Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
193681551 IP
219368475 pages
(depuis le 10/02/2002)
182 connectés
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La triste fin du musée Lénine
de : Hacquemand Eric
mercredi 7 novembre 2007 - 11h30 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 33.7 ko

de Hacquemand Eric

C’EST UN PETIT IMMEUBLE sans grande prétention, situé rue Marie-Rose, à Paris (XIV e ). Il y a encore peu une plaque ("Ici vécut Lénine, de juillet 1909 à juin 1912") accueillait les curieux.

Elle a été déposée à la demande des locataires. Quatre-vingt-dix ans après la prise du palais d’Hiver, dans la nuit du 6 au 7 novembre 1917, qui marqua le second acte de la révolution russe, le seul musée français consacré au leader bolchevique a fermé ses portes. Dans l’indifférence quasi générale.

Chaque été, quelques touristes des pays de l’Est, adeptes du "Lénine Tour" dans la capitale, jouent bien les nostalgiques. En pure perte. Les deux lignes de téléphone qui permettaient de prendre rendez-vous pour la visite ont été coupées.

Propriétaire des lieux depuis 1955, le PCF a renoncé à faire visiter le modeste appartement pour le louer à une revue littéraire. L’an dernier, le lit, les chaises, le bureau de Lénine... ont été discrètement rapatriés dans les sous-sols de l’immeuble du Colonel-Fabien, le siège du parti.

La présence du père de la révolution russe se résume aujourd’hui... à un compteur à gaz vieux de 1905 ! Pour autant, pas question de céder les bijoux de famille. « Cet appartement a encore une valeur sentimentale. Et la vente ne réglerait en rien nos problèmes de finances », souligne Jean-Louis Frostin, le trésorier du PC.

Comble de l’ironie, c’est au couvent des franciscains, situé en face de l’immeuble, que l’on garde encore la mémoire des lieux. « Tous les ans, les communistes chantaient l’Internationale ... Il paraît que même Gorbatchev est venu ici », confie-t-on à la boutique des Editions franciscaines.

Le Parisien du 07 novembre 2007


Appartement de Lénine - 4, rue Marie Rose

de Baudouin Eschapasse

Un petit immeuble sans prétention, à deux pas d’Alésia. Une plaque indiquait jadis que Lénine vécut là, de juillet 1909 à juin 1912. Elle a été arrachée depuis. Au deuxième étage, un appartement modeste. Deux pièces ont été transformées en petit musée. Les murs, couverts de moquette rouge, sont chargés de photos, fac-similés de lettres et autres dazibao à la gloire du « grand homme ». Le parti communiste a renoncé depuis longtemps à faire visiter l’endroit. Dans l’entrée, un drapeau rouge prend la poussière.

Au bout d’un couloir décoré par deux vitrines (pleines d’objets commémoratifs : médailles, livres, statuettes), deux chambres séparées. Celle de Lénine est tendue de papier peint à motifs floraux. Au dessus du lit, telle une icône, trône une photo de Karl Marx. Sur la couche, un jeu d’échec. La bibliothèque est remplie de livres russes. Sur la cheminée, une photo de babouchka repose contre une glace, près d’un bouquet de fleurs séchées. Le bureau est resté tel quel. Une feuille de papier jauni gît au côté d’un fascicule de propagande et d’un vieux plumier. Une bouteille d’encre sèche voisine avec une pile d’ouvrages de philosophie et une lampe à pétrole.

La chambre de Koupskaïa est plus austère. Le lit à une place, lui aussi, semble plus dur. La table est nue et les étagères sont moins fournies. Une pancarte bleue, plantée là, au milieu de la pièce, vante les mérites de la compagne « fidèle » du chef. Deux lits d’enfants, désespérément vides, émergent de l’obscurité dans une alcôve.

Dans la cuisine, sur un réchaud en fonte, une marmite abandonnée est posée dos au mur. Lorsqu’on soulève son couvercle, une odeur âcre de champignon emplit brutalement l’air. Deux choses noirâtres apparaissent dans une brume, indéfinissable, de moisissure.

Une porte fermée à clef donne sur un réduit. Dans un carton, des centaines de prospectus, glissés sous la porte, au fil des ans, ont été entassés. Quelques enveloppes portent le nom de Vladimir Illitch. Un canapé-lit étonnamment moderne occupe tout l’espace. On aperçoit un livre portant sur la couverture une photo de Youri Gagarine. Certains prétendent que des « camarades » recevaient là d’innocentes créatures pour leur montrer les joyaux du communisme. Un placard coulissant renferme en effet une dizaine de bustes en bronze.

http://www.chroniques-nomades.org/1...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La triste fin du musée Lénine
7 novembre 2007 - 12h03 - Posté par 1600210065ccd8ef...

pour le louer à une revue littéraire

on parie que c’est Regards ?



La triste fin du musée Lénine
7 novembre 2007 - 13h51 - Posté par 38b5c8564a38b923...

"Civilisations, nous savons que vous êtes mortelles ! "


La triste fin du musée Lénine
2 août 2008 - 08h47 - Posté par c2e368e24cc192cf...

Quel soulagement !


La triste fin du musée Lénine
7 novembre 2007 - 21h35 - Posté par ef43face10f8b676...

Mais QUE FAIRE ???!



La triste fin du musée Lénine
8 novembre 2007 - 16h01 - Posté par 5a94bcb87f8ab6b0...

Attendre les THESES D’AVRIL. Vieux stal borné.


La triste fin du musée Lénine
26 mai 2010 - 00h58 - Posté par Amoureux de la vérité - 154782e518075c89...

Quelle honte de lire " Vieux stal borné" à propos d’une personne manifestant de la sympathie pour Lénine, alors que si Lénine avait vécu plus longtemps il aurait pu parfaitement devenir une victime du stalinisme, à l’exemple de Zinoviev, Kamenev, Radek, Rakowski, Trotski. Le vrai "stal", au sens scientifique du terme est bien plus l’accusateur antiléninien. Vychinski, le procureur antibolchévique des procès de Moscou, avait signé avant la révolution d’octobre 1917 un arrêt à l’encontre de Lénine. Il y en a qui nagent donc dans un sillage nauséabond...

"Le camarade Staline en devenant secrétaire général a concentré un pouvoir immense entre ses mains et je ne suis pas sûr qu’il sache toujours en user avec suffisamment de prudence. [...] Staline est trop brutal, et ce défaut, pleinement supportable dans les relations entre nous, communistes, devient intolérable dans la fonction de secrétaire général. C’est pourquoi je propose aux camarades de réfléchir au moyen de déplacer Staline de ce poste..." (Lénine, Éléments de son Testament politique) Il y a bien d’autres textes très durs de Lénine qui sont expressément CONTRE Staline et la bureaucratie naissante. Mais il est plus difficile de les trouver sur Internet qu’on ne pouvait les trouver en RDA où ils étaient vendus réunis dans un seul livre. Bravo, la réécriture de l’histoire ! Bravo pour le décervelage ainsi occasionné !

Alors, la disparition du Musée Lénine à Paris n’est vraiment pas une bonne chose...

Un amoureux de la vérité, TOUTE la vérité...





Coup de filet policier en espagne contre "le terrorisme anarchiste"
mercredi 17 - 20h20
de : jean 1
La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat !
mercredi 17 - 20h17
de : H. Krasucki
Lepaon divise la CGT pour tenter de rester en place
mercredi 17 - 18h35
de : Leïla de Comarmond
1 commentaire
A vomir !!! La CGT signe le contrat de sécurisation professionnelle
mercredi 17 - 17h41
L’ultime stratagème de Thierry Lepaon
mercredi 17 - 17h07
de : arnold
5 commentaires
CUBA : LIBERATION DES 5
mercredi 17 - 17h06
de : JO
2 commentaires
La CGT signe un accord révolutionnaire sur le chômage dixit le figaro
mercredi 17 - 15h48
1 commentaire
Oxylane (Décathlon) à Montpellier Nord. Oxygène met le cap sur la mobilisation...
mercredi 17 - 14h31
de : antoine (Montpellier)
CGT : Thierry Lepaon refuse de démissionner
mercredi 17 - 13h46
7 commentaires
HWC : La politique d’expulsion des Palestiniens de Jérusalem-Est doit s’arrêter
mercredi 17 - 12h17
de : Yousef HABACHE
Liberté pour Hassan Diab
mercredi 17 - 11h58
de : Secours Rouge Arabe
1 commentaire
Thierry Lepaon répond aux syndiqués, militants sur les attaques faites contre la CGT et sa personne
mercredi 17 - 11h32
de : Allombert Etienne
66 commentaires
Soutien à la résistance palestinienne à Lille
mercredi 17 - 10h25
de : stephan
SANTÉ : c’est la privatisation qui coûte cher !
mercredi 17 - 09h57
de : 2ccr
2 commentaires
En réponse au meurtre d’Abu Ein, intensification de la résistance sous toutes les formes
mercredi 17 - 07h54
de : FPLP
La "puissance" russe et ce que les impérialistes en font.
mercredi 17 - 00h08
de : Viriato
19 commentaires
delga
mardi 16 - 22h18
de : hdm
VENEZUELA : de l’internationale socialiste à l’INTERNATIONALE PUTSCHISTE
mardi 16 - 20h33
de : JO
CGT Construction lâche LEPAON mais pas AUBIN
mardi 16 - 20h27
4 commentaires
G.I. Abdallah : annulation du rassemblement du 18.12 (report d’audience)
mardi 16 - 19h21
de : CLGIA
DSK, Blair, Geithner, Rubin : de la politique à la finance
mardi 16 - 19h13
de : Eric Toussaint
Crèche de Noël au Parlement européen : les laïques dénoncent la manipulation politique de l’extrême-droite catholique !
mardi 16 - 19h03
de : EGALE - CLR - UFAL
2 commentaires
Reçu des veines ouvertes ; et si c’est une femme
mardi 16 - 18h21
de : Prima Levita
Lepaon lâché par G. Séguy
mardi 16 - 12h32
de : L’Humanité
20 commentaires
DES NAZIS DANS LA POLICE !
mardi 16 - 10h08
de : 2ccr
2 commentaires
LA SITUATION POLITIQUE DE LA GAUCHE AU DONBASS
mardi 16 - 09h59
de : Viriato
1 commentaire
Bookchin, les Kurdes et l’anarchisme
mardi 16 - 09h17
de : Pierre Bance
7 commentaires
Pétition pour sortir de l’Otan
lundi 15 - 23h43
de : redrock
5 commentaires
CGT : Lepaon à huis clos face aux cadres qui réclament sa démission
lundi 15 - 23h21
de : LeChatNoir
13 commentaires
Radio France : Schizophrénie d’une entreprise publique mise au service du privé.
lundi 15 - 21h06
de : Jibédé
1 commentaire
Dominique Ouattara veut empêcher le travail des enfants
lundi 15 - 21h02
de : Marie Christine Bouly
3 commentaires
Le vandalisme culturel menace les orchestres et les opéras français
lundi 15 - 18h41
de : Le Snam Cgt
IMPUNITE pour les néo nazis Ukrainiens
lundi 15 - 18h28
de : D. MOKRATT
2 commentaires
Marx & Foucault. Lectures, usages, confrontations. Colloque International Nanterre-Paris 18-20 déc.
lundi 15 - 16h46
de : Sophia
5 commentaires
Guerre d’Algérie - Torture - L’école française : Un témoin raconte...
lundi 15 - 16h40
de : Polémix et la Voix Off .com
Solidarité avec les 18 du 57
lundi 15 - 14h40
de : ud cgt 75
Les pays de l’ALBA dans l’oeil du cyclone du maître impérialiste !
lundi 15 - 10h28
de : JO
1 commentaire
Mairie fhaine de Béziers
lundi 15 - 10h13
de : al1-46
7 commentaires
Visitez le Paris amianté, l’Actinolite s’envole dans les rues de la capitale
lundi 15 - 09h12
de : arthur
Guantanamo, l’horreur et autres histoires de Terrorisme d’Etat
dimanche 14 - 23h55
de : Alicia Bonet-Krueger
14 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. Voltaire
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Une provocation fasciste inutile et ridicule sur notre site...
dimanche 14 décembre
de Collectif Bellaciao
1 commentaire
En réponse à la publication d’un article sur notre site, depuis effacée... ;-), de Jean-Yves Le Gallou PS : "remolo" l’auteur de la publication, grand courageux, utilise un proxy situé en Suisse pffffffffff Jean-Yves Le Gallou lance un Acrimed d’extrême droite par Abel Mestre et Caroline Monnot Samedi 13 octobre, la fondation Polémia organise sa cinquième journée de la réinformation. Son directeur, Jean-Yves Le Gallou estime que le moment est venu de lancer "un grand (...)
Lire la suite
Chouard : les "gentils virus" sont-ils si gentils ?
lundi 1er décembre
de Robin Andraca
12 commentaires
Le site des Inrocks consacre un papier aux "Gentils virus", cette communauté de fans d’Etienne Chouard, professeur d’économie et blogueur controversé que nous étions allés rencontrer en 2012. Et s’interroge sur les méthodes et les dérives de ce nouveau groupe, bien décidé à innonder le web avec les idées de Chouard. Mais qui sont les "gentils virus" ? En 2012, au cours d’une conférence exhumée aujourd’hui par Les Inrocks, Chouard tenait les propos suivants : (...)
Lire la suite
Bella Ciao - ZANIBONI - Gemmes Two
jeudi 27 novembre
de Le Diamant Noir
ZANIBONI - Gemmes Two inclus "Bella Ciao" ZANIBONI a glissé dans son nouvel album "GEMMES TWO" une version bien à elle, de "BELLA CIAO"… retrouvez le clip ici : https://www.youtube.com/watch?v=_t8...
Lire la suite
Chouard parle de Soral, perd son "flegme" et s’enfonce... la cata ! (vidéo)
dimanche 23 novembre
7 commentaires
"Le Front National n’est pas anti-communiste, ni anti-syndicats" etc etc etc... http://etienne.chouard.free.fr/Euro...
Lire la suite
Le dangereux délire de Etienne Chouard : "Pour moi, Soral est à gauche"...
mardi 18 novembre
24 commentaires
Le discours trouble d’Etienne Chouard contre les "1% qui se gavent" Par Adrien Sénécat Cet enseignant, figure du "non" au référendum de 2005, est l’auteur d’une tirade anti-élites vue par des millions d’internautes ces dernières semaines. Où classer ce militant pour une VIe république, qui voit en Alain Soral un "résistant" ? "Le fait de désigner des maîtres au lieu de voter des lois est une imposture politique. Nous ne sommes pas en démocratie." C’est (...)
Lire la suite
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi
lundi 12 mai
de Roberto Ferrario
A Giogiana ...si la révolution d’octobre avait été en mai si tu vivais encore, si je n’étais pas impuissant face à ton assassinat, si ma plume était une arme gagnante, si ma peur explosait sur la place, courage né de la rage étranglée dans la gorge, si t’avoir connue devenait notre force, si les fleurs que nous avons offertes à ta vie courageuse, dans notre mort devenaient des guirlandes de la lutte de nous toutes, femmes, si... ce ne serait pas (...)
Lire la suite
9 mai 1978 : PEPPINO IMPASTATO et sa lutte contre la mafia (videos)
samedi 10 mai
de Roberto Ferrario
L’histoire de "Les Cent pas" Années 60. Peppino Impastato, jeune garçon issu d’une famille étroitement liée à la mafia, vit à Cinisi, une bourgade sicilienne. Sa maison se situe à cent pas de la demeure de Tano Badalamenti, le parrain local. Son père espère faire de lui un personnage influent de la pègre. Mais en grandissant, Peppino devient un adolescent rebelle et idéaliste. Bientôt attiré par le communisme, il s’emploie à lutter ouvertement contre les pratiques de la (...)
Lire la suite