Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Salauds de soixante-huitards !
de : Pierre Marcelle
jeudi 17 avril 2008 - 13h59 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 38.1 ko

de Pierre Marcelle

Notre très grande faute

Et des "émeutes de la faim", je suppose que nous sommes également responsables, nous autres, grands enfants ou semi-vieillards dont certaine grève générale alluma les consciences. C’est bien simple : un an après l’expression du projet sarkozyste d’en finir avec "l’héritage de Mai 68", il conviendrait plutôt de se demander de quoi nous ne serions pas coupables.

A en croire une opinion fabriquée par ceux-là mêmes qui, si désireux de nous faire travailler plus pour s’enrichir plus qu’ils nous taillent des croupières au format de leurs parachutes dorés, la dette publique, c’est nous ; le trou de la Sécu, c’est nous ; le laxisme au boulot, c’est nous ; la réticence aux "réformes", c’est nous ; l’incivilité civique et l’insécurité sociale, c’est nous ; et de fil en aiguille ou de Charybde en Scylla, le réchauffement de la planète et l’enlèvement d’Ingrid Betancourt, c’est encore nous.

Et quoi d’autre, encore ? Depuis belle lurette, nous étions ces nantis qui, ayant abondamment profité des Trente Glorieuses, refusions obstinément d’en partager les dividendes, tant économiques que politiques (car il paraît que nous possédons aussi tous les pouvoirs). Et, déjà identifiés comme fossoyeurs de la morale publique, nous voici appelés à rendre compte de notre immoralité présumée. Parmi cent exemples, un petit livre en témoigne, que signe la jeune Marion Ruggieri (fille d’Eve, dit la Toile, et journaliste chez Elle), en lequel tout suggère, en traits appuyés, la qualité de prédateur sexuel du soixante-huitard, format Humbert Humbert - au moins - dans le Lolita de Nabokov. Hier encore pédophiles supposés du fait de nos mauvaises lectures - les Freud, les Jung et leurs diaboliques théories -, nous voici viagravores aujourd’hui, vieillards lubriques bien plus que pervers pépères suscitant plus de défiance que d’empathie. Notre bûcher érigé, notre compte est bon.

Mais d’où vient que le parti sarkozyste UMP se propose lui aussi de commémorer l’année terrible ? Ce sera le mois prochain, au travers notamment de débats à l’Institut des sciences politiques et à l’université Paris-Dauphine, sous le mot d’ordre « Vivez sans temps mort, entreprenez ! » (en citation détournée de « Vivre sans temps mort, jouir sans entraves »), et avec André Glucksmann et Alain Finkielkraut. Aussi considérables qu’aient pu être nos péchés, je ne crois pas que nous méritions cela. La jeunesse devrait s’interroger sur le sens de cette singerie, pour mieux ne pas se tromper d’ennemis.

Leur vertueuse censure

Au nom du « principe de précaution », ce cache-sexe de la censure, l’ordre moral va son chemin, accompagné par sa fanfare de cafards. En attendant la suite juridique (elle s’annonce passionnante) de l’épisode de la banderole du Stade de France qui, sous l’entrée ch’ti, n’eût pas déparé dans le Dictionnaire des idées reçues, notons encore la tentative de retirement, par le musée d’Aquitaine de Bordeaux, de six pièces de l’exposition photographique « Humains, très humains » à la veille de son ouverture. Six clichés représentant des pères nus posant avec leurs enfants nus en ont été décrochés jeudi dernier pour être raccrochés /in extremis (voir Libération de lundi). A décrocher bientôt, au parc Lescure, une banderole visiteuse proclamant : « Pervers pédophiles, bienvenue chez les Girondins de Bordeaux ! ».

Cependant que jeudi dernier, à la Bibliothèque historique de la ville de Paris, l’« avertissement » jusqu’alors anonyme distribué aux visiteurs de l’exposition des clichés d’André Zucca (voir No Smoking du 10 mars) se voyait adorné, en guise de signature, d’un bandeau « Mairie de Paris ». Et un livre d’or était déposé sur le site, invitant implicitement le chaland à écrire tout le mal que lui inspirent ces « photographies de propagande nazie », comme disait /le Monde/ du lendemain…

Son arrogant démenti

Le Monde qui demeure cependant cet organe de référence dont on ne douta pas une seconde de la rigueur lorsqu’il rapporta, le 5 avril, les « conditions » posées à la présence de Nicolas Sarkozy à la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin, telles que les énonça Rama Yade, potiche de la diversité au gouvernement Fillon. On se souvient que son ministre de tutelle Kouchner, avaleur de boas, s’invita le soir même au 20 heures de F2 pour rectifier la gaffe. Pour tout un chacun qui sait les codes de l’information et de la diplomatie, l’affaire était entendue : Yade avait encore dit une connerie, dont acte et pouf-pouf : « l’incident [était] clos ».

Ce qui est nouveau, c’est que la même, installée dans son courroux, ait pu, le jeudi suivant sur France Inter, réitérer sa menterie en prétendant n’avoir jamais « prononcé » ni même « pensé » le mot « conditions ». Ce qui est nouveau, c’est qu’elle fut crue assez pour que le Monde ait dû, samedi dernier, redire à ses lecteurs qu’il avait « fidèlement rapporté ses propos ».

Libération 17 avril 2008



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Salauds de soixante-huitards !
17 avril 2008 - 14h16 - Posté par momo11

Simple l’ump commémore mai 68 aujourd’hui pour feter la fin de nos acquis sociaux que nous sommes incapables de défendre.Dans un pays parmi les plus riches du monde,nous ne réclamons plus,nous sommes en position constante de défense.Alors mai 68 est-il mort pour nous ?momo11



Salauds de soixante-huitards !
18 avril 2008 - 16h05 - Posté par Christian

Mai 68 !des idées généreuses de jeunes , étudiants , lycéens ,pas toujours
très réflechies , parfois nombrilistes , c’est aussi la grande récré du jeune millieu bourgeois avant de "rentrer dans le rang " devenir nos cadres dans les
usines , quelles appelaient à l’union sacrés de leur jolie mois de mai , nos
chers anciens , devenus dirigeants , ministres , et certains ,paraient ils
philosophes parisianement connus , révolutionnaire d’opérette un temps ,
donneur de leçons multi cotés du Rhin ensuite , et surtout comme ses copains
de " barricades " des anti- communistes primaires , ce doit d’ailleurs etre
la seule conviction qu’ils aient conservés depuis la Sorbone !
Tu l’auras compris , je n’ai guère de sympathie pour ces " glorieux anciens " !
Mai 68 , c’est heureusement autre chose , du coté ouvrier , des grèves
longues et dures , une solidarité du peuple ( d’en bas ) des luttes qui débouchent sur des avancées substantielles , en matière de salaires , de
droit syndical... une reconnaissance des conditions de travail .....
Ce sont les fameux accords de grennelle , les vraies !
Ce n’était pas la révolution , ni la fin de l’exploitatation des travailleurs , le
pouvoir prenable ne l’a pas été ! le fruit etait il mur ?
Quoi qu’il en soit , je sais pour en etre , que le monde ouvrier en est sorti
grandi , les travailleurs et leurs familles on vécus un peu mieux , et les
étudiants dans leur grande majorité bourgeois sont partis en vacances avec
papa , maman et la bonne dans leur DS palace !
Mai 68 ? donc sentiments mitigés , je n’ai jamais vu , un poster de Con- Dendit
ni des autres " leaders historique" sur les murs des chambres d’ados des générations suivantes , par contre le CHE assassiné l’année précedente , lui est toujours d’actualité , mais bien sur ! c’est autre chose ! il faut comparer ce qui l’est , n’est pas Fidel ou Ernesto qui veux !

Christian , communiste .



Salauds de soixante-huitards !
18 avril 2008 - 17h15 - Posté par

Oui, mais toutes ces "avancées sociales" sont aujourd’hui remises en question ce qui prouve que le "monde ouvrier" ne s’est jamais donné les moyens de renverser le capitalisme. De même que Fidél, Ernesto et les autres... que reste-t-il de ce qu’ils ont fait... plus rien. Tout est à recommencer et en essayer de ne pas recommencer les mêmes erreurs.

Mario


Salauds de soixante-huitards !
19 avril 2008 - 17h30 - Posté par Barutti

Histoire de feter dignement cet anniversaire peut on espérer une bonne grêve générale unitaire, seule solution pour casser ce sinistre gouvernement !



Salauds de soixante-huitards !
20 avril 2008 - 11h49 - Posté par lyly

Un autre 68 sans commettre les mêmes erreurs !
Est-ce possible, alors qu’aujourd’hui on est asphyxié par un pouvoir d’achat qui ne cesse de diminuer. Des conditions de travail de plus en plus stressantes, car les gros trusts ne regardent que leur profit sans se soucier des salariés. Mais avons-nous les moyens de faire grève ?
Tous le monde en à marre, tout le monde parle de révolution latente, mais c’est les ponts qui nous guèttent ! Et il y en a déja tellement, même dans notre pays, et on a pas envie d’en faire parti ! Alors on se lève et on va travailler comme un mouton en espèrant que le gouvernement s’assagit, regarde la réalité en face et prenne les bonnes décisions pour redresser la barre ! Car c’est faisable, et on les élis pour ça ! Mais on essaye de choisir le moins pire dans un panier de crabe ! Et le français n’aime pas le changement. Alors il faut s’armer de patience..........


Salauds de soixante-huitards !
20 avril 2008 - 19h16 - Posté par

Ben si "le Français n’aime pas le changement" faudra pas qu’il se plaigne quand d’autres auront "changé à sa place" et contre ses propres intérêts.

Pour mon compte, même au Moyen-Age, personne n’aimait le changement pour celui-ci. Pas plus en France qu’ailleurs.

Mais toute les fois que ça a "changé" c’est qu’il y a eu des gens un peu plus conscients qui ont "expliqué" ça aux autres.

Croire que le "changement" ça arrive parce qu’on est Français, ou Zoulou, c’est purement et simplement se cacher derrière les mots pour éviter d’agir.

Si on veut que ça change et que les gens s’impliquent faut commencer par ne plus leur raconter des histoires à dormir debout. Comme quoi il suffit de se déplacer un dimanche par an pour aller voter par exemple.

Et de leur dire que si ils continuent comme ça ils vont finir comme les serfs du Moyen-Age dans un cul de basse fosse s’ils refusent de jouer aux esclaves.

Mais pour dire ça et être écouté faut d’abord un vrai projet de société, ensuite des porte-paroles crédibles, et pour finir des organisations cohérentes et combattantes.

Et là on comprend tout : C’est pas les "Français" qui ne sont pas bons...

Ce sont les élements que j’ai cité ci-dessus qui occupent la place et empêchent la création de vrais outils révolutionnaires.

Je ne dis pas qu’ils le font exprès, (Quoi que...), mais les faits parlent d’eux-même. Y a qu’à lire Bellaciao et les autres sites alternatifs pour s’en convaicre.

Ou mieux, parler 5 minutes avec le voisin d’autre chose que de l’air du temps.

On s’aperçoit vite que le mythe du "Français qui s’en fout en dehors du Tiercé, du Foot et de la Télé" ça arrange surtout ceux qui prétendent parler et agir en son nom.

Ou plutôt ne rien dire et ne rien faire sinon garder leur place au chaud.

G.L.





Nous sommes tous des débiles profonds
mardi 23 - 23h37
de : irae
Mobilisation de soutien pour Michel, éleveur, le 30 Avril 2019 TGI Dijon
mardi 23 - 22h34
de : Hors norme via Jyp
1 commentaire
Contre le travaillisme patronal
mardi 23 - 21h35
de : Christian DELARUE
1 commentaire
AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction
mardi 23 - 19h44
de : Stéphane Ortega
Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
4 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin. Henry Ford Sr
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite