Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Supplique au Parti Communiste pour qu’il fasse la révolution
de : Michel Onfray
samedi 26 mai 2007 - 19h31 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires
JPEG - 26.3 ko

de Michel Onfray, philosophe

La supplique est un genre austère et classique, une forme pure plus à son aise avec le siècle de Louis XIV qu’avec la Ve République finissante et vendue aux libéraux. La gravité de l’heure contraint à ce recours littéraire : l’état des lieux oblige à un regard lucide et froid sur la gauche aux premières heures d’un quinquennat nouveau qui lui confisque ses symboles - Jaurès, Blum, Môquet -, ses mots - le peuple, les ouvriers, les travailleurs, la République -, son électorat, son personnel parmi les plus avancés - comme on le dit d’une viande corrompue. L’heure est à la refondation : qui peut la faire ?

Pas le Parti socialiste dont la dérive droitière, depuis le virage de Mitterrand en 1983, n’a cessé de s’affirmer jusqu’à aujourd’hui. En témoigne le franc passage symptomatique de quelques-uns de ses cadres les plus élevés - je songe à Éric Besson -, de ses noms les plus médiatiques - Védrine, Kouchner, Allègre -, de ses talents - Lauvergeon -, avec armes et bagages du côté de l’ennemi sarkozyste. Un grand nombre de socialistes manifestent leur désir de centre et, entre les deux tours, François Bayrou a permis d’en démasquer une bonne partie. Dont Ségolène Royal...

La campagne de cette dernière fut la plus à droite des campagnes socialistes, c’est peu dire. Souvenons-nous : éloge de Blair, suppression de la carte scolaire, résolution disciplinaire des problèmes de délinquance, mobilisation symbolique, genre drapeau tricolore et Marseillaise, pour cacher l’incapacité à offrir une solution politique aux problèmes du plus grand nombre, démagogie de la démocratie participative - comme si une candidate pouvait se permettre d’ignorer tout de la misère du monde six mois avant de se lancer dans une campagne présidentielle -, recyclage de la valeur Famille, puis de la valeur Travail, puis de la valeur Patrie...

Enfin, comble du comble, célébration appuyée de Bayrou, de son électorat, jusqu’à la proposition d’amender le projet dit socialiste entre les deux tours avec des idées venues de l’UDF, la nomination au poste de premier ministre d’un homme qui fut de tous les gouvernements de droite depuis trente ans et celle de ministres venus de l’UDF. Que restait-il encore de gauche à ce Parti, à ce programme, à cette candidate ? Rien. Seule la crédulité a pu faire prendre les vessies royalistes pour des lanternes socialistes.

La gauche antilibérale, éclatée, explosée, partie en désordre de marche, a diminué son score de moitié. Dès lors, le PS n’a plus le souci d’alliés qui ne pèsent rien. Sa logique électoraliste, son cynisme qui troque les idées socialistes pour une assiette de lentilles servies à l’Élysée, son opportunisme justifient qu’il se tourne désormais vers le centre qui pèse plus lourd et constitue un réservoir de voix nettement plus intéressant pour accéder aux ors de la République afin, globalement, de gérer le libéralisme comme la droite chiraquienne.

Faudra-t-il attendre la hache du bourreau de la rue de Solferino pour s’en persuader ? La gauche de gauche devra-t-elle boire le calice jusqu’à la lie ? Au nom de quoi faudrait-il attendre les ultimes humiliations infligées par DSK ou Ségolène Royal pour constater que l’alliance est désormais impossible, que le divorce est inéluctable, et que l’adultère est de toute façon consommé depuis presque un quart de siècle entre socialistes libéraux et gauche antilibérale ? Quel étrange masochisme expliquerait que la gauche de gauche consente encore à l’illusion d’un compagnonnage possible avec ces socialistes-là ?

À la question : qui peut prendre l’initiative de devenir le pôle d’attraction d’une gauche de gauche clairement antilibérale et propositionnelle, la réponse est donc : pas le Parti socialiste. Elle est aussi : probablement pas l’extrême gauche dont le désir de rester dans le kantisme protestataire, le refus de gérer, même petitement, l’incapacité à travailler et à produire de réelles transformations de gauche - la taxe Tobin par exemple, empêchée pour cause du refus de l’axe Laguiller-Krivine au Parlement européen...-, la croyance à la révolution par la seule magie des mouvements de rue ou la captation incantatoire du mécontentement mouvementiste ou associatif, tout cela, donc, justifie que l’extrême gauche entend jouer la carte de la boutique plutôt que le changement réel et l’action pour réduire concrètement la misère des gens qui souffrent du libéralisme au quotidien.

Le refus d’une candidature unique de la gauche antilibérale s’est fait contre le peuple de gauche et en faveur des états-majors de partis. Lorsque, sur mon blog de campagne, j’ai fait savoir ma préférence - le peuple de gauche contre les états-majors - j’ai reçu des bordées d’injures, des menaces physiques par e-mails, téléphones, courriers, des intimidations, dont quelques-unes venues de vieux militants communistes, on a vandalisé ma voiture, etc. Tout cela a évité qu’on parle, qu’on discute, qu’on argumente, qu’on me prouve que j’avais tort avec les arguments que j’avançais.

Je persiste, c’est mon ancrage dans la gauche libertaire : je suis toujours du côté du peuple de gauche et toujours rétif aux états-majors. Dès lors, pour résoudre la contradiction, il suffit non pas de changer de peuple, mais d’états-majors. Du moins, de nommer dans l’état-major de nouvelles têtes, de nouvelles figures, de faire apparaître de nouveaux noms. Autrement dit : une nouvelle génération. Une génération qui n’aurait pas trempé dans les pages les plus sombres du Parti, une génération qui pratiquerait le droit d’inventaire (celui qu’on exige pour les autres mais qu’on se refuse pour soi...) et, loin de la mode pour la repentance, ferait l’histoire, et non l’hagiographie d’un mouvement qui, s’il eut des périodes noires eut également de belles pages à son actif.

Réponse à ma question : le Parti communiste français peut, s’il fait la révolution en son sein avant de la proposer aux autres, créer un rassemblement de gauche clairement antilibéral, avec des valeurs moins marxistes-léninistes que socialistes libertaires, moins avec Lénine qu’avec Kropotkine, moins avec la dictature bolchevique qu’avec les marins révoltés de Cronstadt, moins avec le modèle soviétique mais plus avec la fibre communaliste CNT de la guerre d’Espagne, moins avec Georges Marchais, plus avec Louis Lecoin.

Car le PCF concentre le meilleur du PS et de l’extrême gauche : autrement dit, une capacité à frotter son idéal à la gestion concrète, un savoir-faire dans les villes, les régions, les ministères, mais aussi une présence réelle dans les associations, sur le terrain, avec des militants dévoués aux côtés des plus défavorisés ; le PCF peut aussi revendiquer une capacité à l’idéal, un désir de maintenir haut l’exigence de valeurs radicales, celles de la république portée à son paroxysme - liberté, égalité, fraternité, tout bêtement...

Changer de génération, c’est simple. Voyez vos talents, il y a des cent.

http://www.humanite.fr/journal/2007...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Supplique au Parti Communiste pour qu’il fasse la révolution
26 mai 2007 - 21h52

Il a pris sa carte Onfray ?



Supplique au Parti Communiste pour qu’il fasse la révolution
27 mai 2007 - 02h04

"empêchée pour cause du refus de l’axe Laguiller-Krivine au Parlement européen..."

Et quel axe !!!.... Inoxydable.

Je m’excuse, pour les camarades, hein, mais j’ai pas pu m’en empêcher.

Alain



Supplique au Parti Communiste pour qu’il fasse la révolution
27 mai 2007 - 03h28 - Posté par

L’ adresse de Michel ONFRAY au PCF est plutôt sympathique et optimiste. Il pointe les avantages du PCF par rapport à la LCR (qu’il perçoit de façon trop homogène et protestataire) mais aussi les difficultés récurrentes du PCF à se dégager de son tropisme pro PS y compris dans les périodes ou ce dernier s’affiche de plus en plus à droite.
Christian DELARUE


Supplique au Parti Communiste pour qu’il fasse la révolution
27 mai 2007 - 10h00

Le problème avec Onfray, c’est qu’il change d’avis comme de chemise ! après Bové,Besancenot, puis, vote blanc au second tour....Je m’méfie !!!!!



Supplique au Parti Communiste pour qu’il fasse la révolution
27 mai 2007 - 17h54

la fin du PCF dans son heritage populaire des classes laborieuses, pour ne plus avoir qu un vague organe pour devenir un pseudo parti de gauche mou , avec un discours pro-europeen .
visiblement on cache mal les trahisons et les mensonges !

MAIS CELA A UN COTE POSITIF : si malgre la derive reformiste du PCF , malgre le virage a droite ( mais le ps n a t il ete autre chose qu une partie de la haute bourgeoisie instrumentlisant les ouvriers contre une autre partie de la haute bourgeoise. ??? une contradiction interne de la haute bourgeoisie mis avec un but commun L ’ EUROPE des nations pour un capitalisme fort . quitte a trahir un peu plus le peuple et meme sa bourgeoisie nationale)

CELA A un cote positif , par ce que malgre tout cela le communisme leur fait peur ( et pas cette petite peur de salon sur de la rhetorique de démocratie, qui n est pas autre chose qu une dictature de la bourgeoise sur le peuple ) . et le PCF represente encore une force d espoir pour les ouvriers !!!
SURTOUT et malgre le reigne du Dieu argent par ce que à essayer de nous convaincre qu il n existe rien d autre que le capitalisme (malgre toutes ses crises, ses besoins de guerres , ses besoins d esclave) on essaye de nous faire oublier qu il peut exister autre chose que cela !
camarades tenons bon l avant garde pour une reconstitution d un veritable PC !

( nb : jene tiens pas en haute estime la lcr qui durant les manoeuvre grossiere de l election des anti liberaux, a eu beau jeu que de nous faire une chanson poly-phonique : une partie soutienne un petit facteur , une partie les comité anti liberaux !!!! mais quand on sait que le partie du petit krevine en herbe avait besoin d argent pour renflouer ses caisses et sa position de communiste de salon ... cela laisse un gout amer !!!)

par geubeul1 eddité par
http://fils2prof.over-blog.com/



parenthèses
29 mai 2007 - 14h53

( COMMUNISTE , je suis comme tous mes camarades dépositaires d’une partie de l’Histoire, les beaux moments et les mauvais moments mais aussi les pages peu glorieuses de notre Histoire ET de cela , je n’y puis rien , sauf assumer notre Histoire de notre Parti. Du communisme alors c’est autre chose. Quand SATLINE faisait ses saloperies j’étais dans les testicules de mon papa.
Alorsje veux bien assumer mais y a des limites. Dailleur il me disait , désolé, en 82 " bin oui , j’étais stalinien et moi petit ouvrier révolté sorti de l’école a 11 ans, j’étais fier que des ouvriers dirigent un grand pays comme la RUSSIE " .
Et moi , MARCHAIS ? je l’assume. Il a pas toujours été fin , mais il a été un sacré adversaire du capitalisme. Ah la vaaache , qu’est ce qu’il leur a mis !!!!!! A la fin ils se mettaient a toutes les rédactions des chaines de télé pour lui faire la peau. Des MARCHAIS ? il nous en manque !!!! )

andré 18



parenthèses
30 mai 2007 - 02h01 - Posté par

« j’étais dans les testicules de mon papa »
ET dans l’utérus de ta maman, pas de machisme please :-)


parenthèses
30 mai 2007 - 12h01 - Posté par

autrement dit ma maman aurait pu me concevoir sans l’intervention de mon papa ? merci de m’apprendre quelque chose. et cessons de voir du machisme de la discrimination de l’anti machin chose partout , surtout a partir d’une formule aussi anodine. c’st comme ça qu’on arrive plus a s’entendre , par exmeple de ne rien pouvoir dire sur la politique d’ISRAEL sous peine de se faire traiter d’antisémite. Ton message me rappelle une polémique a propos d’une couverture de l’HD qui montrait une prostitué a propos de la coupe du monde en ALLEMAGNE , une lectrice écrivait " a la vue de cette photo je me suis senti gravement atteinte dans ma dignité de femme" Pauvre femme .....ou plutot , pauvre mari , il ne doit pas rigoler tout les jours....enfin bref.

Et pourquoi ce "please" ? parce que parler avec des anglisismes américains est tendance ?...et je me demande pourquoi je réponds a ce message aussi....

andré 18


Supplique au Parti Communiste pour qu’il fasse la révolution
29 mai 2007 - 18h24

C’est qui Onfray ?



Supplique au Parti Communiste pour qu’il fasse la révolution
30 mai 2007 - 18h54 - Posté par

à Michel Onfray

Vous m ’êtes ,depuis que je vous connais ( c’est à dire depuis peu de temps),infiniment sympathique.

Dans tous les écrits que je lis (les vôtres et ceux qui parlent de vous..),j’y vois le penseur,le
philosophe intègre ,l’ami de l’homme que vous êtes.. et je vous en remercie.

EVE ,antilibérale ou libertaire de gauche ?..quel joli mot !





Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On m'a dit que j'ai trois idoles : le Christ, Marx et Freud. Ce ne sont que des formules. En fait, ma seule idole est la réalité. Si j'ai choisi d'être cinéaste, en même temps qu'un écrivain, c'est que plutôt que d'exprimer cette réalité par les symboles que sont les mots, j'ai préféré le moyen d'expression qu'est le cinéma, exprimer la réalité par la réalité. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite