Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 avril
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Info’Com-CGT propose « Les Rencontres Info’Com ». Tout au long de l’année, notre syndicat et divers partenaires organiseront des débats, des échanges en présence d’auteurs, des militant-e-s autour de la sortie d’un livre, d’un documentaire etc. Le premier débat sera autour du dernier livre de Michèle Audin : « Eugène Varlin, ouvrier relieur 1839-1871 » (aux éditions Libertalia). L’écrivaine nous présentera cette grande figure de la Commune de (...)
Lire la suite, commenter l'article...

USAGER SOLIDAIRE DES GREVISTES MEDIAS MENTEURS & MANIPULATEURS
de : MEDIAS MENTEURS & MANIPULATEURS
jeudi 22 novembre 2007 - 16h46 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Quand y’a pas grève, je prends le train pour aller bosser :
depuis deux jours, j’y vais en bagnole, et j’ai mis une affiche/ banderole à l’arrière où j’ai écris :

USAGER SOLIDAIRE DES GREVISTES
MEDIAS MENTEURS & MANIPULATEURS

L’ "USAGER EN COLÈRE"

par Le Yéti, mercredi 14 novembre 2007
Quand les défenseurs d’un ordre établi sont aux abois devant l’annonce d’un grand mouvement de protestation sociale, ils nous ressortent immanquablement leur ultime pétard mouillé : l’ "usager en colère".

Je rigole !

Depuis quelques jours, depuis l’annonce de ces grèves reconductibles massives, c’est incroyable ce qu’on peut nous inonder de la longue plainte amère de l’ "usager en colère". Le voici otage des troubles syndicaux, meurtri par une conjoncture hostile, menacé par une destruction méchante de quelques jours de RTT, affolé par la mise en péril de ses primes d’assiduité au boulot.

Quoi ? Comment ? On me souffle que l’ "usager en colère" ne roule pas sur l’or, qu’il a du mal à joindre les deux bouts, qu’il est pressuré comme un citron par la grande broyeuse capitaliste ? Ce ne sont pas des arguments, ça, ce sont des pièces à charge ! Un type dans la mouise qui s’en prend à ceux de sa caste qui se défendent bec et ongle alors qu’il ne pipe mot, ou même opine devant les exactions de ceux qui l’exploitent, a ce qu’il mérite.

L’ "usager en colère" soutient mordicus et systématiquement le pouvoir en place. Une immense majorité de ces "usagers en colère" a voté Sarkozy ou assimilé aux dernières élections présidentielles. Qu’ils en assument les conséquences et arrêtent de pleurnicher !

Notre colérique geignard ne nous parle QUE de lui, de son petit emploi du temps perturbé, des inconvénients qui vont lui faire rater les infos de 20 heures à la télé, des godasses qu’il va user à marcher, des quelques sous qu’il va perdre dans la tourmente sociale.
S’il en perd, c’est qu’il en gagne. Vous connaissez beaucoup de rmistes qui soient en colère un jour de grève ?

L’ "usager en colère", n’a en réalité aucune importance. Il suit le vent servilement en se protégeant derrière les puissants du moment. Au pire, quand ce vent tourne, il tond sa femme. Il chante "Allez les bleus" quand les flics matraquent des étudiants en grève.

Si on avait dû prendre en compte l’avis de l’ "usager en colère", il n’y aurait eu ni Révolution française, ni Front populaire, ni Mai 68, ni rien, pas de congés payés, pas de semaine des quarante ou des trente cinq heures… Rien !

L’ "usager en colère" nous les brise menues.

 http://www.yetiblog.org/index.php?2...

Commentaires :
Otage, encore un mot tellement galvaudé qu’on sait plus ce qu’il signifie. On ne peut pas utiliser le mot "Vichy" (ou " rafles") quand des familles avec enfants dont de très jeunes bébés sont emprisonnés sans avoir commis de délit, ça scandalise ces bonnes âmes qui estiment qu’il faut attendre que ça s’aggrave encore pour ne rien faire.

Pourtant, quand on utilisait le mot "otage" à cette époque, il ne signifiait pas passer 1 heure sur un quai de gare ou faire dix kilomètres à pied.


J’ai remarqué sur les radios et télés ces derniers jours un remarquable matraquage de micros-trottoirs de ces "usagers en colère"... Ça ressemble à une décision délibérée de fabriquer de "l’usager en colère" et de la "grève impopulaire". Ça recouvre de manière exacte le discours de propagande des membres du gouvernement et autres élus UMP...

Mais ça marche quand même. Je vois quantité de gens autour de moi (dirais-je une grosse majorité ?) qui se laissent jour après jour intoxiquer par la perfusion radio-télévisuelle et "pensent" pilepoil là où on leur dit de penser...

Ah, la connerie a encore de beaux jours devant elle !


Lire : C’est la grève … au village.
http://blog.monolecte.fr/post/
2007/11/13/Cest-la-greve-au-village


Le jeudi 15 novembre 2007 à 08:35, par mc

Pourquoi les syndicats ont-ils choisi ce timing, qui est le pire, commencer par une grève qui ne concerne qu’une partie des salariés, pour, HUIT jours après, en lancer une qui concerne quasi tout le monde, puisqu’il s’agit de la diminution et de la précarisation constantes de nos ressources (retraites, salaires, allocations diverses) et de la hausse constante de nos dépenses (logement et essence*, fruits et légumes, les besoins de base).

Pourquoi pas tous ensemble (ouais, ouais) que ce soit le 13 ou le 20 ?

Pourquoi la négociation devient-elle possible au soir du premier jour de grève, alors que rien de nouveau ne s’est passé, tout le monde savait que cette grève serait TRES suivie ?

Je suis d’accord avec Croa, cette grève est politique du côté du pouvoir, ils ont choisi l’affrontement sur le point qui leur paraissait le moins susceptible d’entraîner une réaction solidaire. Ce combat sera décisif pour eux, il doit être victorieux.

Par contre, je ne comprends pas bien la politique des syndicats. La jonction entre les deux dates sera très coûteuse pour les salariés des "régimes spéciaux", huit jours pleins, c’est le quart du salaire, et beaucoup de ménages n’ont aucune réserve. Pour la même raison, ceux qui auront fait deux jours, trois jours, hésiteront à faire grève le 20.

A moins que les calculs des uns et des autres se révèlent finalement dérisoires par rapport à une vague de fond. Ceux qui refusent de continuer à survivre, et qui voudraient vivre, simplement vivre. Et qui pourraient bien estimer que pour eux aussi, ce combat est décisif.

(*"Essence" : pour ceux qui considèreraient l’essence comme un besoin non basique, essayez d’aller bosser sans bagnole, suivant vos lieux de travail et d’habitation vous m’en direz des nouvelles).

 http://www.yetiblog.org/index.php?2...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
USAGER SOLIDAIRE DES GREVISTES MEDIAS MENTEURS & MANIPULATEURS
22 novembre 2007 - 20h45

Voila une excellente initiative. Je me suis balladé avec ma camionnette depuis la fin avril avec de l’info sur tous les côtés. je me suis balladé avec dans pas mal d’endroits (je travaille sur des tournages de films ) et je me suis fait dépouiller tout l’affichage le mois dernier à Neuiily où je me trouvais pour un tournage. C’est pas des blagues. Les terroristes ne sont pas la où on pense.
Ceci dit l’idée de profiter de nos véhicules pour afficher ce qu’on pense et échanger nos points de vue me semble une très bonne idée à creuser.
Lul






Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
2 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
1 commentaire
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49
Christelle Déchronique Les péages urbains (audio)
mardi 16 - 09h48
de : Ciné Christelle
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 - 09h28
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
LE 26 MAI, METTONS LA RACLÉE À MACRON ! - Meeting Mélenchon, Aubry, Ruffin, Becker à Amiens (video)
mardi 16 - 08h40
Juan Branco, avant le "grand déballage" macron, dénonce une nouvelle fois nos "pseudos élites" (video)
lundi 15 - 17h41
de : nazairien
8 commentaires
Acte 22 Place de la République, police nationale et bagueux de Paris, complètement hors sol (vidéo)
lundi 15 - 14h19
de : nazairien
4 commentaires
Toulouse #Acte22 : La police tabasse 2 Journalistes et casse leurs caméras (video)
lundi 15 - 11h01
Jean-Luc Mélenchon. Privatisations : « VOTRE MODÈLE EST FINI » (video)
lundi 15 - 10h33
Le "meilleur des mondes" A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.
dimanche 14 - 13h30
de : nazairien
6 commentaires
Anti-impérialisme : cycle de conférences
dimanche 14 - 13h29
Marlène Schiappa, piégée par ses mensonges, quitte l’interview (vidéo)
samedi 13 - 15h29
de : nazairien
1 commentaire
Rassemblement pour la libération de Georges Abdallah mercredi 17 avril 2019, 18h00, métro Château-rouge (Paris 18ème)
samedi 13 - 13h22
GAFA de tous les pays, taxez-vous en Irlande !
samedi 13 - 08h52
de : Karine Darmanche
Saurel chante sa révolution à la Comédie Dalayrac
samedi 13 - 00h04
Mobilisation samedi 13 avril contre la loi « anticasseurs »
vendredi 12 - 16h30
de : jean 1
2 commentaires
Le calme avant la tempête
vendredi 12 - 13h56
de : jean 1
Dans la république des gredins...
vendredi 12 - 13h05
Privatisation d’ADP : Macron et les copains de la finance
vendredi 12 - 11h20
de : Hélène Grumal
Parmi ceux du type exemplaire de l’homme : Aujourd’hui Julian Assange (video)
jeudi 11 - 17h43
de : Jean-Yves Peillard
1 commentaire
Le samedi 13 avril : Manifestation nationale contre la criminalisation des résistances antigouvernementales.
jeudi 11 - 16h01
de : René HAMM
Alexis Corbières (F I) dézingue bruno le maire, sinistre de la dette (accessoirement ministre de l’économie) (vidéo)
jeudi 11 - 13h21
de : nazairien
2 commentaires
Arrestation de julian Assange (videos)
jeudi 11 - 12h59
de : irae
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est par nos pensées, nos paroles et nos actions, individuellement et collectivement, que nous façonnons nos lendemains. Sagesse Tsagali
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite