Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Comment les révolutions commencent ? Par la faim !


de : Instit
vendredi 4 avril 2008 - 17h02 - Signaler aux modérateurs

Comment les révolutions commencent ?

Par la faim !

Françoise Crouigneau est rédactrice en chef (international) des « Echos ». Le 4 avril 2008, elle écrit :

« Quoi de commun entre la Chine, ce géant émergent qui s’impose aux plus puissants, au point de semer gêne et zizanie face aux événements du Tibet, les Philippines, le Mexique et... l’Egypte ? Une même colère de la population, confrontée à l’envol du prix de la nourriture de première nécessité. Et une même inquiétude de leurs dirigeants face à des tensions qui risquent à tout moment de tourner à l’explosion. Ce syndrome de la révolte des tortillas au Mexique, du pain en Egypte, du riz en Asie, gagne l’Afrique, la Côte d’Ivoire vient de l’illustrer. Il donne une résonance particulière à l’appel en faveur d’un « new deal » alimentaire lancé par le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick. Il conforte aussi les économistes qui voient poindre un « nouvel état du monde ». Car si chaque pays est confronté à des problèmes spécifiques, le déclencheur est toujours le même : des cours mondiaux qui atteignent des sommets inconnus depuis près de trente ans pour le blé, depuis vingt ans pour le riz, cet aliment de base pour près de la moitié de la population mondiale.

Le cas de la Chine est particulièrement frappant, compte tenu de sa spectaculaire percée à l’exportation et de l’essor d’une classe moyenne. Les épidémies dans les élevages de porc et la vague de froid du nouvel an chinois ont rendu inabordables pour les ménages les plus démunis la viande, les légumes mais aussi l’huile. Alors que les prix minimaux payés aux paysans ne les incitaient guère à accroître la production de riz et de céréales. Pour tenter d’éteindre le feu qui couve dans les villes, mais aussi dans les provinces pauvres et les zones rurales, Pékin est passé à l’action il y a quelques jours : relèvement des prix à la production pour tenter de stimuler les agriculteurs ; ventes massives de - très secrets - stocks de maïs, d’huile, de viande de porc, pour limiter la valse des étiquettes sur les étals ; renforcement des contrôles sur les exportations de produits alimentaires.

Le Vietnam, pourtant l’un des premiers exportateurs de riz au monde, a réduit ses ventes à l’étranger et envisage d’instaurer une taxe à l’export pour protéger l’approvisionnement... des Vietnamiens. L’Inde vient à son tour de suspendre ses exportations de riz. A cette aune, on ne s’étonne plus de voir les Philippines, premier importateur mondial, multiplier les accords pour tenter d’acheter les précieux grains à un prix abordable et freiner les raids de la faim dans les entrepôts. Les dirigeants égyptiens ont pour leur part gelé pour six mois leurs exportations de riz afin d’assurer un minimum de produits de substitution à ceux qui n’ont plus les moyens d’acheter des pâtes... La liste des exemples de ce type s’allonge chaque jour, sous toutes les latitudes.

Ces signaux d’alarme dont l’indignation provoquée en France par la valse des étiquettes sur des produits aussi basiques que les pâtes, le lait et les yaourts, n’est qu’un faible écho, nous ramènent à un constat dont les économistes peinent encore à prendre l’exacte mesure. Nous sommes entrés dans un monde où il faudra compter avec un pétrole et des produits alimentaires durablement coûteux quel que soit, peut-être, le retournement de la conjoncture.

L’essor des grands pays émergents comme la Chine et l’Inde ne pèse pas uniquement sur la demande de pétrole et de matières premières dans le monde. L’enrichissement d’une part de leur population fait apparaître une nouvelle génération de consommateurs bénéficiant d’un pouvoir d’achat accru. Nul ne saurait s’en plaindre. Mais cette avidité de produits alimentaires va longtemps peser sur les grands équilibres mondiaux. En d’autres termes, il ne s’agit pas d’une nouvelle bulle comme celle d’Internet dont l’éclatement a mis fin, en 2001, au rêve d’une « nouvelle économie » émancipée du contenu matériel de ses approvisionnements, un rêve d’autant plus plausible, à l’époque, que les cours de l’or noir et des matières premières n’étaient jamais tombés aussi bas. Il s’agit bel et bien de l’entrée dans un monde dangereux par les incertitudes que comporte toute période de transition.

Avant que de nouveaux équilibres ne s’instaurent, les frictions risquent de s’accroître entre pays producteurs et pays consommateurs, porteurs de menaces protectionnistes. Mais aussi au sein même de chaque pays entre les populations aisées, capables d’absorber l’envol des prix des matières premières, et les plus démunis. Autant dire que ce brutal retour à des réalités très terre à terre, la nourriture et la faim, n’inquiète pas uniquement les organisations multilatérales qui, comme la Banque mondiale, craignent une remontée de la pauvreté et de la malnutrition dans certains pays ou pour certaines catégories de population. Les experts commencent à se pencher sérieusement sur les conséquences géostratégiques d’un phénomène qui joue les amplificateurs de chocs et d’inégalités. Quant aux économistes, ils ne cachent plus leur perplexité face à la crise actuelle.

A priori, celle qui est née des dérives des « subprimes » aux Etats-Unis aurait pu apparaître comme une crise financière de plus. Sérieuse certes, et dont la contagion mondiale par capillarité bancaire continue de surprendre et de défier la capacité de contrôle des banquiers centraux et des gouvernements. Mais dont l’issue aurait pu, comme les précédentes, passer par une moindre croissance, une baisse de l’inflation et des taux. Or, si l’affaiblissement de la croissance mondiale se confirme, mois après mois, dans le sillage d’une récession américaine dont la seule inconnue est désormais l’ampleur et la durée, la sortie de crise paraît difficile à piloter quand tout baisse... sauf le cours des matières premières. Un réel casse-tête pour les banques centrales, dont la politique monétaire mettra du temps à s’adapter à un monde plus inflationniste. Et pour les économistes appelés à revoir leurs classiques à la lumière d’une crise décidément pas comme les autres.

http://www.lesechos.fr/info/analyse...



Imprimer cet article





La chirurgie esthétique en Tunisie
vendredi 24 - 11h38
de : Lulianne
3 commentaires
La France s’embrase : Retraites aux flambeaux organisée à Paris et dans toute la France
jeudi 23 - 21h49
de : nazairien
10 commentaires
La CFDT condamnée en appel pour abus de pouvoir
jeudi 23 - 15h24
4 commentaires
Avancée Sociale possible ? Oui en Espagne !
jeudi 23 - 15h21
de : JO
Affaire Benalla : "Le panier de crabes" vers son dénouement ?
jeudi 23 - 14h47
de : JO
VENEZUELA : Rencontre Internationale Anti-impérialiste de Caracas !
jeudi 23 - 14h30
de : JO
3 commentaires
POUR UNE HISTOIRE AMÉRINDIENNE DE L’AMÉRIQUE
jeudi 23 - 13h37
de : Ernest London
Inondons l’Elysée avec un courrier "licenciement MACRON l’imposteur
jeudi 23 - 10h06
de : Martine
La dictature des minorités - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 22 - 21h40
de : Hdm
1 commentaire
Et si l’incurie de nos dirigeants était la principale cause de chômage en France ?
mercredi 22 - 21h05
de : Gerard989
1 commentaire
A vous de juger de l’indépendance des médias aux ordres !
mercredi 22 - 18h03
de : JO
Thèses sur le mouvement en cours
mercredi 22 - 15h49
de : Paroles Libres
Oligarchie souterraine : mais qui sont les membres du club si fermé des « Canetons du Châtelet » ?
mardi 21 - 19h23
de : MathF
9 commentaires
Dans un billet sur twitter, Gérard Filoche dénonce, le "Hold Up" géant de macron (texte dans document cliquable)
mardi 21 - 14h38
de : nazairien
8 commentaires
MYTHOPOÏESE
mardi 21 - 13h14
de : Ernest London
Réforme des retraites : ces économistes proches de Macron qui conseillent la CFDT
lundi 20 - 15h48
de : Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières
7 commentaires
Police partout, Justice nulle part !
lundi 20 - 14h58
de : JO
1 commentaire
Dunkerque : CGT et avocats attendent Macron de pied ferme pour sa visite d’un fleuron industriel (vidéo)
lundi 20 - 11h57
de : nazairien
1 commentaire
Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1
Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
3 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
3 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45
Ségolène.
mercredi 15 - 16h38
de : L’iena rabbioso
10 commentaires
Grève des avocats : préserver une certaine idée de l’accès au droit
mercredi 15 - 14h41
Quand l’argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets - Basta !
mardi 14 - 23h22
de : Christian DELARUE
Pour ceux, qui n’auraient pas compris les dangers : « RETRAIT » DE L’ÂGE PIVOT = FAKE NEWS ?! (ET IL Y A PIRE !) (vidéo)
mardi 14 - 18h51
de : nazairien
11 commentaires
Info-tour dans l’ouest : Contre l’agriculture industrielle et son monde - Free The Soil !
mardi 14 - 16h20
de : Free The Soil
Manif animée à Brest
mardi 14 - 14h28
de : azard
10 commentaires
Aboutir.
lundi 13 - 19h37
de : L’iena rabbioso
13 commentaires
Liberté pour Ahmad Sa’adat, Georges Abdallah et tous les prisonniers palestiniens !
lundi 13 - 16h18
de : Jean Clément

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite