Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Royal : Mettre le peuple au carré
de : Bernard Lallement
jeudi 23 novembre 2006 - 06h42 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 30.3 ko

de Bernard Lallement

En 2002, après avoir installé son siège de campagne dans un arrondissement populaire de Paris, Lionel Jospin avait affirmé, sur France 2, que son programme n’était pas socialiste.

Pour Ségolène Royal, si son quartier général sera rue de Solferino, elle n’a pas manqué de rappeler, hier, sur TF1, qu’il s’agira de remettre le peuple au cœur du projet socialiste, façon, toute diplomatique, de faire prendre conscience, tout à la fois, que celui-ci avait ignoré les préoccupations des électeurs et qu’il serait, par conséquent, sérieusement amendé.

A peine les résultats du scrutin interne connus, quelques commentateurs, notamment Serge July et Jean-Marcel Bouguereau, ont vu dans l’élection de la Dame du Poitou une mutation du parti socialiste en tout point identique à celle opérée par le SPD au Congrès de Bad Godesberg.

Il s’agit là, d’une méconnaissance de l’histoire contemporaine. En 1959, les sociaux-démocrates allemands ont rompu avec le Marxisme, après un débat idéologique effectivement comparable à celui du Congrès de Tours.

Rien de tel chez les socialistes français qui ont adopté, en juin dernier, leur programme sans aucune remise en cause de quoi que ce soit.

Au demeurant, cela fait belle lurette que la social-démocratie a pris ses aises dans les arcanes du PS. Le 16 novembre, les adhérents ont, tout simplement, été pris d’une social-trouille de perdre la course à l’Elysée, comme en 2002, et de se mettre en contradiction avec la réalité du pays, comme en 2005. Aussi, ont-ils adoubé les prédictions du moment.

Et à entendre les propos de leur candidate, il est clair qu’ils sont destinés à servir de petites mains, afin de tenir le miroir dans lequel les affres populaires sont appelées à se refléter.

Pour la grande prêtresse de nos désirs d’avenir, les partis politiques en générale, et celui dont elle est issue, en particulier, ne sont plus destinés à insuffler la moindre orientation. Ils sont priés de se mettre au service de l’intelligence collective afin d’instaurer, dans une République du respect, un Ordre juste.

Seul compte, pour la présidente de la région Poitou-Charentes, l’état de l’opinion publique. Et son appétence pour les sondages, qu’elle revendique, lui a fait mesurer l’importance de délaisser les discours classiques, sur le rôle, la grandeur et le devenir de la France, pour ne parler qu’aux Français dans leur parfaite individualité.

A cet égard, la dernière étude du Baromètre Politique Français sera, à n’en pas douter, sa prochaine bible et confirme le désintéressement de nos concitoyens pour la politique et leur absence d’idéal.

Ainsi, sont-ils 40 % à considérer qu’il convient de se protéger davantage du monde (+9 points par rapport au printemps 2006). Ils préfèrent l’égalité (52 %) à la liberté. Ils sont 43 % en faveur de la peine de mort (38 % au printemps). 55 % ne s’intéresse pas, ou peu, à la politique et 65 % ne font confiance ni à la droite, ni à la gauche, pour gouverner. Enfin 34 % n’ont aucune orientation politique.

La force d’y croire

medium_Segolene_coule_le_PS_Delize.2.jpgC’est à l’aulne de ce constat qu’il faut apprécier les stratégies de rassemblement. Ségolène Royal n’aucun intérêt à se coltiner une quelconque refondation du PS, par plus qu’il lui est nécessaire de se poser en rassembleur de la gauche.

Dans la métaphysique de l’éphémère, qui caractérise notre époque, il serait suicidaire de vouloir proposer un quelconque programme construit. L’électorat est bien trop volatil. Le discours un peu flou de la compagne de François Hollande participe d’une auberge espagnole où chacun peut se reconnaître, particulièrement ceux qui ont totalement décroché de la vie publique.

La gauche antilibérale a bien compris, et cela attise les ambitions individuelles de ses prétendants, que Ségolène Royal n’a aucune conviction idéologique et n’entend pas structurer, autour d’elle, quelque fraction politique. Elle s’adresse, directement, au peuple, à ceux qui ont la force d’y croire comme elle le dit si bien.

Que le peuple ne soit pas seulement de gauche, qu’il puisse être, aussi et au gré du temps, de droite, voire des extrêmes, vindicatif, haineux voire totalitaire, n’est pas de sa religion.

Sa téléologie n’est pas de porter la gauche au pouvoir, mais d’être la première femme président de la République française. Pour ne pas l’avoir compris, en la plébiscitant, les socialistes ont nommé leur propre liquidateur. Un chef d’œuvre de masochisme.

Malheureux le Roi qui n’a qu’une tête disait Montesquieu.

http://sartre.blogspirit.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Le triomphe de Ségolène Royal
23 novembre 2006 - 10h28

INFO :

108 807 des 220 269 militants socialistes inscrits ont triomphalement plébiscité Ségolène Royal pour les représenter aux prochaines élections présidentielles.

soit respectivement
0,26 % de 0,53% des 41 194 689 électeurs français inscrits (chiffre 2002).

On attend de connaître le choix des quelques 99 % d’électeurs français qui ne se sont pas encore exprimés...

Le Yéti



> Le triomphe de Ségolène Royal
23 novembre 2006 - 11h34 - Posté par

Oui le Yéti c’est vrai !

Et rappelons nous que les adhérents PS avaient voté OUI à plus de 60% lors du référendum interne sur le TCE....
On sait ce qu’il est advenu par la suite !

Jips


Complément d’info
23 novembre 2006 - 12h57 - Posté par

Voilà d’autres chiffres qui me paraissent intéressants et révélateurs :

Présidentielles – 1er tour - 5ème république

1965
37 De Gaulle
27 Mitterrand

1969
34 Pompidou
18 Poher

1974
36 Mitterrand
27 Giscard d’Estaing

1981
23 Giscard d’Estaing
21 Mitterrand

1988
27 Mitterrand
16 Chirac

1995
18 Jospin
16 Chirac

2002
14 Chirac
12 Lepen

Vous noterez que tous les pourcentages sont donnés par rapport à l’ensemble du corps électoral (ce qui me semble beaucoup plus judicieux pour tenter d’en faire une interprétation).

Que conclure de ces résultats ? Difficile à dire. Cependant un certains nombres de constat apparaissent clairement. Les pourcentages de Chirac (16-16-14) et de Lepen (11-11-12) sont restés relativement constants. Par contre, ceux du PS sont fortement décroissant depuis 1988 (27-18-11)… ce qui justifie pleinement cette question : le PS est-il moribond ?

En ce qui concerne Lepen, l’observation de ses résultats laisse dubitatif.

1988 - 1er tour – 11
1995 - 1er tour – 11
2002 - 1er tour – 12

2002 - 2ème tour – 13

A noter que le résultat qu’il a obtenu au second tour ne lui aurait jamais permis de passer le premier tour d’une élection de la 5ème république (à part en 2002)… Ce qui fait de lui un épouvantail bien moins effrayant qu’on aurait pu le penser. Le vote utile ne serait donc envisageable que pour faire barrage à un second tour Sarkozy - Lepen… mais en est-on arrivé à craindre un second tour Sarkozy – Lepen ? Si c’est le cas, la situation est bien plus désespérée que je ne le crois.

Je pense donc que s’il existe un vote utile, ce sera celui d’une expression libre et entière.

Aes


> Le triomphe de Ségolène Royal
23 novembre 2006 - 13h30 - Posté par

Oui le Yéti c’est vrai !
Et rappelons nous que les adhérents PS avaient voté OUI à plus de 60% lors du référendum interne sur le TCE....
On sait ce qu’il est advenu par la suite !

Jips


> Le triomphe de Ségolène Royal
23 novembre 2006 - 15h42 - Posté par

Dans les 99% d’électeurs restants, il y a encore 50% de femmes. Peut-être aimeraient -elles triompher autrement que par présidente de la république interposée.

On a déjà vu une première première ministre dans la gloire de la solitude, puis s’en aller sans nous laisser grands souvenirs... Peu de mots pour s’exprimer, mais c’était la première fois que j’entendis une femme de gauche parler de charters pour immigrés, et sans rougir. Pourtant, j’avais la télé en couleurs.


> Le triomphe de Ségolène Royal
27 novembre 2006 - 15h09 - Posté par

Monsieur le Yéti, vous êtes en république et sans vouloir vous donner des leçons de civisme (étudiez notre Constitution) ce sont les partis
démocratiques qui désignent leurs candidats !
On peut toujours déplorer le faible nombre d’adhérents dans chaque parti mais il ne tient qu’aux citoyens dont vous êtes de changer cet état de fait.
L’affluence record des nouvelles adhésions au PS ces derniers temps a été révélatrice de la volonté de nombreux citoyens d’intervenir dans les choix politiques et le choix des candidats.
Il arrive que l’on se moque des partis politiques, qu’on juge inutiles ou encombrants.
Dans le monde il y a trop de pays ou les partis politiques n’ont pas le droit d’exister... et dans ce cas c’est la dictature.
Une campagne électorale ce n’est pas l’addition d’experts et de communicants.
C’est l’enthousiasme et l’énergie de militants qui croient que le changement est possible et dont l’espérance devient contagieuse.
La montagne est très haute ? raison de plus pour prendre nos sacs à dos et partir à l’assaut contre Sarko dès aujourd’hui.

PS :
Heureux que Ségolène ait choisi comme chanson de campagne Bella ciao.
http://mudar.free.fr/mp3/Bella%20Ci...

Michel(e)


> Le triomphe de Ségolène Royal
27 novembre 2006 - 21h48 - Posté par

Bien sur qu’elle a choisie la chanson "Bellaciao"elle ne sait pas ce que ça veut dire et elle ne connait pas les paroles.Ca parle de soufrance de revolte d’ouvriéres pas d’énarque en mal de trone !
Jean Claude des landes


> Le triomphe de Ségolène Royal
27 novembre 2006 - 22h28 - Posté par

Non, la version la plus répandue, et de loin, parle d’un partisan qui meurt.





La haine de l’Indien
vendredi 22 - 18h55
de : Álvaro GARCIA LINERA
Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT
Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
1 commentaire
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
3 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite