Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Intermittents : sombres pronostics pour un système qui "s’étouffe"


de : LE MONDE
mardi 25 novembre 2003 - 12h40 - Signaler aux modérateurs

http://www.lemonde.fr/web/article/0...

Intermittents : sombres pronostics pour un système qui "s’étouffe"

Entretien avec Bernard Latarjet qui a reçu du ministre de la culture la mission de nourrir le débat sur l’avenir du spectacle vivant.

A la suite de la crise des intermittents, déclenchée par la refonte de leur régime d’allocation chômage, Bernard Latarjet, président de l’établissement public du parc de la Villette, a reçu du ministre de la culture Jean-Jacques Aillagon la mission de nourrir le débat sur l’avenir du spectacle vivant (Le Monde du 6 novembre).

Il doit enquêter auprès de ses acteurs et analyser ces professions en crise, avant de remettre son rapport dans six mois. Cet entretien a été relu et amendé par M. Latarjet.

Pourquoi l’intermittence est-elle devenue cet été une question centrale ?

Depuis quelques années, une inquiétude est partagée par les institutions, les compagnies, les artistes. La crise des intermittents a joué le rôle d’un révélateur. Pendant quinze ans, la croissance des moyens publics fut continue, de l’ordre de 10 % par an. Cette phase s’est achevée il y a cinq ou six ans. Il faut désormais affronter le foisonnement. Des choix s’imposent qui sont la rançon du succès.

Sommes-nous en train de changer d’époque ? Après l’ère Malraux, celle de la fondation, puis l’ère Lang, celle de la croissance, nous sommes entrés dans une phase de mutation profonde : fortes contraintes économiques, mondialisation, nouvelles technologies et nouvelles formes artistiques, montée en puissance des collectivités locales. Les relations entre art, culture et société ont changé depuis vingt ans.

Les intermittents en font les frais ? Le régime mis en place par l’accord - contesté - du 26 juin entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2004. Il sera à renégocier, dès 2005, comme tous les accords de l’Unedic. Si les choses ne changent pas, l’avenir du régime des intermittents, véritable spécificité française, me paraît sombre. Deux questions doivent être débattues. D’abord, quel est le champ d’application du régime, quels sont les métiers qui relèvent de l’intermittence ? Ensuite, faut-il introduire dans ces métiers des différences pour tenir compte de l’extrême diversité des métiers et des situations ? Faut-il loger tout le monde à la même enseigne, alors que la précarité, l’économie et les rémunérations sont différentes ?

Ces questions ont-elles déjà été posées ? Non, pas à ma connaissance. Pourtant personne ne remet en cause la nécessité d’une réforme. Tout le monde constate une faille qui va s’agrandissant entre le travail offert qui croît d’environ 2 % par an quand le nombre des intermittents augmente, dans le même temps, de 7 % à 8 %. Du coup, la concurrence est plus sévère et les rémunérations moyennes ont tendance à diminuer.

Pourquoi la courbe de la croissance des intermittents du spectacle vivant bondit-elle à partir des années 1990 ? En vingt ans, le nombre des lieux de diffusion, des compagnies, des spectacles a considérablement augmenté, de nouvelles disciplines ont émergé. L’Etat n’est pas seul responsable de cette envolée. Songez qu’il y a en France 1 000 théâtres de ville, dont 30 seulement touchent une subvention de l’Etat. Ces établissements municipaux sont dans l’ensemble de très bonne tenue. Certains peuvent être comparés à des scènes nationales. Cependant, la fréquentation des spectacles est stable depuis cinq ans. Elle est de 30 millions, tous genres confondus, dont 7 millions pour le théâtre, 10 millions pour les genres dits populaires et 13 millions pour les différentes musiques. Aussi, entre la croissance de l’offre et la stabilité des publics, le système s’étouffe. Le nombre des compagnies augmente plus vite que l’argent public. Il faut donc choisir entre un recentrage de l’aide publique sur moins de compagnies et la poursuite d’une logique du saupoudrage, en sachant que la manne pour chacun sera moins abondante chaque année. Ce sont là des questions douloureuses.

La décentralisation n’est-elle pas à l’ordre du jour ? Officiellement, le monde culturel est très méfiant vis-à-vis de la décentralisation. Il redoute le face-à-face avec les élus locaux, souvent taxés d’"analphabétisme", de "clientélisme", quand ce n’est pas de "dérives démagogiques". Ce qui bien sûr est faux. Je m’attendais après mes premiers contacts avec les élus à ce que le spectacle vivant - élitiste, sentant le soufre - soit considéré par ces derniers comme la dernière roue de la charrette. Il n’en est rien. Le spectacle vivant représente 80 % du budget culturel de plusieurs régions. Il y a diverses façons d’aborder la décentralisation. On peut agir à la hache, en répartissant des blocs de compétence (création, diffusion, action culturelle, formation) entre l’Etat et les collectivités locales. On peut imaginer, au contraire, de maintenir des financements croisés entre Etat et collectivités territoriales, mais en modifiant les règles du jeu des partenariats.

A ne parler que de financement, de pourcentage, n’allez-vous pas déclencher des réactions violentes sur le thème de la privatisation et de la marchandisation de la culture ? L’économie de la culture repose en grande partie sur des moyens privés, qu’on le veuille ou non. Les Français dépensent 4 milliards d’euros pour le spectacle vivant. Les pouvoirs publics 900 millions. Mais, si la culture a besoin d’argent privé, il faut veiller à ce que cette source irremplaçable ne menace pas la diversité culturelle. En dehors des enjeux économiques, quels sont les enjeux artistiques dans le débat sur le régime des intermittents ? D’abord, question centrale, la place de la création contemporaine dans les établissements du service public et celle de la permanence de certains emplois artistiques. Autre question : celle de la distinction entre culture savante et culture populaire. Il y a entre ces deux termes une frontière plus ténue, plus mouvante. Le nouveau cirque doit beaucoup au théâtre et à la danse. La marionnette, secteur en pleine effervescence, n’a plus grand-chose à voir avec le Guignol du Luxembourg. Faut-il toujours assimiler culture populaire et divertissement ? Comment conjuguer l’exigence d’excellence et celle d’élargissement des publics ? Pour Malraux, la démocratisation culturelle consistait à mettre en contact le plus grand nombre de citoyens avec les plus hautes ¦uvres de l’esprit. Après avoir mesuré les limites de cette volonté, on a favorisé le "développement culturel" sous toutes ses formes. Comment dès lors articuler création et action culturelle sans mettre en cause la prééminence de l’¦uvre  ? Comment crée-t-on et comment forme-t-on des publics ? Comment conjuguer fonction artistique et fonction sociale ? Cette interrogation est toujours malvenue, mal débattue et mal gérée. Elle est pourtant essentielle. Car, pendant trente ans, le fossé s’est creusé entre l’éducation populaire (façon MJC) et la conception malraucienne. On demande aujourd’hui à la culture de retisser des liens là où la famille, le parti politique, la religion ou l’école font défaut. Faut-il pour autant transformer les artistes en éducateurs de rue ? Il est nécessaire de redéfinir les responsabilités et leur partage, au sein du réseau et entre l’Etat et les élus.

Quel est finalement le but de votre mission ? D’abord poser, à tous ceux qui voudront bien y répondre, les questions qui fâchent : faudra-t-il à l’avenir redéfinir le périmètre de l’intermittence ? Comment favoriser les pratiques amateurs sans concurrencer les professionnels ? Comment redistribuer les missions et les moyens du service public ? Comment réguler l’entrée dans les métiers ? Qu’est-ce qu’une ¦uvre et qu’est-ce qu’un auteur ? Bien d’autres. Ensuite transcrire fidèlement les réponses recueillies et dessiner à partir d’elles des "scénarios" alternatifs d’évolution possible qui éclaireront l’action de l’Etat.

Propos recueillis par Emmanuel de Roux et Nicole Vulser



Imprimer cet article





La réponse de Cuba au coronavirus fait honte aux autres pays
lundi 6 - 15h40
de : JO
CHINE : durant l’Hommage aux morts du Covid19, BFM TV en manque de respect !
lundi 6 - 15h16
de : JO
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
lundi 6 - 07h48
de : Ernest London
CES PSEUDOS JOURNALISTES MAIS VRAIS ABRUTIS ...
dimanche 5 - 18h39
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Monsieur le Président, je lutte pour vivre et vous faites de moi, de Nous Français-infectés-cloîtrés des fantômes !
dimanche 5 - 18h14
de : Emily Geirnaert
La CAF t’informe...
dimanche 5 - 18h09
de : Najet
Journal de confiné (5).
dimanche 5 - 16h37
de : L’iena rabbioso
Les trois causes psychologiques de la crise du coronavirus : déni, suffisance, irresponsabilité
dimanche 5 - 14h14
de : jean1
Communiqué unitaire du 2 avril. La situation sanitaire de la France est grave !
dimanche 5 - 11h27
de : JO
Que se passe-t-il au Brésil ? A suivre !
dimanche 5 - 11h15
de : JO
COVID-19 : LA MACRONIE BIENTÔT DEVANT LES TRIBUNAUX ? (video)
dimanche 5 - 09h52
de : JO
FEU AU CENTRE DE RÉTENTION (Janvier – Juin 2008)
dimanche 5 - 07h11
de : Ernest London
Journal de confiné (4).
samedi 4 - 18h28
de : L’iena rabbioso
Campagne pour la libération immédiate de Georges Abdallah !
samedi 4 - 17h21
de : Jean Clément
CUBA : Tout le pays dispose de tests rapides pour détection du Covid-19
samedi 4 - 16h09
de : JO
Coronavirus : stock de médicaments pour quelques jours ?
samedi 4 - 15h55
de : JO
Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée
samedi 4 - 15h35
de : JO
Covid-19 : la crise économique qui vient
samedi 4 - 08h02
Postier·es sans masques, éditeurs sans scrupule
vendredi 3 - 18h45
de : Les Confiné·es
Journal de confiné (3).
vendredi 3 - 18h39
de : L’iena rabbioso
UN PNEU MON’NVEU...
vendredi 3 - 12h36
de : Mickael Wamen
1 commentaire
La Défense russe réagit aux articles critiquant l’aide de Moscou à l’Italie !
vendredi 3 - 11h58
de : JO
LQR : La propagande du quotidien
vendredi 3 - 09h37
de : Ernest London
Journal de confiné (2).
jeudi 2 - 22h04
de : L’iena rabbioso
Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat
jeudi 2 - 18h55
de : Yann Philippin, Antton Rouget et Marine Turchi
CORONAVIRUS : PAS DE CONFINEMENT POUR LES FRAIS BANCAIRES ...
jeudi 2 - 15h11
de : Mickael Wamen
Covid-19 des médecins Cubains en Bretagne ?
jeudi 2 - 13h06
de : Gael
Le jour d’avant, C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 2 - 10h28
de : Hdm
1 commentaire
Exemplarité et police : Se (re)tenir ou se lâcher !
mercredi 1er - 19h51
de : Christian DELARUE (MRAP)
Des nouvelles de la région rennaise
mercredi 1er - 18h12
de : jean1
CORONAVIRUS, RIEN N’EST TROP GROS POUR LA CLASSE ORDURIÈRE...
mercredi 1er - 17h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Coronavirus : Mais nous(La CHINE) on voit clair, HEIN/HEIN !
mercredi 1er - 14h46
de : JO
1 commentaire
Journal de confiné (1).
mercredi 1er - 12h09
de : L’iena rabbioso
Aérien, grande distribution, courrier, transports, les salariés tombent comme des mouches
mercredi 1er - 08h02
Bâtiment et construction : la Ministre, le patronat , les ouvriers, les syndicats.
mardi 31 - 22h49
de : Ch DELARUE
Survivre au virus : une méthode anarchiste
mardi 31 - 18h59
de : jean1
1 commentaire
Coronavirus aux Etats-Unis : Incroyable mais vrai, la Russie envoie des équipements médicaux !
mardi 31 - 13h37
de : JO
Crise sanitaire - Les derniers billets d’humeur d’un médecin urgentiste !
lundi 30 - 16h24
de : JO
2 commentaires
Mesures de confinement : les contrôles de police ne doivent être ni abusifs ni violents ni discriminatoires
lundi 30 - 13h35
de : la LDH
3 commentaires
CORONAVIRUS : LECLERC-VOYANT...
lundi 30 - 13h18
de : Mickael Wamen
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite