Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le peuple des digues
de : Collectif Bellaciao
mercredi 17 mars 2004 - 05h39 - Signaler aux modérateurs


Aujourd’hui (14.03.2004) on célèbre partout dans le monde la journée internationale contre les grands ouvrages pour rappeler qu’ou bien le développement est soutenable aussi pour les êtres humains, ou bien ce n’est pas du développement.

De Sabina Morandi

Quand ils se rencontrèrent la première fois à Curtiba, au Brésil, ils n’étaient que les témoins épuisés d’un drame que le monde ignorait. Six ans après, le mouvement pour l’autodétermination des communautés menacées par la construction des digues, comme elles se définissent, est arrivé à établir des alliances importantes avec les écologistes du Nord et à gagner la solidarité de personnages connus tels qu’ Arundhati Roy ou le prix Nobel pour la paix Aung San Suu Kyi. La ténacité a récompensé les communautés locales, surtout des indigènes et des paysans, contraintes à se mobiliser pour éviter d’être déportées : environ 80 millions de personnes, éparpillées parmi les 62 pays dans lesquels sont prévues les grandes digues. Le deuxième Forum du mouvement contre les digues a eu lieu à Rasi Salai, en Thaïlande, premier endroit de la planète où la population est arrivée à l’emporter sur la digue et à se réapproprier son fleuve. Là, peu avant le World Social Forum de Bombay, environ 300 représentants des communautés menacées par les digues se sont rencontrés avec deux objectifs précis : enregistrer les succès obtenus et faire adopter leur bataille par le mouvement international.

On doit certainement compter parmi les succès le processus de révision amorcé par la Banque Mondiale par l’institution de la Commission sur les digues chargée de rédiger un rapport sur la question. Même s’ils sont ampoulés, les résultats du rapport ont contraint la banque à diffuser des recommandations strictes en substance, des conditions pour obtenir les financements. Grâce à la Commission et aux campagnes internationales, la banque a dû battre en retraite en ce qui concerne quelques-uns des pires projets comme les digues chinoises et indiennes ce qui n’a toutefois pas empêché les gouvernements respectifs de continuer. Et le moment est donc venu, a-t-on rappelé à Rasi Salai, de s’occuper des deux autres grands acteurs qui sont derrière le business des digues : les gouvernements qui utilisent les ouvrages pharaoniques pour faire progresser les projets de privatisation de l’eau et le lobby des constructeurs, parmi lesquels l’Italie se vante d’avoir de dignes représentants.

Quant au deuxième objectif, celui de faire adopter par le mouvement international une bataille qui, malgré son ampleur géographique et numérique , est foncièrement locale, les délégués de Rasi Salai peuvent se dire satisfaits. Bombay a fait sienne la résistance contre le modèle de centralisation du contrôle des eaux représenté par les digues qui entre directement et parfois aussi, militairement en conflit avec la gestion collective et basée sur les habitudes des communautés locales. Grâce à la force de propulsion de Medha Padka, leader charismatique du mouvement contre les digues dans la vallée indienne du Narmada, un lieu d’où ont été déjà déplacés des millions de personnes, la résistance de ces populations refoulées est entrée officiellement dans le cadre des revendications résumées dans le document final des mouvements sociaux du World Social Forum 2004.

Une journée particulière

Un autre monde n’est pas possible tant que des gens seront chargés sur des camions pour faire place au ciment. Au fond, la journée internationale contre les digues du 14 mars sert à rappeler que, ou bien le développement est soutenable pour les êtres humains aussi, ou bien ce n’est pas du développement. Si le 14 mars 2003, le front anti digue se fit entendre en Espagne, en Afrique du Sud et au Brésil, cette année, les rendez-vous se sont élargis à tous les continents.

Au Ghana, les communautés du bassin de la Volta organisent une marche dans la ville de Akosombo pour arrêter la construction de la digue. Au Sénégal, la Coordination du bassin du fleuve a lancé la mobilisation contre " le développement destructeur" à pied d’oeuvre dans tout le continent noir. En Afrique du Sud, pays sur lequel pèsent les gigantesques projets du Lesotho, la journée internationale a été précédée par une semaine de rencontres, de séminaires et de projections à la KwaZulu-Natal University.

La mobilisation sera massive aussi en Argentine où l’on essaie d’empêcher la construction de la digue Yacyretà et la reprise des travaux de Corpus, tous deux sur le fleuve Paraná, et où la construction du complexe du Garabi est au programme, à la frontière avec l’Uruguay. En Colombie, 10 000 personnes sont décidées à converger vers le fleuve Sinu pour protester contre la digue Urra. Au Costa Rica, au contraire, on a choisi d’organiser une rencontre entre les communautés menacées par le projet Chaparral au Salvador. Il faut trouver le moyen d’empêcher que 1500 familles, environ 18 000 personnes, soient contraintes à abandonner leur maison. Au Mexique, les Paysans en lutte contre la digue de La Parota, projet qui prévoit l’inondation de 17 300 hectares de terres agricoles et de 22 hectares de terres urbaines, avec le déplacement forcé d’environ 25 000 habitants, se sont unis à l’Alliance mexicaine pour l’autodétermination des peuples. Les deux réseaux vont se retrouver à Acapulco devant les bureaux de la Commission fédérale de l’électricité qui a rédigé le projet. Aux Etats-Unis, l’association écologiste Friends of the River et les tribus de la Hoopa Valley californienne se mobilisent pour relancer le Trinity River Record of Decision, un plan détaillé pour la récupération des fumées qui est en train de suivre son chemin administratif.

Evidemment, l’Asie ne pouvait pas manquer. En Inde, la journée internationale a commencé samedi avec les célébrations de Sangam, où se rencontrent les fleuves Cauvery et Arkavathy , et avec un forum organisé dans le district de Ukhrul pour discuter du projet pharaonique du Mapithel-Thoubal. Les organisateurs attendent au moins 200 représentants des communautés tribales qui profiteront de l’occasion pour discuter de stratégies de lutte et de résistance. Au Pakistan aussi, la mobilisation est massive : la Sungi Development Foundation pousse pour que soit mis en œuvre le plan national de réinstallation des communautés chassées par les digues tandis que les activistes de Action Aid Pakistan, avec Left Bank Outfall Drain et avec l’Organisation nationale des endommagés par les programmes d’irrigation feront un jour de grève de la faim devant les bureaux de la Banque Mondiale et de l’Asian Development Bank. Pendant tout le week-end, des conférences et des séminaires se relaieront aussi bien pour faire le point sur les projets régionaux que pour établir un réseau d’alliances entre les communautés à cheval sur la frontière brûlante entre l’Inde et le Pakistan.

Aux Philippines, les chantiers sont nombreux et les organisations aussi. La Cordillera People’s Alliance a donné rendez-vous devant le siège du département pour les ressources naturelles de Baglio, tandis qu’à Manille, devant l’Asian Development Bank, se retrouveront les communautés menacées par la digue de Laiban avec les citoyens qui protestent contre les projets de privatisation de l’eau potable. Enfin, toujours aux Philippines, une caravane traversera le pays pour célébrer l’unification de deux groupes qui luttent contre la digue de San Roque : les communautés indigènes Tignay Dagiti et le Mouvement des paysans pour la libération du fleuve Agno.

Sources : Campagne pour la réforme de la Banque Mondiale et International River Network. On peut voir des images de l’inondation des villages du Narmada sur http://www.narmada.org/images/satyagraha2003/index.html

Liberazione
Traduit de l’italien par Karl et Rosa

17.03.2004
Collectif Bellaciao



Imprimer cet article





Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre !
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Abolissez les douanes et soutenez le libre-échange : alors, dans tous les domaines de l'économie, nos ouvriers seront ramenés au niveau de serfs et de pouilleux, comme en Europe. Abraham Lincoln 19eme
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite