Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Présidentielle : Royal populisme
de : Blog
mercredi 25 octobre 2006 - 08h27 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires
JPEG - 68.1 ko

de Bernard Lallement

Décidemment, ces derniers temps, le peuple se porte bien, du moins dans les discours de nos marathoniens de l’Elysée. Aux jurys de citoyens, instillés dans les tribunaux correctionnels, préconisés par un Nicolas Sarkozy, répond ceux chargés d’instaurer "une surveillance sur la façon dont les élus remplissent leur mandat" d’une Ségolène Royal.

Dans notre démocratie d’opinion, la course à l’élection présidentielle devrait se caractériser par une surenchère démagogique et une croyance mystique dans les vertus incantatoires du populisme. Entendez par là cette conception totalement mythique d’un peuple, transcendant les classes sociales et les antagonismes naturels, opposé à l’hégémonie des élites et unifié par la volonté d’un leader mis à son service.

En ce sens, le ministre de l’Intérieur et la présidente de la région Poitou-Charentes n’ont pas l’apanage de la nouveauté. Mais leurs propos traduisent une méconnaissance de notre histoire contemporaine ou, pire, une parfaite intelligence des conditions structurelles conduisant à l’émergence d’une autocratie postmoderne.

L’analyse des mouvements sociaux ayant marqué la fin du 19ème et le siècle dernier, amène à repérer les mêmes constantes.

Comme dans les années 30, une crise économique traduit la difficulté d’une société industrielle à assurer sa mutation et d’un capital à se reproduire dans un marché mondial concurrentiel. Il s’en suit une tentative de révision des acquis sociaux et une perte des repères idéologiques.

La petite bourgeoisie, que Léon Trotsky appelait la troisième classe, est la plus durement touchée et cultive un ressentiment, tant vis-à-vis du capitalisme que de toute idéologie socialisante, qui se caractérise surtout par un nationalisme exacerbé et une méfiance extrême envers toute organisation supra étatique. C’est dans cette brèche que s’insinue une troisième voie : le fascisme.

Elle prospère sur un terreau d’antiparlementarisme auquel elle préfère une démocratie directe, notamment par un usage étendu du referendum, liant le peuple à son dirigeant. Celui-ci est le garant de l’unité populaire au sein de la nation dont la primauté est, sans cesse, réaffirmée.

Les valeurs qui y sont célébrées reprennent celles de la respectabilité bourgeoise : La morale, l’autorité, la discipline, le travail, cultivant la nostalgie des espérances passées mais glorifiant le modernisme technologique.

La révolution démocratique

David Schoenbaum relève une « révolution verbale » avec l’emploi de concepts, y compris celui de révolution, en perpétuelles mutations.

Il s’agit, avant tout, de créer une mythologie du sentiment national fédérant tous les individualités. Comme le note Mosse « le mythe a toujours plus de force de conviction que l’analyse réfléchie de la réalité. »

Je vous laisse le soin de repérer, dans les interventions de nos thuriféraires de la rupture et du renouveau politique, les mêmes éléments qui annoncent une dérive inquiétante de notre système démocratique.

Car il ne faut pas croire que, depuis l’Allemagne nazie, nous sommes purgés de toute tentative totalitaire ni qu’un candidat, parce qu’il serait de gauche, soit à lui seul capable de nous en préserver.

Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Marcel Déat était, aussi, socialiste. Il fonda, même, le parti socialiste de France (Union Jean-Jaurès) et fut l’artisan du « réformisme » au sein de la SFIO. Et pourtant, tout en épousant la cause populaire, avec force et conviction, il n’en fut pas moins le plus ardent zélateur du IIIe Reich, au côté de Pierre Laval, lui-même ancien ministre du Cartel des gauches.

Ceux qui croient en l’homme, ou la femme, providentiel parce qu’il exalte le peuple se trompent. Royalement !

Souvenons-nous de Talleyrand : Agiter le peuple avant de s’en servir, sage maxime.

 http://sartre.blogspirit.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Présidentielle : Royal populisme
25 octobre 2006 - 21h12

Mais comment faire pour qu’un élu qui se fait élire sur un programme passe sereinement 5 (ou 7) ans à mettre en oeuvre un programme opposé ? (ça ne vous rappelle personne ?)
Un minimum de contrôle par le peuple ne serait-il pas envisageable ? Et une révocation de l’élu "traître" à ses engagements ?



> Présidentielle : Royal populisme ou Royal démagogie
26 octobre 2006 - 09h33

Royal populisme ou Royal démagogie médiatique ?

Ségolène utilise aussi le terme de populisme tout en se livrant à une démagogie effrénée. Il faut cacher son engagement pour le chabaniste Delors en 80-84, pour le refus d’une dévaluation réaliste face au mark, ce qu’ont fait à l’inverse les sociaux démocrates suédois.La conséquence de ce refus a été des taux d’intérêt réels assassins conduisant aux trois millions de chômeurs.

Il faut cacher son rapprochement avec Bayrou que demande J.F.Kahn avec son concept bidon et démagogique de "centrisme révolutionnaire", ce qui conduirait à la destruction de la gauche française et de la possibilité d’une alternative de gauche.

Il faut cacher que les sondages six mois avant une présidentielle depuis 1969 se sont toujours trompés et que donc son principal argument est bidon.

Il faut cacher que déjà par deux fois les sondages ont induit la gauche en erreur : en 2002 sur l’identité des protagonistes du deuxième tour. En 2004 au moment du référendum interne sur le TCE.

Il faut cacher que les média sarkozystes des milliardaires et du gouvernement soutiennent Ségolène parce que ce sera le candidat de gauche le plus facile à battre.

Beaucoup avec les débats internes ouvrent davantage les yeux et passent d’un soutien à Royal à un soutien à Fabius qui a changé avec sa position pour le non et qui est le seul à pouvoir rassembler la gauche et donc gagner.

Les classes populaires ouvriers, employés, petits retraités sont plus de 60% des citoyens et feront l’élection. Le mépris de beaucoup d’éditorialistes, énarques sortis du rang, grands patrons..., en bref de la nomenklatura à leur égard est tel que beaucoup réagissent automatiquement contre ceux qui utilisent le terme de populisme, ce qui fait alors gonfler le milliardaire raciste antipopulaire Le Pen. Je préfère utiliser le terme de démagogie qui est connu de la classe ouvrière depuis plus d’un siècle.



> Présidentielle : Royal populisme ou Royal démagogie
26 octobre 2006 - 12h06 - Posté par

qu’il soit élu le pen
amen !
que ce cancer du fion qui nous ronge depuis 30 ans explose, et deverse toute sa puanteur sur la france et ses bon francais.
alors, quand le bruit des bottes retentiera dans vos ruelles, peut etre que la revolution vivra.
plus le choix, revolte ou crève, c’est pour bientot


> Présidentielle : Royal populisme ou Royal démagogie
26 octobre 2006 - 12h32 - Posté par

c’est ce que disaient les communisters allemands entre 1930 et 32 avec leur tactique "classe contre classe". On a vu le résultat...


> Présidentielle : Royal populisme ou Royal démagogie
26 octobre 2006 - 17h38 - Posté par

La social-démocratie allemande, en assassinant Karl Liebneckt et Rosa Luxembourg(socialistes de gauche ,puis dirigeants spartakistes et fondateurs du PC allemand) et en écrasant la révolution allemande de 1918 porte une lourde responsabilité dans l’accès au pouvoir des nazis.
Jusqu’en 1932 le SPD s’est refusé à l’union avec les communistes, a brisé les grèves et a préféré poursuivre et réprimer les communistes et les syndicalistes laissant faire les nazis.Elle a préféré à la veille de 1933 voter plutôt pour le droite allemande que pour le communiste ,Ernst Thaelmann.
Il est vrai que le "socialiste" Noske surnommé "le chien sanglant" disait "je hais la Révolution plus que le pêché" cf "Histoire de l’Allemagne contemporaine " de G.Badia


> Présidentielle : Royal populisme ou Royal démagogie
30 octobre 2006 - 18h32 - Posté par

Jusqu’en 1932 le SPD etc....

L e "camarade" fait une légére confusion ce sont les staliniens de Thaelmann (qui disait "apres les nazis ce sera nous !") qui allaient briser les meetings social-démocrate" frére jumeaux" des nazis selon Staline, le "camarade" serait bien inspiré de lire "sur L’allemagne de L.Trotsky", le reste de son article est un tissus d’inexactitudes"(est le mot est faible)
S.Dedalus


> Présidentielle : Royal populisme ou Royal démagogie
26 octobre 2006 - 14h47 - Posté par

"qu’il soit élu le pen
amen !
que ce cancer du fion qui nous ronge depuis 30 ans explose, et deverse toute sa puanteur sur la france et ses bon francais.
alors, quand le bruit des bottes retentiera dans vos ruelles, peut etre que la revolution vivra."
Comment tenir un tel langage ?

Comment souhaiter un tel malheur ? Et avec quels mots : "cancer du fion" ? Je vous prie, cher ami, de vous calmer et de méditer un instant vos idées noires. Celà rejoint le désespoir qui mène à l’impasse ou au désastre. Je pense à ces amis de gauche qui répètent inlassablement "le PS est un parti de traitres, pas un vote pour eux." OK, mais avec quelle majorité allons nous gouverner ? Il est clair qu’en rejetant à priori toute alliance, même uniquement dans les urnes au second tour, avec le PS, comme le firent les communistes allemands en 1930 et après, la victoire de la droite ou de l’extrème droite est garantie. Vous affimez "peut etre que la revolution vivra" avec le Pen au pouvoir. Avec Hitler on a vu le résultat.

Oui le PS est un parti modérément de gauche, oui il vaut bien mieux voter Bové, ou Buffet ou Autain, au premier tour. Mais se résigner ensuite au "bruit des bottes qui retentiera dans nos ruelles" sous prétexte que Ségolène (ou Dominique ou Laurent) est trop ceci ou pas assez celà est totalement irresponsable. Ce sectarisme maladif est, comme l’analysa Lénine, la maladie infantile du communisme. Ce n’est pas pour rien que le PCF, bien que très critique à l’égard du PS, et à juste titre, dit sans attendre qu’il fera battre la droite au second tour en 2007. Toute autre attitude est suicidaire.


> Présidentielle : Royal populisme
27 octobre 2006 - 13h31

D’accord avec certaines choses dans ce texte, mais je pense pas que le jury citoyen en soi soit une maivaise chose, mais il est clair que ségolène a pas forcément la même vision des choses que moi sr le sujet.

Sinon , il faut faire attention ax termes employés : la 3e voie désigne l’arnachie par rapport au bipartisme ou à l’opposition capitalisme contre socialisme atoritaire. Le fascisme n’est lui qu’un prolongement ultre-autoritaire du fascisme que la bourgeoisie utilise quand la manière douce ne suffit plus à faire rentrer l’argent dans la caisse.

sc_marcos94



> Présidentielle : Royal populisme
27 octobre 2006 - 20h23 - Posté par

Ségolène la démago n’aurait-elle plus la côte chez les socialos ?

Ce n’est qu’un combat poursuivons le début !

http://www.dailymotion.com/Razzye/1

Félix de Paris


> Présidentielle : Royal populisme
27 octobre 2006 - 20h57 - Posté par

Le PS sans son vrai patron et fondateur Mitterrand, n’est plus ,heureusement, même si SR croit pouvoir le reprendre en main : qu’il éclate enfin et la Gauche retrouvera sa couleur : Le ROUGE.


> Présidentielle
28 octobre 2006 - 01h06 - Posté par

A propos de Ségolène et des jurys populaires

Tu penses s’ils ont tous la trouille des jurys populaires ! Si la charia s’appliquait en France la plupart des députés seraient déjà manchots. (ASC)

...............................................

Les pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)
 http://ocsena.ouvaton.org
 [->ocsena.org@wanadoo.fr





L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888
mardi 23 - 11h40
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h33
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h23
de : jean 1
Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
1 commentaire
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu'ils agissent envers vous. Confucius
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite