Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Raoul Marc JENNAR s’en va...
de : Raoul Marc JENNAR
mercredi 15 août 2007 - 20h01 - Signaler aux modérateurs
41 commentaires
JPEG - 2.8 ko

AU REVOIR !

De Raoul Marc JENNAR

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous écris ces lignes. Toute ma vie, j’ai payé cash le prix de mes choix. Il en est allé ainsi, une fois encore, lorsque j’ai pris la décision de soutenir la candidature de José Bové.

Je suis sans emploi et sans ressources. Depuis des mois, je cherche. En dépit d’un curriculum vitae bien fourni, qui, ailleurs, m’aurait très vite ouvert de nombreuses portes, notamment à l’Université, en France, mon pays d’adoption, je n’ai trouvé ni soutien sérieux, ni proposition crédible.

Au Cambodge, où on n’a pas oublié le rôle que j’y ai joué pendant douze ans pour l’aider à sortir des séquelles d’une des plus grandes tragédies du XXe siècle, certains ont appris ma situation. Ils ont considéré que ce n’était pas acceptable. Une offre m’est faite de travailler comme expert-consultant auprès du gouvernement cambodgien sur certains dossiers où je peux apporter quelque chose à ce pays. Je l’ai acceptée. Comme j’ai accepté une autre offre sur le Liban. Je vais partager les quatre années qui me séparent de la retraite entre ces deux pays.

Depuis sept ans, je me suis impliqué, avec toute la force de mes convictions, dans l’action citoyenne. Comme militant altermondialiste d’abord, au nom d’une certaine idée de l’Europe ensuite, dans la recherche d’une gauche de gauche enfin. Je l’ai fait en toute liberté, sans souci de carrière. En restant fidèle à mes convictions et en n’obéissant qu’à ma conscience.

Ce qui me peine le plus au moment de me retirer de l’action militante, c’est de laisser derrière moi un champ de ruines où gisent toutes les gauches. Dans les gravas, on ne trouve que sauve-qui-peut carriériste ou sectarisme. Le socialisme a contribué de manière décisive à la mondialisation néolibérale et à son extension aux champs européen et français. Les disciples de Lénine, quelle que soit la secte qu’ils dirigent, ont tué l’espérance née le 29 mai 2005. Les militants altermondialistes sont repliés sur des combats certes essentiels, mais dans une approche trop sectorielle.

Le mot « gauche » ne porte plus aucune espérance. Il demeure néanmoins, pour ceux qui entendent mettre leurs actes en cohérence avec leurs convictions, une certaine manière de penser et d’agir qui allie liberté, égalité et fraternité, qui recherche le beau et le bien, qui ne renonce jamais à l’engagement. C’est à cela que j’entends rester fidèle, plus que jamais disciple des Lumières et attaché aux idéaux de Mai 68. Je ne serai pas là pour participer à la création d’une gauche nouvelle fondée sur des valeurs et une pratique où la fin se trouve déjà dans les moyens. Je le regrette profondément. Je ne serai cependant pas absent du débat européen grâce à un livre que je termine ces jours-ci.

Je souhaite à chacune et à chacun du bonheur dans vos vies et vos combats.

Raoul

Raoul Marc JENNAR
consultant - questions internationales
7, place du Château, 66500 Mosset
raoul.jennar@wanadoo.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 10h51

Au revoir alors,
c’est dommage, mais vu la situation, c’est logique.
En espérant que la gauche arrête de continuer comme elle le fait actuellement, dans le sectarisme...



Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 11h09

ca me rappelle certains miliants syndicaux qui payent cher, trés cher leurs engagements. j’en ai connu qui ont du quitter leur ville pour se faire oublier, trouver du travail. Ils n’en font pas un plat. à gerber Panchoa



Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 17h43 - Posté par

faisant partie de ceux qui n’encensent pas RMJ, je me permets tout de même, de regretter à la fois que ce dernier ait si mal préjugé du potentiel porté par le PCF et aussi par les collectifs à la base, mais je regrette aussi que l’on ne soit pas parvenu "tous ensemble", à mieux utiliser les apports des "savants et des sachants", à faire vivre une véritable "université populaire", bref à profiter face à l’hégémonie des dominants, des munitions idéologiques apportées par les antilibéraux, les écolos, les altermondialistes : toutes avaient une vocation "anti-aliénations" qui concerne la "visée communiste" elle-même !

Je critique RMJ, mais je l’estime, loin des procés de toutes sorte !

Al1 d’Nant’


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 18h55 - Posté par

Il faut en finir avec ce travers pris par bon nombre d’alter de tirer la couverture à eux dans la victoire contre le TCE. J’ai été très actif contre ce traité au sein de mon parti, le PCF. Je connaissais vaguement RMJ ; je l’ai vraiment découvert dans une réunion du collectif du 29 mai de ma ville, constitué après le référendum, au travers d’une vidéo sur Bolkestein. S’il a compté dans la bataille référendaire, c’est seulement dans un certain milieu. Ailleurs, d’autres ont bossé, notamment en direction du monde du travail et des catégories populaires. Et puis n’oublions pas que ce qui a compté, c’est le positionnement d’une partie de responsables du PS, qui a pu faire pencher la balance, sans compter le nombre de voix d’extrême-droite ou souverainistes. Bref, tout ça pour dire qu’il y aurait bien besoin d’une analyse de fond du vote du 29 mai, parce que les mythes ont la vie dure et empêchent de voir la réalité telle qu’elle est !


Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 11h28

P... , RAOUL-MARC...

... tu vas pas faire çà et abandonner tes enfants sans personne pour leur donner le sein !
Qu’est-ce qu’on va devenir ? Réfléchis encore avant de faire quelque chose d’aussi grave...
Ho, n’oublie pas de prendre une petite laine pour les nuits froides.

Ciao,

NOSE



Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 13h42

"sus" sur un militant de gauche !!

je ne partage pas bien des avis de Jennar mais quand même : un peu de respect pour celles et ceux qui ont des opinions différentes !!

la "mise à mort" est un sentiment de haine que je ne partage pas, que l’on soit d’accord ou non, c’est un "militant" comme peu qui commentent et qui agitent l’encens le sont.

Beurk.

Roger de ANDRADE de Pluvigner en MORBIHAN



Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 13h53 - Posté par

LÀ, FRANCHEMENT, ROGER...

... tu devrais relire les expressions de RMJ dans le moment (mi-novembre 2006) où on a tenté de faire interdire MGB de collectifs antilibéraux ! Je pense qu’on ne devrait pas avoir la mémoire si courte et qu’on ne devrait pas transformer un manque de sympathie avec un lynchage...

NOSE


Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 15h11

J’arrive...

je m’en reviens d’un séjour aux Maldives où j’ai essayé de résoudre les problèmes d’un hôtel restaurant en pleine déconfiture. Mission et panse bien remplies, je m’en reviens pour m’occuper de cette gauche dans la mélasse.

C’est pas sans une certaine émotion que j’envisage cette mission auto-administrée. A première vue, ce n’est pas simple. Soutiens et participations sont les bienvenus dans l’attente du budget prévisionnel que je ne vais pas tarder à vous soumettre en toute transparence. je dois cependant faire le tour du proprio avant la confirmation et malgré cette forte espérance que je sens poindre en vous.

Quoiqu’il en soit, l’alternative simple, "je m’en reviens" ou "je m’en retourne" sera tranchée démocratiquement. Dans cette attente, coulez des jours heureux et préparez la monnaie !!!

FLR - Front de libération des révolutionnaires

Monique JEANREVIENS



Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 15h45 - Posté par

Je n’ai pas soutenu Bové,le simple fait de lire dans ’politis" Boilaroussie dire:le coup de force a réussi,en parlant de la candidature bové ,m’a laisse un gout plus qu’amer dans la bouche.
En revanche l’apport de Jennar dans la lutte contrer le TCE,sa reflexion qui comme toute reflexion est sujet à critique,ont été importante.
L’unanimisme,la pensée unique ,c’est fini.
Jennar s’est dépense sans compté du coté du non au tce,a essyaé de construire a partir de ce regroupement antilibéral pour aller plus loin.
Ce rassemblement a echoué ,et alors ?
on recommencera encore et encore car iln’y a pas d’autres solution qu’un eiunion de tous les antilibéraux sur un projet socialiste.
Je précise que pour moi anti libéral entraine ipso facto l’exclusion de ps.
les diatribes contre la facilité qu’il y a à laisser le combat sont assez mal venues.
Jennar a bien retroussé ses manches .
Je le redis je n’ai pas soutenu Bové .
mais Bové a fait de la prison pour ses idées,ce n’est pas encore le cas du sénateur HUE (ce que je ne souhaite absolument pas,hein !!) ;
Je critique Jennar et bove sur leur politique,je n’oublie pas qu’on a lutté et gagné ensemble et gràce à eux aussi en 2005 .
Jennar ,merci à toi,ici on continue ta lutte pour un regroupement anticapitaliste.

Damien


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 09h25 - Posté par

Damien,

Ce qui gongle dans ce texte,ce n’est ses opinions,c’est le"c’est pas moi c’est les autres" !

Jean Claude des Landes


Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 18h42

Raoul Marc Jennar est quelqu’un qui a régulièrement mis l’accent sur un point de vue dépassant les frontières, celles qui divisent les hommes, celles qui divisent les travailleurs.

Dans la bataille sur le TCE et au lendemain du TCE on sentait en permanence un esprit européen dans le meilleur sens possible, et non une bataille taisant tranquillement des accointances fleurant et fleurtant avec un nationalisme mal placé.

Ces déconstructions, pas à pas, des vilainies diverses et variées des bourgeois qui dirigent l’Europe et cherchent en permanence à nous plumer, ont valu et valent de l’or. L’esprit de l’homme est à respecter ne serait-ce que pour cet apport éclatant à la cause commune et à la défense ainsi, au concret des travailleurs (TCE, mais aussi services publics, pied à pied il nous a fourni le charbon, merci raoul).

J’aime et j’ai beaucoup aimé Jennar , et je ne vois pas trop de raisons de changer sur l’appréciation de l’homme , et beaucoup d’aspects politiques dans ses engagements et ses positions politiques me vont, malgré le désaccord sévère que j’ai sur les raisons de la division du camp "anti-libéral" (en bref je pense que c’est un non sens de mettre sur le sectarisme des désaccords réels et prouvés sur l’attitude à avoir sur les questions d’alliances et les questions gouvernementales).

Son itinéraire individuel est celui d’un homme comme un autre. Avec ses angoisses et ses inquiétudes sur son sort matériel. Qu’il ait eu plusieurs possibilités de se reclasser sur des terrains où il puisse exprimer son intelligence et son utilité solidaire aux autres est une bonne chose, tant mieux.

Le fait qu’il y ait en France des dizaines de millions de personnes qui souhaitent avoir choix de leurs existences, et même ne serait-ce que d’avoir eu sa liberté d’expression publique (tout le monde ne peut le faire sans risque professionnel, ça existe toujours, et parceque le RMI est tout de suite au coin de la rue) , ne change rien au fond.

Raoul, on a besoin de tout le monde, même pour se disputer.

L’homme est à respecter, ses idées aussi.

Copas



Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 19h09 - Posté par

RMJ n’est pas mort, on ne va pas l’encenser, ni le "mettre à mort" : il a choisi d’exercer une certaine "autorité naturelle", et ce faisant, nous donnant un exemple de ce qu’on peut appeler un "homme libre", il s’expose à nos critiques...

Je stigmatise donc l’autorité avec laquelle il prétend pouvoir expliquer d’un trait de crayon ( c’est pas Picasso, tout de même !) ce que sont dans sa conscience supérieure "les disciples de Lénine" :

C’est à ce sujet précis (Lénine) que je voudrais une "mise à mort" de RMJ plutôt que la mise à mort mille fois réitérée d’un Lénine mille fois plus intéressant, même pour un ptit gars comme moi, qui saisit combien Lénine fut (pour son temps et les conditions précises de l’époque) un esprit souple et à l’opposé à la fois des "traits de crayon faciles" et du sectarisme laborieux.

Je continue donc, en remerciant RMJ pour ce qu’il souhaite aux militants , à le trouver bien rapide dans son mépris et ses méprises, pour un "grand esprit" !

L’ignorance des humbles ne doit pas "s’enrichir de celle des "grands" ! ...Mais si RMJ a permis à certains de trouver un "coach" pour essayer de penser "par eux-mêmes", j’espère qu’ils auront appris assez vite à s’en passer !

Al1 d’Nant’


Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 21h13 - Posté par

Jennar a fait un texte où il se met en sujet. l’exercice est toujours compliqué et renvoie à une relation à un "public" et au désir de n’être pas un esprit désincarné, un haut parleur spectral...

Chacun existe dans sa complexité. Comme son désir de proclamer aux autres son humanité (on n’en a jamais douté Raoul !). Personne n’est un arc lumineux et sans chair.

Pour l’aspect politique et la question du mépris (j’ai tourné dix fois le clavier pour éviter de répondre : tu sais ce qu’ils te disent les enfants de lénine ?), j’ai eu comme un sentiment ambigu, je suis parti pile poil de la position de raoul avec tambours pour l’unité pour aboutir a finalement estimer qu’il fallait se casser vite fait de l’ambigüité et des ambigüités affaiblissantes. Bref, non partidaire, non encarté, j’en suis venu à estimer que les choses se nouaient sur la capacité de la LCR et du PCF à réduire suffisamment leurs divergences, car c’étaient eux les porteurs d’eau.

Puis de me rendre compte que ces divergences puisaient leurs forces dans d’authentiques courants populaires parcourant les travailleurs (et pas seulement des petites expressions politiques) et que celles-ci ne pouvaient se dénouer ainsi ni aussi rapidement , surtout pour une bataille électorale.

Je pense que jennar se trompe de cible là. Et je lis plus son mépris comme un dépit devant un obstacle dont il n’avait pas les clés pour ouvrir les portes du dénouement et dont il mésestimait la profondeur . Il n’est pas le seul . D’ailleurs personne n’en a ni n’avait les clés (because plus haut).

Les obstacles nouaient leurs racines essentiellement chez les travailleurs en suscitant des courants porteurs contradictoires et difficilement conciliables sur le court terme (bref ça a manqué de temps et surtout le drame a été d’un enfermement vers la croyance en des solutions électoralistes aux choses alors qu’elles étaient dans le débat et les pratiques dans le mouvement social, les types d’organisations adaptées, les projets de fond, les batailles communes hors élections et la question de savoir si une hiérarchisation des batailles n’est pas necessaire ).

Bref, penser que l’objet du désir était à portée de main et que des groupes politiques de quelques milliers de militants en ont empêché l’accomplissement, est cohérent mais me semble inexact. Des contradictions bien plus profondes étaient à l’oeuvre, d’abord dans les couches populaires et ensuite comme contrecoups dans les divisions entre courants politiques. Je ne dis pas là que les courants politiques n’étaient que des marionnettes des contradictions populaires mais leurs faiblesses ne leur permettaient nullement d’aller à contre comme ça.

Mais ça ne change pas l’estime que j’ai pour Jennar et des contributions qu’il a produites à de nombreuses reprises à un combat somme toute planétaire. Ca n’en fait pas l’histoire du petit Raoul qui dés l’âge de 6 ans défendait avec justesse ses petits camarades, il a droit à être teigneux comme tout le monde , et nous aussi.

Copas


Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 21h42 - Posté par

Et puis, alors... Même Lénine et Trotsky sont partis à Genève.

Ca les a pas empêché de penser, ni de revenir en Russie faire une Révolution ? Non ?

Même que dans leur groupe gènevois y avait un certain Mussolini. Qui plus tard n’a pas pris la même voie qu’eux, je dois le reconnaître.

Pas d’accord du tout avec les procès d’intention. RMJ n’a pas fait comme certains de gauche qui sont passés chez Sarkobush ?

Comme il le dit il n’a plus rien pour "bouffer", en France. Sinon à "trahir" comme certains qu’on connaît.

Et il n’a pas la "chance d’être un "Elu" ou un "Permanent" d’un quelconque parti.

Alors que les ennemis lui fassent "payer" ses positions c’est normal. Ca prouve même qu’il leur a fait du mal. Plus de mal que certains qui se saluent civilement entre opposants au bar du Sénat et qui boivent le coup ensemble. Ou qui "oublient" d’être présents pour voter dans l’Hémicycle lorsquon assassine le droit de grève à l’Assemblée.

Alors, que ceux qui ont fait un bout de route avec lui lorsqu’ils étaient bien contents qu’il soit là contre le TCE, l’enterrent, c’est proprement dégueulasse.

Et je pèse mes mots.

G.L.


Raoul Marc JENNAR s’en va...
16 août 2007 - 21h08

Merci Copas et Damien de défendre Raoul Marc Jennar , son engagement altermondialiste
et son combat qui nous grandit.

Comme vous , je partage d’autres idées sur le socialisme - communisme et son avenir mais je ne nie pas la valeur de cet homme là.

Bonne chance RMJ.



Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 00h24 - Posté par

Et bien moi je n’aime pas cette posture que prend RMJ. Je la trouve indécente et insultante lorsqu’il s’en prend aux « sectaires », pour qui il a travaillé au groupe GUE, dont bon nombre ont connus des déconvenues beaucoup plus graves pour leur engagement syndical ou politique. Le harcèlement du petit chef, le licenciement, les procès, et durant le XXème siècle parfois bien pire. RMJ s’en va ? Et alors ? Pas besoin d’homme providentiel, de gourou. Il s’est planté de candidat, a cru dans la démarche perso de Bové et se la joue perso aussi. C’est logique. Les militants coco, trostkistes ou d’autres à gauche, qui n’ont pas voulu brader leurs formations politiques, son capital intellectuel et militant, leur histoire, continueront sans ce genre de personnes qui finalement prennent leur vessie pour des lanternes. S’ils doivent recomposer quelque chose, autant que ce soit sans ce genre d’électron libre.

Liberta


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 03h10 - Posté par

Réponse à Liberta

Comme tu le dis, il a travaillé en tant que consultant de la GUE/NGL au Parlement européen, un CDD de 6 mois renouvelables. On lui avait assuré un emploi jusqu’à courant 2OO9. Sa prise de position en faveur de la candidature de Bové à fait revenir certains sur leur parole. Dès sa prise de position, Raoul s‘est vu signifié que son contrat ne serait pas renouvelé. Dois-je préciser d’où venait ce « licenciement sec » et revanchard. Là, il n’est pas parti, on l’a foutu dehors ! Et c’est pas très joli !!!!!!

Le reste est une autre histoire. Le Cambodge, le Liban, c’est un autre monde ! Non !

Je le saluerai à ta place .

RMJiste


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 09h45 - Posté par

Dois-je préciser d’où venait ce « licenciement sec » et revanchard.

tu as l’air sûr de toi... peux tu nous faire partager tes informations, et les sources stp ?

TM


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 11h12 - Posté par

Avec plaisir, je les tiens de Mr......Raoul Marc Jennar au lendemain du premier tour.

Pourquoi ?


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 11h39 - Posté par

parceque beaucoup de choses sont écrites, et qu’il est bon de citer ses sources...

RMJ t’a donc dit que son CDD à la GUE/NGL n’a pas été renouvellé, malgré des "promesses"...


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 00h06

RMJ est un homme intelligent doublé d’un excellent orateur que j’ai pu apprécier lors d’un meeting de soutien à JB pendant la campagne présidentielle.

Je respecte son choix mais je ne suis pas du tout sûr de ses motivations annoncées quant à son départ sous d’autres cieux.

Car RMJ a renoncé en fait à participer à la constitution d’une gauche unie à la gauche du PS et il n’est toujours pas remis de ses propres erreurs d’analyse, en pensant un peu naïvement qu’il était possible de réunir des forces qui ne voulaient pas être réunies.

D’abord les trotskistes en général, divisées en trois familles, elles-mêmes divisées en sous-familles et bien sûr la LCR qui n’échappe pas au ridicule de ses nombreuses tendances…

Ensuite le PC, dont il a cru, en tout cas à un certain moment, qu’il était sincère alors qu’il voulait tout simplement contrôler le mouvement, au besoin en mettant MGB en congé du parti…

Puis les socialistes dont il a cru aussi qu’il était possible d’en décrocher un certain nombre du parti, dont les plus célèbres Jean Luc Mélenchon ou Marc Dolez. Naïveté là encore, tant il est vrai que les socialistes du Non au TCE ne sont pas encore prêts d’abandonner certains mandats électifs qu’ils détiennent…

Enfin, il a surestimé le pouvoir médiatique de José Bové en pensant qu’il pouvait faire un score beaucoup plus important.

Entre l’impossibilité de créer une véritable force politique comme l’ont fait les Allemands et des offres sans doute alléchantes, RMJ s’en est allé finalement en Asie…

Quelquefois, la réalité est toute simple…

Alberto



Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 03h26 - Posté par

Mais qui a dit que la France est ingouvernable,peuplé de 60 millions de francais 60 millions de partis politiques et 60 million de sujets de mecontentement.

l’Amerindien du nord


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 07h58 - Posté par

Dommage d’en rester au superficiel, la diversité n’est pas un ridicule. Elle renvoie à des histoires différentes du monde, même pour ceux qui veulent le changer.Elle renvoie à des expériences différentes parmi des couches sociales .

Réduire ce qui ressort de différends inutiles et réduire ce qui ressort de vrais problèmes nécessite de mettre à plat les choses pas de chercher à les contourner, pas de faire comme si c’était forcement des réactions sectaires, surtout quand l’orientation ne nous convient pas.

La petite histoire de ce qui c’est passé après Mai 2005 a montré que les différends n’étaient pas construits sur du beurre. Il faut prendre acte et ne pas regarder d’un oeil torve son voisin en pensant qu’il a mis du poil à gratter dans la soupe.

Le courant qui a soutenu Bové a eu des accès de sectarisme plus forcenés que tous les autres dans sa dernière phase, c’est en même temps un espace qui, bien que menant campagne pour un candidat, a été incapable de contrôler le produit de son travail et de son militantisme. Pour finir par faire n’importe quoi au lendemain de la présidentielle (mission...et on pourrait parler des législatives).

Tout cela invite à regarder ses propres turpitudes, d’en rechercher les ressorts et d’essayer d’apporter les correctifs nécessaires.

Copas


Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 10h11

VOUS PASSEZ LES BORNES !

Tous ceux qui essaient de nous faire croire que le NON au TCE, c’est eux, commencent à nous pomper l’air ! RMJ comme les autres. Je ne connaissais pas RMJ avant de venir sur Bellaciao. J’y ai apprécié certaines de ses prises de positions, et malheureusement pour moi - sans doute - au moment où je suis arrivé, je n’ai eu le plus souvent qu’à me confronter à ses propos incendiaires contre les "sectateurs de Lénine"...

J’ai donc connu RMJ à peu près au moment où il s’en allait déjà de quelque part (l’AU2007) et il continue de s’en aller. Bon, ben bon voyage !

Qu’il ait été licencié ou viré de GUE-GVN il n’est pas le seul et on va pas grossir l’hénaurme perte que cela a entraîné pour nous alors qu’on y est passé de 7 à 3 députés au titre du PCF...

RMJ est sans doute très intelligent. Et alors, il est le seul ? On peut aimer ou ne pas aimer RMJ. Moi je ne l’aime ni ne le hais. C’est son style qui me déplaît, sa manière de faire la danseuse !

NOSE



Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 21h35

Et permanent de la LCR jusqu’à la retraite, ça n’a pas été possible ?

Peut-être trop cher !

Au Cambodge sur des fonds internationaux, c’est plus confortable,NON ?



Raoul Marc JENNAR s’en va...
17 août 2007 - 22h56

Beaucoup de respect pour TOUTES et TOUS les hommes et femmes qui s’engagent.

Peu laisse, hormis leur nom, de trace après leur histoire. Ils le font dans la pudeur et l’honnêteté. Je ne pense pas Raoul Marc Jennar en manque.

Il a pris ses responsabilités, jusqu’au bout en disant au revoir. Je suis heureux de le saluer et j’apprécie le champ qu’il laisse même si cela s"apparente plus à de la terre brûlée qu’à autre chose.
Je n’oublie pas la virulence de ses propos pour ne pas arriver à une candidature unqiue des collectifs.

Alors aujourd’hui, je suis en face du tas de gravats, et je ne fais pas que le noter. Je dois vivre ici et maintenant, aujourd’hui et demain.
Je n’ai que ma pelle, mes deux mains et ma volonté intacte pour m’en sortir et reconstruire sur et à partir des décombres.

Alors, je souhaite à M. Jennar une bonne route.

Le boulot n’attend pas, nous on doit construire, avec le Sud, les perspectives pour demain.
C’est ici que la lutte se gagne.

L’Agneau



Raoul Marc JENNAR s’en va...
18 août 2007 - 20h29 - Posté par

Heureusement qu’il n’est pas resté auprès du groupe GUE après avoir écrit cela :

« Les pratiques décidées par l’appareil du PCF en 2006 (imposer sa volonté partout même quand on est minoritaire, créer des « collectifs » de toutes pièces composés exclusivement de militants PCF, diaboliser ceux qui sont d’un avis différent, etc,) prouvent que ce parti n’a pas changé. Les prétextes de moins en moins crédibles avancés par la LCR n’ont pas suffi pour dissimuler son désir – bien médiocre au regard des enjeux – de compétition avec les frères ennemis du PCF. Ces deux partis ont montré qu’ils n’ont rien compris aux leçons de l’Histoire. En particulier qu’un vrai rassemblement ne peut se réduire à un ralliement. Pétris de sectarisme, pétrifiés dans des théories obsolètes et inaptes à la moindre mutation, ils ont été incapables de trouver la parade efficace à cette phase globale, dérégulatrice et financiarisée, du capitalisme qu’on appelle mondialisation. » et plus loin :

« Décembre 2006 a sonné le glas d’un terrible échec : celui de « l’Appel pour un rassemblement antilibéral de gauche et des candidatures communes ». Ce qui a été tenté à la fois sur la stratégie et sur le contenu est désormais obsolète. Les CUAL du départ, victimes d’infiltrations et de manipulations, ont perdu leur principale raison d’être. Quant aux dizaines de faux CUAL, créés de toutes pièces par le PCF, ils demeurent ce qu’ils ont été le temps de nuire : des sections rebaptisées du PCF. Les concessions énormes consenties pour préserver les chances d’une unité tant désirée ne s’imposent plus. Il ne peut plus être question de privilégier des « ambitions et des stratégies » qui font de nous les otages des appareils. Il ne peut plus être question d’accepter la contrainte de « 125 propositions » qui nous ont obligés, pour prix de l’unité, à concéder sur le productivisme, sur les OGM, sur les nanotechnologies, sur la démocratisation des collectivités territoriales, sur le nucléaire civil et militaire, sur l’OTAN, sur l’Europe. »

A lire sur le site du collectif du 29 mai..

Il faut être cohérent et assumer les conséquences de ses écrits ; Peut être aurait-il dû demander une place de permanent dans le parti qu’il appelle de ses voeux autour de Bové. En tout cas, ce texte témoigne d’un certain sectarisme : tout sauf le PC et la Ligue.


Raoul Marc JENNAR s’en va...
19 août 2007 - 09h17 - Posté par

Le probleme n’a jamais été tout sauf A et B ... Mais tout ( A+B+C +...) pluto que A (seul) ou B (seul).

Ce qui en mathématique et dans des elections ne signifit pas la même chose et ne donne pas le même résultat.

Le jour ou vous aurez compris cela, vous aurez deja franchis un grand pas. Le jour ou vous aurez compris que ce qui doit nous unir est plus grand que ce qui nous separe ... Vous aurez tout compris.

Chti


Raoul Marc JENNAR s’en va...
19 août 2007 - 14h18 - Posté par

A lire RMJ c’est tout - A et B. Ca me semble clair. Ce type continue d’entretenir le mythe de comités antilibéraux montés de toute pièce par le PC. Dans ma ville nous avons été victimes de cette campagne alors que le comité a fait d’énormes efforts pour intégrer tout le monde (cela dit à part le PC il y a peu de force organisées). La majo était coco mais parmi eux, une majo était pour une autre candidature que celle de MGB. L’attitude de la section locale du PC a été réglo : ses principaux responsables n’ont pas voulu venir aux réunions pour ne pas laisser penser que le comité était manipulé. Ceux qui nous ont fait ce procès n’ont jamais été dans les comités jusqu’au moment où la démarche unitaire a explosé : ils ont donc naturellement essayé d’en récupérer les miettes en fondant des comités Bové qui maintenait la confusion avec le comité antilibéral. Ouvre les yeux camarade pour te rendre compte qu’une partie des unitaires veulent faire la peau au PC et faire sans lui, que tous les efforts consentis par les militants coco seront toujours suspects aux yeux des mêmes. Je suis de ces coco qui ne tomberont pas dans l’autoflagellation et dans l’autophobie, surement un sectaire à l’esprit étroit à tes yeux.


Raoul Marc JENNAR s’en va...
19 août 2007 - 17h34 - Posté par

L’erreur de fond sur l’histoire des comités de l’après Mai 2005 (on va appeler ça comme ça) n’est pas de savoir si ceux-ci ont été noyauté par le PC ou par les Bovétistes, de savoir si la LCR en quittant ceux-ci a déséquilibré la mayonnaise.

La grande erreur (que j’ai partagé dans le juste après Mai 2005, comme bien d’autres) c’était de ne pas voir que les divergences renvoyaient à des mouvements de fond des couches dans la société qui étaient proches des anti-libéraux.

Il y avait des différences de fond, irréductibles dans le cadre d’une démarche électoraliste sur court terme.

Divergences sur les attitudes envers le PS (des fragments de couches sociales les plus radicalisés avaient une aversion plus profonde envers toute réhabilitation d’un lien supposé ou pas avec le social-libéralisme, ça a fait besancenot, il n’aurait pas été là celà eut été Laguillier) , divergences sur les façons de s’organiser (les couches sociales sous jacentes n’ont pas beaucoup vu l’interet de participer aux comités concernés).

On a bien vu que la démocratie interne à cette tentative était acceptée à partir du moment où on se trouve majoritaire, mais refusée quand on est minoritaire, attitude des Bovétistes qui se sont trouvés minoritaires par rapport aux communistes.

Une partie des militants des organisations ne voulaient pas servir comme ça de porteurs d’eau à un mouvement qu’ils estimaient, à tord ou à raison, aller là où ils ne souhaitaient pas aller. LO n’y a pas été pour cela. Le PCF a eu des tiraillements là dessus, comme la LCR.

Tout cela montre que les débats n’avaient pas été au fond, brandir le sectarisme comme raison de faiblesse est aussi efficace que de dire qu’on est faible parce que faible....

D’ailleurs, au delà des flambées agressives et sectaires de Bové, les autres candidats PCF, LCR et LO, sans rien cacher de leurs divergences ont été beaucoup plus corrects les uns avec les autres (ce qui ne veut pas dire que les critiques n’étaient pas de poids...). Car il y avait grande compréhension de ce qui séparait encore.
Le seul sectarisme que je vois c’est que Besancenot n’ait pas été le candidat commun de LO et de la LCR. Il n’y avait pas de grande différence entre les deux campagnes.

Réduire les différends ce n’est pas les nier. L’unité , la bataille pour l’unité peut et doit reprendre, les gens se respecter (dans tous les sens), mais rien ne se fera plus sans débats au fond.

Copas


Raoul Marc JENNAR s’en va...
19 août 2007 - 09h08

Il y a des tas de gens partout qui paient au prix fort leur engagement, au sein des entreprises par exemple. Monsieur Jennar n’est pas dans une situation d’exception. Il a la chance de pouvoir se recycler comme "consultant indépendant", beaucoup d’autres personnes ont moins "d’arrières" pour se retourner en cas de coup dur.



Raoul Marc JENNAR s’en va...
19 août 2007 - 16h16

c’est toujours navrant et triste de voir quelqu’un avec qui on a lutté s’en aller, mais en même temps le ton péremptoire et la suffisance exprimés dans ce papier sont insupportables, d’autant qu’ils sont u des éléments de l’échec global des collectifs ; On peut parler des sectes chez les autres, ça ne dispense pas du sectarisme pour soi-même.
Léon



Raoul Marc JENNAR s’en va...
20 août 2007 - 20h52 - Posté par

michel de toulon : Cela fait plusieurs fois sur le site que mes écrits sont censurés lorsque je dis que si BOVE comme BESANCENOT ont pu se présenter a la présidentielle c’est grace aux parrainnages d’élus de L’UMP et PS,honte a eux de les avoir accepter.


Raoul Marc JENNAR s’en va...
21 août 2007 - 23h36 - Posté par

Ah..... Encore un qui soutient les lois bourgeoises qui empêchent et restreignent la démocratie. Surtout quand il s’agit de gens de gauche....Bravo....Encore un effort.... Une loi administrative pour empêcher la concurrence ? hum ? T’as raison ....

Il est beaucoup plus grave de devoir son mandat à une alliance avec des socio-libéraux. La ça engage au concret sur une politique.

Le facteur a eu son wagon plombé , notre ami aurait certainement préféré Kerensky . Oui Da ? Lénine pourtant ne semble pas avoir été un amoureux du Kaiser....

Simplement pour rire.....

Copas


Raoul Marc JENNAR s’en va...
22 août 2007 - 19h15 - Posté par

michel de toulon : a notre ami COPAS, c’est moralement innaceptable de se présenter a une élection grace aux signatures des élus UMP , pour des révolutionnaires ça la fout mal. Mais la bourgeoisie est heureuse diviser pour mieux régner,cela est toujours son objectif. BESANCENOT,LAGUILLER,BOVE avec ce trio le capitalisme peut dormir tranquille. Et nous en entendant le grand soir ont peut mourrir de faim.En plus pour couronner le tout a part leur anti-PC ,rien ne les réunis.N’ayant aucun élus au parlement( malheureusement le mode de scrutin est ainsi fait)ont reparlera d’eux dans cinq ans avec l’aide des médias capitaliste,qui sont toujours trés complaisant avec la LCR ou LO pendant les élections. les faits sont tetus c’est grace a l’ump s’ils ont pu obtenir leur parrainages.


Raoul Marc JENNAR s’en va...
23 août 2007 - 09h54 - Posté par

Tu soutiens des lois contre la démocratie. Ces lois contre les forces de gauche tu les aimes.
Surtout quand elles permettent d’essayer d’éliminer d’autres courants, non pas de droite, mais de gauche. Quelle conception !

Tu rejoins en cela les verts qui faisaient semblants de ne pas avoir assez de signatures pour essayer d’éliminer Bové, les pressions des socio-liberaux et de certains au PCF pour éliminer Besancenot. C’est une bien piètre image de la gauche donnée là, celle qui s’oppose à la liberté et celle qui s’oppose aux fondements de la démocratie .

Tu aurais certainement aimé que les candidats de petits partis révolutionnaires ne puissent se présenter alors qu’ils ont fait 3 fois le score du PCF, tu as raison ! Vite mon piolet !

La vérité est du deal passé entre la gauche et la droite pour laminer tout ce qui peut concurrencer ou renouveler. Là ils se sont rendus compte qu’ils avaient été trop loin et ont eu des sueurs froides car éliminer d’un côté le Front National et de l’autre les petits partis révolutionnaires, aurait fait un scandale de taille internationale, et une perte violente de légitimité de l’élection concernée .

Ce n’est pas pour éliminer le PCF, car avec ou sans concurrence, il n’aurait pas fait +. je crois que Sarko s’en fout et s’imagine que le PCF est cuit de toute façon, par contre il ne voulait pas qu’un doute important existe sur sa légitimité ou celle de Royal (si cela avait été elle). Mauvais en cas de tempête politico-sociale. Le Pen aurait toujours pu dire que présenté il eut gagné et Besnacenot présenté eut gagné 10%.

C’est comme ça.

Et c’est pour ça les quelques élus de droite qui ont priés d’autoriser Besancenot à se présenter. Car rappelons-le, Laguiller, Schivardi, n’avaient pas besoin de signatures en sus. Et pas besoin de grands élus de droite.

Donc on cerne mieux qui on souhaitait voir éliminer. Rappelons d’ailleurs que ces parrainages ne sont pas des soutiens politiques. Cela ne m’est pas grave de voir une extension de la liberté tolérée par des gens de droite, du moment qu’il n’y a aucun doute sur la politique menée et les discours menés. Et là les travailleurs qui ont voté à gauche du PS sur plusieurs candidats ont privilégiés ceux qui leur paraissaient les plus indépendants de la bourgeoisie.

Il y a infiniment plus grave que la poubelle dont tu fais le fond.

Il y a une politique de cassage des services publics, de privatisations à outrance, menée par une gauche plurielle. Ca c’est du réel et du concret , pas du procès d’intention. C’est la raison de fond principale de l’affaiblissement du PCF. Car il n’y a rien de nouveau dans les candidatures gauchistes, celles-ci ont toujours existé, lois liberticides et anti démocratiques que tu aimes ou non.

Les chose ne sont pas égales et sont de nature profondément différentes. D’un côté une liberté politique tolérée par la droite et surtout la gauche (essentiellement les signatures recueillies ont été fournies par des gens de gauche) et une agression des travailleurs.

Sans besancenot et sans Bové, ça n’aurait pas améliorer le score de MGB , et probablement c’est laguillier qui aurait ramassé, elle n’a pas besoin de l’autorisation de sarko ou du PCF .... Donc le calcul n’est pas bon.

Et ne change rien au fond.

Pourquoi essayes-tu de faire détester le PCF ? Pourquoi es-tu aussi défavorable à ce qui fait et a fait l’âme du Parti communiste, un désir de liberté et de démocratie profond parmi les travailleurs ? Le PCF ne se redéveloppera pas ainsi ...

Il vaut donc mieux parler du fond, de politique, de voir ce qu’il convient de faire, ensemble ou séparés, avec qui ....

Copas


Raoul Marc JENNAR s’en va...
21 août 2007 - 15h22

R-M JENNAR est un intellectuel dont les analyses sur le système néo libéral, son rôle exact dans ce que l’on appelle la mondialisation, son application ultralibérale en Europe, les rouages de son fonctionnement au niveau mondial, avec les lobbies, clubs, .., ainsi que les instances internationales telles l’OMC, le FMI.., font preuve d’une grande rigueur et fournissent des clés pour comprendre et démasquer ce système économique dominant.

Cette réflexion est une base indispensable pour combattre les méfaits du néo libéralisme, dont l’un des aspects est l’exploitation extrême du travail humain avec la remise en cause de tous les droits de la personne et du travailleur, et pour élaborer des alternatives progressistes, au sens de progrès social, mais aussi économique et industriel, parce qu’il est incontournable de devoir financer les mesures sociales ainsi que la Recherche.

L’action très nuisible du système ultralibéral sur l’environnement, - épuisement inconsidéré des ressources naturelles, déforestation, OGM végétaux -, fait que la lutte contre celui-ci est aussi une lutte pour la préservation de l’environnement.

Sont-ils nombreux les intellectuels avec un tel apport théorique sur ce sujet fondamental pour l’avenir de l’humanité ? Contrairement à quelques remarques, ici, la réponse est évidemment non.

C’est précisément sa qualité d’analyse et son intégrité qui ont provoqué la haine du système au cœur duquel il travaille. Et cette basse revanche. Est que cela n’a pas toujours été le sort des militants les plus valeureux et les plus engagés ?

Dans ces conditions, la mouvance de l’autre « gauche », en France, s’honorerait en le défendant en tant qu’intellectuel de la véritable opposition, mais aussi en tant que personne.

Sur le plan politique, son inexpérience, bien qu’il ait parfaitement démonté les propositions du PS en matière de programme et, plus généralement, qu’il ait eu une bonne approche du rôle de ce parti et des sociaux démocrates dans la mise en place et la domination du néo libéralisme dans le monde, combinée à une certaine naïveté, lui ont fait commettre quelques erreurs. Dont celle d’un engagement un peu inconsidéré en faveur de J Bové. Et, certainement, celle d’exprimer sa pensée sans fards.

Entre autre, il exprime sans détour l’idée de l’échec irrémédiable de la sempiternelle alliance PS-PC qui n’est plus qu’une peau de chagrin à l’aspect électoraliste majeur. Il n’est sûrement pas le seul à faire ce constat.

D’où son désir de bâtir quelque chose de nouveau. Mais cette nécessité là ne s’impose-t-elle pas aujourd’hui à toutes les composantes de l’opposition ? avec d’importantes remises en cause interne.
Jean-marie Berniolles



Raoul Marc JENNAR s’en va...
22 août 2007 - 21h01 - Posté par

J’ai déjà posté deux fois sur ce départ de RMJ, c’est pour corriger mon tir que j’y reviens :

Un "au revoir" aussi poli adressé à tous les militants mérite la politesse militante, même si ...

D’autant plus qu’une phrase de cet adieu provisoire me parait, à la relecture , pleine de sens politique :

"...une gauche où les fins se trouvent déjà dans les moyens".

C’est bien à mon avis l’ordre du jour politique : "commencer par les fins", comme dirait Lucien Sève, et j’espère que ce sera notre obsession , à "nous tous", de remettre sur ses pieds un mouvement politique du peuple pour le peuple et par lui :

Le PCF tiendra son congrés en se considérant comme "moyen" parmi d’autres, et non plus comme fin .


Raoul Marc JENNAR s’en va...
23 août 2007 - 07h06 - Posté par

Ce serait bien de signer, (même d’un pseudo)...

TM


Raoul Marc JENNAR s’en va...
23 août 2007 - 08h36 - Posté par

"Disciple de Lénine", je n’aurai aucune chance de me reconvertir nulle part ailleurs que sur les droits conquis par ma classe sociale et qui s’amincissent, bien que je puisse encore me payer le luxe de verser 24,50 euros par mois pour accéder à internet . Jennar tu n’a pas été récompensé comme BOVÉ parce que tu n’a pas été malin, il aurait fallu postuler comme lui juste à la veille de la débâcle dont il est en grande partie un des organisateurs. A ce propos, je demanderai à PANCHOA de ne pas s’éclabousser lui-même en gerbant, et d’arrêter par la même occasion de casser du communiste , peut-être qu’on commencera alors le débat urgent sur la construction d’un mouvement révolutionnaire . Enfin je termine sur le TCE, les Collectifs n’ont pas été les seuls à agir loin de là : chez moi ça se passait dans l’entreprise au syndicat et dans la rue avec le matériel du PCF, comme pour MAASTRICHT. J’aimerais savoir à part les réunions du Collectif dans lesquelles tu nous cassais, où tu militais PANCHOA ? JdesP un revenant de panne d’informatique.


Raoul Marc JENNAR s’en va...
23 août 2007 - 10h00

Bon courage RM Jennar pour les missions futures et merci des infos données sur le TCE, l’eau notamment, lors d’interventions à Courniou, Béziers... J’ai apprécié la clarté des propos et la force de l’engagement.
Vincent3m ( La Lésion d’Honneur)






les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
9 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite