Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Douceurs policières (qui font mentir leur ministre les vilains) (4 videos)
lundi 28 janvier
de Irae
1 commentaire
Et après langlois essaiera de nous faire pleurer sur leur sort.
Lire la suite, commenter l'article...

Liban, Palestine, Irak, Afghanistan : Massacre des innocents
de : Sarah Petrovna Struve
lundi 4 septembre 2006 - 11h49 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 21.6 ko

de Sarah Petrovna Struve

Le fait d’avoir été victime ne nous protége pas de devenir un jour bourreau. Au contraire, sans un accompagnement, sans un travail de résiliences, sans la relativisation de son rôle d’objet victime, la victime deviendra bourreau, se trouvant un bouc émissaire de remplacement.

Il se peut aussi qu’un groupe s‘empare de la souffrance de ses victimes par assimilation et en partageant d’apparence la même identité, devienne le bras vengeur de L’identité qu’il s’est approprié.

Il est difficile d’écrire sur ce qui se passe au moyen orient, la Palestine sans cesse martyrisée, le Liban - pays que j’ai connu avant la guerre civile, dont j’ai apprécié la gentillesse et la générosité des gens - bombardé.

Ma famille, d’origine russe, était étroitement imbriquée dans la fois chrétienne orthodoxe, elle avaient liés de multiples relations de fraternité et d’amitié avec des libanais et des palestiniens orthodoxes et d’autres confessions, ainsi, mon enfance se passa dans un christianisme orthodoxe écuménique qui portait comme une évidence, l’universalité de la foi, de toutes les religions dans leurs essences mystiques. Judaïsme, Islam, Christianisme et au-delà, tendaient vers le même but, la lumière, vers le même désire, la quête de l’illumination.

Cette enfance se passa aussi, à travers le souvenir de l’engagement de mes parents durant la guerre, avec cette mémoire encore fraîche de l’occupation, du Nazisme, de la Shoa, de la lutte contre l’occupant. Je fus nourrie de la nécessité de se battre pour l’opprimé quoi que cela coûte, quel qu’il fut, de se battre pour défendre la terre et l’esprit de ceux qu’un envahisseur veut piétiner.

La proximité de ma famille avec le moyen orient, me fit découvrir, très tôt, le sort fait au peuple palestinien. Mon enfance est pleine d’histoires de tel ou tel ami palestinien expulsé de ses terres, de la vie terrible de ceux vivant dans les ghettos appelés pudiquement « camps », de l’exclusion dont ils étaient victimes y compris dans les pays dits « frères. »

Je me souviens d’une personne qui ayant pu aider durant la guerre des personnes désignées comme « juives », il lui avait été proposé la distinction du « juste » ce qu’elle refusa, ne pouvant l’accepter d’une nation qui opprimait et spoliait un autre peuple.

Beaucoup de ceux qui défendent la politique d’Israël aujourd’hui, qui admirent la puissance et « l’occidentalité » de cet Etat, auraient pu admirés l’Allemagne nazie précisément pour les même raisons. Cette culpabilité qui ponctue la mémoire d’un certain occident aux relents xénophobes fait qu’une certaine droite à la problématique identitaire se reconnaît et se réfugie dans l’admiration d’Israël essayant par-là de s’auto démontrer commodément que sa propre monstruosité ne l’est pas tant puisque, soit descendante d’opprimés, soit amie d’Israël, mais en fait, admirant secrètement cette supériorité propre aux peuples sur de leur droit, que cela soit l’arien face aux juif, ou bien l’israélien face aux musulmans, se délectant de ce mot sans cesse ressassé de « terroriste » pour stigmatiser plus commodément celui qui résiste, défend sa terre et surtout défend son droit à ne pas être désigné comme un être-objet inférieure dépossédé finalement de son humanité et ainsi fait, plus facile à expulser, à exterminer. Les Arabes et/ou les musulmans, sont désignés aujourd’hui avec délectation comme « Terroristes » comme le furent, en leur temps, les juifs, les Tziganes, les résistants. Mais quel que soit le mauvais objet désigné, il s’agit du même processus menant à la stigmatisation de certaines populations, certaines minorités, processus tendant à démontrer que leurs apparences, leurs cultures (le bruit & l’odeur, n’est ce pas...) justifieraient de leur comportement « terroriste et/ou délinquants, » processus permettant de mieux designer des boucs émissaires, afin d’alimenter une haine qu’il vaut mieux porter vers celui qui d’apparence est différant pour mieux étouffer l’effroi, toujours sous-jacent, de sa propre finalité, de sa propre infériorité, de la haine de sa secrète étrangeté.

Nous assistons toujours à la même mise en scène orwelienne et finalement, se massacre perpétuel des innocents finit par nous écœurer tant que nous n’y prêtons plus attention, à peine de perdre tous sens à notre propre petite destinée, c’est ainsi qu’Israël, « grande démocratie » ne se gêne pas de continuer à enlever et emprisonner des palestiniens sous le seul prétexte que se sont des « terroristes » pardon, des « musulmans ! » que finalement le nombre des massacrés quotidiennement égrené en Palestine, en Irak, en Afghanistan, au Liban, les oubliés des prisons otanusiennes, pour ne pas dire etasuniennes, prisonniers sans nombre, sans nom et sans droits, nous importe peu et nous fermons les yeux sur cette insuportabilité empêcheuse de tourner en rond dans notre petit monde sécuritairo-consumériste, nous fermons les yeux sur les comportements de la police française et en premier lieu de son ministre/dictateur face aux expulsés, face aux humiliés, aux fichés parce que ayant « aidés » des « sans papiers » comme fermait les yeux la majorité des gens lorsque l’on déportaient des Juif, des Tsiganes, que l’on confisquaient leurs biens, se consolant de cette frayeur diffuse que cela pouvait engendrer, en se disant qu’on les envoyaient, là bas, à l’est, travailler dans des camps, comme on peut se dire aujourd’hui qu’en Irak la « démocratie » est à l’horizon ! Qu’en Afghanistan les femmes enfin libérées peuvent lire « ELLE » en afghan ! Qu’en Palestine de toute façon se sont des « musulmans » et donc évidement, avec un fort soupçon de « terrorisme. » Qu’au Liban, au moins, les quartiers chrétiens n’ont pas été touchés par Tsahal magnanime !... Et que de toute façon l’occident envoi de l’argent...

Les insurgés du ghetto de Varsovie étaient aussi désignés comme des « terroristes. » Ils ne défendaient que leur droit - puisqu’il fallait disparaître - de mourir debout. A défaut de pouvoir se libérer physiquement, ils défendaient le droit à se libérer de cette sous-vie, par eux même, comme ils l’entendaient et non à la mode de leurs tortionnaires. Quels regards porteraient-ils sur ceux qui se réclamant d’eux, enferment tout un peuple derrière des murs, puis s’étonnent de son « suicide altruiste » tout en niant l’identité même du peuple arabe lorsque l’acte d’un arabe est désigné absurdement comme « antisémite » privant cet arabe de son identité même !

C’est de l’aboutissement de la folie identitaire des siècles précédent et plus particulièrement des XIX° et XX° siècles, des églises qui voulurent enchaîner la mystique à un territoire, nationaliser la fois, rendre la spiritualité matière, c’est de cet aboutissement qu’est issu l’Etat d’Israël aux dépens non seulement des palestiniens mais aussi de la culture Yiddish, l’une des plus belles cultures d’Europe, maintenant morte, perte inestimable pour le monde, culture assassinée par la folie xénophobe occidentale, matérialisée finalement par le Nazisme, la perte de cette culture fut une aubaine pour le sionisme, car sans la destruction de cette culture séculaire, la construction d’Israël ne pouvait se faire. Sur ses terres d’Europe centrale et de l’est où autrefois se tenaient des shtetls, sur les fausses communes que laissèrent les divisions spéciales SS ou n’officiaient pas que des allemands, loin de là, vivent en toute tranquillité, amnésiques de ce qui s’y passa voilà maintenant plus de 60 ans, des populations avec l’accord tacite de tout l’occident qui s’arrange ainsi de ses xénophobies, en les reportant sur les Arabes et/ou les musulmans.

« L’espoir meurt en dernier » dit un proverbe russe. Reste donc l’espérance absurde qu’un jour l’humain ne voudra plus spolier son frère, que tomberont - en lieu et place des bombes - les murs et les frontières effrayantes, que la création baignera enfin dans la lumière...

Sarah. Pétrovna. Struve.

P.S. Ce texte est dédié aux habitants passés, présents et futures de Kaa, village libanais frontalier de la Syrie : Que les douaniers de ce village continuent a faire passer la frontière aux nomades, musiciens et sans-papiers, en échange du son joyeux de leurs tambourins, par des chemins de traverse.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Liban, Palestine, Irak, Afghanistan : Massacre des innocents
4 septembre 2006 - 13h02

Ce texte est très beau et très vrai.
De très nombreuses personnes dans le monde, intellectuelles et autres, font le même constat depuis déjà de très nombreuses années sur la barbarie d’israel, et pourtant aucune solution, aucun remède n’y sont apportés. Pourquoi ? et pourquoi ?



> Liban, Palestine, Irak, Afghanistan : Massacre des innocents
5 septembre 2006 - 15h32

Bravo Sarah Petrovna ! C´est très beau texte et la vérité qu´il contient.






Urgence Humanitaire à GAZA ! Pour ne pas confondre Religion et Tyrannie !
lundi 18 - 16h38
de : JO
Alain Finkielkaut le maoïste.
lundi 18 - 16h22
de : L’iena rabbioso
3 commentaires
Discours à l’oiseau
lundi 18 - 12h08
de : Alina Reyes
Pierre Perret sur les gilets jaunes : "ce mouvement ne doit pas s’arreter, la misere est patiente"
dimanche 17 - 22h06
de : nazairien
LE MOUVEMENT NE S’ESSOUFFLE PAS macron tu vas dégager !
dimanche 17 - 19h27
de : luttes invisibles
2 commentaires
antisémitisme racisme pour les nuls
dimanche 17 - 19h02
de : UJFP
Espagne. Des élections au péril d’un procès politique !
dimanche 17 - 16h24
de : Antoine (Montpellier)
2 commentaires
DÉPASSER LES GILETS JAUNES
dimanche 17 - 14h31
de : Lukas Stella
HAÏTI : Le monde change, le neuf tarde à naître, les monstres n’effraient plus ?
dimanche 17 - 12h08
de : JO
Tricastin, on a la liste de ceux qui font les c...
dimanche 17 - 12h04
de : Fuku blog et nuc savoie via JYP
Video Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
dimanche 17 - 11h34
de : michel midi
Gouvernement : gilets jaunes ou pas, le cap reste libéral
dimanche 17 - 10h14
1 commentaire
ISRAËL : encore et toujours en cours, Génocide de GAZA !
vendredi 15 - 18h11
de : JO
2 commentaires
Engin de chantier ou transpalette devant le Ministère ? De quoi être perplexe !
vendredi 15 - 17h19
de : JO
Un petit débat / C’est l’heure de l’mettre
vendredi 15 - 16h48
de : Hdm
La Havane : Il est urgent de stopper l’aventure militaire impérialiste contre le Venezuela
vendredi 15 - 15h48
de : nazairien
1 commentaire
« Malheur à nous si nous n’avons pas la force d’être tout à fait libres, une demi-liberté nous ramène nécessairement au
vendredi 15 - 06h52
de : JODEZ
Le parlement européen condamne l’usage des armes de guerre.
jeudi 14 - 19h51
de : JO
La couardise de griveaux mise à jour
jeudi 14 - 18h56
de : jean 1
Mairie de Paris : les lobbies, c’est pas fini !
jeudi 14 - 09h58
Deux ans ferme requis contre Christophe Dettinger : François Boulo réagit sur RT France
mercredi 13 - 23h41
de : nazairien
7 commentaires
La macronie à la recherche de son point G
mercredi 13 - 22h37
de : Alina Reyes
2 commentaires
Les élites sont des dieux, les Gilets Jaunes et les gueux sont des inutiles !
mercredi 13 - 20h13
de : Claude JANVIER
2 commentaires
Christophe Dettinger ex-boxeur Gilet Jaunes en jugement (extrait)
mercredi 13 - 19h30
de : JO
Terrifiant, Laurent Alexandre, un chirurgien-urologue, fondateur de "doctissimo" et transhumaniste, dans ses délires
mercredi 13 - 16h39
de : nazairien
3 commentaires
Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
mercredi 13 - 12h39
1 commentaire
GILETS JAUNES ACTE XIV
mercredi 13 - 12h22
de : JO
ON LACHE RIEN dédicace Aux gilets jaunes. Pierot
mardi 12 - 16h45
de : nazairien
3 commentaires
Les objectifs des contre-réformes libérales du gouvernement Macron-Philippe
mardi 12 - 11h14
de : Allain Graux
Fête du livre de Noir et Rouge le samedi 16 juin février 2019
mardi 12 - 10h13
de : frank
« LES IDEES S’AMELIORENT. LE SENS DES MOTS Y PARTICIPE »
lundi 11 - 22h03
SYRIE : Il parait que la coalition de l’OTAN ne frappe que des djiadistes ?
lundi 11 - 21h49
de : JO
Les chiens sont lâchés contre Juan Branco
lundi 11 - 21h11
de : curtillat
3 commentaires
Gilets jaunes : les 133 enquêtes de l’IGPN peuvent-elles conduire à des sanctions ?
lundi 11 - 17h57
VENEZUELA : Comment le coup d’Etat a été déjoué, révélations !
lundi 11 - 17h50
de : JO
1 commentaire
EVASION FISCALE : Un fléau qu’une étude Britannique chiffre à 825 milliards !
lundi 11 - 17h33
de : JO
PROPOSITION DE GILETS JAUNES
lundi 11 - 17h04
de : Raymond H
GILETS JAUNES - UNE IDEE A REPRENDRE
lundi 11 - 16h31
de : Raymond H
Européennes larem une équipe de rêve : dormez braves gens
lundi 11 - 09h08
Quod Libet.
dimanche 10 - 21h17
de : L’iena rabbioso
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite