi encore la presse, pour toi, démocratiquement parlant ?

...............................................................................

Les Pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)

 http://ocsena.ouvaton.org
 ocsena.org@wanadoo.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Rentrée de la presse (5), bonjour tristesse : l’exemple de La Rochelle
3 septembre 2006 - 17h54

Ocsena, lis l’Huma !
léon



> Rentrée de la presse (5), bonjour tristesse : l’exemple de La Rochelle
3 septembre 2006 - 18h01 - Posté par

ou, à défaut, l’humanité dimanche.Joel





Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
2 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
9 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le "prêt-à-penser". Hubert Reeves
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite