Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
de : Clémentine Autain
mercredi 6 décembre 2006 - 14h50 - Signaler aux modérateurs
103 commentaires
JPEG - 25.3 ko

de Clémentine Autain

Les collectifs pour des candidatures unitaires sont en train de se prononcer partout en France sur le choix de la candidature. De nombreux collectifs vont s’exprimer ce soir et demain. Samedi et dimanche, nous avons rendez-vous pour tirer les leçons de ce qu’expriment les collectifs, les militants et pour vérifier l’adhésion des différentes sensibilités de notre rassemblement.

Dans ce contexte, Marie George vient de nous faire parvenir une lettre dans laquelle elle expose les dispositions de sa campagne, quels seraient ses porte-parole, son directeur de campagne, etc. Je suis stupéfaite de cette démarche. Le choix de la candidature de la secrétaire nationale du PCF ne semble pas faire consensus dans les collectifs qui se sont déjà exprimés. Il ne fait pas davantage consensus parmi les sensibilités politiques qui, en dehors du PCF, constitue notre rassemblement.

Toutes ont fait savoir qu’elles ne se reconnaissaient pas dans la candidature du porte parole de l’une des dites sensibilités, fut-ce la plus importante. Ce n’est pas de l’exclusive contre le Parti communiste. C’est une réalité politique : peut-on exiger qu’un militant des Verts, de la LCR ou de PRS fasse campagne en faveur de celle qui incarne aux yeux de tous le PCF ?

La candidature de Marie-George ne recueille donc pas de double consensus. Or je tiens à cette règle décidée collectivement dès le départ. Si la simple règle majoritaire avait été retenue, il n’y aurait pas de débat, et ce depuis longtemps : tout le monde sait que le PCF est de loin la plus grosse organisation et est donc en mesure d’imposer son choix. La règle du double consensus permet à la fois de tenir compte de la place des communistes et de permettre à toutes les sensibilités de faire entendre leur choix. J’espère que le calme va revenir et que tout le monde saura entendre que dans le rapport de force, rien de bon ne peut sortir. Nous pouvons casser la baraque, si nous sommes unis, avec toutes nos sensibilités.

Pour prendre connaissance du courrier de Marie George Buffet cliquez ici.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 14h58

Et bien moi je le trouve très bien le texte de M G Buffet et sj’y souscrit sans réticence.
Désolée Clementine, mais MG Buffet est une meilleure candidate que toi.

Mathilde



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 19h06 - Posté par

Chère Mathilde,

Point n’est besoin de faire feu de tout bois. Je vous propose une autre réflexion : si l’objectif est de travailler collectivement, pourquoi ne pas avoir fait ces propositions au sein du collectif national ?

Parce que toute ma formation politique vient de la JC et du PCF, je suis persuadé que l’élaboration de la proposition la plus juste est toujours le fruit d’un travail collectif. Telles qu’elles nous sont présentées, ces dispositions apparaissent comme une solution-miracle ou géniale faite par une candidate à la candidature à quelques heures de la fin de la consultation des collectifs.

Que ces propositions soient discutables, amendables, qu’elles puissent être améliorées par le débat ne fait aucun doute. Mais cet ultime argument de campagne interne n’augure rien de bon pour la suite. Nous ne cherchons pas le sauveur suprême, nous cherchons seulement comment donner une expression politique aux mouvements sociaux.

gib


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 22h07 - Posté par

MGB :

il me semble nécessaire, au point où en est notre débat, de formuler quelques propositions plus concrètes que je lie à ma candidature.

GIB

si l’objectif est de travailler collectivement, pourquoi ne pas avoir fait ces propositions au sein du collectif national ?

Ben alors qu’est ce qu’elle fait MGB ? c’est pas des propositions au collectif national et aux militants ? A moins que tu penses qu’au sein du collectif national tout doit se passer en secret ?

Tu devrais etre content qu’un candidat fasse des propositions sur l’organisation concrète de la campagne, sur la façon dont il entend faire vivre la diversité ? Ca te parait pas important ça pour le choix du candidat d’avoir une idée de la façon dont toute la diversité s’exprimera ?

Je pensais pourtant que c’était important pour vous la diversité et le rassemblement.

Jips


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 15h07 - Posté par

Merci, Jips !

J’avais pris connaissance des propositions dans L’Huma et il y manquait la phrase de MGB que tu mets en exergue. Maintenant, c’est plus clair : ce n’est pas une contribution au « tous ensemble », c’est un argument de fin de campagne interne.

Dommage. Je me disais que tous les candidats à la candidature auraient pu souscrire à ces propositions mais c’est un "package" que propose MGB, un ultime "pladoyer pro domo" : elle se fait l’avocate de sa propre cause.

Je comprends mieux la réaction de Clémentine.

gib


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 18h34 - Posté par

Non elle enrichit le débat,elle précise notre unité et le cadre et la forme que cela peu prendre et rien n’est apprendre ou a laisser, cette démarche s’inscrit dans le débat .De+elle a dit "MG"qu’elle fera la campagne si ce n’était pas elle qui serai designé par les délégues mandatés
pour certain unité rassemblement se ne sont dans des moments, de vapeur ,de surchauffe que des mots vide !!!voir les actes
signature dans une petition pour le retrait de MGB pas beau Clementime .Pour rassembler restons humble
Paul du PCF


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 21h27 - Posté par

quelques propositions plus concrètes que je lie à ma candidature.

C’est du packaging, une méthode de marketing


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 23h22 - Posté par

merci paul que la fougue de clem soit excusée par sa jeunesse...les vieux pachydermes auront compris la sagesse de ta réplique une cam


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 18h20 - Posté par

ce sont des propositions qui ont le mérite d’exister
nul n’empèche personne d’en ajouter d’autres.
Jean Claude


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 21h11 - Posté par

la logique partisane doit être dépassée, il nous faut rassembler bien au delà des partis, qui ne représentent pas grand monde en France si nous voulons gagner, et surtout si nous voulons offrir une véritable alternative au peuple désespéré et non représenté dans nos assemblés, à cause précisément de cette logique partisane étriquée.
La France compte de nombreux partis politiques, et c’est très bien, mais si nous additionnons les 100 000 adhérents du PC avec les 200 000 du PS, les 300 000 de l’UMP, les 60000 de l’UDF, les 50 000 du FN, les 8500 des verts, les 100 000 des autres petits partis nous arrivons à un peu plus de 800 000 adhérents, et encore bon nombre ne sont pas à jour de cotisation, et les dernières cotisations au PS et à l’UMP sont tellement symboliques, que ça en fait des fractions d’encartés.
En gonflant tout cela, par exemple en multipliant par deux ces faibles forces, on arrive à un peu plus de 1,6 million de personnes engagées dans des partis politiques, soit à peu près la même chose que le nombre de syndiqués.
Remarquez à ce stade de ma démonstration, que les hommes politiques de droite et de gauche, devant les journalistes qui gobent tout ce qu’ils disent, affirment souvent que les syndicats ne représentent pas grand chose en France, ou qu’ils ne représentent qu’eux même.
Et bien en réalité les syndiqués sont deux fois plus nombreux que les encartés, et j’en déduis, si je raisonne comme les politiques, que les encartés ne représentent que la moitié de pas grand chose et que rapporté à la masse des électeurs, ils feraient mieux de faire preuve d’humilité.
J’ajoute que ces partis n’existent souvent (pour les plus grands) que parce qu’ils ont tapé dans la caisse, ou maintenant grâce au subventionnement public, c’est à dire grâce à l’impôt.
Quand on voit ce qu’ils font du pouvoir, quand on voit dans quelle état se trouve le pays, et plus largement la planète, résultat de l’action politique des élus encartés du monde entier, je pense qu’ils devraient se faire plus discret et en toute humilité reconnaître leurs échecs et dans de nombreux cas passer la main au lieu d’essayer de remettre le couvert.
Bien sûre, ceci vaut surtout pour les partis et les idéologies qu’ils portent, quand ils sont aux affaires ou quand ils y ont été.

CQFD


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 11h52 - Posté par

J’ajoute que ces partis n’existent souvent (pour les plus grands) que parce qu’ils ont tapé dans la caisse, ou maintenant grâce au subventionnement public, c’est à dire grâce à l’impôt.

Tout élu du PCF reverse ses émoluments... je crois qu’il en est de mm pour les élus de la LCR. Sauf que le PCF a davantage d’élus...

C’est une part considérable du financement de ce parti.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 23h51 - Posté par

Clémentien le CUIN n’est pas une instance élue je te rappelle que tu n’as pas plus de légitimité qu’un simple militant de base comme moi dans cette affaire...

C’est à la base de dire ce qu’elle souhaite pas à cette espèce de politbureau qu’est le CUIN.

Gilles, non encarté FAVORABLE à la candifdature de Marie George, et DEFAVORABLE à tout candidat-e qui se permet de lancer de appels à l’exclusion et qui contrevient ainsi à notre règle commune qui veut qu’il ne doit y avoir en AUCUN CAS de PREALABLE et D’EXCLUSIVE ....


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 08h54 - Posté par

Tout à fait d"accord avec toi !


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 15h00

Chère Madame Clémentine Autain, le double consensus est en train de perdre tout crédit ; trop compliqué, basé sur des démonstrations mathématiques par l’absurde -paradoxe de Condorcet- il peut donner des résultats contraires.

Et d’un.

Et de deux : au vu de ce flou artistique, pourquoi donc en rajoutez-vous une à plusieurs couches contre une candidate ?

Et de trois, seriez-vous visionnaire en plus d’être jeune ?

Des femmes un tout p’tit peu plus âgées qui en ont marre....



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 15h14 - Posté par

Chère Madame Autain, votre positionnement est trop facile ; apparentée communiste, mais adjointe dans une mairie socialiste, et pas des moindres ; le maire de cette grande ville ayant appelé à voter OUI au TCE. Et vous avez appelé à voter NON. Très bien. Mais par la suite, aucune tension, aucune remise en cause.

Vous voudriez glaner les avantages d’un engagement, mais aucun inconvénient ; si vous savez que des militants hors PCF, ne militeront jamais pour MGB, alors vos certitudes ne nous intéressent pas.

Sachez en revanche que d’anciens et récents militants PCF et hors PCF auraient pu vous soutenir, mais si vous leur aviez montré un autre visage.

Avec nos excuses.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 12h12 - Posté par

clémentine au boulot sur le terrain
Jean Claude


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 16h59 - Posté par

Entre "l’unité si non rien" de clémentine vous semblez préférer "marie-george si non rien"
dommage pour l’unité.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 18h38 - Posté par

pas du tout il faut de tout pour faire un monde Meme si Autain signe des pepoches pour balancer MGB
wb


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 00h52 - Posté par

non a la transformation des collectifs en cellule pcf ...

Dans mon collectif , 8/9 présents en moyenne , jour du vote 29 !!!

vote , 26 buffet 2 autain

pfft, j’etais le seul non retraité !!! ils sont incapable de s’adresser aux jeunes, meme leur gosse ne vote pas communiste !!!

vive les jeunes anti-cpe et pour eux c’est la candidature clémentine autain ; qu’ils leur faut !!!

ras le bol des militants blasé, ras bas joie, pessismiste ...

ah au faite, les cocos dans mon collectif, ils parlaient déjà d’alliance avec le PS pour le second tour ...

ils n’envisagent pas une seule seconde que nous puissions etre devant ségolène .


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 12h26 - Posté par

Ils sont incapables de s’adresser aux jeunes

Clichés, quand tu nous tiens...

J’ai 28 ans, donc, au risque de me répéter. Je suis militant dans la Région la plus jeune de France. Lors du meeting de Lille la semaine dernière c’était très jeune (surtout en haut, dans les gradins). CA qui y était pourrait le confirmer.

J’ai fait parti de ces 4/5 camarades qui ont tenté de maintenir une activité de la JC (mouvement Jeunes Communistes) après le 21 avril 2002.
Nous avons d’abord vu une poignée de jeunes nous rejoindre. Tous issus de famille non communistes.
Ma vie professionnelle a fait que j’ai du quitter la métropole lilloise et l’engagement à la JC (ça, c’est plus due au fait qu’arrive la trentaine...). Aujourd’hui la JC du Nord est une des plus grande de France.

L’électorat communiste se rajeunie. Et cela profitera mathématiquement à notre rassemblement unitaire.

Je peux parler au nom de 100% des jeunes militants communistes en disant ceci :

- Nous n’avons pas connu le Porgramme Commun
 Nous n’avons pas connu mai 68
 Nous n’avons pas connu le 10 mai 81
 Nous n’avons pas connu 1983
 Nous n’avons jamais connu de PCF au dessus de 8,5 %
 Nous n’avons pas connu (ou si peu) l’Union Soviétique

Nous assumons l’Histoire de France et l’Histoire du Monde et nous la respectons.

Mais

- Nous avons connu (pour bcp) l’expérience de la participation à un gouvernement PS-gauche plurielle avec un rapport de force défavorable. Et nous en avons retenu les leçons.
 Nous avons connu la résurection des syndicats lycéens, et notamment de l’UNL
 Nous avons connu la force de l’unité lors du TCE
 Nous avons connu la force de l’unité lors du CPE
 Nous mesurons la force potentielle que représenterait dans ce pays la création d’un rassemblement populaire, antilibérale et unitaire

Et nous sommes bien décidés à nous investir pour que ce projet ne soit pas affaibli par ceux là mêmes qui déclare le vouloir... le vouloir sans un tel, sans tel parti, sans telles personnes...

Nous, c’est avec tous et pour tous.

Maintenant, puisque tu m’affirme que mon parti ne sait pas parler à la jeunesse... c’est que je dois être vieux, et peut être stalinien pourquoi pas ? Curieux, je me sens pourtant très libre, très jeune, et trés décider à me battre avec tous, y compris ceux qui passent davantage de temps à casser du PCF que du MEDEF...

Ne généralise pas une mauvaise experience.

Emile
PCF 59


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 16h58 - Posté par

Emile,

Dans mes bras camarades...
Tout est dit dans ton texte.
Allez, vite qu’on rentre dans le combat avec de la joie et de la bonne humeur...

Mathieu


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 17h01 - Posté par

Emile,

Dans mes bras camarades...
Tout est dit dans ton texte.
Allez, vite qu’on rentre dans le combat avec de la joie et de la bonne humeur...

Mathieu


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 18h41 - Posté par

Génial Je t’embrasse
Odu 13


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 19h46 - Posté par

BRAVO !!!

C’est frais, c’est simple, c’est calme, c’est argumenté, çà n’exclut personne... c’est communiste !

NOSE


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 18h25 - Posté par

bien des résultats en notre posession te contredisent la réalité est tout autre.

Jean claude


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 23h27 - Posté par
> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 08h55 - Posté par

Tout, à fait d"accord avec vous !


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 15h08

Salut Clémentine,

Tu as raison dans tout ce que tu dis mais tu sais tout comme moi que l’on a du mal a faire ouvrir les yeux aux militants communistes , ceux que l’on pourrait qualifié comme très attaché au Parti ", qui voient dans toutes ses déclarations et pétitions une tactique perverse pour faire tomber le PC...Je pense et j’espère sincèrement que non !

Demain soir, j’assisterai et je voterai au sein de mon collectif et tu seras ma préférence...Je pense que tu peux incarner pour cette nouvelle forme de politique un nouvel élan. Bien que jeune communiste, MGB n’est à mon sens pas la bonne candidature qu’il faut pour mettre notre politique antilibérale en avanyt étant donné la sale étiquette politique que le PCF traîne depuis un bou de temps...et comme tu sais, PCF et médias ne rime pas trop ensemble. Mais Marie George ferait une belle first porte parole étant donné qu’elle est pas mal connue et respectée...
Impose toi envers ceux qui ose dire que tu n’as pas assez d’expérience, montre leur que la jeunesse doit être entendu et qu’il est temps de boulverser le paysage politique !

Ton article ci dessus est vrai mais je pense qu’il faut arrêter avec toutes ces déclarations, d’un côté comme de l’autre car je vois autour de moi que bcp te reprochent la signature de l’appel demandant le retrait de la candidature Buffet qui a mon sens n’était pas très malin...

Bon, on verra bien, toutes ces discussions commencent à me gonfler...

J’attend ta réaction

a+

Un militant convaincu



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 15h12

Mais qu’est ce qui froisse donc Autain ?
Que Marie-George Buffet s’engage a mener la campagne de façon reellement pluraliste et unitaire ?
MGB se contente d’expliquer que si elle est choisie comme candidate, les autres candidats auront autant accès aux médias qu’elle, qu’un groupe de porte parole sera nommé incluant TOUTES les sensibilités, que la direction de campagne pourrait être confiée à Claude Debons qui coordonne déjà l’activité des collectifs locaux, bref MGB montre en femme d’expérienc e qu’elle est qu’elle a réfléchie à la façon de mener la campagne collectivement.

C’est ça qui cause la fureur d’Autain ? Elle ne digère pas que le PCF et surtout les colelctifs ne se soit pas soumis à ses diktats ?

ll y a d’un coté des gens qui disent "unité", "unite", "unite", en sautant comme des cabris et en lançant des oukases contre les autres candidats et d’autres qui n’agressent jamais personne et qui réfléchissent à la façon de mettre en place les structures indispensable au rassemblement.

Quand on voit son énervement, on se dit que le rôle est bien trop grand pour elle. Si elle ne parvient pas à garder son calme dans une situation pareille, alors qu’elle n’est pas attaquée, comment pourrait elle le faire dans une campagne où on prend vraiment des coups qui font mal ?
Non Autain nous montre qu’elle n’est décidément pas la bonne candidate pour faire vivre le rassemblement.

Jips



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 16h32 - Posté par

à te lire c’est évident tu fais partie de ceux qui n’agressent jamais !

phil


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 17h05 - Posté par

MERCI PHIL ! tu l’as dit avant moi.
Depuis que je consulte ce site, j’ai noté déjà 188 arguments agressifs (et souvent pas des moindres) envers ceux qui ne reconnaissent pas MGF comme leur candidate , allons camarades, calmez-vous, si MGF (total respect pour elle) ètait la meilleures, pourquoi n’a-t-elle pas fait mieux que Jean Nazi LEPEN aux dernières présidentielles ?Et pourquoi toute la gauche antilibérale n’A-t-elle pas adhérée au PC après le référendum ?
GANDHI


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 12h44 - Posté par

allons camarades, calmez-vous, si MGF (total respect pour elle) ètait la meilleures, pourquoi n’a-t-elle pas fait mieux que Jean Nazi LEPEN aux dernières présidentielles ?Et pourquoi toute la gauche antilibérale n’A-t-elle pas adhérée au PC après le référendum ?
GANDHI

Bon. effectivement, des messages comme le tiens demande énormément de sang froid.

Alors, procédosn par ordre :

1) C’est MGB comme Marie-George Buffet et non pas MGF (mutuelles générales de France ?)

2) MGB n’était pas candidate aux élections de 2002. La liste communiste étant conduite pour la seconde et dernière fois apr Robert Hue. A cette époqe, elle co-dirigeait d’ailleurs le PCF avec RH (président). Lors du 32ème Congrés, elle a été reconduite au poste de secrétaire nationale en même temps que le poste de "président" du PCF était supprimé.

3) A peu près un militant communiste sur trois n’a pas voté pour Robert Hue en 2002, afin de sanctionner le PCF de sa participation au Gouvernement de Gauche Plurielle. Enfin, pour être plus exacte, pour ne pas l’avoir quitté.

4) PERSONNE NE SOUHAITE que les forces militantes qui ont contribuerées au succés du Non de gauche adhérent au PCF. C’est une très grande erreur que de poser cette vrai-fausse question "pourquoi toute la gauche antilibérale n’A-t-elle pas adhérée au PC après le référendum"

car 5) LA FORCE FORMIDABLE de cette unité pour le Non réside précisemment dans le fait que pour la première fois depuis très, très longemps, nous sommes parvenu à nous unir sans nous fondre dans un moule. Les militants du PCF demeuraient communistes, les militants du PS pour le Non (dont PRS) demeuraient socialistes, les militants LCR demeuraient trotskystes, etc etc jusqu’à ceux qui ne sont pas encartés qui sont demeurés non encartés et libres.

Marie-George Buffet représente aux yeux de bcp la meilleure candidate car elle a l’expérience et la sensibilité unitaire (a-t-elle jamais exclu quiconque de cette campagne ?????? Depuis le début elle ne cesse de jouer l’unité, pour jouer la gagne. Comme la pluplart des communistes d’ailleurs).

Pour d’autres, sans doute tout aussi nombreux, elle représente trop un parti, et ne peut donc pas prétendre fédérer toutes les energies.

Ces deux points de vue se valent. Et se valent à égalité. Il ne s’agit pas d’avoir raison ou tort, mais il s’agit de stratégie et de choix politique.

N’oublions pas, enfin, qu’il existe aussi Yves Salesse, qui représente aux yeux de bcp un choix crédible.

J’espère que la prochaîne fois, mon cher Gandhi, tu fera preuve de davantage de sagesse... qui t’éloignerons de telles approximations...

Emile


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 18h33 - Posté par

tu n’es pas bien au courant des faits mgb n’était pas candidate à la dernière présidentielle
c’était robert hue qui représentait le P.C. Ceci est vérifiable je m’en tiens à la stricte vérité.
Jean Claude


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 17h40 - Posté par

Tu me fais bien trop d’honneur en pensant que c’est moi, Jips, qui énerve comme ça Clémentine Autain !

Jips


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 15h16

Ce n’est pas un coup de force de MGB.
Comme candidate à la candidature, elle donne sa vision de l’organisation de la campagne si elle est désignée. C’est une contribution à la discussion.
Dommage que les autres candidats n’aient pas la même démarche.

Et de gràce, arrêtons de voir du passage en force, de l’hégemonisme, du déni de démocratie, j’en passe et des meilleures, à chaque fois qu’un membre du PCF s’exprime.

Pablo



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 03h15 - Posté par

Non, pas à chaque fois qu’un membre du PCF s’exprime, Pablo.
Je n’ai lu aucune critique de cette sorte quand Claude Mazauric, Jack Ralite, Georges Séguy, ucien Sève, Michel Simon se sont exprimés.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 15h25

En fait l’objectif de Clémentine - Vous croyez tous que c’est de rassembler les anti libéraux battre la droite et les socio libéraus Eh bien NON vous n’y êtes pas. Elle veut faire comme Tony Blair et Ségolène mettre la main sur une structure en utilisant les moyens médiatiques que lui offre nos adversaires de classe



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 15h36 - Posté par

ATTENTION ;TOUTES LES LANGUES DE BOIS BRULENT AUX PREMIER RAYONS DE SOLEIL DU PRINTEMPS


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 16h05 - Posté par

Là ! Tu tires des plans sur la comète !

Tu ne peux pas dire ça. Tu peu le penser mais pas l’affirmer.

Si on a tiré à boulet rouge sur buffet, vous refaite la même choses sur Autain.

Autain à griller une cartouche, Buffet pose toujours problème.

Plus on s’avance vers ce week end moins on y vois clair !

Va falloir penser constructif et efficace !

Raskolnikov


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 15h55

Je partage le point de vue de Clémentine Autain sur le fond : "peut-on exiger qu’un militant des Verts, de la LCR ou de PRS fasse campagne en faveur de celle qui incarne aux yeux de tous le PCF ?"
Là est le problème, encore trop de militants communistes ne se posent pas lucidement cette question.
Et au-delà, beaucoup de citoyens ne sont pas prêts, au niveau national, à voter pour la secrétaire nationale du PCF, tous les sondages ou simplement les échos dans l’environneemnt de chacun le prouvent. Donc, c’est dans le souci de faire un bon résultat que nous souhaitons un autre nom sur le bulletin de vote. Pas par anticommunisme.
D’ailleurs, je défends l’idée que, pour les législatives, dans les circonscritions où le sortant est un communiste engagé dans l’AU, ce soit un candidat PCF qui soit investi, idem dans les circonscriptions où le candidat PCF était au second tour sans avoir été élu.
Le PCF a fait beaucoup de chemin depuis quelques années grâce aux "refondateurs" et à l’intelligence de MGB et de son courant qui se sont, de fait, allés à eux. Aura-t-il la lucidité et le courage d’aller jusqu’au bout de sa démarche ou cédera-t-il à ses vieux démons pour garder dans ses rangs un Kremetz, un Karmann ou un Gérin ? On devrait le savoir le week-end prochain...

Bon courage à tous pour que l’unité de l’alternative à gauche l’emporte finalement.

James Cognard



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 16h16 - Posté par

Je me demande bien comment on peut parler d’unité quand on explqiue que la candidature soutenue par le plus grand nombre militant de l’AU est irrecevable !

Jips


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 16h51 - Posté par

Tu comprendras peut-être dans 3 jours, quand la candidature, soutenue par le plus grand nombre de militants de l’AU, sera adoptée sans consensus et que de ce fait l’unité n’existera plus.
Alors, tu te rendras peut-être compte, que défendre le courant majoritaire, dans ce cas de figure, participe à la destruction de l’unité.

cordialement


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 17h50 - Posté par

Unité autour de moi, même si je suis très minoritaire, sinon je me casse ...
drole de conception du rassemblement ... à coup de chantage et d’exclusives ....

Je découvre (étais-je naif !) que la démocratie n’est pas, loin s’en faut, chevillée au corps des gauchistes !

Jips


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 23h40 - Posté par

Que des minoritaires imposent leur postulat j’appelle cela un coup d’état - Comment faire du commun si on ne respecte pas une règle fondamentale que l’on promet au pays à savoir la démocratie ou c’est la majorité qui décide mais là ils viennent de nous inventer un nouveau modèle la démocratie minoritaire.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 20h31 - Posté par

C’est le paradoxe d’Autain !

Mais Autain en emporte le vent...

Motivés ! Motivés !

Lex


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 10h50 - Posté par

"""peut-on exiger qu’un militant des Verts, de la LCR ou de PRS fasse campagne en faveur de celle qui incarne aux yeux de tous le PCF ?"
a- Si mgb est désignée elle incarnera l’A U
b- Si non aucun candidat désigné ne pourrait incarner l’ A U
c- si X ou y est désigné pourra t on exiger des militants du PCF qu’ils fassent campagne pour quelqu’un qui représenterait le "" tout sauf MGB ""
Pour les chiraquiens c’est tout sauf sarko , pour certains de l’A U , c’est tout sauf MGB
avec des unitaires pareils , c’est sur que c’est pas demain la gagne !
claude de Toulouse .


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 20h01 - Posté par

PEUT-ON EXIGER D’UN MILITANT COMMUNISTE...

 qu’il fasse campagne, ou vote, pour un vert, même antilibéral ?
 qu’il fasse campagne, ou vote, pour un PRS, donc socialiste ?
 qu’il fasse campagne, ou vote, pour un membre de la Conférédation Paysanne qui fait valoir ses idées par la violence ?
 qu’il fasse campagne, ou vote, pour une apparentée communiste qui prend les avantages mais refuse les inconvénients, et joue sur ses propres ambiguités ?
 etc.

Oui, on le peut, visiblement, c’est ce que tout le monde pense et exige de nous ici.
Mais curieusement, cela ne vous parait pas réversible !!!
À quel genre d’unité travaillez-vous ?

N’avez-vous pas honte d’avoir si peu de rigueur politique et morale ?
Et ne croyez pas que ce qui se passe ici sur le net soit le reflet de ce qu’on rencontre sur le terrain. C’est faux, heureusement !

NOSE


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 16h16

Pour ma part, je constate que ça n’est pas la première fois que Clémentine nous prouve par ses prises de positions qu’elle n’arrive ni à la taille ,i meme aux chevilles de Marie-Georges
Clémentine a un peu trop le souci de paraitre, mais elle ne démissionera ni de la Mairie de Paris, ni du journal communiste REGARDS....elle !!

Oui, j’ai considéré que la lettre de MGB est autrement plus constructive et responsable, elle n’exclut personne, elle rassemble et c’est ce que nous voulons : honnetement, de tous nos candidat-es combien ont montré de telles qualités ?

j-c coualan



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 16h21 - Posté par

Bien vu JC,
la peur de perdre dévoile le visage peu unitaire de Clémentine.
MG Buffet nous fait de vraies propositions tandis que Clémentine rumine.
M


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 16h24 - Posté par

A LIRE LES PROPOS DE C MAZAVRIL J RALITE G SEGUY L SEVE M SIMON

QUELQUE CHSE DE BIEN PLUS GRAND QUE NS MEMES DONC DE DIFFICILE


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 17h02

José reviend pour éviter le crèpage de chignons !



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 18h04

Que de fiel dans cette avalanche de commentaires.
Camarades communistes, ressaisissez vous !

Tous les candidats ont les mêmes droits : MGB écrit aux collectifs, quoi de plus normal qu’une autre candidate réponde ?

En tout cas ceux qui doutent de la solidité de Clémentine sont obligés de reconnaître que malgré tout ces coups bas et calomnies, elle tient le coup. C’est de bon augure pour la campagne.

Pour ne pas insulter l’avenir, la sagesse commande de revenir à des arguments politiques.

C’est ce que fait Clémentine en posant les bons problèmes :

MGB s’adresse aux collectifs en laissant entendre qu’elle serait majoritaire "sa candidature...serait partagé par un grand nombre de membres des collectifs". MGB n’a pas du lire les PV parus sur le site de l’AU qui montrent que les choses sont loin d’être clairs : MGB n’est pas majoritaire toute seule. Il semble qu’elle ne soit ni consensuelle ni majoritaire !!

De plus, MGB ne dit rien qui puisse permettre de progresser vers le consensus. Elle ne garantie même pas son engagement et celui du Pcf dans le cas ou sa candidature ne serait pas retenue.

En revanche les dispositions qu’elles proposent sur la campagne sont bonnes. Mais elles ne font que préciser ce qui est déjà prévu.

Par contre et là c’est un autre problème : MGB fait comme si Besancenot n’existait pas. Comme si une candidature sans les 3 B pouvait vraiment apparaître comme unitaire ?

Pourtant il est plus que jamais nécessaire de dissuader OB de maintenir sa candidature et de convaincre JB de revenir pleinement. MGB montre qu’elle a une vision réductrice de l’unité. Il est aujourd’hui aquis qu’une candidature Autain ou Salesse ferait revenir toute la LCR dans le jeu unitaire. En effet, si la direction persistait dans l’erreur, elle le paierait au prix fort : hémorragie militante et des franges sympatisantes, marginalisation politique et électorale. Malgré ses erreurs je ne pense pas que la direction de la LCR soit adepte du suicide politique. J’espère qu’il en va de même de la direction du PCF.

MGB doit faire des ouvertures bien plus importante, le PCF doit revenir dans la construction du consensus. Et alors tout redeviendra possible.

Philippe Gandin LCR Unir 100% à gauche. (06)



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 18h52 - Posté par

Pour existe la LCR il faut que le que OB se presente mais elle est morte la lcr .au regional elle fait 2% .Son but inavoué mais transpirant,.. que les collectis se casse la figure non non quel que soit le candidat il nous faut aller au bout
cordialement


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 18h16

Cette lettre de MGB si tu echanges ton nom avec celui de MGB. Signes-tu cette lettre ?

Je ne t’ai pas encore entendu parler de campagne collective.

Claude (PCF, Essonne)



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 18h22

Je trouve le titre nihiliste.



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 18h23

Stop the war CLEMENTINE

JP baché militant pcf collectif de bègles 33
j’ai voté pour toi clémentine le col ; de bègles t’a mis en tète avec 25 voies 24 a mgb 4à sal ; 6 bl ou nul, ceci dit tu as quand mème une aptitude certaine a te tirer des balles dans les pieds,la première avec ton mail qui demandait a mgb de se retirer de la candidature, la 2 avec ton texte d’aujourd’hui qui est du mème tonneau. JE SOUHAITE DE TOUT MON COEUR,que la réunion du 10
désigne un candidat ,mais j’ai peur pour mgb, a voir comment tournent les évennements qu’elle ce fasse flinguer par ces nouveaux amis AL , et par les médiats qui la désignerons dans tout les cas de figure comme la candidate du pc, de plus connaissant les scores liliputiens de mon parti aux présidentielles ,je pense que toutes les conditions sont réunis pour deboucher sur un waterloo anti libéral.
Ceci dit ,mon parti est loin d’etre exent de tout reproche ,mais reprocher comme tu le fait a mgb de faire des propositions d’orga pour la campagne, tu pousses le bouchon un peu loin, j’ai l’huma du 6/12 sous les yeux,elle propose se n’est pas un dictat, tu peux toi aussi en faire des propositions ,ce sera bien plus constructif,
Alors le 10 essayez de vous entendre, laissez de coté les plans de carriere les querelles stériles
pensez plustot aux gens qui compte sur vous, sur nous pour que l’on puisse vivre ,et non survivre
dans cette société de merde, toujours prète a te jeter a la rue,pour enrichir les fond de pensions ,a
virer des familles entiere au motif qu’ils sont originaires de pays de misere, tu sais tout cela,

l’union est un combat mais il n’est pas obliger de s’entretuer

coco 33



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 19h36

Il semble que l’ivresse produite par l’affluence dans les collectifs et les meetings ait une influence néfaste sur certains esprits qui semblent confondre collectifs unitaires et sections locales.
Oui ! et oui ! il y a de quoi être choqué à la lecture de ce texte qui informe collectifs, candidatEs et formations politiques des nominations et choix de campagne de MGB alors même que le processus de reflexion n’est pas clos. Le PC disposerait-il de pré-informations confidentielles ? Peut-être, via les collectifs récemment crées, qui sait ??? Quoiqu’il en soit et plus sérieusement cette missive qui pose déjà la secrétaire générale en "patron" incontesté est une énorme erreur de stratégie et une indication sup. que le PC entend jouer du nombre au mépris des aspirations des sensibilités qui constituent le rassemblement.
Il serait peut-être bon de leur rappeler qu’ils ne pèsent gère plus de 3% et MGB à peine plus de 2%.
Question : Tout cela n’aurait-il d’autre objectif que de "faire gagner" Ségolène et se garantir au final quelques bonnes planques ??
Merci à Clémentine et à tous ceux et celles qui dans les collectifs et partout continuent de résister au "passage en force".



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 20h18 - Posté par

N’importe quoi, des réflexions de café du Commerce, du chantage, alors que vous devriez être heureux de propositions qui enfin vont faire passer vos idées dans les médias qui vous ignorent à part Besancenot et Laguillier qui servent au PS pour affaiblir la Gauche antilibérale, et peut lui permettre de gouverner avec BAYROU. Vous ne comprenez pas qu’avec ces attitudes anti-unitaire et peu réalistes, le rapport de forces est impossible, comme en 1987, Rocard était allé chercher ses voix à Droite (Soissons and co) pour faire passer ses lois anti-populaires JdesP


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 20h22 - Posté par

Quand je te lis Clémentine, je me dis : "heureusement que Nicolas Hulos ne se soit pas encore découvert une petite fibre anti liberale de derniere minute"
J’hésitais entre ta candidature et celle de MG Buffet, c’est bon j’ai compris.
Pour un rassemblement anti liberal durable, je mouillerai quand même la chemisequelque soit le ou la candidate(tu vois t’as quand même une chance)


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 20h52 - Posté par

Il est sûr que le problème de la candidature est important, surtout qu’il recoupe un autre plus politique, à savoir les futurs rapports avec la direction du PS, leur candidate, et leur programme, Clémentine et Marie Georges quelle est sans langues de bois votre réponse.

Olivier est tout prés à reprendre sa place naturelle dans l’alternative ANTICAPITALISTE pour des candidatures unitaires aux élections de 2007.

Ils suffit pour cela d’écrire noir sur blanc, pour que cela devienne un engagement pour tous : nous ne négocierons aucun accord électoraux ou de gouvernement avec la direction actuelle du parti socialiste. Ce qui est d’ailleurs ce que chacun dit plus ou moins clairement en paroles verbales, alors pourquoi refuser depuis plusieurs mois d’ouvrir une discussion franche sur cette formulation, si cela ne veut pas laisser la porte ouverte à de telle négociations ?

S’il n’y a pas, dans les jours qui viennent, de part et d’autre de volonté sincère d’aboutir sur ce point et sur celui de la candidature la plus rassembleuse, l’alternative unitaire n’aura plus aucun sens, chacun repartira de son coté et ce sera la défaite électorale inévitable pour la gauche radicale.

Ce sera également le désespoir des millions d’électeurs qui nous attendent pour sortir de l’exploitation toujours plus dure de ce capitalisme inhumain qui nous étouffe tous.

Comme de toutes façons ni la droite réactionnaire ni le social libéralisme réformiste n’a aucune solution pour nous sortir de la faillite du capitalisme mondiale, après avoir laisser échapper, par nos querelles partisanes débiles, une occasion unique de changer ces institutions antidémocratiques, il ne restera plus pour nous faire respecter que le pouvoir de la rue.

Tôt au tard, notre histoire en est témoin, c’est toujours en fin de compte le peuple qui a le dernier mot.

Nous avons le choix : SOCIALISME ou BARBARIE la question n’a jamais été autant d’actualité.

Raymond LCR


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 00h29 - Posté par

Raymond arretes de te la jouer unitaire ça ne marche plus...

Le dernier sondage de Besancenot le donne à 1,5%...c’est la chute finale pour les anti unitaires...

Vous aurez essayé, joué et perdu c’est la vie....

Dans la 4me dimension il sera président ...

Nostradamus.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 21h01

J’ai distribué des tracts unitaires ce Dimanche sur un marché, en compagnie de 3 autres militants d’un collectif, sur le même marché, il y avait 4 militants du PC qui tractaient un papier du PC pas du tout unitaire. Si ce n’est pas de la provocation, j’my connais pas ! Ils sont quand même gonflés !
En tous cas, c’est du sectarisme, et cette attitude nous montre que le PC n’est en réalité pas dans une logique unitaire.
Quand on sait en plus que son attitude par rapport à l’après la Présidentiel a fait fuir la LCR, je dis tout simplement que le PC a un rôle contre productif au sein des collectifs. Il nous pourri la vie et nous fais perdre les 4,5 % de la LCR contre un apport de moins de 3,5%.
Au point ou nous en sommes, si les journées des 9 et 10 décembre n’aboutissent pas à une candidature genre Clémentine, Yves ou José, c’est à dire hors des logiques partisanes, hors d’un affichage "collectif autour du PC" , je pense qu’il nous faudra reconstruire les collectifs sur une autre base, et laisser le PC avec sa campagne et sa candidate (ce qu’ils font de toutes façons) se prendre un gamelle mémorable et que ça soit pour eux le coup de grâce.
Nous ne pouvons reporter la désignation à plus tard, le PC va essayer de nous emmener à une date ultérieure, ils ont un BN la semaine prochaine, et ce sera seulement un report à plus tard de cette situation merdique. Rien n’en sortira, sauf Ségolène ou Sarko.
De toutes façons, sans le PC nous ferons bien plus que le PC tout seul, et au moins nous aurons un chance de voir revenir la LCR dans les collectifs. Et comme ça, ils pourront faire toutes les magouilles qu’ils veulent avec le PS pour continuer à exister autour de leur nombril.

Jean AIMARE



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 21h11 - Posté par

On voudrait le voir ce papier distribué par les 4 militants communistes...ça ferait moins affirmation gratuite quoi

j-c coualan


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 21h41 - Posté par

j’ai 18 ans, 2007 sera mon premier vote officiel

je suis de gauche, je crois en une unité, je ne voterai pas dans le vote des collectifs car je ne suis dans aucun, bien que très engagé...

je peux vous assurer que si MG Buffet est la candidate "unitaire", beaucoup, mais alors beaucoup de jeunes, qui ne se seront pas exprimés lors du vote de ce week end, ne rejoindront pas le mouvement "unitaire" et ne voteront probablement pas en 2007 !!
L’union ne paraitra que de façade à beaucoup, d’autant plus que Besancenot et Laguiller vont également être candidats, Buffet ne peut être que le candidat de plus, et ce qui est attendu ce n’est pas un candidat supplémentaire, mais des idées nouvelles, qui s’assument et veulent réellement aller au bout, en dépassant les conflits de personnes !
donc qui vous voulez, mais pas la dirigeante d’un parti, pas une ancienne ministre d’un gouvernement qui a déçu la gauche !!

bon courage !


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 00h33 - Posté par

Tu votes sur des idées ou sur des tetes joies toi ?

Expliques moi j’ai pas compris...

Il y a un programme que tu partages, mais tu preferes voter pour un autre avec lequel tu dois etre en desaccord simplement parcequ’une tete ne te revient pas ?

Intoxiqué par la société des medias c’est grave à ton age ...

Mais enfin peu de djuens ne le sont pas...

Fredo


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 12h55 - Posté par

C’est ton point de vue.

Je ne pense pas comme toi.

Je pense qu’une dynamique s’installera et que si on croit en des idées progressites et radicales, alors il faudra faire un choix :

 rester sur le côté de la route et se dire que l’entre deux tours 2002, le NON au TCE et la victoire du CPE n’ont été que des parenthèses mais que lorsqu’il s’agit de voter et de mener campagne, alors là on laisse tomber

 se battre avec tous, même ceux qui ne partagent pas absolument 100% de ta vision des choses.

J’ai 10 ans de plus que toi, mais si une telle opportunité avait pu voir le jour il y a 10 ans mon optique aurait été identique : je n’aurai pas fait la fine bouche, j’aurai été au combat contre la Drroite, le MEDEF et l’extrême droite sans complexe, dans ce merveilleux rassemblement unitaire, même si le candidat n’était pas celui que je préférais.

Je ne te fais pas la leçon. Je te dis juste : cette fois, il faudra faire une choix politique sérieux. Si c’est MGB qui est désigné et que tu reste à côté, es-tu si certain de vouloir abandonné le combat ? Alors il faudra te poser cette simple question : pour quoi te bats-tu ?

Moi je me bats pour changer la vie. Ca sera avec CA, MGB, YS ou un autre, mais je me batterai.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 21h51 - Posté par

Laisse bétom, il fume la moquette et il a confondu Pcf et LCR !


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 13h56 - Posté par

Bon.

Es-tu certain que les tracts émanaient du PCF et non pas d’un obscure courant plus ou moins stal ne représentant qu’eux-même ???

Maintenant, faudrait peut être arrêter de se gargariser de méthématiques imbéciles. QUI PEUT ENCORE CROIRE PARMI NOUS QUE LE PCF REPRESENTE EN FRANCE 3.5 % ?

Si les votes de 2002 ont été des votes sanction, pour le PCF en particulier, il n’en a pas été de même pour les élections ultérieures.

Pour rappel, ou information, la liste PCF aux régionales de 2004 a été dans le Nord pas de Calais crédité de plus de 11% ! Et celà grâce, précisemment, à une politique d’ouverture claire, franche et massive envers ceux-là même avec lesquels les communistes se sont unis lors du référendum sur le TCE un an après !

Toujours dans le Nord-Pas de Calais, puisque je ne parle que de ce que je connais, le PCF ne s’est pas associé au PS et au PRG pour diriger la Région.

Pour un camarade du PCF qui joue la carte "anti-unitaire", je t’en montrerait 10 qui joue la carte de l’unité.

Crois-tu vraiment que parmis les 55% de personnes ayant voté pour le NON, seuls 3.5% étaient communistes ??????????????

Si les communistes ne représentent si peut dans ce pays, pourquoi tant d’achernement ???? On a jamais vu 3.5% prendre le pouvoir. Puisqu’en tout état de cause, si nous représentons si peu, c’est que les autres en particulier les non encartés représentent la très franche majorité...


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 23h58 - Posté par

Moi je crois que PCF ne représente même pas 3,5% dans ce pays, et encore, les sondages actuels le donnent à moins de 3%. Tu peux toujours dire que ce ne sont que des sondages, mais en attendant c’est comme ça.
De toutes façons nous serons bientôt fixés, je pense que les collectifs ne se feront pas, ou si ils se font ce sera sans le PC, et nous ferons le décompte des votes et de la représentativité après le premier tours. Ce sera un vote pour se compter, improductif pour la lutte contre le libéralisme, mais très instructif sur les prétentions avenir du PC...
Le PC est tellement faible qu’il est aujourd’hui incapable de former un groupe parlementaire tout seul, sans un coup de main du PS, et c’est ce que reproche la LCR, c’est ce qui a déclenché sa sortie des collectifs.
Pour continuer à exister sur la scène politique, financièrement et électoralement, vous devez être à la traine d’une organisation plus importante. Jusqu’ici, ces dernières années, ce fut le PS, aujourd’hui vous voulez vous servir des collectifs. Tous seul le PC est hors jeux, même si vous ne voulez pas l’admettre, c’est la vérité et elle éclatera au grand jour en avril 2007.

Bonne chance.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 08h58 - Posté par

Dernières cantonales partielles en Haute-Garonne : le candidat du PCF gagne avec 76% des voix. "grâce" au PS écrasé au premier tour ou grâce au non de Gauche ?


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
6 décembre 2006 - 21h58

c’est un débat politique entre l’appareil du pcf et une nouvelle génération de militants pas tous jeunes d’ailleurs qui ont une autre conception de la politique.

mais la position étroite du pcf est respectable et nette,ils veulent imposer mg buffet aux collectifs.
jcb



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 12h08 - Posté par

JCB je suis toujours assez impressionné par tous ces gens qui connaissent mieux le PCF que ses propres militants.

Il n’y a pas (PLUS !!!) d’un côté ’l’appareil" du PCF et de l’autre ses militants. Le centralisme démocratique, c’est fini et depuis pas mal de temps...

A chaques décisions cruciales, depuis plus au moins 1997, ce sont les adhérents communistes qui, en consultations par section, donne mandat au PCF pour tel ou tel choix.

Ce fut le cas pour la participation au Gouvernement de Gauche plurielle, qu’on le regrette ou non.
Ce fut le cas pour la proposition de MGB comme candidate potentielle du rassemblement antilibéral.

Je suis précisemment un de cette nouvelle "génération" de militants dont tu parle. Je connais le fonctionnement de mon parti. J’ai été membre du Comité Départemental (le "parlement" local et décisionnel) de ma fédération. J’ai 28 ans et je me sens totalement en accord avec l’orientation majoritaire de mon parti... il en est de même, j’en suis certain, de mes camarades de la JC de mon département, qui représente la plus grande fédé de France...


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 00h39

He be ! A lire toute cette prose nous ne sommes pas sortis de l’auberge. Je préfère me taire



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 01h19

Chère Clémentine, c’est dommage que tu ne comprenne que maintenant "qu’on" s’est servi de toi. Le but de ta candidature était pourtant clair depuis le début : affaiblir Bové, seul candidat crédible pour les électeurs.



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 10h56 - Posté par

""Je m’voyais déjà en haut de l’affiche
En dix fois plus gros que n’importe qui mon nom s’étalait
Je m’voyais déjà adulé et riche
Signant mes photos aux admirateurs qui se bousculaient ""
dommage clementine !
c de T.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 11h06 - Posté par

Cher claude je ne veux pas pousser mon avantage, mais qu’est ce que tu me mettais dans la tronche quand je disais ce que tu écris il y a quelques semaines .....
Mais c’est vrai qu’étant parisien, elle ne m’était pas du tout inconnue, tandis que toi depuis ta chère ville rose, tu ne pouvais pas cerner l’arrivisme sans scrupules de la starlette avant qu’elle ne se découvre !
Fraternellement,
Jips


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 13h38 - Posté par

JIPS
Mea culpa , mea culpa , mea maxima culpa !
je suis content de voir que tu n’abuses pas de la situation .
fraternellement
claude de Toulouse


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 15h24 - Posté par

""Je m’voyais déjà en haut de l’affiche
En dix fois plus gros que n’importe qui mon nom s’étalait
Je m’voyais déjà adulé et riche
Signant mes photos aux admirateurs qui se bousculaient ""

Sans rancune Claude
l’idiote
Francesca


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 16h23 - Posté par

Francesca ,
oui je l’avoue tu as vu avant moi que le chien allait mordre la main qui le nourrit , j’implore ta clemence , je demande ton pardon , mais fait comme JIPS , ne profites pas de la situation .
claude de Toulouse .


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 15h49 - Posté par

C’est bien triste, mais quand je fait le bilan des actions "unitaires" de la direction du PCF, je pense plutôt à cette chanson-là :


_ Ah ils nous en ont fait avaler des couleuvres
_ De Prague à Budapest de Sofia à Moscou
_ Les staliniens zélés qui mettaient tout en oeuvre
_ Pour vous faire signer les aveux les plus fous
_ Vous aviez combattu partout la bête immonde
_ Des brigades d’Espagne à celles des maquis
_ Votre jeunesse était l’histoire de ce monde
_ Vous aviez nom Kostov ou London ou Slansky
 
Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
_ Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui
 
Ah ils nous en ont fait applaudir des injures
_ Des complots déjoués des dénonciations
_ Des traîtres démasqués des procès sans bavures
_ Des bagnes mérités des justes pendaisons
_ Ah comme on y a cru aux déviationnistes
_ Aux savants décadents aux écrivains espions
_ Aux sionistes bourgeois aux renégats titistes
_ Aux calmniateurs de la révolution
 
Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
_ Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui
 
Ah ils nous en ont fait approuver des massacres
_ Que certains continuent d’appeler des erreurs
_ Une erreur c’est facile comme un et deux font quatre
_ Pour barrer d’un seul trait des années de terreur
_ Ce socialisme était une caricature
_ Si les temps on changé des ombres sont restées
_ J’en garde au fond du coeur la sombre meurtrissure
_ Dans ma bouche à jamais le soif de vérité
 
Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
_ Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui
 
Mais quand j’entends parler de "bilan" positif
_ Je ne peux m’empêcher de penser à quel prix
_ Et ces millions de morts qui forment le passif
_ C’est à eux qu’il faudrait demander leur avis
_ N’exigez pas de moi une âme de comptable
_ Pour chanter au présent ce siècle tragédie
_ Les acquis proposés comme dessous de table
_ Les cadavres passés en pertes et profits
 
Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
_ Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui
 
C’est un autre avenir qu’il faut qu’on réinvente
_ Sans idole ou modèle pas à pas humblement
_ Sans vérité tracée sans lendemains qui chantent
_ Un bonheur inventé définitivement
_ Un avenir naissant d’un peu moins de souffrance
_ Avec nos yeux ouverts et grands sur le réel
_ Un avenir conduit par notre vigilance
_ Envers tous les pouvoirs de la terre et du ciel
 
Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
_ Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui
 

(Jean Ferrat)


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
9 décembre 2006 - 15h10 - Posté par

IL ÉTAIT...

Il était de bronze de plâtre de papier de deux
centimètres à sept mètres de haut
et nous étions sous ses bottes de pierre, de bronze de
plâtre de papier sur toutes les places de la ville
dans les parcs au-dessus de nos arbres son ombre était
de pierre de bronze de plâtre et de papier
Au restaurant ses moustaches de pierre de bronze de
plâtre et papier trempaient dans notre soupe
nous étions sous ses yeux dans nos chambres sous
ses yeux de pierre de bronze de plâtre et de papier

Il a disparu un beau matin
sur les places ses bottes ont disparu
son ombre a disparu au-dessus de nos arbres
ses moustaches de notre soupe
ses yeux de nos chambres
et de nos poitrines le poids de milliers de tonnes de
pierre de bronze de plâtre et de papier

Nazim HIKHMET
Moscou
13/12/1961

Moi aussi, je peux contribuer à l’oeuvre des amis de la poésie !

NOSE


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 02h06

D’après votre message, Clémentine, si agressif alors que celui de MG Buffet se veut simplement rassembleur, j’en conclus que vous êtes deux candidates issues du PC mais que vous, Clémentine, êtes avide du pouvoir à des fins personnelles, ce que je reproche tant à Sarko et Ségolène. Je préfèrerais des personnes plus modestes, de préférence sans étiquette, ayant dit non au TCE Giscard et ayant fait preuve, depuis de longues années, de leur honnêteté pour représenter l’électorat anticapitaliste.



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 10h52 - Posté par

Moi , j’aime pas les chiens qui mordent la main qui les nourrit .
C de T.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 08h07

Faut pas s’everver Clementine ! Est-ce que les propositions de MGB te vont ou pas ? Y en a-t-il une qui te gène ? Est-ce que de telles dispositions te conviendraient si tu était candidate ?
C’est sur le fond qu’il faut parler, moi, comme beaucoup je me prépare à défendre la candidature unitaire quel quelle soit.Par contre j’ai pas envie d’être le petit soldat de qui que ce soit !

Salut CN 46400



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 10h03

D’AUTRES IMAGES DU MEETING sont disponibles pour usage militant sur le site de la Photothèque du mouvement social, ici : http://www.phototheque.org/319.html

Gabriel Laurent - phototheque.org



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 12h00

Il y a dans le raisonnement de CA un certain sophisme :

1) MGB ne fera pas double consensus.
2) CA tient au double consensus
3) donc MGB doit se retirer...

Très bien.
Sauf que ce n’est pas ça la démocratie.

La démocratie c’est :

1) une immense majorité des militants communistes ont donné mandat à MGB de proposer sa candidature aux collectifs locaux et nationaux
2) les collectifs locaux vont voter
3) le collectif national va voter
4) voyons ce qui ressort de ces choix démocratiques
4a) En cas d’accord sur un nom en double consensus, nous devrons tous nous engager collectivement dans la campagne, même si ce n’est pas le candidat que l’on préférait, car l’enjeu dépasse les personnes.
4b) En cas d’abense de double consensus, alors voyons comment sortir de l’impasse. Et si cela doit passer par un retrait de l’un ou de l’autre, alors il en sera ainsi.

EB



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 12h26 - Posté par

Moi "sinon rien" ?
AB


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 15h16 - Posté par

A voir les commentaires plus haut, vous n’êtes toutes façon pas prêt à être unitaires. PCF sectaires et démagos non-cartés, vous n’êtes même plus capables de débattre. J’ai assisté à ma dernière réunion de collectif hier soir. Aujourd’hui, c’est décidé, vous jouerez sans moi.
Philippe


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 15h50 - Posté par

Je commence à craindre sérieusement que le pire va se produire en terme de désunion, nous allons laisser passer une chance historique, ce qui va nourrir de nouvelles années d’engueulades et de méfiance.
Il est clair que le PC tente d’imposer sa candidate contre le bon sens, oui le bon sens c’est à dire essayer de faire un score à 2 chiffres et être en possibilité de tenir la dragée haute au PS.
Nos camarades de la direction du PC et ses élus semblent incapables de comprendre que s’ils peuvent s’imposer à l’intérieur des collectifs par la force du nombre, à l’extérieur ils n’attireront pas les électeurs !
Cette attitude si par malheur elle se maintenait et que MGB était imposée amènera le PC à genou devant le PS pour sauver quelques élus tandis que la dynamique du 29 mai serait fusillée.
Au contraire l’effacement raisonnable du PC à la candidature permettrait d’ouvrir les vannes d’une déferlante unitaire, O.Besancenot devrait bien sûr se rallier et tout le monde aurait à y gagner.
Allez j’y crois encore mais faut être zen bordel.

Viv Lédukpop


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 17h13 - Posté par

il me semble que tous les problèmes de l’union se cristallisent autour d’une personne, MG Buffet.
même si cette femme et ses idées sont tout à fait respectables, le fait qu’elle soit la dirigeante d’un parti politique, dérange beaucoup de personnes opposées aux appeillages de partis et de tous les problèmes qu’ils ont entrainé et entrainent toujours !!
si la candidature se veut réellement unitaire, pourquoi lui est-il alors (à MGB) si difficile de reconnaitre que sa personne risque de diviser plus que d’unir ?

elle a ses partisans et ses opposants, et les 2 sont très nombreux et très figés sur leurs positions, elle semble donc bien cristalliser tous les problèmes de l’unité, alors pourquoi continuer, s’obstiner, s’enteter, si elle désire vraiment l’union ??


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
7 décembre 2006 - 18h24 - Posté par

Curieux quand même ces débats, curieux aussi la position de Clémentine Autain. Sauf à ne plus comprendre le français, j’ai vu dans les propos de MGB, le conditionnel. Si elle était désignée, elle proposerait de s’entourer de....
Pas de quoi écrire 10 lignes, que les autres fassent part de leurs réflexions et les versent au débat. Comme quelqu’un l’a écrit, tout dans la transparence !
Mais je soupçonne certains d’adorer se fritter ici. Ca défoule, et bien bon défoulement de toutes façons, ce qui se dit ici n’atteind pas vraiment les vrais personnes à convaincre demain, les électeurs.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 00h45 - Posté par

Concernant le choix du représentant-e du MOUVEMENT de la DIVERSITE du NON au TCE

J’ai vécu mon premier collectif hier soir à paris 11ème. Un grand moment. J’ai entendu et vu pour la premiere fois des représentants ou des sympatisants de mouvement que je connaissait que de nom. J’en ai même découvert. Il y avait aussi quelques sans appartenance, comme je me défini moi-même.

Sans jeux de mot, tout n’était pas rose et juste ce qui faut de bordel. Le truc qui m’a plu c’est cette capacité à s’auto-organiser (tour de parole, suivi du budget, compte rendu, choix du mode de vote, etc). Et s’il existe des fossés entre ces individus ou courants, c’est la volonté de faire front contre un système sur-puissant qui m’a épaté. Une réalité contre une autre réalité.

le résultat du vote ? M.G. buffet l’a emporté par 56 voix (18 Copernic, 6 Autain, 4 Bové). J’ai voté Autain.

Comment représenter cette diversité si c’est les plus nombreux puisque les PCF était plus que majoritaire (sur la liste d’inscription ont précisait son appartenance). Ils écraseront de fait la richesse de cette organisation, la DIVERSITE qui lui donne du sens et du POIDS. Et vu de l’extérieur, pour 99,99% du corps électoral, ce sera encore les mêmes têtes de pond pour les élections nationales. C’est à pleurer !

Pour être juste sur les 3 représentants de notre collectif pour la désignation finale du mouvement, 1 seul est coco pur jus... de quoi espérer encore un peu.

A+
Manu


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 09h18 - Posté par

Votre défiance du PCF est à la mesure de vos échecs avec le PS, et en plus vous voulez crever la bouée de sauvetage qui vous tient hors de l’eau.
j’ai vu Besancenot à la télé hier, comme c’était triste, il était incapable d’expliquer ses contradictions :
mendier auprès du PS pour les signatures face à un parti qu’il qualifie de démocrate et qui au pouvoir n’a jamais modifié les règles de la présentation aux présidentielles, et en plus se désoler de l’orientation socio-libérale du PS.
Il veut constituer en fait un matelas de voix pour Ségolène, c’est dire comment il travaille au rassemblement antilibéral avec sa copine Arlette Laguilliier retraitée du syndicat révoutionnaire FO.
Merci, camarades, si vous ètiez des révolutionnaires sincères ça se verrait même à la télé, même un con comme moi s’apercevait que tu ne croyais pas à ce que tu disais, sauf peut-être à ton anti-communisme hors de saison. JdesP


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 09h39 - Posté par

Besancenot ferait bien de s’apercevoir que les acquis des postiers se font la malle et réclamer pour tous le statut de fonctionnaires et l’augmentation des salaires qui vont de pair avec l’arrêt de la privatisation de LA POSTE : sa crédibilité a un peu souffert parce qu’il a donné à la télé une image de privilégiés de ses collègues titulaires qui se mouillent et se caillent aujourd’hui en tournée pour toujours plus de boulot ( pas question d’"intempéries"comme dans le BTP) à coup de 0,5 % d’augmentation annuelle.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 19h36 - Posté par

OUAIS JdesP, J’AI VU LA MÊME CHOSE !

Bien triste, tout çà...

NOSE


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 23h20 - Posté par

Mon pauvre Manu personne ne crois à cette connerie du CONSENSUS - Regarde ATTAC qui a cru à ce mythe avec le résultat calamiteux que l’on sait. Mais je vois que tu as une issue c’est les minoritaires qui doivent décider. ???????????? Tu te vois avec une candidate comme Clémentine imposée aux forceps et 60% des membres des collectifs ayant choisi MGB cela serait comme un sacré handicap d’autant plus que tu aurais un phénomène de désertion immédiate -


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 23h03 - Posté par

Parce que tu crois que clémentine la fille de St Cloud fait consensus soyons réaliste personne ne fait consensus Et en Fait Clémentine fait encore moins consensus que MGB parce que les militants du PCF ne peuvent plus la supporter. Tellement elle est imbue d’elle même Un EGO hors du commun pour ma part et je ne suis pas seul je ne me vois pas voter pour celle qui se prend pour jeanne d’Arc. La seule manière de s’en sortir par le haut, peut-être, un autre candidat issue du PCF (pas Braouzec) qui permettrait à chacun de sauver la face - Mais en tout état de cause les adhérents du PCF gardant le dernier mot sur l’engagement ou non de leur parti. Mais il y en a qui n’ont qu’un seul souci mettre les militants du PCF le dos au mur, les disqualifier, les humilier. En fait nous avons affaire à une véritable stratègie de provocation Le PCF a un tel souci du rassemblement qu’il n’hésite pas dans certain cas à mettre des anti communistes notoires sur ses listes (Exemple Clémentine et Claire).
En Fait Clémentine et quelques autres utilisent les techniques éprouvés mis en oeuvre par Tony Blair Et Ségolène Royal investir les organisations par un contournement externe s’appuyant sur leur carnet d’adresse médiatique. Manque de peau les militants du PCF ne sont pas les veaux du PS (Le fait qu’elle soit la chérie des médias entièrement dévoués à nos adversaires succite chez moi un a priori plus que négatif) Le fait que ces gens là la trouve sympa provoque automatiquement chez moi une réaction de défiance et de méfiance.
Bernard Trannoy PCF Gironde


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 23h21 - Posté par

En Fait Clémentine et quelques autres utilisent les techniques éprouvés mis en oeuvre par Tony Blair Et Ségolène Royal investir les organisations par un contournement externe s’appuyant sur leur carnet d’adresse médiatique.

C’est exactement ça !!! Et c’est incroyable que ça marche aussi bien ds le Labor qu’au PS et au PCF ! Enfin pour ce dernier c’est pas encore fait et j’espère que l’imposture ne l’emportera pas.
Bernard, tu t’interviens pas assez sur Bellaciao !

Jips


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 23h12 - Posté par

La décision n’appartient pas à MGB mais à l’ensemble des communistes ALORS NE LUI DEMANDER PAS PERSONNELLEMENT QUELQUE CHOSE QU’ELLE NE PEUX PAS VOUS DONNER SAUF A PASSER PAR DESSUS BORD CEUX QUI L’ONT PORTEE - VOUS SAVEZ BIEN QUE C’EST IMPOSSIBLE CE N’EST PAS MGB QUE VOUS DEVEZ CONVAINCRE MAIS LES 60000 QUI ONT DECIDES D’EN FAIRE LEUR CANDIDATE A LA CANDIDATURE.
Bernard Trannoy Gironde


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 11h45

MARXISTE, PAS MASOCHISTE ,
je m’adresse à toute cette gauche non communiste et volontiers anti-communiste . Quand vous vous faites rembourser par la Sécurité Sociale, vous faites du communisme, tu cotises en fonction de tes revenus, et tu reçois en fonction de tes besoins, et grâce à un MINISTRE COMMUNISTE , AMBROISE CROIZAT, qui a créé la SÉCU, les retraites par répartition, les Comités Hygiène Sécurité CHSCT, les COMITES D’ENTREPRISES, l’égalité de salaires Hommes-Femmes, les heures sup’ à 25 et 50%, tout le code du travail, quoi, le statut des gaziers-électriciens, en collaboration avec un AUTRE MINISTRE COMMUNISTE, MARCEL PAUL, créateur d’EDF, quand le PCF, qui à la suite de sa conduite héroïque contre les nazis a recueilli 30% des voix à La LIBERATION . J’ai envie de vous dire : à 30% le PCF vous crée la SECU, à 5% vous n’en avez plus.
N’oublions pas JOLIOT-CURIE pour le CEA, MAURICE THOREZ pour le STATUT DE LA FONCTION PUBLIQUE, Henri WALLON pour le CNRS, Fernand GRENIER pour le DROIT DE VOTE DES FEMMES.
Et tout ça, vous voudriez vous assoir dessus ! Le PCF n’a pas d’autre vocation que de créer le progrès social. En contribuant à l’affaiblir, vous vous affaiblissez vous-même . En nous collant le goulag sur le dos, et toutes les atteintes aux libertés à l’Est, c’était une excuse pour nous "piquer" nos électeurs. MITTERRAND : "Le Parti Socialiste" est la garantie des libertés à gauche", "Je veux faire la démonstration que sur 5 millions de voix communistes, 3 peuvent voter socialiste." (devant l’Internationale Socialiste) Il a parfaite-ment réussi, et au-delà.
Et tous ceux qui ont participé à l’hallali peuvent être fiers d’eux, et déplorer, avec des larmes de crocodiles, que l’affaiblissement du PCF dans les banlieues est préjudiciable au maintien de la citoyenneté et de la solidarité.

En ce qui concerne le Collectif National, quel panier de crabes ! Des ambitieux qui profitent de l’aubaine créée par les "dirigeants" PCF.
On avait pas besoin de cette construction arbitraire.
Dans le Nord, les élus et les militants sont dans les luttes et mêmes des militants CFDT et FO adhèrent au Parti et se proposent comme candidats communistes aux élections ! Il est là le vrai rassemblement.
Noël Collet, annecy. militant communiste depuis 1958. Présent au Métro Charonne.



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 18h23 - Posté par

Bravo et merci Noël de rappeler tout ce qu’on doit aux communsites.
Je suis entièrement d’accord avec toute ton intervention.

Fraternellement,
Jips


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 22h40 - Posté par

merci à celui qui me remercie. Mais mon intervention du matin passe en soirée, repoussée en fin de parcours, est-ce si gênant de rappeler tout ce que les anti-communistes doivent aux ministres communistes à la Libération ? Et les combats menés depuis par le PCF pour maintenir ces conquêtes . La tactique consistant à nous assimiler aux pays de l’Est n’avait pas d’autre but que de faire oublier que la gauche non-communiste a cèdé en permanence devant le patronat.
A propos des collectifs, ils ont été créé sur l’initiative des responsables actuels du PCF, en essayant de reproduire les "espaces citoyens" qui n’ont pas fonctionné. Certains profitent de l’aubaine pour tenter une OPA sur le PCF. Les militants communistes doivent aujourd’hui demander la permission à ceux qui ont été placés sur l’estrade.
Noël Collet. toujours marxiste, et pas masochiste.


> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 16h48

Le courant anti liberal (dont j’ai activement fait partie jusqu’à récemment tant que je vivais au Larzac) me semble s’être enfoncé plus loin encore que je ne l’imaginais dans les ornières du "TOUS EGO" ! Vous n’avez fait que reproduire à l’évidence le même schéma compétitif entre éligibles que celui des partis les plus éculés, vous n’avez pas fait que désesperer Michel Onfray mais tous ceux qui croyaient encore qu’un projet politique "transcende" de loin, de très très loin, les personnalités qui l’incarne (tant qu’on en restera au systeme très primaire de la personnalisation du pouvoir...). Alors, figurez-vous que, quelle que soit votre décision collective prochaine, nous sommes de+ en + nombreux à vous tourner le dos car la pseudo-solidarité que vous afficherez autour de l’heureux(se) élu(e) sera fausse, c’est évident ! Vous avez mis à la poubelle des utopies le choix possible d’une vraie résistance au liberalisme car vous utilisez, consciemment ou pas, les mêmes méthodes de rapports de force dans la compétition. Vous n’etes plus crédibles ! J’ai beau ne pas approuver Ségo sur de nombreux points, notamment sur ses déclarations débiles à prpos du MUR en Palestine, j’ai beaucoup plus confiance en son choix de démocratie participative (car je fais un choix de "soutien très critique") pour faire aboutir la gauche en France, que dans vos balbutiements, vos luttes internes, votre non-programme et votre méconnaissance totale de la solidarité. A quoi servirait une gauche en miettes avant même d’être élue ? A décrédibiliser + encore le choix anti liberal ! François Mainguy



> Candidature anti-libérale : l’unité sinon rien, par Clémentine Autain.
8 décembre 2006 - 17h56

C’est quand même terrible que le mouvement anti-libéral n’arrive pas à tirer bénéfice de tous ses combats. Toutes ces querelles anti, pro, post... partisanes rappellent celles qui ont cours chez les socio libéraux capitalistes.
Quelle différence entre faire de la politique à l’ump, au ps, ou chez les altermondialistes ? Dans tous les cas, il s’agit d’une lutte acharnée pour le pouvoir ! (voire même juste pour du pouvoir !)
Un humaniste qui croit bien plus à l’Homme qu’aux hommes. (et même qu’aux femmes !)






G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
3 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires
Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité
jeudi 1er - 21h34
de : nazairien
3 commentaires
Jean-Luc Mélenchon : Sur le décès de STEVE
jeudi 1er - 20h46
De l’Internet et du Pain.
mercredi 31 - 22h06
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
L’humanité-classe à Hendaye contre le G7 et le capitalocène !
mercredi 31 - 20h11
de : Christian DELARUE
Les "Gilets Jaunes" en Juillet, sur le "Tour" et ailleurs (reportage photos, blog Médiapart)
mercredi 31 - 18h35
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La musique exprime ce qui ne peut être dit et sur quoi il est impossible de rester silencieux. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite