Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
de : Marco Gentilly
jeudi 10 mai 2007 - 16h54 - Signaler aux modérateurs
42 commentaires
JPEG - 57 ko

De Sylvia Zappi

La secrétaire nationale du Parti communiste français, Marie-George Buffet, a lancé, jeudi 10 mai, à Stains (Seine-Saint-Denis), un appel à toute la gauche afin qu’elle organise une "riposte générale" à Nicolas Sarkozy et à "tout faire pour faire élire un maximum de députés". Jurant qu’il ne s’agit pas d’un appel du pied au Parti socialiste, elle veut juste démontrer qu’"un dialogue est nécessaire quand la gauche est en danger". "Il faut que la gauche soit intelligente et respecte le pluralisme", devait cependant ajouter Mme Buffet. La petite phrase n’est pas anodine.

Voilà deux jours que le PCF "discute" avec la direction du PS. "A la demande des communistes", selon les socialistes. Mercredi 9 mai, Dominique Grador, Jean-François Gau et Michel Laurent, membres de l’exécutif communiste, rencontraient Daniel Vaillant et Bruno Le Roux pour examiner la carte électorale de la gauche et voir comment éviter la débâcle. Le PCF explique souhaiter "le succès du plus grand nombre de députés de gauche" et demande expressément que dans 7 ou 8 circonscriptions, le PS retire son candidat afin de "sauver" quelques députés en situation délicate. C’est notamment le cas pour Frédéric Dutoit dans les Bouches-du-Rhône et Alain Bocquet dans le Nord.

"RÉCIPROCITÉ" EXIGÉE

Les émissaires socialistes ne ferment pas la porte mais expliquent qu’il faudrait alors une "réciprocité" : en clair, le retrait d’un nombre équivalent de candidats communistes. "Nous sommes prêts à faire des gestes symboliques mais il faut aussi tenir compte du rapport de forces", assure Daniel Vaillant. Certains responsables du PS ne seraient pas hostiles à "quelques primaires à la loyale", remarque François Hollande. Les deux délégations ont convenu de se revoir après le secrétariat national du PS qui devait statuer jeudi sur les demandes du PCF.

Pendant ce temps, les cadres communistes étaient réunis pour discuter des chances du parti aux législatives. "L’heure est grave", prévenait Joël Greder, présidente du conseil national. "Nous voulons créer les conditions pour qu’il y ait une dynamique à gauche qui permette qu’il y ait suffisamment d’élus communistes pour faire un groupe à l’Assemblée et nous ne partons pas comme si nous étions battus", expliquait Patrice Cohen-Seat, bras droit de Mme Buffet. Mais de nouvelles sur les discussions avec le PS, point. "Nous ne ferons pas de cuisine interne pour sauver tel ou tel député", assurait le porte-parole Olivier Dartigolles.

 http://www.lemonde.fr/web/article/0...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Voilà deux jours que le PCF "discute" avec la direction du PS. "A la demande des communistes"
10 mai 2007 - 17h21

Et comme dab ça sent la merde anticomuniste !cela vous suffit pas !il faut maintenant 500 députés de droite !Quand réflichirez vous un peu ,que se sont les intérets des travailleurs qui sont en jeu !à moins bien sur que vous soyez du coté du pouvoir ,ce qui tout compte fait ne m’étonnerai pas !

Roger bretagne



Voilà deux jours que le PCF "discute" avec la direction du PS. "A la demande des communistes"
10 mai 2007 - 17h30 - Posté par

Tout faire pour un maximum de députés communistes est une expression voulant bien dire ce qu’elle veut dire : Ils ne seront pas des députés communistes forcement, et le prix payé sera aussi dur que celui qu’ont fait payer bien des anti-communistes au PCF, beaucoup signifierait des compromissions affaiblissant l’espoir...

Continuez continuez, continuez....

Copas


Voilà deux jours que le PCF "discute" avec la direction du PS. "A la demande des communistes"
10 mai 2007 - 17h23

Vvvvvvvvrrrrrrrooooooouuuuummmmmm, c’est reparti ....

L’histoire est un peigne pour les chauves.

Il faut arrêter de tout faire pour avoir des députés qui n’expriment pas un rapport de forces mais des soumissions. Les "élus" sont une enclume, un plomb de sonde, un rocher accroché au pied quand il faut nager, quand ces élus n’expriment pas un rapport de forces réel.

Il n’y a qu’une chose d’urgente, c’est organiser la défense des interets des travailleurs et de la population, de définir sur des objectifs précis et des façons de faire non dévoyables cette bataille.

Copas



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 17h42

Vous trouverez, ci-joint, l’intervention d’Alain BOCQUET lors de la Séance à l’Assemblée Nationale du mardi 16 Mai 2006

Monsieur le Président,

Monsieur le Premier ministre,

Chers collègues,

Depuis plusieurs jours, le débat public est pollué par une affaire nauséabonde de règlements de comptes, impliquant les hautes sphères de l’industrie de l’armement mais aussi la tête du pouvoir exécutif, sur fond d’officine bancaire douteuse, de listings truqués, de dénonciations calomnieuses et d’enquêtes parallèles et secrètes.

Ces luttes intestines qui ont pris le pas sur la conduite de l’Etat, ce feuilleton que la presse alimente chaque jour, offrent une image déplorable de notre démocratie. Nous sommes la risée de l’étranger. La justice doit aujourd’hui essayer de démêler un imbroglio de manipulations et de coups tordus au sommet d’un Etat-UMP que les ambitions personnelles transforment en théâtre d’ombres.

A l’occasion du débat de politique générale, il y a un an, j’avais évoqué à cette tribune, le destin des triumvirats de l’Empire romain décadent, et posé cette question : « On sait qui sont César, Pompée ou Crassus ; reste à savoir qui sera Brutus ! » A l’époque on me raillait sur les bancs de la majorité ; aujourd’hui nos collègues de l’UMP rient jaune !

La présidentialisation, le primat de l’exécutif sur le législatif, la dévalorisation du Parlement, la bipolarisation de la vie politique, toutes ces dérives éloignent le peuple des lieux de décision et confisquent le pouvoir au profit des forces dominantes, à commencer par le MEDEF.

Notre pays a donc un besoin urgent d’une réforme démocratique profonde, d’une nouvelle Constitution pour remplacer l’actuelle monarchie républicaine par une République moderne, résolument citoyenne et populaire.

Les députés communistes et républicains veulent contribuer à redonner à la politique ses lettres de noblesse en rendant sans attendre le pouvoir citoyen au peuple. Il est grand temps qu’un souffle d’air pur traverse la vie politique française.

Cette affaire Clearstream accroît une crise politique et sociale qui s’aiguise depuis la défaite de la droite aux régionales en 2004, et depuis le référendum du 29 mai 2005.

Ce jour-là, un fossé est apparu entre une nette majorité de nos compatriotes rejetant une conception libérale de l’Europe, et l’ensemble des groupes parlementaires qui, à l’exception des groupes communistes et républicains, l’avaient plébiscité lors du Congrès de Versailles.

Vous n’en avez tenu aucun compte, Monsieur le Premier ministre. Derrière vos discours d’affichage aux accents gaulliens, les réformes réactionnaires ont continué après le référendum. Jean-Pierre Raffarin avait entamé le programme de casse en s’attaquant au droit à une retraite décente à 60 ans, en sabordant la sécurité sociale et l’hôpital public, en abandonnant le pilotage de France-télécom aux marchés boursiers, en assouplissant les procédures de licenciement économique ou en décentralisant les charges de l’Etat sur le dos des collectivités locales.

Quant à vous, Monsieur de Villepin, main dans la main avec votre ministre de l’intérieur, l’ensemble de votre gouvernement et votre majorité, vous avez poursuivi à marche forcée cette « tatchérisation » de la France.

Depuis les ordonnances d’août, les coups bas ont plu contre le monde du travail et de la création, contre les ménages modestes. Le CNE, avec sa période d’essai de deux ans et son absence de justification du licenciement, le travail de nuit pour les apprentis et la fin de la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans, l’ouverture du capital d’EDF aux spéculateurs, la vente des autoroutes, la cession à Bouygues des actifs de l’Etat au sein d’Alstom, le lancement à venir de la privatisation d’Aéroport de Paris, le mariage boursier annoncé de GDF avec Suez, les déremboursements supplémentaires de médicaments et d’actes médicaux... La liste est longue des décisions prises à revers des besoins et des attentes du pays.

Cette crise, c’est celle d’un système d’exploitation qui crée 20 millions de chômeurs en Europe, condamne 15 millions de nos concitoyens à l’ANPE, au RMI, aux stages, aux boulots précaires ou partiels, à toutes ces formes d’emplois dégradés et mal payés.

La précarité et au cœur des préoccupations des 71 % de Françaises et de Français qui jugent mauvaise la politique économique du gouvernement. 53 % des ouvriers revendiquent le retrait du CNE. Les salariés le rejettent, les syndicats en réclament l’abandon et, désormais, les tribunaux l’invalident ! N’attendez pas de longs mois encore, comme pour le CPE, pour entendre raison. Retirez le CNE ! Ouvrez des négociations pour l’amélioration du droit du travail, des salaires et du statut des salariés.

Cette crise, c’est donc bien celle d’une politique sinistre et cynique. Votre majorité, plutôt que de s’attaquer à l’exclusion qui mine les quartiers populaires et qui a provoqué la violence de l’automne dernier, soigne les hauts revenus et les actionnaires du CAC 40, ceux-là même qui s’adjugent le tiers des 84 milliards d’euros de bénéfices record en 2005. Dans le budget 2006, 1,2 milliard d’euros de cadeaux fiscaux divers ont été accordés à une minorité de privilégiés. 12.000 hauts cadres et PDG actionnaires se partagent ainsi 68 millions d’allègement de l’impôt sur la fortune.

Alors que dans le même temps, vous refusiez la proposition des députés communistes et républicains d’engager un programme d’urgence urbaine et sociale de 6,2 milliards d’euros, qui aurait constitué une réponse concrète aux besoins les plus criants en matière de logement, d’école, de transport, d’insertion... Vous avez méprisé et ignoré cette proposition.

Aujourd’hui, la moitié des ménages doit se contenter de moins de 2.020 euros par mois pour faire face à des loyers prohibitifs, à la flambée des prix du gaz, + 20% en un an, de l’essence +24% et du fioul +17% en deux ans, dans un marché de l’énergie en voie de déréglementation. Le surendettement des ménages a augmenté de 9,8% en un an. Les expulsions locatives que vous refusez de bannir du droit français, ont fait un bond en avant de 37% en cinq ans.

Mais plutôt que de prendre le problème du pouvoir d’achat à bras le corps, le gouvernement détourne l’attention de l’opinion sur la population immigrée. L’UMP offre à son électorat extrémiste un « tri sélectif », un durcissement des conditions d’existence des étrangers, et impose une loi xénophobe qui fait honte à la France.

Cette crise, c’est celle de l’autoritarisme à la solde du MEDEF, et qui fait obstacle aux aspirations à la justice sociale et à la démocratie salariale. Quand le monde du travail réclame une revalorisation des salaires, vous mettez les fonctionnaires à la diète, vous les méprisez en les comparant à « des moules accrochées aux rochers » et ressortez les vieilles lunes de la participation.

Cette crise est en définitive celle d’une classe politique dont le bréviaire reste le Traité de Maastricht et la directive Bolkestein. Une classe adepte du rituel de l’argent qui va à l’argent. Une classe qui, l’actualité en témoigne, reste de marbre quand EADS, détenue à 15% par l’Etat, porte un coup terrible à notre industrie aéronautique en détruisant 1000 emplois à Sogerma-Mérignac, alors même que le groupe franco-allemand a réalisé 1,7 milliards d’euros de bénéfice en 2005.

Et le gouvernement est tout aussi complaisant envers la direction de DIM qui annonce ce jour plus de 400 suppressions d’emplois. Plus le gouvernement se rassure en présentant un chômage en baisse, plus on compte de licenciements, de chômeurs exclus des statistiques, de précaires sous-payés et de Rmistes... C’est ça la vérité !

Une autre voie est à creuser. L’argent doit être mis au service du développement humain. Notre groupe a déposé plusieurs propositions de loi et de commission d’enquête parlementaire pour que la Représentation nationale s’attaque enfin aux méfaits de ce capitalisme financier.

Qu’il s’agisse de la stratégie de Total, dont les 12 milliards de résultats nets en 2005 ont été payés en bonne partie par les consommateurs de carburants ; de l’avenir de la sidérurgie en proie aux batailles boursières Mittal-Arcelor ; du scandale de Metaleurop ; ou du projet de rapprochement entre les Caisses d’ épargne et les Banques populaires qui risque de consacrer la démission économique des pouvoirs publics... A chaque fois la majorité UMP a opposé une fin de non-recevoir à ces requêtes.

Elle a rejeté notre proposition de loi visant à instaurer, dans les entreprises, un dispositif de négociation obligatoire sur les départs à la retraite, contre des embauches stables et de qualité, au moment où s’ouvre une opportunité historique avec 600.000 emplois libérés par an jusqu’en 2015.

La sortie de crise ne passera, ni par un énième ravalement de la façade UMP, ni par l’organisation d’une simple alternance sans alternative.

Non ! Pour en sortir, il faut réorienter l’économie, stimuler les investissements publics et privés, développer une politique du crédit sélective et une fiscalité qui pénalise la spéculation et dégage les moyens d’une reconquête des services publics. Il faut doter les salariés et leurs organisations d’un droit d’ingérence dans la gestion des entreprises, pour défendre l’emploi face aux délocalisations ou restructurations.

Les luttes de ce printemps, la victoire contre le CPE en témoignent : des hommes et des femmes agissent pour changer le cours de leur existence et se forger un avenir meilleur. Loin des marigots politiciens, les députés communistes et républicains sont à leur côté, combatifs et disponibles. Soixante-dix ans après le bouillonnement du Front populaire, nous demeurons fidèles à l’esprit conquérant de 36, celui d’une France vivace et généreuse, d’une France qui sait écrire son destin.

Votre gouvernement, votre majorité ne sont porteurs que de régression. Nous voterons la motion de censure.

Certes, sauf heureuse surprise, la censure ne passera pas ici, mais elle est déjà passée dans le pays. Vous n’avez plus qu’une chose à faire, messieurs du gouvernement, c’est de partir !



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 19h10 - Posté par

En ce qui concerne le Monde et son abonné Robert Hue nous savons à quoi nous en tenir
Nous ne sommes pas condamné à être les porteurs d’eau du PS.
Moi je veux notre groupe communiste à l’assemblée. Il faudrais que nous nous désistions sans renvoi d’ascenseur , cette une plaisanterie.
Nous avons besoin des uns et des autres pour limiter la casse, sans compromission. Appliquons la discipline habituelle et même davantage, si la gauche est en difficulté la responsabilité principale en revient au PS.
Et attention de ne pas nous couper de l’aile gauche du PS
Le raisonnement de ne pas aller à la soupe n’est absolument pas raisonnable. Si nous attendons d’être majoritaire il faudra attendre un siècle avant de revoir un député PC à l’assemblée.. VF


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 17h54

Marco habite Gentilly et Marco sait bien qu’il vaut mieux un maire UMP pour la population qu’un maire communiste, tous les mômes sans papiers vous diront la même chose et les grévistes aussi : rien de plus nulque le soutien politique et... financier des élus PCF.
Et puis chacun sait que les élus PCF du 93 ont tout fait pour pourrir la grève des métallos en votant une subvention aux grévistes et même à ceux qui soutenaient Besancenot.
Et puis Marco lit le Monde car il est d’extrême gauche Marco et il sait que plus les travailleurs souffrent et on la tête dans le sable au mieux c’est.
J’ai fait grève 5 semaines en 95, dans le privé, le maire d’Ivry nous a alimenté totalement pendant tout ce temps et lnos camarades grévistes de Stains 93 avaient annoncé qu’ils pouvaient tenir 10 ans comme ça avec ce que la municipalité leur versait en aide.
T’as raison Marco des élus communistes cela ne sert à rien , des élus tout court non plus et c’est bien pour cela que la LCR présente des candidats : pour qu’ils ne soient surtout pas élus mais au fait quand Krivine fut élu à l’insu de son plein gré, cela a permis à Olivier de s’aérer, de sortir de l’entreprise.
Au fait Marco, les 500 signatures vous pourriez enfin nous le dire, là maintenant : c’était à quel prix ?

Alain Girard 94



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 17h58 - Posté par

Et oui, Marco a compris que lm’article contredit le titre, mais par gauchisme, il le relais.

Cest navrant...

Léo


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 20h34 - Posté par

Marco habite Gentilly et Marco sait bien qu’il vaut mieux un maire UMP pour la population qu’un maire communiste

Merci Alain de parler pour moi, mais si un jour j’ai écrit/dit et même penser les propos que tu me pretes rappelle moi le lieux/message/article/ voir un témoignage....

D’autre part, militant depuis quelques années, je sais distinguer une élection nationale d’une élection locale (Région / département / commune)...

Je sais aussi qu’à cinq heures du matin, j’étais avec des militants du PCF, des éluEs du PCF à Cachan, c’est même une amie élue du PCF qui m’a accompagné en voiture pour prendre le métro afin que j’aille bosser.

Heureusement qu’à Gentilly je cotoie dans les réunions, les luttes d’autres militants du PCF, car à te lire, je plongerais dans un anti PCF forcené. Mais mes désaccord avec le PCF ne m’entraine pas à un anti-PCF, loin s’en faut, et relire tout ce que je publie sur Bella...

Pourquoi d’ailleurs autant de réaction, parfois haineuse à cette information ??? Puisqu’à lire les messages celle-ci n’est pas erronée !

Enfin mes camarades, en 1995 j’ai fait 11 jours de grève, comme beaucoup, et j’ai assisté à une gauche plurielle, majoritaire, qui n’a pas répondu à mes revendications, qui n’a pas répondu à nos slogans TOUS ENSEMBLE... Rappeler cela es-ce faire de l’anti-PCF ?? Il y a quelque jour la bourse voyait le CAC 40 dépassé les 6.000 points, la dernière fois que cet indice a été aussi élevé c’était en décembre 2000 !!!!! Es-ce de l’anti PCF que de rappeler cela !!!

Adhérent du PCF en 1988 je me souviens des débats en cellules en section suite au 6,8% d’André Lajoinie je te laisse Alain le soin de te reporter aux archives... Et de m’expliquer en quoi ce que j’estime des dérives purement électoraliste que je considère néfaste est une erreur !

Pour celui qui me demande combien je touche ! Je ne répond pas n’étant pas médecin en blouse blanche et nous ne sommes plus dans les années 1930...

Comme c’est écrit dans le Fil, un candidat avec 12,5% des inscrits peut se maintenir au second tour. Là ou j’habite 10ème circons. du 94, le candidat du PCF peut faire ces 12,5% et choisir de se maintenir et en conséquence faire un autre choix d’alliance, que de supporter la social démocratie libérale.. Et je peux vous assurer que dans un tel cas il aura le soutien de la LCR...

Enfin je vous invite à lire une déclaration du 1er Vice-Président du CG 94 (élu PCF) appelant clairement à réélire tous les élus de gauche au législatives au cantonal au municipal au Kremlin Bicêtre le Maire c’est Jean Luc Laurent chevènementiste, candidat opposé au PCF lors des prochaines législatives suite à l’accord avec le PS, c’est son droit de choisir ses alliances.. Nous n’avons pas la même appréciation de la situation politique, voila tout, mais il reste pour moi un partenaire de lutte, un élu PCF respectable et que je respecte, mais de plus que j’apprécie comme homme.. Comme j’apprécie le rôle jouer par le CG 94, par la municipalité de Gentilly dirigé par un Maire PCF... Mais c’est local..

Marco Gentilly


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 21h16 - Posté par

Je ne parle pas pour toi je me contente de te prolonger..


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 18h09

allo la terre ,reste t il quelqu un d integre et raisonable au pcf ????????
on a taper sur la g .... du ps pendant toute la campagne et la on vas faire quoi ???????????
je reve je pense vraiment allez voir ailleur il y en a marre des cons bordel
ldesolé camarade buffet mais je regrete de t avoir donner ma voix



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 18h30 - Posté par

ben va attendre le grand soir à la LCR si ça t’amuse....


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 18h43 - Posté par

Les négociations du PCF avec le PS étaient prévisibles mais sont quand même pitoyables. Et le discours paternaliste sur les pauvres travailleurs qui souffrent et attendent les députés PCF pour les soulager est vraiment d’un autre âge.
Camarade du PCF : à quel prix le PS vous vendra-t-il vos 7-8 députés ? pensez-vous que ce soit par humanisme ? partagez-vous les orientations sociale-libérales du PS, même vaguement ? Et ce n’est pas parce qu’on est lucide sur les combines du PS qu’on passe sa journée à attendre la révolution sans rien faire. Ce qui est en jeu est la survie politique du PCF, de savoir si il finira son agonie sous domination du PS ou se tournera enfin franchement vers les luttes et l’antilibéralisme.


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 19h03 - Posté par

Ben les gars, arrêtez, c’est pas grave tout ça. Moi qui suis de gauche sans être encartée nulle part parce que peut-être un peu anar ou gaucho, peu importe, ça me permet d’être au dessus de la mêlée, et de vous dire qu’il n’y a rien de choquant à ce que le PCF et PS s’entendent sur une stratégie qui profite aux citoyens. Dans ma circonscription c’est habituellement un PS qui gagne, mais si j’avais à la place un PCF, je voterai pour lui. Je l’ai déjà fait à plusieurs reprises. Depuis que j’ai compris dans quel sens certains hommes politiques veulent nous mener, ma stratégie adoptée est de faire barrage à tout prix à la droite, Juppé pour pas le nommer.

C’est pour cela que j’aurais aimé avoir un candidat qui regroupe toutes les tendances pour être très efficace. A n’en pas douter, nous allons découvrir l’extrême violence du libéralisme autoritaire (autoritaire que pour le peuple, et pas pour les riches, comme tout le monde a compris) et il me semble que sans perdre votre personnalité (parti) pour que chacun s’y retrouve à l’intérieur, vous pourriez faire des accords, afin de contrarier le projet de Sarkozy et de l’UMP.

Si pour les législatives, on me propose un candidat unique de la gauche, qui appartient à une union du PS-PCF-VERTS-LCR-LO-MARS-etc..., je vote pour ce candidat, du moment qu’il prend le siège à l’UMP. Comprenez, il faut occuper le terrain et ne plus montrer de division, les autres corniauds là-bas à droite, s’en servent contre nous ! J


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 18h40 - Posté par

Attends un peu d’en lire plus, notamment dans autre chose que le monde pour savoir ce que fait la direction du parti.

Parfois, je ne sais pas trop quoi penser... d’un coté je me dis qu’il est hors de question de discuter avec le PS, même sur une dizaine de circonscriptions.
Mais il faut aussi noter que c’est important d’avoir un groupe parlementaire pour porter nos propositions. Je tiens à rappeler que si nous avons eu un temps de parole officiel lors de la campagne du référendum (dont tous les antilibéraux ont pu profiter), c’est grâce au groupe...

Je me fais également une réflexion, c’est que si on veut ne pas avoir à discuter avec le PS, il faudrait peut être déjà voir à ce que la LCR, LO, les Bové et autres ne nous mettent pas de candidats face à certains sortants... Quand on pert un siège (Nord) à quelques voix au premier tour face au PS et que le cadidat LCR fait quelques %... on se demande qui fait le jeux du PS ?????

Car il ne faut pas oublier qu’ils nous ont modifié le mode de scrutin : pour se maintenir au deuxième tour, il faut faire 12,5% des inscrits et non plus des exprimés !


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 18h49

Les articles de Sylvia Zappi, on les connait et que des militants gauchistes relaient l’information , cela ne nous surprend pas outre mesure. Mais, nous aurons besoin de faire toute la clarté sur la stratégie des législatives car c’est la base de départ ensuite pour le travail du Congrès qu’on le veuille oui ou non.

Regarder partout où il y a des députés de gauche en danger ou des députés pouvant reprendre un siège à l’UMP, cela mérite de s’y pencher entre gens de gauche.

Il n’y a pas qu’Olivier Besancenot qui ait le droit d’avoir des socialistes au téléphone pour leur demander un service : avoir des signatures pour la présidentielle, par exemple !!!!

Sur des circonscriptions, des sortants PCF peuvent être ménagés si un affrontement PC/PS permet à la droite de s’engouffrer dans la brêche et par la suite en 2008 de croquer des villes avec toutes les conséquences sociales que l’on connait : suppression des subventions aux assoc qui font du solidaire, délabrement du parc HLM , recul des actions culturelles, boom des parcmétres......... Une paille sans doute pour Marco, Copas et quelques autres !!!!

Cela ne doit par contre pas engager le PCF dans une démarche programmatique politique. Est-ce que le fait qu’il y ait eu des discussions avec le PS en 2002 a empêché le PCF de mettre tout le paquet pour dézinguer le TCE le 29 mai 2005 ?..........vous vous rappelez Copas, Marco et quelques autres, cette époque où les communistes étaient des gens formidaaaaaaaaables et Marie-George trop forte et Francis Wurtz trop pointu dans ses analyses et l’Huma un super journal avec un super supplément ( le livre bleu vous vous souvenez.....oui le vrai truc argumenté que même les gens de la LCR lisaient !!!).

Bref.....mais pourquoi je me fatigue ? Que l’on dise blanc ou que l’on dise noir , ils voient toujours rouge ( Elsa Triolet)

Jean Philippe VEYTIZOUX



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 19h28 - Posté par

Il n’y a pas qu’Olivier Besancenot qui ait le droit d’avoir des socialistes au téléphone pour leur demander un service : avoir des signatures pour la présidentielle, par exemple !!!!

Et dans le même journal j’ai lu que c’est la Corée du nord qui avait financé la campagne de MG Buffet.

ça c’est du débat de haut niveau... Colporter des ragots... Bravo "camarades" !

OC


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 21h22 - Posté par

Je me disais aussi...en distribuant les tracts pour MGB que c’était écrit dans de drôles de caractères chinois.


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 08h02 - Posté par

Découper une partie d’une déclaration ( la mienne), la commenter en la sortant de son contexte en passant sous silence le reste du document pour intenter un procès au rédacteur....mais c’est pas beau tout cela !!!

OC j’aimerai avoir ton avis sur le reste de mon message , c’est à dire sur l’essentiel : "Le PCF a t-il mis le frein à main en 2005 parcequ’il avait négocié autour de quelques circonscriptions menacées en 2002 ?"

Dans l’attente.

JP VEYTIZOUX


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 11h51 - Posté par

Pour répondre à ta question : le PCF a mis toutes ses forces dans la bataille contre le TCE, c’est exact. Je n’ai jamais prétendu le contraire.

Mais je maintiens que c’est nul de colporter des ragots qui défient toute réalité, le débat mérite mieux.

Et j’avoue que je ne comprends pas vraiment pourquoi le simple sigle LCR ou le nom Besancenot provoque automatiquement tant d’agressivité chez certains membres du PCF...

OC


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 18h51

CAMARADE MARCO...

... Combien te paie "l’Immonde" pour retransmettre ces torchons gras sur un site PROPRE ??

Tzigane



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 18h53

Il faut arrêter de tout faire pour avoir des députés qui n’expriment pas un rapport de forces mais des soumissions

Sacrés Copas, Marco & Co, merci de vos conseils : ces communistes qui avec à peine 2% ont l’outrecuidance d’ambitionner un groupe à l’Assemblée !!! Heureusement que vous êtes là pour nous dispenser vos leçons de pureté révolutionnaire !

Et oui, les parlementaires communistes font un bouleau extraordinaire et sont un point d’appui irremplaçable pour les luttes qui seront ô combien nécessaires pour s’opposer à la casse du code du travail et aux atteintes aux libertés !

Je n’ai pas eu à lire Le Monde pour savoir que des discussions ont lieu actuellement entre les directions du PCF et du PS au sujet des quelques circonscriptions ou des députés sortants sont en situation délicate : l’Huma a rendu compte de ces contacts, et MGB a précisé qu’il ne s’agit en aucun cas de tractations ou de recherche d’un accord national.

Un dernier point : quand Copas affirme « Il n’y a qu’une chose d’urgente, c’est organiser la défense des intérêts des travailleurs et de la population », qu’il nous soit permis de douter pour le moins de sa clairvoyance… Opposer ainsi les luttes nécessaires (je suppose que c’est de cela qu’on veut parler( ? )) et la présence d’un groupe communiste à l’Assemblée Nationale sur lequel ceux qui résisteront à Sarkozy pourront compter, relève de l’incapacité à apprécier les possibilités de rassemblement dont sont porteurs les communistes…

Francis de Quincy



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 19h22 - Posté par

Francis tu as raison, ne nous laissons pas manipulé ce sont des raisonnement enfantin. VF


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 20h33 - Posté par

BRAVO FRANCIS...

... j’avais de l’estime pour Copas, mais là je crains qu’il ne se soit un peu trop lâché et dans lâché je mets tout les sens (!) parce que ce mauvais coup est une ignominie et une trahison de l’esprit de classe !

NOSE DE CHAMPAGNE


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 08h33 - Posté par

Tu sais ce qu’il te dit le travailleur Copas.... Tu as raison, signaler que le PCF ne puisse avoir des députés qu’en passant des alliances affaiblissant le PCF comme il l’a fait depuis 25 ans avec le résutat que l’on sait c’est indubitablement trahir les interets du prolétariat qui n’est que derrière les 1,93% de MGB....

Un délire, même partagé, reste un délire. Il fait cesser ce gros délire d’estimer que parce qu’on ne suit pas toutes les circonvolutions d’une direction de parti on est forcement l’ennemi de classe....

Nous serions dans un scrutin proportionnel, je dirai OK. Mais là il est indécent de parler de "tout faire" pour avoir des députés. Car le prix en est imaginable clairement.

Ce prix, qui est celui du bradage de l’espoir de création d’un parti puissant et unifié à gauche, c’est celui qui a permis la remise en selle d’une direction du PS qui rasait les murs pour son comportement lors du référendum, ce prix c’est celui qui a permis l’explosion de l’espoir .

On ne peut avoir tout, le beurre et l’argent du beurre, les députés communistes auraient été obtenables sur la base d’un rapport de forces réel avec une toute autre logique que celui d’aller les quémander au PS qui va continuer de réduire les députés PC en douceur....

Affirmer clairement une indépendance, audible par les travailleurs et la population, permet ensuite de s’allier autrement que comme porteur d’eau des autres...

A la différence de beaucoup, je n’ai pas trop changé mon fusil d’épaule suivant les circonstances. Je suis pour une indépendance marquée de la gauche vis à vis du social-libéralisme et des hommes, femmes et structures qui le représentent (la direction du PS actuelle). Cette difference doit se faire brutalement de façon à être audible par toutes et tous, et soit un signal de regroupement des forces réelles disponibles qui restent.

Copas (travailleur)


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 19h17

élections piège à cons !!!



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 19h49 - Posté par

En attendant du piège à cons, on va être nombreux à morfler ! Mais pour toi, tout baigne ! j


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 20h34 - Posté par

OUI EH BIEN ALORS...

... tais-toi, si t’as que des conneries à dire !

NOSE


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 19h35

Cet après-midi, nous venons de nous réunir,comme chaque semaine, un groupe de retraités, c’est un groupe formé sur le style des comités antilibéraux, essentiellement composé d’anciens du PCF, du PS, des verts ou de syndicalistes ; nous étions 10 présents ; nous avons décidé d’écrire à tous les partis de gauche de notre circonscription, pour leur demander qu’il n’y ait qu’un seul candidat de gauche ; dans cette circonscription, il y a au moins 4 candidats de gauche, Segolene Royal a fait 35% dimanche dernier
Jeanmarc



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 19h50

Des propos ignobles et malhonnetes

visiblement, cette personne n’ a pas assisté a la conférence de presse de MGB du 10 mai.

Pour etre informé correctement voir a la source !

Déclaration de MGB . http://WWW.PCF.fr/



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 20h24

MENTEUR ! À QUOI SERT CETTE MAUVAISE ACTION ?

Le PCF lutte pour tenter d’obtenir un groupe de députés résistants à l’assemblée, çà oui.
Mais il ne négocie en rien avec le PS. D’ailleurs, Marie-George BUFFET a pris la parole hier pour dire exactement :

"Nous ne sommes pas dans les tractations, dans la recherche d’un accord national avec le PS ou d’autres"...
Par contre le CN a communiqué que dans 518 des 555 circonscriptions métropolitaines, les candidats communistes sont désignés.
Pour le moment 47% des titulaires choisis sont des femmes ce qui a été estimé insuffisant par rapport à l’objectif de 50% (parité).
1/3 des candidats sont soutenus par des collectifs antilibéraux ou d’autres forces politiques et dans une 10 zaine de circonscriptions le PCF soutient des candidats non rattachés au PCF.

Nous voyons donc un parti qui tente de travailler dans le sens du rassemblement auquel a appelé sa secrétaire nationale Marie-George BUFFET.

NOSE DE CHAMPAGNE



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 20h42 - Posté par

Je pense que le PCF peut et doit chercher des alliances électorales.
Il n’y a rien de déshonorant à celà. Mais le PS, localement pour l’instant s’apprète à s’allier à Bayrou entre deux tours.

Il n’y à mon sens, rien à négocier de ce côté là.
Négocier avec la LCR pour qu’elle ne mette pas de concurrents dans les pattes de nos sortants (en échange d’un soutien ailleurs), c’est logique, politiquement et électoralement.
Aller quémander au PS, celà ne fera qu’accentuer le trouble, pour ne pas dire plus.


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 20h46

Élection piège à cons ? Alors pourquoi avoir présenté un candidat au présidentiels ? Arête de venir nous faire croire le contraire de ce que vous faites.

Les députés communistes sont nécessaire pour aider les salariés. Ce n’est pas l’UMP qui le fera.



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 21h41

Je doute vraiment des talents de négociateur du PCF.
Les rapports de force sont en sa faveur.
Il peut tout à fait serrer la corde au tour du cou du PS.
Le fait il ? j’en doute !
En a t il les moyens ? oui
Je n’ai pas envie de m’attarder la dessus. Rien de pire que de parler à quelqu’un atteint de surdité psychique. Même le langage des gestes n’y suffit pas.
En a t il la volonté ? j’en doute par contre.
Pourquoi ?
Parce qu’à la direction, il n’y a plus de combattants, de dirigeants tout simplement léninistes.

Le paysage à complètement changé ? COMPLETEMENT ! C’est ce qu’on appelle un point d’inflexion qui inverse la tendance dans le bon sens.

Ce ne sera donc pas de la trahison mais un manque de réactivité du à un vieil endormissement et des habitude. de boutiquier.
En une semaine la situation a complètement changée. Et peut être d’une manière beaucoup plus positive qu’on le pense.



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
10 mai 2007 - 22h27 - Posté par

Quand on fait 2% au élection on n’est pas en mesure de négocier, dans l’Allier il n’y aura plus de député communiste alors dans le reste du Pays j’imagine la CATA.


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 00h24

Sacré Marco .....

Le Monde organe central de la LCR

Te voila porte parole de Zappy .....

C est elle qui decide de la ligne a la LCR ..... !!!!

Decidement le phantasme de la ligue sur la pseudo volonté du PCF de se vendre pour un plat de lentille au PS tourne a l obsession vire a la paraonia ....et ce au mépris de la réalité

Je te conseille de prendre un RDV pour une thérapie de groupe au CHS de villejuif il exelle en la matiére ....

Toi de gentilly de la 10 eme circonscription du val de Marne tu n es pas sans savoir que le PS et les Bovins veulent tout faire pour faire perdre ce siége de député au PCF

Et tu nous parle de pseudo tractation ......

T es gonflé garcon.....

De plus prend le temps de lire la declaration de MGB cet aprés midi qui apporte un démenti flagrant aux délires de Zappy pale pisse copie du MEDEF et EX ou toujours .... membre de la LCR

Le mensonge la calomnie la manipulation en politique ne merite que le mépris ....

A bon entendeur .....

Christian Forgeot Vitry 94



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 00h52

Il ne s’agit pas de "sauver" un groupe à l’assemblée nationale,mais de se donner tous les moyens possibles pour peser face à une droite de l’arrogance et du mépris envers les salariés, les jeunes, les retraités, les fonctionnaires.une droite UMP qui veut réorganiser toutes la droite et recomposer aussi les capitalisations et ses instruments de capitalisations (droit du travail, droits à la santé, services publics,politique salariale et monétaire etc...) bref étendre les marchandisatoins.

S’il ne s’agissait que de "survie" comme certains et certaines le laissent penser de manière incantatoire pensant sans doute mieux valoriser ainsi leurs théses des pures et durs qui n’est en fait qu’aveu de faiblesse, les communistes sont parfaitement en mesure de faire vivre leur organisation et toutes ses composantes sans l’apport des députés.

Mais au fait, pourquoi la LCR,LO et les antilibéraux de tous calibres se présentent-ils aux élections législatives ? Le pognon ou l’audience politique des projets (quand il y en a), même ceux qui prêchent pour la fin des partis et des orgas...surprenant d’incohérences !

RASPOUTINE



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 09h45 - Posté par

Pour ma part je trouve les communistes tout à fait intelligents d’arriver à avoir un groupe de députés avec 2%des voix ....et donc de se faire entendre à l’assemblée, d’obtenir un temps d’antenne par ex , tandis que la LCR and co avec leurs 5% n’en ont pas un seul....pas trés malins les mecs et pas trés utiles vos voix !!!!!!!!!!

Quand vous aurez compris que la politique nécessite avant tout le compromis , sans tomber ds la compromission biensûr , vous aurez fait un grand pas !
La gauche Française est multiple les gars , c’est comme ça et il faut faire avec , ça s’appelle même le principe de réalité (en psychanalyse), quand on s’y heurte , parfois ça fait mal ms ça permet aussi de grandir .....car on peut toujours rêver qu’un jour , plus de 50% des Français se mettent à voter pour la LCR , toutefois, en attendant de voir ça , on va se contenter de faire avec ce qu’on a !!!

Marjo


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 08h31

Il est étrange de relayer de fausses informations sur les discussions "PS PCF" à propos des législatives.
Le PCF a proposé que dans des circonscriptions de gauche (ps,pc,verts,et autres..) pouvant être prises par l’UMP il n’y ait qu’un seul candidat de gauche : le ou la sortant(e).

Cela ne signifie pas un accord politique préalable mais c’est un désistement lucide pour éviter le massacre de la gauche aux législatives.
Or, le PS divisé risque de perdre beaucoup plus que ce que les sondages prédisent. En effet, certains comme DSK pense qu’il y a un risque de n’avoir qu’entre 60 à 100 députés PS et radicaux, 10 à 21 députés PCF et 0 pour les Verts et autres.

Voulez-vous un massacre pour la gauche ? moi non .

Au contraire il faut un maximum de députés PCF à l’assemblée. Il faut voter et faire voter communistes aux législatives pour pouvoir reconstruire un parti et une gauche communiste en France, une gauche de combat !

Ulrich Savary,PCF.

http://ulrichsavary.gauchepopulaire.fr/



Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 11h12 - Posté par

D’ACCORD AVEC ULLRICH !

Je ne comprends absolument pas ce que çà a à voir avec le réalisme, la pureté de combat, la qualité de l’engagement d’accepter de perdre à la fois un max de député et un groupe à l’assemblée.
Bien au contraire ! c’est déjà difficile d’avoir à l’assemblée un écho au pays qui souffre, alors avec la disparition des députés de la seule extrême gauche réelle (celle qui est représentée à l’AN) signifierait que plus aucun obstacle n’existe pour lancer le bulldozer de l’ultralibéral capitalisme.
Oui, je crois que c’est intelligent, avec 2% des voix dans le pays, d’avoir une représentation de 18 à 20 députés. C’est plus intelligent que d’avoir 4,2% des voix et de n’en avoir pas alors qu’on pourrait en avoir 25 et que ces 25 là ne seraient ni de droite, ni du centre, ni sociaux-démocrates ! Et c’est précisément une divergence majeure avec la LCR qui mène un combat réduit et réducteur.
Tant qu’on ne dépasse pas cette divergence, on ne peut rien construire avec ces gens là puisqu’ils n’occupent pas tout le terrain possible.

NOSE


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 11h20 - Posté par

L’heure est très grave et je ne comprends pas encore pourquoi certains ne s’en rendent pas compte. Il n’est pas temps de se chipoter, mais de contrer l’attaque UMP. Après, quand tout sera détruit, on ne pourra plus revenir en arrière, et si on n’offre pas une certaine "forme d’union" ou du moins de solidarité, les gens vous en voudront, ils ne l’oublieront pas, et vous pourrez toujours courir avant qu’ils reviennent vers la gauche.

Je garde l’image d’un jeune homme des cités, qui pleurait à l’annonce des résultats du 6 mai, plein de détresse et de désespoir par ses mots, montrant par là, qu’il venait d’être trahi par la gauche, et livré à la haine de la droite, avec les conséquences désastreuses qui vont s’ensuivre. Vous croyez que celui-là (comme des milliers, voire des millions) vous allez le récupérer si vous manquez encore une fois à votre mission ? NON MESSIEURS, vous perdrez ces voix précieuses ! C’est le bras d’honneur qui vous attend et même le doigt majeur levé vers le ciel, ou à la manière romaine le pouce tourné vers la terre, signifiant votre mise à mort !

Alors, rattrapez le coup tant qu’il en est encore temps, sinon "les carottes sont cuites" comme a dit l’autre, et je crains le chaos général. Mais peut-être que certains sont assoifés de sang, même à gauche, auquel cas je n’adhèrerai pas, car on ne peut pas se déclarer généreux, solidaires, partageux, en cimentant le tout avec du sang ! j


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 13h57 - Posté par

Je suis d’accord avec ta colère, il faut rassembler, rassembler et rassembler encore !!!! Tous nos actes politiques doivent être utiles à la gauche contre la mise en place de l’Etat sarkopétainiste. C’est pourquoi je trouve que la déclaration de MGB est d’une haute tenue et que chacun sans esprit de clocher doit pouvoir lui reconnaitre une certaine valeur.

Dans la circonscription où je suis candidat PCF aux cantonales à un bout ( la 2 de la Haute-Vienne) j’appelle à voter pour un candidat de rassemblement non- communiste élu à l’autre bout de la circonscription. Je me suis rendu disponible pour faire campagne et aller chercher les voix dans le secteur de la circonscription que je connais pour y avoir été candidat. Il faut avancer tous ensemble ; c’est possible pour nous aussi.

JP VEYTIZOUX


Le PCF tente de sauver son groupe à l’Assemblée nationale en négociant avec le PS
11 mai 2007 - 11h59

Franchement, après avoir lu le compte rendu du CN et le ton de la discussion entre les camarades, la hauteur d’esprit avec laquelle on envisage la tenue du Congrès extraordinaire rendent pathétiques les petites manoeuvres de certains pour nous expliquer que le PCF est juste une machine à se vautrer dans la compromission avec le social-libéralisme !!

JP VEYTIZOUX






Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Avoir le pessimisme de l'intelligence et l'optimisme de la volonté. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite