Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’Europe libérale face au défi du changement climatique
de : ML UZES
samedi 3 février 2007 - 20h25 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 20.7 ko

de Francis Wurtz (1)

Le Parlement européen vient d’avoir un grand débat sur la question de la lutte contre le réchauffement climatique.

Cet énorme enjeu de civilisation place, plus que jamais, l’Union européenne face à ses responsabilités, tant vis-à-vis de son demi-milliard d’habitants qu’à l’égard du reste du monde et de la planète elle-même.

Or le poids des pressions du "marché" ne fait pas bon ménage avec de telles exigences écologiques. Je vais y venir dans un instant. Auparavant, résumons ce que nous rappellent étude sur étude, en particulier celles du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) :

 Les concentrations de gaz carbonique dans l’atmosphère évoluent de nos jours à une vitesse inconnue depuis 20000 ans. La température a augmenté de quelques degrés en l’espace de 10000 ans : elle risque, de nouveau, de s’élever de plusieurs degrés d’ici à la fin de ce siècle ! Une évolution de 1 à 100 !

 Une partie de ces gaz est absorbée par la nature, mais, passé un certain seuil, ils s’accumulent dans l’atmosphère, ce qui produit le réchauffement et le dérèglement climatiques. Il s’agit d’un phénomène cumulatif, donc il ne se résorbe pas : plus on tarde à agir, plus vite apparaissent des évolutions de fond, de plus en plus rapides et durables, dans les écosystèmes.

 Certaines conséquences lourdes de ce phénomène sont déjà inévitables d’ici quelques dizaines d’années, par exemple en matière de récoltes, d’accès à l’eau et aux ressources. L’ONU chiffre les futurs « réfugiés climatiques » par dizaines de millions. Il serait irresponsable de ne pas anticiper ces crises en prenant dès maintenant les mesures qui s’imposent.

 Mais, surtout, il est vital pour l’humanité tout entière de renverser la tendance. Et c’est possible ! À condition de « prendre le taureau par les cornes ». Le protocole de Kyoto a 10 ans. Il assigne à l’Europe une diminution de 8 % des émissions de gaz à effet de serre en 2012 par rapport à 1990. Les pays de l’Union ont ratifié ce protocole, contrairement aux Etats-Unis qu’il faudrait mettre beaucoup plus en accusation. Mais nous-mêmes, où en sommes nous ? Loin du compte !

Car non seulement Kyoto était un compromis minimaliste, très en deçà des besoins, mais, selon un rapport de l’Agence européenne de l’environnement, en 2006, les émissions européennes de gaz continuaient de progresser ! Certes, la Commission européenne affiche une belle ambition : « transformer l’Europe en une économie peu émettrice de C02 (gaz carbonique) et très efficace au plan énergétique », mais nous nous heurtons là aux contradictions de l’Europe libérale. Le titre même du plan de la Commission les illustre à merveille : « Un plan pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ( ... ) et stimuler la concurrence » ! Chassez le naturel...

Relever le défi climatique suppose des décisions politiques fortes et non la liberté du « marché ». Cela exige une vision à long terme quand l’horizon de la Bourse est à très court terme. Cela passe par une coopération planétaire, à l’opposé de l’actuelle guerre économique. Rien d’étonnant, dès lors, que ces contradictions se manifestent jusqu’au sein de la Commission européenne, dès qu’on passe aux mesures concrètes.

Ainsi, fin janvier, la question s’y est posée de savoir si l’Union devait imposer de nouvelles normes antipollution à l’industrie automobile. « Oui », ont répondu les plus raisonnables, puisque les « engagements volontaires » de ces firmes n’ont pas été tenus. « Non, pas question », a tonné le commissaire à l’Industrie, le social-démocrate allemand Günter Verheugen, car cela nuirait à la « compétitivité ». La décision a été reportée... Mais le réchauffement climatique, lui, continue.

Voilà encore un sujet qui mérite un débat citoyen sérieux, où l’on passerait tout au crible : quelle politique énergétique propre ? Quelle politique des transports moins polluante ? Quelle conception des échanges mondiaux qui ne pousse pas au productivisme, aux délocalisations orientées vers le moins disant écologique autant que social, ainsi qu’à l’explosion des transports polluants entre pays à bas salaires et zones à forte consommation ? Saisissons nous hardiment de ce défi majeur ! *

(1) Président du groupe Gauche unitaire européenne Gauche Verte nordique (GUE GVN) au Parlement européen.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’Europe libérale face au défi du changement climatique
5 février 2007 - 01h20

Que faire ?

Ca c’est une bonne question à laquelle un grand nombre d’entre nous s’abstiendra de formuler tout commentaire. Là, c’est plus difficile, on peut pas réclamer plus, ce serait une contradiction au vu de l’article. Car gagner plus, ça fait consommer plus, et du coup, ça emmet plus de gaz à effet de serre ....

Et oui, va falloir se serrer la ceinture, et ça, y a pas grand monde qui y est pret ....

Mais on peut aussi commencer par éviter certains bien de consommation, comme par exemple ( au hasard), le yaourt à la fraise que j’aime tant et qui à fait 5000 km pour etre mangé en 45 secondes et dont l’emballage va aller rejoindre les montagnes de poubelle que nous générons chaque année ....

Inventons un nouveau concept, l’effet yaourt ... après tout, il y a bien l’effet papillon ....

Amicalement

Pitchounet






Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
8 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
21 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires
Ils avouent sans honte, que les radars c’est pour faire du fric : Les « gilets jaunes » ont plombé les recettes des radars
jeudi 3 - 16h58
de : nazairien
1 commentaire
Fouloir, Pouvoir, Vouloir.
mercredi 2 - 19h22
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
ÉCOLE
mercredi 2 - 08h41
de : Ernest London
chirac le pot pourrit infini
mardi 1er - 22h29
de : Jean-Yves Peillard
ALGERIE Louisa Hanoune condamnée à 15 ans de prison : solidarité face à la répression du régime !
mardi 1er - 21h41
de : revolution permanente
1 commentaire
Comment l’exécutif a plombé les comptes de la Sécu et s’apprête à nous faire payer la facture
mardi 1er - 16h48
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite