Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Agent Orange Vietnam : nouveau renvoi de la Cour d’appel de New York


de : André Bouny
mercredi 22 novembre 2006 - 02h50 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 14.3 ko

Le retournement est encore possible

Au petit matin, les avions arrivaient rangés en dents de peigne sur toute la surface du ciel , épandant un brouillard qui éteignait le soleil. (Extrait de Les neufs fils de madame Thu, nouvelle d’André Bouny)

de André Bouny

Le 30 janvier 2004, les victimes vietnamiennes de l’Agent Orange ont porté plainte contre les compagnies chimiques étasuniennes qui ont fabriqué les agents chimiques déversés durant la Guerre du Viêt Nam. Cette plainte déposée devant le Tribunal de première instance de New York a été rejetée le 10 mars 2005.

Les victimes vietnamiennes ont fait appel de cette décision rendue sous la pression du Département de la justice.

C’est au mois de mars 2006 que la Cour d’appel de New York devait se prononcer sur la recevabilité de la plainte des victimes vietnamiennes de l’Agent Orange rejetée en Première instance. Puis la Cour d’appel a repoussé sa décision au mois d’avril/mai, avant de l’ajourner au début juin 2006, sous prétexte que les compagnies chimiques n’étaient pas prêtent pour leurs arguments oraux.

Puis, un nouveau report des attendus de la Cour d’appel de New York fut annoncé : la décision serait rendue entre le 5 août et le 5 décembre 2006.

Aujourd’hui, on annonce un nouveau renvoi au début de l’année 2007.

On s’achemine bien vers le scénario le plus sombre que j’anticipais dans mes articles du début 2006, celui de reporter sans cesse la décision de façon à ce que le calendrier consume les derniers juges démocrates submergés par les juges républicains nommés durant les douze années des trois mandats du gouverneur républicain de l’Etat de New York, George Pataki.

Sauf qu’aujourd’hui l’Etat de New York vient de basculer dans le camp démocrate avec l’élection d’un gouverneur dit « incorruptible », Eliot Spitzer, qualifié de « terreur » de Wall Street.

La juge en chef de la Cour d’appel de New York, Judith S. Kaye, 68 ans, rescapée de l’ère Pataki et sortante en mars 2007 (date butoir de ses 14 années d’exercice), pourrait bien être reconduite pour 2 ans puisque la loi n’impose la retraite qu’à partir de la 70ème année échue (à l’exception de la Cour suprême où les juges sont nommés à vie).

Et si le calendrier se retournait à l’avantage des victimes de l’Agent Orange comme l’arroseur arrosé ?

Hier, Bush, Cheney et Rumsfeld faisaient la pression sur le Département de la justice pour que les victimes vietnamiennes de l’Agent Orange ne soient pas dédommagées. A son tour, le Département de la justice mettait la pression sur la Cour d’appel de New York via George Pataki gouverneur républicain de l’Etat de New York.

Mais aujourd’hui, après les élections de novembre 2006, Bush, Cheney et Rumsfeld refroidis et Eliot Spitzer à la tête de l’Etat de New York, la situation a changé. Désormais, il manque un relais entre le Département de la justice et la juge en chef de la Cour d’appel de New York qui est aussi chef de la justice de l’Etat de New York. Le temps passé à attendre l’élimination de certains juges sans que la Cour d’appel ne se prononce contre les victimes vietnamiennes, alors que tout la poussait à le faire, laisse une nouvelle espérance. Certes, les juges républicains dominent maintenant cette Cour d’appel, mais coupés de toute pression venant du sommet (ce qui reste à prouver compte tenu de l’importance de l’affaire) et en conscience, rien ne prouve qu’il existe une grande différence d’appréciation entre un juge démocrate et un juge républicain. Si la Juge en chef garde toute sa capacité à convaincre ses juges associés ou bien demande une délibération en assemblée restreinte, ce qu’elle a le droit de faire, tout est encore possible et l’espoir est permis.

André Bouny, père adoptif d’enfants vietnamiens, président du « Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et au procès de New York » (CIS)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Agent Orange Vietnam : nouveau renvoi de la Cour d’appel de New York
22 novembre 2006 - 15h40

Espérons que le gouvernement vietnamien, qui vient d’entrer à l’OMC, ne subisse pas trop de pressions afin d’enterrer le dossier.

La seule visite de Bush sur le sol vietnamien est, à mes yeux, une insulte aux victimes.



> Agent Orange Vietnam : nouveau renvoi de la Cour d’appel de New York
22 novembre 2006 - 18h25

J’ai passé le mois d’octobre à visiter tout le Viet-nam, de Ho Chi Minh Ville (ex Saïgon) à la frontière chinoise.

Je suis notamment passé dans des zones qui avaient été recouvertes par ce défoliant : presque 50 ans après, la terre est toujours stérile ... Les vietnamiens arrivent à faire pousser un peu d’herbe, qu’ils font brûler, et aussi des rangées de tout petits arbustes de 20 cm. Je pense qu’il faudra plusieurs siècles pour que la nature, pourtant si généreuse là-bas, reprenne ses droits.

Il est évident que l’eau des rivières ou des puits doit être contaminée en permanence, et pourtant toute une population agricole vit encore là-bas, dans les zones proches en apparence épargnées.

Le souvenir que je garderai toute ma vie de ce peuple qui a tant souffert est son extrême gentillesse, son accueil et tous ces sourires que l’on vous adresse, de 7 à 77 ans. Les Vietnamiens sont tournés vers l’avenir, et ils ne cultivent pas la rancoeur, mais il faut les aider pour que justice soit faite.

Raymond



> Agent Orange Vietnam : nouveau renvoi de la Cour d’appel de New York
22 novembre 2006 - 20h18 - Posté par

Le défoliant qui a été répandu sur le nord Vietnam constitue non seulement un crime de guerre, mais aussi un crime écologique. Cet agent orange a été fabriqué par la firme Monsanto, la même qui veut aujourd’hui imposer les OGM. 

William


> Agent Orange Vietnam : nouveau renvoi de la Cour d’appel de New York
23 novembre 2006 - 12h53 - Posté par

Etant lié au Vietnam (ma femme est vietnamienne) depuis plusieurs années, plus que la flore sacrifiée c’est surtout la rencontre avec des familles touchées par l’agent orange qui m’a retourné.

Bien sûr, les victimes ne sont pas visibles aux touristes : elles ne le sont pas des vietnamiens eux-mêmes.

En effet, pour parfaire ce tableau d’une tristesse incommensurable, la plupart des parents d’enfants handicapés le vivent comme une honte et s’excluent d’eux mêmes de la société.

Quelques autres, considèrent comme normal le don de soi (et de toute sa descendance) pour la communauté, du plus grand nombre. Ce qui donne un aperçu de leur conscience politique... Il s’agit de ne pas les oublier, et ce travail est de dimension internationale : ces héros anonymes ont su montrer l’exemple à l’ensemble de l’humanité en repoussant les impérialistes occidentaux pour tenter de créer un monde plus égalitaire, plus humaniste.

J’encourage tout le monde à signer la pétition du collectif :

http://www.petitiononline.com/AOVN/petition.html

Pour ceux qui veulent faire plus, il est possible de soutenir le "village de l’amitié" de Van Canh :

" Le Village de l’amitié " de Van Canh a été ouvert en 1994, à une dizaine de kilomètres de Hanoï, par l’Association Républicaine des Anciens Combattants ARAC (France) et d’autres associations d’Allemagne, Etats-Unis, Grande-Bretagne et Japon.

Son objectif est d’aider, soutenir et héberger des enfants et des adultes victimes de l’effet du défoliant appelé " l’agent orange " (Dioxine), déversé sur les campagnes et les forêts vietnamiennes pendant la guerre.

L’ARAC a contribué à construire huit pavillons, un dispensaire et un centre d’éducation et de loisirs à Van Canh.

Dans le cadre du " Village de l’amitié " qui héberge actuellement 140 enfants et adultes handicapés pour une durée de 3 mois à 2 ans, le projet porte sur trois actions nouvelles :

 améliorer le traitement des syndromes déficitaires sensoriels lourds, par la fourniture d’appareillage et de techniques éducatives, dans une clinique de rééducation orthopédique,

 aider les familles et les communautés concernées, favoriser la prise en charge psycho-sociale et la réinsertion des handicapés, en créant un centre de consultation,

 propager une " culture de la paix " et de solidarité en associant toutes les victimes de la guerre et les populations civiles aux anciens combattants.


LE VILLAGE


Objectifs

Des anciens combattants français, allemands, britanniques, américains et japonais ont choisi la terre du Viêt-Nam ravagée par des décennies de souffrances, de violence et de guerre, pour réaliser concrètement leur idéal de paix et de fraternité dans un lieu qui doit devenir symbole de réconciliation et de solidarité.

En accord avec leurs camarades, les vétérans vietnamiens, ce symbole a pris la forme du Village de l’Amitié, implanté à Van Canh, à quelques kilomètres d’Hanoï, qui accueille des enfants et des adultes victimes de la guerre ; à la demande des autorités vietnamiennes, le Village de l’Amitié a été orienté plus particulièrement vers l’accueil des victimes de l’ " agent orange " , ce défoliant répandu à profusion lors de la guerre menée par les américains et dont les effets se prolongent sur plusieurs générations.

Le Village de l’Amitié doit devenir ainsi une institution de référence pour tous les établissements recevant des victimes de l’ " agent orange ", se préparant à recevoir les cas les plus lourds dans des conditions optimales et ceci en liaison permanente avec recherche et de soins spécialisés.


Réalisation du projet

Ce projet qui semblait utopique est devenu une réalité ; 8 pavillons sont actuellement construits ; ils accueillent 140 enfants et adultes ; un centre de santé animé par des médecins vietnamiens permet de faire un diagnostic de chaque cas en essayant de trouver la médication la mieux adaptée, en assurant les soins courants et en cas de besoin l’appareillage.

Le Village de l’Amitié est un vrai village vietnamien, ouvert, étroitement associé au village voisin de Van Canh ; il est entouré de cultures maraîchères et de vergers ; il possède un jardin de plantes médicinales et des espaces de jeux et de promenade.

Le coût total de la construction du Village de l’Amitié est estimé à 2,5 millions de dollars ; les différents comités nationaux qui œuvrent pour la réalisation du village ont déjà réuni près de 975.000 $ ; les gouvernements allemand et français se sont aussi associés à la réalisation du projet.

Le Comité Français pour la Construction du Village de l’Amitié au Viêt-Nam est une association française de la Loi de 1901, déclarée le 24 juin 1992, et reconnue par l’UNICEF.


Une contribution au développement de la recherche sur les effets de la Dioxine.

L’exposition des vietnamiens, notamment du Sud, à l’agent orange, a été massive ; c’est un des problèmes majeurs du Vietnam d’aujourd’hui. Il s’agit de prendre en charge les victimes sous le triple aspect médical, psychologique et social, la tâche est énorme car il y a probablement entre 700.000 et 800.000 victimes.

A son niveau et avec ses moyens, nécessairement modestes face à l’ampleur des besoins, le Village de l’Amitié peut s’associer aux efforts entrepris pour évaluer, analyser et soigner les effets de la dioxine, proposer des méthodes simples, adaptées aux possibilités des villages et des familles, reprenant, par exemple, les préceptes d’une médecine séculaire.

Le Village de l’Amitié commence déjà à accueillir des chercheurs de toutes disciplines, des médecins, des biologistes, des enseignants, des spécialistes de la rééducation de la réadaptation, des psychiatres.
Le Village a aussi accueilli des délégations internationales, des journalistes et des reporters de télévision qui doivent sensibiliser l’opinion publique et provoquer la prise de conscience de la gravité des maux dont souffre encore le Vietnam et qui doivent aussi nous aider à trouver les moyens humains et financiers pour s’attaquer résolument à ces problèmes.

Les résultats déjà obtenus au Village de l’Amitié sont encourageants. Des progrès sont réalisés patiemment chaque jour ; la joie des enfants soignés au Village montre que ce qui paraissait au départ un projet chimérique est devenu une contribution tangible aux efforts contre la violence et la guerre. Cette progression est le résultat des efforts constants de tous les comités nationaux associés à la réalisation du Village.

Pour vos dons :

Adressez les au siège du Comité pour la Construction du Village de l’Amitié à Van Canh 2 place du Méridien - 94807 Villejuif Tél. : 01.42.11.11.14

Compte bancaire n° 0813-1993 A CFCVAV à la BNP Louis Aragon - Villejuif.

arac@arac-et-mutuelle.com
Association loi 1901 - Publication au J.O. du 24.06.1992 _ %





Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
mercredi 13 - 07h47
de : Ernest London
1 commentaire
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
mardi 12 - 23h36
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Ligue des Droits de l’Homme Toulouse : Communiqué.
lundi 11 - 16h36
de : joclaude
Je télétravaille, tu télétravailles, le patron profite !
lundi 11 - 08h14

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite