Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Hors statut, point de salut


de : Mouvement Chercheurs Précaires
samedi 24 avril 2004 - 11h49 - Signaler aux modérateurs

Nous sommes identifiés par le milieu académique de la recherche comme "électrons libres de la recherche", "jeunes chercheurs" (quand bien même nous avons passé la trentaine, approchons la quarantaine ou la dépassons), plus communément chercheurs "hors statut" ou "en attente de titularisation". Autant de qualificatifs pour désigner une espèce de chercheurs sauvages en voie d’expansion, qui nous situent systématiquement sur les marges de la recherche.

Aujourd’hui nous sommes des chercheurs en situation de survie dans un système qui produit de la précarité et se garde sous le coude un vivier de ressources humaines et de forces vives de recherche scientifiquement reconnues mais non titularisées. Forces vives, actives et créatives, nous revendiquons notre droit de cité.

La précarité, on le sait, ne date pas d’hier. Un ample mouvement de solidarité a permis dans les années 70-80 de la résorber ponctuellement par une intégration massive des chercheurs hors-statut présents dans les laboratoires. Mais cette mesure n’a aucunement transformé le système de production et de reproduction de la précarité qui, faute d’avoir été remise en cause, ne cesse de s’accentuer.

La diversité de nos parcours crée une diversité des attentes qui toutes convergent vers une exigence commune : chercheurs nous sommes, et c’est en tant que tels que nous voulons être clairement reconnus. Jeunes ou moins jeunes, débutants ou confirmés, de quoi est fait notre quotidien ? Enseigner à l’université (parfois sous un prête-nom, parfois en demi ou quart de poste) sans pouvoir bénéficier du chômage, ni de couverture sociale. Rappelons qu’enseigner à l’université, à titre de vacataire, impose d’avoir déjà un emploi principal (1000heures). Par conséquent, l’université ne donne du travail qu’à ceux qui en ont déjà (du moins officiellement).

Accepter les frais de mission en lieu et place de salaire ce qui nous prive de couverture sociale et de droits au chômage comme à la retraite, nous soustrayant ainsi au droit du travail.

Jongler entre les recherches contractuelles variablement rémunérées et les inscriptions à l’ANPE, Assedic, RMI, et autres aides sociales…

Cumuler un plein-temps de chercheur à titre bénévole et un travail alimentaire.

Aujourd’hui, les mesures et plans gouvernementaux qui se sont succédé pour aménager la recherche produisent cette aberration inacceptable au nom d’une supposée "excellence" qui ne dit pas ce qu’elle est. Alors même que le nombre de postes ne cesse de diminuer, on observe l’abaissement constant de la limite d’âge pour se présenter aux concours de recrutement. Or, comment concilier, en particulier dans les SHS, la nécessaire accumulation d’expérience et de capital culturel, avec cette inquiétante norme du jeunisme ? En outre, ces conditions d’âge sont avant tout l’instrument d’une sélection sociale puisqu’elles écartent les postulants chercheurs qui ont dû (et doivent) travailler pour financer leurs études sans pouvoir s’appuyer sur un quota de bourses d’études universitaires de plus en plus réduit.

A l’issu du diplôme de doctorat, nous sommes confrontés aux restrictions des conditions d’accès (par l’âge) aux bourses de recherche ainsi que de leur nombre et à la réduction du nombre de postes.

Il en résulte une dilatation du temps d’attente d’un poste, période durant laquelle le chercheur diplômé, désireux d’exercer son métier, est piégé. Il se retrouve face à une double nécessité : assumer à temps plein une activité de chercheur (recherche, publication, colloque…) sans en avoir ni les émoluments ni les privilèges tout en devant faire face au quotidien. Majoritairement docteur dans nos spécialités respectives, nous sommes ainsi devenus des experts de la "double vie". Certains d’entre nous parviennent, au coup par coup, à vivre décemment de bourses généralement étrangères, de recherches contractuelles. Dans ce cas, il n’en reste pas moins que les chercheurs non titulaires se retrouvent côte à côte avec les chercheurs titulaires lorsqu’il s’agit de répondre à des appels d’offres (ce qui nous oblige à réviser à la baisse nos budgets). Voici le singulier et inquiétant portrait du chercheur précaire.

Aujourd’hui, cette logique que nous dénonçons contamine le dernier pré carré de la recherche scientifique publique en touchant de plein fouet les sciences dites exactes. Il n’est pas trop tard pour réaliser que le problème ne se résoudra pas avec l’obtention de quelque 550 postes, et avec une simple restitution des budgets. Ce n’est pas en fermant les yeux sur notre existence ou en nous concoctant un statut de hors-statut ou en envisageant de nous affecter à des emplois périphériques que le problème sera résolu mais bien en ayant une vue panoramique du paysage de la recherche. C’est bien en prenant conscience que la précarisation de la recherche n’est pas une menace à venir mais une réalité déjà bien établie.

Quelles sont les perspectives du chercheur hors de la fonction publique dans l’impossibilité de recruter ceux qu’elle forme ? Faut-il que celle-ci accepte de se plier aux restrictions budgétaires ou choisisse le développement "durable" de toutes ses forces créatives ? Que nous souhaitions exercer nos compétences en dehors ou dans la fonction publique, nous demandons :

un état des lieux de la recherche précaire en France,
l’intégration dans les organismes de recherche de tous les chercheurs hors-statut qui en feront la demande.

Et nous exigeons :

la reconnaissance de notre identité professionnelle par la création d’un statut unifié de chercheur qui assure la garantie pérenne pour tous de
la continuité des droits sociaux et des revenus et le libre accès aux outils de travail ;
un droit au travail, si et seulement si, il s’agit d’un travail de chercheur.

Mouvement Chercheurs Précaires,
Antenne parisienne, 23 avril 2004



Imprimer cet article





Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1
Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
3 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
3 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45
Ségolène.
mercredi 15 - 16h38
de : L’iena rabbioso
10 commentaires
Grève des avocats : préserver une certaine idée de l’accès au droit
mercredi 15 - 14h41
Quand l’argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets - Basta !
mardi 14 - 23h22
de : Christian DELARUE
Pour ceux, qui n’auraient pas compris les dangers : « RETRAIT » DE L’ÂGE PIVOT = FAKE NEWS ?! (ET IL Y A PIRE !) (vidéo)
mardi 14 - 18h51
de : nazairien
11 commentaires
Info-tour dans l’ouest : Contre l’agriculture industrielle et son monde - Free The Soil !
mardi 14 - 16h20
de : Free The Soil
Manif animée à Brest
mardi 14 - 14h28
de : azard
10 commentaires
Aboutir.
lundi 13 - 19h37
de : L’iena rabbioso
13 commentaires
Liberté pour Ahmad Sa’adat, Georges Abdallah et tous les prisonniers palestiniens !
lundi 13 - 16h18
de : Jean Clément
Mutilés pour l’exemple : une marche pour ne pas oublier
lundi 13 - 10h05
2 commentaires
C’est la Saint Carlos Ghosn
lundi 13 - 09h00
de : Hdm
La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
dimanche 12 - 21h09
de : Christian DELARUE
5 commentaires
KANAKY - Sur les traces d’Alphonse Dianou
dimanche 12 - 15h20
de : Ernest London
Édouard Philippe et Laurent Berger nous prennent-ils pour des imbéciles ?
dimanche 12 - 11h42
3 commentaires
60 milliards d’euros de dividendes distribués aux actionnaires en 2019 : record historique atteint en macronnie. CQFD :
dimanche 12 - 11h21
de : JO
Acte 61 Paris, convergence des luttes : violents affrontements, place de la République et ailleurs (vidéos) (
dimanche 12 - 00h36
de : nazairien
3 commentaires
Retraites : le spectacle syndical en marche !
samedi 11 - 23h16
de : Lepotier
3 commentaires
Saint Nazaire 11 Janvier : Convergence des luttes : beaucoup de monde pour un samedi matin
samedi 11 - 15h29
de : nazairien
7 commentaires
Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.
vendredi 10 - 23h37
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA RETRAITE... ET LE BONHEUR TOUT DE SUITE !
vendredi 10 - 18h57
de : Nemo3637
[Vidéos] Paris, jeudi 9 janvier la police s’est déchaînée
vendredi 10 - 18h25
de : jean1
2 commentaires
CHOQUANT ! Les brutes de Macron ont encore fait pleuvoir des coups !
vendredi 10 - 15h22
de : JO
Mouvement social cherche grève reconductible
vendredi 10 - 08h34
3 commentaires
Pour 2020, mobilisons nous pour nos retraites ! Exigeons le retrait du projet de loi !
jeudi 9 - 23h49
de : Christian DELARUE (Conv SP)
2 commentaires
’Du Gabon à la Russie’ au Théâtre de l’Almendra, Rouen
jeudi 9 - 21h30
On recherche des "prostitués" : Qui veut conduire les voitures radars qui sillonneront la Bretagne ?
jeudi 9 - 18h41
de : nazairien
PETITION POUR LE RETRAIT DU PROJET DE RÉFORME DES RETRAITES
jeudi 9 - 17h39

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tout pouvoir est méchant dès qu'on le laisse faire; tout pouvoir est sage dès qu'il se sent jugé. Alain
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite