Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’alliance avec le Modem divise les communistes à Aubagne ...
de : bernard SARTON
samedi 29 mars 2008 - 09h28 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

C’est regrettable mais c’est un fait et les réunions successives n’arrivent pas à calmer les oppositions au détriment d’une vraie fraternité .le dernier incident en date,une lettre-petition envoyée à la Marseillaise et à la Provence.Les camarades qui n’ont pas mené campagne aux municipales ou avec parcimonie sont culpabilisés par certains dirigeants de section,ce qui d’ailleurs ne permettra pas qu’ils reprennent le chemin du militantisme .C’est regrettable pour l’activité communiste à Aubagne malgré les efforts du Secrétaire de section .Les camarades opposés à la pratique politique du Maire et de ses colistiers sont parfois au bord d’une rupture politique et organisationnelle alors qu’il faut renforcer notre unité et notre amitié .Les deux bords doivent se rencontrer,mettre tout à plat dans l’amitié et la franchise.

Je comprends que certains campent sur leurs positions politiques,pensant que leur stratégie d’union et de rassemblement est la bonne pour s’opposer à Sarkozy et à sa représentante à Aubagne .Mais il est clair aussi que l’alliance avec le Modem dans d’autres villes comme Marseille,Montpellier,Grenoble etc ...encourage cette confusion politique et crée la perturbation dans les têtes de beaucoup de communistes.Le comportement socialiste à Montreuil,Aubervilliers et autres lieux renforce parmi nous le courant contre l’alliance suicidaire avec le PS.Beaucoup de communistes veulent rompre avec la "force d’appoint" qui renforce électoralement le PS à notre détriment ,sans pour autant voir le PCF remonter vers les 25 % du corps électoral qui devrait être son étayage politique pour peser vraiment sur les choix stratégiques du changement de socièté .

Ce conflit qui perdure n’est pas propre à Aubagne,et la position fragile de la direction nationale encourage toutes ces dispersions et incompréhensions.Devant cette Direction Nationale affaiblie et divisée ,certains se replient sur le local en magnifiant un territoire comme le slogan "Fiers d’Aubagne",slogan à priori identitaire honorable mais qui entretient "l’illusion" qu’on peut résoudre tout à partir de notre petite ville .Rabattre une élection municipale à l’enjeu local ne suffit pas pour battre la droite démagogique,haineuse que nous avons sur notre territoire provençal avec Gaudin et sa clique.Une analyse précise des forces en présence sur le plan idéologique peut permettre de remettre au goût du jour le projet communiste sans complexe,y compris dans l’action municipale.

Là est le débat entre camarades repliés sur le "bastion" Mairie et les camarades,non liés aux réalités des masses paraît-il,qui préviligient le combat classe contre classe pour en finir avec le capitalisme .La fameuse démocratie participative est au coeur de tous les efforts pour les uns et les luttes sociales pour les autres .le combat doit se mener sur les deux fronts à mon avis,mais cela est difficile car on ne peut être partout à la fois. Les collectivités territoriales,à tous les niveaux,remplies d’élus socialistes majoritairement,augmentent les impôts pour rafistoler tant bien que mal les plaies sociales qui s’amplifient d’année en année .Nous gérons donc la charité sociale que la bourgeoisie nous a délégué pendant qu’elle s’attelle aux réformes économiques pour s’ajuster au marché mondial .Nous sommes pris au piège du local,surtout avec la décentralisation accélérée de Raffarin-Villepin poursuivie par Sarko and co.Occupez-vous tant bien que mal de la France d’en bas pour la soi-disant gauche tandis que nous on s’occupe de la Nation à mondialiser au nom de la modernisation capitaliste pour les possèdants internationalisés.

Bien sûr rien n’est aussi simple et le combat des communistes ne s’arrête pas au local où au coin de la rue.L’abstention massive des couches populaires est quand même le signe que le local ne suffit pas,que le Maire même très actif peut-être battu comme à Calais,Montreuil ou autre lieux grâce à l’abstention populaire .Même certains Maires de droite à l’action municipale positive subissent le contrecoup d’une situation nationale. Alors qui a raison ???????????????

Pour en revenir à Aubagne,je crois que les divergences sont accentuées par cette contradiction et le manque de travail idéologique à mettre en commun au sein de la section .les personnalités doivent faire l’effort d’entendre les camarades avec leur pulsion individuelle sans les culpabiliser,organiser les temps de réflexion collective pour renforcer le combat commun fraternel.La préparation du congrès doit s’organiser sur de bonnes bases avec la promotion de dirigeants nouveaux,jeunes et moins jeunes,une véritable direction collective horizontalisée irriguant les organisation de base ancrées dans les quartiers et les entreprises.Cela vaut la peine de se retrouver au delà de nos désaccords momentanés et des anathèmes journalistiques qui sont exploités par nos adversaires de classes ..........

Bernard SARTON, section d’Aubagne



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’alliance avec le Modem divise les communistes à Aubagne ...
29 mars 2008 - 11h22 - Posté par USSOR

Ça alors les << camarades >> divisés par le machin du nom de M.O.D.E.M de F.BAYROU c’est FOU.



L’alliance avec le Modem divise les communistes à Aubagne ...
29 mars 2008 - 13h14

C’est l’alliance avec le MODEM qui les divise, ou ceux et les positions dans les directions qui l’ont permis.

Faut pas rigoler.

En plus le MODEM à Aubagne n’a même pas été intégré en tant que tel. Le candidat qui prétendait le représenter, Orhuel pour ne pas le nommer, (Un arriviste de première bourre), a été viré par Bayrou qui considérait les Communistes comme pas fréquentables en tête de liste.

Et le Maire sortant l’a gardé sur sa liste, avec un bon poste à la clé, en sachant qu’en plus d’être de droite, il n’était même pas jugé fiable par ses pairs Bayroutiens.

Quant au Parti et la Fédé en particulier il n’ont même pas eu la décence de faire comme Bayrou. De retirer leur soutien à Daniel Fontaine pour haute trahison. Il doit être bon le gâteau.

Alors faut pas se plaindre si le Parti est "divisé". C’est même le signe qu’il y en a encore qui réfléchissent.

Après l’épisode judiciaire et électoral "Belviso" pour les cantinales y en a qui avaient dit : "On va épurer la Mairie".

Ils ont viré les boucs émissaires, (Qui en plus étaient les victimes), mais ceux qui auraient du être "épurés" eux ils y sont toujours. Et on retrouve ici leur capacité nuisible. Avec leurs casseroles bien accrochées.

G.L.



L’alliance avec le Modem divise les communistes à Aubagne ...
29 mars 2008 - 13h29

Bernard, tu appelles à une discussion entre communistes pour discuter de leur divergences. A grenoble, la situation ne sera jamais plus aussi simple pour pouvoir se rencontrer et discuter entre cocos. La liste conduite par Destot, maire socialiste et sortant, comportait des personnalités de l’UMP, le MODEM, et pour les communistes, le secretaire federal qui par ailleurs est au CN, au CEN, et est elu regional. Il ne lui manquait plus qu’un mandat à la mairie de Grenoble , et le cumul des mandats atteint son apogée. En plus, en plus, les mensonges qu’il a distillé pour expliquer son acceptation à aller sur la liste des socialistes, droite, c’est que les autres forces de gauches ne voulaient pas de rapprochement avec les communistes. On etait quelques uns à avoir rencontré les responsables de LO, des 2colos, LCR, et des formations locales telles que GO, ADES, et les ALTERNATIFS, qui nous ont répondu que les approche du secrétaire federal datait de Décembre 2007, et que il ne les a jamais poursuivi pour une discussion. Le choix du secretaire federal et de quelques uns de la direction de section , a été les Socialistes, l’Ump, et le MODEM. Ceci dit, les essais de discussion par les communistes qui n’etaient pas d’accord pour soutenir cette démarche, n’ont jamais eu d’audiance de la part de ceux qui voulaient etre elus à tout prix, et un traitement par le mepris à été la seule réponse reçue .La direction Nationale a été avertie, mais là aussi lettre morte.
Les camarades qui sont confrontés aux citoyens sont les seules interpellés sur la politique du Parti qui entre, le discours, et les positions comme celle à Grenoble, est du contorsionnisme digne des grands magiciens.
Plusieurs adhérents ont " rendu" leur carte. Ils ne veulent pas etre les complices de cette mascarade, de ces mensonges qui font que des responsables politiques tirent leur épingle, favorisent leurs interets personnels, et se foutent des militants. J’ai souvent entendu qu’il faut des élus pour que le Parti ne disparaisse pas. Des élus pourquoi faire ? et le Parti, il est en train de disparaitre à travers ses militants qui n’ont plus envi de militer ni de raconter des cracs aux citoyens. Notre richesse ç’a a toujours été notre honneteté nous les militants , aujourd’hui, on nous fait faire des choses contre nature, pour que quelques uns y trouvent leur compte. Les socialistes nous ont toujours pris comme "Temoins" de leur encrage à gauche, mais nous sommes en fait les temoins d’une radicalisation à droite, nous collons pour nous faire une toute petite place auprés des socialistes, et cette place rétrécit de jour en jour, mais tout va bien , nous avons des elus, nous osons meme dire que le gauche a gagné : mais quelle gauche. Pour finir, Bernard, à Grenoble nous avions ce qu’on a appellé longtemps, une ceinture rouge. Nos amis les socialistes, avec lesquels notre secretaire federal a passé des accords, nous ont soufflé DEUX VILLES , la troisieme a été sauvée inextrémis, avec moins d’une centaine de voix de différence.



L’alliance avec le Modem divise les communistes à Aubagne ...
29 mars 2008 - 18h22 - Posté par

Ce que tu dis ne m’étonne pas...Mais il est clair qu’une partie des camarades,surtout dans certaines directions où les élus sont dominants,veulent une alliance permanente avec le PS et même une fusion pour conforter l’aile gauche Mélenchoniste ou Emmanueliste.Cela n’est pas dit ouvertement mais préparé .D’autres comme moi,minoritaires pour l’instant,aspirent à une alliance du mouvement communiste dans son ensemble sous forme confédérale ou partenariat avec LCR-LO-PT et autres révolutionnaires .MGB et son courant à la direction penche plutôt pour la première solution sans le dire...Entre ces deux possibilités ,crédibles ou pas,l’immense majorité des communistes sont dans l’expectative,troublés dans leur idéal,ne comprenant plus rien sur l’orientation de leur parti.Le côté électoraliste ,ayant pris le pas sur le vrai militantisme pour changer la socièté ,plombe nos idées et nos actions contre le capitalisme en crise ouverte.

L’influence socialiste sur le comportement des élus communistes,malgré leurs dénégations,est très sensible et explique les alliances à géomètrie variable .Certains camarades s’étonnent que nous perdons des villes au profit essentiellement des socialistes lorsqu’elles sont regagnables alors que lorsque nous sommes tête de liste,à part quelques cas comme Dieppe,Vierzon,nous ne sommes pas en mesure de les regagner comme Le Havre,Séte,Nîmes par faiblesse du soutien socialiste et même par trahison comme en Seine-Saint-Denis .Alors il ne faut pas s’étonner du courant anti-socialiste qui se développe parmi nous .Les illusions,au nom du rassemblement le plus large pour battre la droite, sur l’alliance avec le PS social-libéralisé comme l’a montré la campagne de Ségolène Royal sont encore prégnantes dans nos rangs,à cause aussi du système électoral majoritaire à deux tours .

Comment en sortir ????? C’est la question en débat pour préparer un Congrès de combat contre le capital et son erzatz social-libèral ...les rancoeurs et les luttes fratricides ne sont pas terminés et le peuple pendant ce temps se terre dans sa misère et ses hlms en attendant l’explosion dramatique.Le mouvement révolutionnaire à l’offensive en amérique latine,piètine en Europe,plombé par l’échec de l’URSS et ses dévoiements .La prise de position anti-chinoise des dirigeants du PS,avec les évènements du Tibet, démontre leur anti-communisme aveugle droit de l’hommisme pour se montrer vis à vis de l’électorat de droite meilleur que l’UMP dans la gestion des affaires du capital mondialisé. L’échec de Sarko remet en selle les dirigeants du PS pour diriger la France en faveur des possèdants .Il est vrai que les dirigeants de l’UMP montre tous les jours leur imbécillité politique que sanctionne leur électorat en favorisant Delanoë,Collomb etc ...comme relève possible pour moderniser la France au profit du Capitalisme mondialisé .

Certains diront mais les militants de base du PS ne sont pas pareils que les dirigeants du PS ...Pourtant c’est eux qui les désigne...Alors question ????

bernard SARTON,section d’Aubagne


L’alliance avec le Modem divise les communistes à Aubagne ...
29 mars 2008 - 20h31 - Posté par Copas

J’ai souvent entendu qu’il faut des élus pour que le Parti ne disparaisse pas.

Le camarade a fait le tour du problème.

Pour ce qui est de la direction MGB, c’est typique d’une bureaucratie d’avoir une orientation centriste dans un appareil, mais la ligne est liquidatrice.

L’orientation du PS globalement, pèse tout son poids dans l’appareil du PCF, car ce n’est pas là une corruption d’un parti sur un autre mais l’expression d’une même ligne politique qui se déploie dans une partie du PCF et l’essentiel du PS : Gérer loyalement le capitalisme (à part les phrases de banquet), gérer loyalement les petits morceaux d’état bourgeois concédés, demandant en renfort la police sarkoziste pour trouble à l’ordre public quand des africains mènent un combat pour avoir un logement, ...

Cette ligne politique gestionnaire (se salir les mains comme disent certains avec une fierté puérile) tue toute orientation révolutionnaire et in fine toute efficacité sur le quotidien. On respecte avec génuflexion les règles de la gestion capitaliste, on constitue en retour une force dans la gauche qui renvoie cette bonne gestion du capitalisme.Et dans le PCF. Souvent la bataille aux municipales s’est jouée soit dans les alliances affaiblissantes de toujours, soit dans une logique de seule dénonciation du PS qui piquerait des postes au PCF. L’une et l’autre position, si elles ne se confondent pas, ne sont pas bonnes.

Le problème n’est pas en soit le PS, mais le PS qui est en nous (...). dés qu’on gratte un peu on se rend compte combien les habitudes de gérer loyalement le capitalisme en se cantonnant dans un réformisme devenu impuissant au quotidien a profondément détruit la force indépendante de la gauche.

Construire une force indépendante de l’état, de ses prébendes, de ses objectifs, est un impératif et les forces aptes à remplir, + ou moins, ces objectifs, sont limitées et restreintes. Raison de plus pour les unifier.

C’est un des ponts essentiels qui sépare la gesticulation impuissante des social-démocraties de la force réelle d’une classe en mouvement. Celle aussi qui sépare révolutionnaires et réformistes.

Pour ce qui est des droits de l’homme et du Tibet, le droit des peuples à disposer de leur sort est une base des forces communistes, il ne faut pas ruser avec cela.

Non pas parce qu’en soit la division est une quelconque valeur, mais parce que les logiques autoritaires, colonialistes, racistes, pour unifier ne marchent pas, provoquent des soubresauts interminables , des guerres qui ne se terminent jamais .

Le virage en URSS du Stalinisme qui a consisté à écrabouiller les peuples minoritaires, avoir des comportements grand-russes colonialistes a détruit l’URSS et finalement n’a servi à rien : des dizaines d’années après, dés qu’ils l’ont pu, les peuples humiliés et dominés ont pris leur indépendance.

La question tibétaine est la même et illustre bien l’impasse de la logique coloniale. La question nationale tibétaine surgit et resurgit sans cesse pendant que les pro-capitalistes chinois appellent à mots couverts à cogner encore plus fort sur ce qui est indéniablement une révolte d’un peuple, quoiqu’on pense de ses inspirateurs.

Au lendemain de la guerre de 14-18, le souffle extraordinaire du communisme a été justement, pour tous les peuples du monde, de savoir qu’une force serait toujours de leur côté, contre leurs humiliations, contre le colonialisme, ...

Cette force n’existant plus, ceux-ci se tournent vers n’importe quoi, vers d’autres oppresseurs, des intégristes religieux, à l’impérialisme américain, aux dictatures des régimes arabes, etc, pour trouver des alliés. Les Tibétains sont dans cet étau, les Irakiens dans la même situation, les Palestiniens ont payé un prix inouï leurs allégeances successives à des forces réactionnaires (Septembre noir, les régimes arabes, les bureaucrates russes et enfin les factions islamiste réacs).

Nous avons une force à construire qui ne transige pas sur le fond : En + de la bataille pour le communisme, le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, les droits de l’homme, les droits des travailleurs .

La question des droits de l’homme est le fondement de la gauche, le combat de toujours du communisme, en parler avec mépris c’est se mettre du côté des oppresseurs de toujours, ici et là bas. On ne peut être ici pour ceux-ci, lutter contre la censure, pour les droits des femmes et des hommes ici , et trier ailleurs suivant l’imaginaire qu’on a sur les états bourgeois qui oppriment.

Les droits de l’homme sont le fondement du combat révolutionnaire, la bataille pour le communisme vise à la liberté la plus grande possible des individus, la fin de toutes les oppressions. L’utilisation à des fins de propagande de ces batailles par les impérialismes, le capitalisme , ne doit pas conduire à inverser la position.

Les batailles pour les droits de l’homme s’incarne bien dans une vieille tradition rebelle du mouvement ouvrier en France, l’abandonner s’est tourner le dos au communisme.


L’alliance avec le Modem divise les communistes à Aubagne ...
29 mars 2008 - 22h20 - Posté par

OK ...Mais les larmes de crocodile des dirigeants socialistes sur la répression tibètaine sont à mon avis opportunistes pour démontrer aux élites bourgeoises qu’ils sont meilleurs que les dirigeants UMP pour parler aux chinois et les remettre sur la voie d’une bonne démocratie bourgeoise ’droit de l’hommisme ". Leur succès électoral de Mars les remet dans le jeu du pouvoir en cas d’échec de Sarko and co .,prévisible à moyen terme surtout avec la baisse continue du pouvoir d’achat des couches moyennes qui glissent vers le PS en masse comme nous le voyons dans les grandes villes .

Cette stratégie "droit de l’homme" lénifiante, promue par les médias bourgeois avec comme tête de pont Rama yade servant de fusible pour Sarko,permet au PS d’apparaître plus crédible aux yeux de l’opinion,qui par ailleurs s’habitue à la répression permanente en Irak et Afghanistan beaucoup plus sanglante .Les communistes chinois s’aperçoivent,à mon avis, que les agents de la CIa sont très actifs malgré leurs services de renseignements les meilleurs du monde .Alors Oui le Communisme doit être intraitable sur le plan des libertés,mais en même temps les communistes doivent dévoiler les dessous scabreux,mensongers et malhonnêtes des agents de la bourgeoisie mondiale que sont les dirigeants sociaux-libèraux et autres Verts à la Mamère.

La politique n’est pas un lieu de bons sentiments...C’est dommage...Les communistes nihilistes en ont payé le prix très souvent au prix de leur vie comme en Amérique latine,en Indonésie,au Vietnam et même aux Etats-Unis .Les camarades chinois,malgré leurs erreurs et fautes criminels parfois,peuvent réussir là où les communistes russes ont échoué.La NEP qu’ils développent actuellement est sûrement mieux construite que les plans quinquennaux des soviètiques absurdes sur le plan économique et dispendieux .Le chemin qu’ils tracent peut les amener au Socialisme dans les 20 ans qui viennent avec un retentissement mondial favorable au mouvement révolutionnaire .Mais le capitalisme en crise aggravée le perçoit et réagit comme une bête fauve blessée .Le calme chinois doit les amener à corriger les exactions de dirigeants autoritaires à la Mao pour réussir leur pari,exprimé à leur dernier congrès ..

Les communistes français ne peuvent que souhaiter leur succès dans tous les domaines,y compris sur le plan des libertés d’expression,de culte,de culture ethnique et même d’opposition à leur politique .

Mais cela nous éloigne du sujet que je pose sur la stratégie du PCF aujourd’hui qui est loin de réaliser ce que les communistes chinois mettent en place pour leur grand peuple.Ces garnements de Français donneurs de leçons libertaires ont une histoire jalonnée de crimes de masse qu’ils oublient souvent quand ils critiquent les autres "tyrans".La soldatesque française ne s’est pas gênée avec la soldatesque britannique et japonaise pour massacrer les chinois au 20ème siècle sans faire repentance publique,les américains de même au Vietnam,cambodge,Corée ...Alors soyons circonspects dans nos analyses sans renoncer à nos valeurs .

bernard SARTON,section d’Aubagne


L’alliance avec le Modem fait rire et pleurer à Aubagne ...
30 mars 2008 - 22h28 - Posté par Jean-Paul MIGNON

L’alliance avec le MODEM à Aubagne n’a pas surpris grand monde après une campagne menée essentiellement sur le thème : "les aubagnais ne veulent pas se faire manger par Marseille !!!". Il est bon d’informer les lecteurs que la dérive ne s’est pas arrêtée là. Dès le lendemain du 1er tour, le blog de l’équipe du maire communiste titrait : 64% des aubagnais ont refusé l’annexion par Marseille" en englobant dans les 64% les votes du MODEM et... du front national.
Pire, le tract publié entre les deux tours par l’équipe de Daniel Fontaine reprenait intégralement et sans commentaire une déclaration de la tête de liste du front national "j’aurai une grande prévention à l’égard de tout ce qui risquerait de faire perdre son identité à Aubagne par rapport à une annexion par Marseille Provence Métropole" ???? Juste en dessous de cette citation, on pouvait lire le slogan phare "faisons gagner Aubagne !".
Petit détail : quand Guérini a semblé pouvoir l’emporter sur Gaudin à Marseille, Daniel Fontaine a laissé entendre qu’il pourrait réviser sa position par rapport à la communauté urbaine marseillaise !
En décrédibilisant à ce point le politique, le parti municipal sombre dans l’opportunisme, le grotesque et la trahison. Peuvent-ils aller plus loin ?
Jean-Paul Mignon



L’alliance avec le Modem fait rire et pleurer à Aubagne ...
31 mars 2008 - 07h31 - Posté par

En effet,j’ai vu cette affiche de 64% d’aubagnais contre l’alliance avec marseille et j’en ai rigolé dans ma réunion de cellule.D’ailleurs le verdict des urnes a rectifié cette analyse avec 53 % à la clef ...Ce qui est pas mal pour des opportunistes qui avait peur de perdre ....Mais l’anti-sarkozisme Modémien et frontiste n’ a pas amené ces électeurs à rejoindre massivement le camp de la gauche rassemblée,et de 64% nous sommes restés dans les mêmes eaux que 2001 avec Jean Tardito.Pourtant depuis 4 ans nous multiplions les ateliers et rencontres participatives avec souvent des centaines de personnes et nous restons scotchés autour des 50%,gauche rassemblée.De plus,malgré quelques progrès dans les quartiers populaires en pourcentage (4% au Charrel,à la tourtelle et aux passons)l’abstention de 40%(abstention + blancs et nuls) gangrène les résultats électoraux.La démagogie UMP sur le foncier mobilise fortement en sa faveur les petits propriètaires de la plaine de Beaudinard malgré nos explications sur l’harmonie de nos paysages et la nécessité d’une culture maraîchère à Aubagne.L’argent que peut procurer la vente de terrains en friche à des promoteurs explique ce comportement électoral de ces citoyens,vieux aubagnais conservateurs qui veulent arrondir leurs vieux jours par le pactole immobilier si favorable au pied du Garlaban .

N’étant Aubagnais que depuis 4 ans je ne peux que constater cet état de fait.La tournée que je fais tous les 15 jours pour "La Marseillaise" avec mon camarade Jean Maillet,vieux militant irréprochable de notre parti qui connait très bien ce secteur de beaudinard,m’affranchit de l’état d’esprit politique des habitants de ce secteur aubagnais .Comment donc les affranchir de l’influence de la droite pour conforter notre majorité issue essentiellement des quartiers populaires qu’il faut d’ailleurs renforcer ? Question à débattre dans l’unité des communistes malgré nos divergences actuelles.

Ma réflexion ajoutée à beaucoup d’autres ne peut pas se cantonner au local pour sortir les gens de l’influence de la droite et de l’abstention.Un projet crédible sur le plan national s’ajoutant à un programme municipal près du terrain et des réalités sociologiques peut permettre d’aller bien au delà des 50 % fragile et alléatoire en ces temps de crise qui perturbe les esprits constamment .Le porte à porte,les gares,les écoles ratissés par les militants dévoués avec nos multitudes de tracts et dépliants même bien faits sont souvent inutiles dans la performance démocratique.Pour ma part j’y suis souvent rebelle non pas par fainéantise mais plutôt par incrédulité sur son efficacité.Mais certains camarades jugent ton action militante le plus souvent sur cette attitude suiviste de praticien de la boîte à lettres .Et pour leur faire plaisir tu consens à cette obligation militante qui te fait faire de l’exercice physique avec quelques parlottes de ci de là avec un citoyen qui a besoin de parler sur le sujet politique du moment .

Sans projet crédible et révolutionnaire nous brassons du vent et les réunions de militants continueront à être conflictuelles sans rien apaiser du tout.Le vote à gauche de Mars n’est qu’un cri d’alerte d’une France qui souffre et démoralisée.J’espère que tout le monde en a conscience et que nous allons prendre des mesures efficaces pour contrer ce Capitalisme qui fait tant de ravages actuellement.Alors oui le praticien des boîtes à lettres sera efficace pour mobiliser le peuple dans un choix historique majeur pour un avenir fraternelle et citoyen aboutissant à une socièté communiste performante pour le bonheur de tous .

Bernard SARTON,section d’Aubagne


L’alliance avec le Modem fait rire et pleurer à Aubagne ...
31 mars 2008 - 14h13 - Posté par

Petite précision par rapport à l’article, qui fustige "le comportement socialiste à Montreuil". Le PS et ses militants étaient nombreux à faire campagne pour le candidat soutenu par le PC. Quel rapport avec Aubervilliers ? A moins qu’il ne soit plus pratique de mettre tout le monde dans le même sac pour appuyer une démonstration... C’est vrai que c’est toujours bien d’avoir des vilains socialistes à dénoncer.





Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
13 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires
Ils avouent sans honte, que les radars c’est pour faire du fric : Les « gilets jaunes » ont plombé les recettes des radars
jeudi 3 - 16h58
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Dans la bataille de l'homme et du monde, ce n'est pas le monde qui a commencé. Gaston Bachelard
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite