Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Salaires, pensions ou pouvoir d’achat, c’est quoi la revendication ?
de : Canaille le Rouge
samedi 3 mai 2008 - 04h56 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires

A l’écoute de ce qui se criait dans la manif.
"Ce que l’on conçoit bien s’ énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément". J’appelle ce vieux réac de Boileau à mon secours.

C’est que l’affaire n’est pas évidente, pourtant, va falloir clarifier.
D’autant qu’après discussion autour de moi, je vois bien qu’il y a besoin de débattre de la question :
Tout le monde est d’accord pour dire que les prix augmentent, qu’on y arrive plus, que le virement sur le compte en fin de moi est bouffé avant le 15 suivant, la pension fond comme calotte polaire dans le CO2.

Qu’est-ce qui ne suit pas ?
Le pouvoir d’achat ou les salaires et les pensions ?
Que revendique-t-on ?

Le pouvoir d’achat c’est quoi ? L’ensemble des moyens disponibles pour se procurer un bien, acheter de quoi vivre, voir même il fut un temps se dégager un peu de superflus. Jusque là, pas d’embrouille ? Avançons.

De quoi est-il fait ce P.A. ? En voila une question bizarre ?

Et pourtant : Ce qui arrive sur le compte en banque, c’est quoi et ça vient de quoi ?

Le salaire. mais aussi, très à la marge les primes et indemnités. Mais pas le chèque service ou vacances, les tickets restaurant ou pourquoi pas les bons de la semeuse qui permettent de se procurer bien ou service à moindre coût ? Ils donnent de l’accès au commerce, mais ce n’est pas du salaire.

Hors celui-ci, à statut professionnel constant, la quasi-totalité de tous les autres sont aléatoires.

En plus, dans cet énumération manquent toutes les cotisations sociales, du salaire non pas différé mais socialisé, fruit du travail salarié qui paie la santé, la protection sociale, indemnisent le chômage et assurent les retraites de ceux qui y sont déjà comme le travail de la génération qui suit assurera celles de ceux qui travaillent aujourd’hui.

Sans parler des allocations familiales qui ont été fiscalisées pour ne plus les financer à partir des richesses produites dans les entreprises. (Parmi les 101 propositions du candidat Mitterrand en 1981, c’est une des nombreuses promesses qui n’aura pas été tenues). Les allocs sont parties intégrales de ce salaire que les pleureurs du pouvoir d’achat refusent depuis 25 ans de voir augmenter. (1er plan de rigueur de Maurois pour répondre aux sollicitations du CNPF)

Le patronat refuse d’augmenter les salaires. Le gouvernement ne parle que de pouvoir d’achat, jamais de salaire.

L’énumération ci-dessus aide à comprendre pourquoi. Creusons encore :

Ce n’est pas gratuit (pour eux) et ça leur coûte, Pour nous, ça manque.

Là est le piège :

Le salaire c’est la base qui compte pour tout : aussi bien...les impôts que la sécu, le montant de la retraite mais aussi c’est la reconnaissance des qualifications, des points de grilles etc. mais aussi le niveau des profits : "moins je te paye plus cher, plus j’accumule rapidement." (Ça va Boileau ? Je reste clair ?)

Donner des bons d’achat, de réduction, de fidélité, de la FNAC, de le Semeuse ou d’autres, des tickets restau des chèques services ou congés, tous par ailleurs des éléments qui comptent hors salaires qui ne cotisent à rien, pèsent socialement sur le niveau de vie de chacun, sur sa capacité à mieux vivre, voir en ce moment à survivre. Les éléments non salariaux, sont peut-être du pouvoir d’achat, mais sont surtout du canada dry de salaires.

Augmenter les salaires c’est tirer avec soi l’ensemble des salariés vers l’avant. Le patron n’a pas le droit de le diminuer (code du travail) mais il arrive à ses fins en supprimant les autres éléments "du pouvoir d’achat" et installe la rémunération au mérite qui devient le plus souvent la capacité à accepter l’inacceptable.

Augmenter les salaires, c’est toucher le cœur du profit. Voila pourquoi devant la pression de l’impossibilité de vivre, la nov-langue patronale, relayée par SA droite et SES réformistes parle plus du PA que d’augmentation des salaires et ne prend ce chemin que quand elle y est contrainte.

En 68, ce n’est pas le pouvoir d’achat qui augmenté, ce sont les salaires. Cela a donné durablement de vrais moyens de vivre. Cela a-t-il entamé les profits ? Aucun patron n’a mis la clef sous la porte. Suivant la rémunération de départ, de 12 à 35% d’augmentation des salaires (54% pour des centaines de milliers d’ouvriers agricoles).

Devant la colère qui monte, le Medef et sa droite ont allumé des contre feux. Ils jouent du vocabulaire comme un apache des fortifs du couteau : ils savent s’en servir. Avec des complicités dans la place ils ont transformé les syndicats en partenaires dit sociaux, règle tout à coup de paritarisme : moitié patron moitié syndicat autour de la table qui décide que la plus grande part du gâteau va du côté patronal de la table et que le coté salarié lavera la vaisselle. Et il y en a qui trouve cela normal ? Pas moi.

Il ne s’agit pas de partenariat mais d’un affrontement de classe, où l’adversaire n’a aucune pitié. Les comptes de la nation le montre chaque année, la richesse des uns, les moins nombreux, se fait et s’accroît sur la misère grandissante de ceux qui sont eux de plus en plus nombreux.

Par contre, ils ont appris à se prémunir en travaillant tous les termes et expressions du terrain social : en imposant leur jargon patronal, tels les usagers devenus clients, sauf les jours de grèves où en plus ils sont otages. Les ouvriers n’existent plus, que des opérateurs. Normal, les conventions collectives garantissent le salaire ouvrier pas celui d’une opératrice ou d’un opérateur. C’est un outil d’individualisation qu’ils manipulent à merveille d’autant plus que le mouvement leur conteste peu ou mal cette façon de considérer et de rémunérer la force de travail.

Au moment où la colère grandit et que l’exigence de voir gonfler la fiche de paie monte massivement, ne ratons pas la marche par une mauvaise présentation de la revendication, il ne faut pas trébucher. Il faut augmenter massivement les salaires et les pensions, et ne pas se fixer sur le P.A..

Un travail de conviction est à mener, des idées fausses à casser. Sans relâche il va falloir expliquer, et encore expliquer. Ce vieux Boileau même réac va de nouveau me venir en aide pour conclure :

"Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,

Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :

Polissez-le sans cesse et le repolissez" ;

S’il est franchement réac dans le "hâtez- vous lentement", un peu d’ardeur si elle est bien maîtrisée ne nuit pas à l’avancée du progrès, il a raison sur l’obstination à éclairer et expliquer.

Expliquons et expliquons encore pour construire l’indispensable rapport de force.

JPEG - 108.1 ko

illustration : http://martinefruit.unblog.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la rendication ?
3 mai 2008 - 07h07 - Posté par Turpin

Mais si on laisse passer le Traité européen sans rien faire, on aura beau manifester pour les salaires. Ce n’est qu’un exemple.

Le grand point faible de toutes ces manifestations, c’est qu’il n’y a pas un seul mot d’ordre qui "dérange".

On s’attaque aux symptômes, mais pas aux maladies. Si l’Etat européen se met en place, il y aura une vaste zone de dumping social, des dépenses militaires sans précédent, un embrigadement général... Il n’y aura pas d’Europe "sociale". Qui le dénonce ?

Et ainsi de suite...



Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la rendication ?
3 mai 2008 - 10h59 - Posté par

Il y a aussi autre chose qui cloche.

Tout le monde se plaint du pouvoir d’achat et autre et on constate une hausse pour le 5ème mois consécutif des voitures neuves.

Faut qu’on m’explique ??? car merde, c’est quand même pas donné à tout le monde d’acheter une voiture neuve.


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la rendication ?
3 mai 2008 - 11h11 - Posté par

Bizarre... Ca fait la deuxième fois qu’au moment où les français crient misère, on nous balance une "statistique" d’augmentation des ventes des voitures neuves, et qu’un commentateur demande qu’on lui explique...

Hypothèse : C’est peut-être quand le parc automobile du gouvernement est renouvellé ?


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la rendication ?
3 mai 2008 - 11h20 - Posté par

et bientôt il va nous dire que c’est une bonne chose que les riches soient pétés de thunes, ainsi ils peuvent s’acheter des 4x4, ça fait du boulot pour les prolos...

Thom


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la rendication ?
6 mai 2008 - 00h28 - Posté par Cathare78

Bonsoir.
Comme d’habitude.
Heureusement que nos fabriquants vendent des voitures. Renault, Peugeot Citroen Talbo auront des bénef. Merci a la prime a la casse . Je regrette deja ma R25 qui avait + de 25 ans. Les voitures gadgets électroniques duré de vie très courte, la Lada n’est plus en vogue en URSS.
Cela va faire du travail en France.
Au fait que sont devenu nos 68 de tres bonne place, voir meme pour l’EU. Tous pourri , élus ou battu le salaire a vie, merci pour nos retraite.
Gauche droite et extrême le salaire est si bon comme député, ou autre membre, au fait même si le président a un bon dans son salaire, ce n’est pas lui qui grève le plus le budget de l’etat, a vos plumes messieurs du KGB.
Le gaz augmente, merci Poutine....
Rouge et le front du travailleur, rouge est le visage fatigué par les receptions des nos elus de tous bord.
Au fait le prix de la cantine a la chambre des députés....
Salut les Kamarades, vos dirigeants se moquent de vous.
Bonne nuit a vos reves.


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la rendication ?
3 mai 2008 - 11h06 - Posté par

Avec les mêmes "revenus" (salaires, minimas sociaux, bénéfices d’une activité libérale, etc...), le "pouvoir d’achat" ne diminue-t-il pas quand :

 Les Fonction Publique d’Education et de Santé sont massacrées, au profit de l’industrie d’armement (Traité de Lisbonne), et qu’il faut payer l’éducation et la santé, autrefois gratuites et de qualité ?

 Les entreprises de communication comme les PTT et les télécomm deviennent privées, plus chères, et moins performantes ?

 Les revenus du travail de chacun, via les actionnaires des "entreprises privées", vont au capital et ne retournent pas aux Français - que ce soit en salaires ou en solidarité : Fonction Publique, Retraites, subventions aux entreprises nationales rendant des services à tous (Eau, PTT, Télécomm, EDF-GDF) ?

Au fait : le gaz vient d’augmenter de 5%. Question : la part de budget des Français consacrée au chauffage et à la cuisine, a-t-elle augmenté de 5% ? L’entreprise qui les paie va-t-elle soutirer cette augmentation à ses actionnaires pour la refiler aux actionnaires du Gaz ?

C’est ça l’Europe libérale qu’on nous fourgue à l’entonnoir jusqu’à vomir. La signature du Traité de Lisbonne est une infâmie. Manifester pour n’en dénoncer que les effets... bon. Ca ne l’empêche nullement de continuer à nous esclavagiser.

Et que les "maillons faibles" crêvent ! "It’s more fun to compete" (C’est plus amusant d’être en compétition) C’est le "struggle for life" (combat pour la vie), soit "l’American way of life" (le mode de vie américain), que l’UE nous IMPOSE, sous couvert d’"Une grande idée européenne" (Et monc’)


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la rendication ?
6 mai 2008 - 00h47 - Posté par Cathare78

Bonsoir.
Arête Kamarade. Les dépenses soit disant augmente en charge militaire.
Ici on est en France, putain te conneries feront que les Yankee, les Italiens et Englishes vendront leurs armement au détriment de nos travailleurs, putain ouvre tes yeux, regarde Marcel Dassaault na plus de projet militaire après le Rafale, merde arrête de foutre dehors les ouvriers qui bosse sur le char et les sous marins, Putain arrête de boire, il faut absolument du boulot pour nos chantiers, on ne va pas faire l’achat des épaves militaires qui se meurent en mer du nord.
La Dga, des civils... Que toi Kamarade tu fusille déjà.
Poutine a bien trop de problème, il ne viendra pas en aide.
Regarde le budget armement et police des pays communistes.
Moi je n’aurai pas de problème dans ces pays, bon salaire, la datcha, le 4x4 et si cela me fait plaisir la femme des autres. Putain évolue mec on est en 2008.


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la rendication ?
6 mai 2008 - 09h46 - Posté par

"Putain, Kamarade", lis ça : LE TRAITE DE LISBONNE ET LA GUERRE/ http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

Tu y verras L’OBLIGATION D’AUGMENTER LES DEPENSES DE MORT à laquelle notre "Douce France" a souscrit en signant le Traité de Lisbonne. si Dassault ne vend pas ses rafales, ce n’est qu’un épiphénomène. Le déficit sera absorbé par nos impôts.


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la revendication ?
3 mai 2008 - 21h40 - Posté par Copas

C’est sur qu’actuellement s’élève une grande protestation sur le niveau de vie, une haine parcourt des milieux importants parmi les travailleurs.

Ca sent la poudre ....

Les hausses de prix ont frappé d’abord les couches les plus déshérités. Tout l’art de la bourgeoisie, du gouvernement à son appareil médiatique, des patrons aux différents caniches qu’ils ont parmi les travailleurs, consiste à éviter de parler d’augmenter les salaires, car les salaires touchent directement le partage des richesses produites.

Où si ils parlent d’augmenter les salaires ils parlent alors de diminuer le salaire indirect (ce qu’ils appellent "charges").

La colère qui gronde parmi les travailleurs est très importante et peut basculer à tout moment dans une situation d’affrontement.

Toutefois, la gauche bourgeoise et la gauche qui lie son sort à la gauche bourgeoise, des organisations syndicales trainant à se débarasser de leurs bureaucraties et leurs divisions n’aident pas à donner débouchés à cette hargne qui grandit et que tous ceux qui se retrouvent au milieu des travailleurs pauvres ressentent.

L’absence de débouché politique, comme de débouché social, crée de fait une situation dangereuse dans laquelle des tentations néo-fascistes peuvent surgir (un syndrome romain), racistes (bis), xénophobes (je trisse), qui canalisent une colère populaire et la détourne de la lutte sociale et politique contre le capitalisme.

La revendication salariale exprimée clairement, explicitement , chiffrée, la bataille pour l’échelle mobile des salaires (l’inflation se réveille), demeurent des points d’appui essentiels pour que la sourde colère qui croit ne soit pas fourrée détournée vers des tendances de droite.



Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la revendication ?
4 mai 2008 - 10h19 - Posté par

cher Copas

“La revendication salariale exprimée clairement, explicitement , chiffrée, la bataille pour l’échelle mobile des salaires (l’inflation se réveille), demeurent des points d’appui essentiels pour que la sourde colère qui croit ne soit pas fourrée détournée vers des tendances de droite.”

OUI mais il faut elargir pour ne laisser personne au bord de la route (jeunes,chomeurs,handicapés, malades, retraités etc) :

ECHELLE MOBILE DES SALAIRES ET DES REVENUS ( et gratuité pour un maximum de biens et de services, la seule façon d’echapper a l’inflation speculative ) !!!


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la revendication ?
4 mai 2008 - 11h54 - Posté par Copas

C’est ok, ou presque :

OUI mais il faut elargir pour ne laisser personne au bord de la route (jeunes,chomeurs,handicapés, malades, retraités etc) :

ECHELLE MOBILE DES SALAIRES ET DES REVENUS ( et gratuité pour un maximum de biens et de services, la seule façon d’echapper a l’inflation speculative ) !!!

Mais pas tous les revenus merci....

Sinon, pour l’essentiel :

Jeunes = futurs travailleurs (les futures bourges je m’en tape)
Chômeurs = travailleurs sans emploi
Handicapés et malades = travailleurs devenus handicapés et malades (pour les handicapés et malades bourgeois, je m’en tape.... sauf si ils choisissent leur destin humain contre leur destin de classe)
Retraités = vieux travailleurs (les goldens parachutes et retraités en or je m’en tape, sauf si ils donnent la totalité de leur fortune aux œuvres ouvrières ou tout projet social digne).

La classe ouvrière est au centre de la bataille et effectivement l’augmentation des salaires directs et indirects en numéraire (et non en pourcentage afin de réduire l’echelle des salaires), l’échelle mobile des salaires de tous les revenus pour les 80% les plus pauvres de la population sont bien la chose à demander.

Néanmoins les batailles ne se présentent pas ainsi. Quand les salariés des hypermarchés se mettent en grève c’est pour leurs salaires et sur leurs revendications. Passer de cela à des revendications "plus unifiantes" ne se décrète pas mais est affaire de processus et de batailles pour convaincre de cette nécessité.

Du boulot....


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la revendication ?
5 mai 2008 - 21h47 - Posté par Jean Claude Goujat

Augmentations des salaires,pensions,retraites.

D’accord mais est-ce que ça suffit ?

Les hausses de prix actuelles sont totalement spéculatives.

Aprés avoir perdues des sommes énormes dans les subprimes les banques ont reçues tout aussi énormes quelles ont"investie" dans le pétrole,le riz,le blé,le maïs,le seigle faisant artificiellemnt monter les prix alimentaires,spéculant pour récupérer rapidement les pertes.Lutter contre ces hausses de prix c’est aussi pour le pouvoir d’achat,mais contre le capitalisme financier.

Et petite devinette:le pétrole est-il réellement plus cher qu’en 2000 ?

En 2000 le baril valait 60$ le dollar valait 1.20€

En 2008 le baril vaut 1.20$ et le dollar 60 centimes d’€

Faites le calcul. il est toujours à 72€.

Ce qui est toujours du vol.Le prix du revient du baril est à 4$

JCG


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat , c’est quoi la revendication ?
3 mai 2008 - 23h22

Eh bien ! Boileau parle clair en ce moment !

Que du bonheur !

Que cela fait plaisir de lire :

* salaire socialisé (et non charges sociales),

* augmentation des salaires (et non augmentation du pouvoir d’achat),

* usagers (et non clients),

* gestion par les salariés (et non par les partenaires sociaux),

* développement des services publics (et non service économique d’intérêt général).

Il ne reste plus qu’à lancer le mot d’ordre :

"Des services publics partout, du local au global, pour tous et pour tout ce qui est essentiel à la vie sociale et personnelle."

"Des services publics accomplis par des salariés sous statut, gérés démocratiquement dans tous les territoires, avec la participation des usagers."

"Interdiction de vendre aucune propriété publique, préemption progressive sur tous les terrains, bâtiments et moyens de production à la vente." Nous, les salariés, les citoyens, nous saurons les gérer efficacement pour que chacun puisse en bénéficier.

JeanNimes



Salaires, pensions ou pouvoir d’achat, c’est quoi la revendication ?
4 mai 2008 - 10h16 - Posté par Alex

LA vraie question, centrale, c’est de sortir du carcan de l’Europe de Bruxelles, ce dogme libéral qui nous étouffe et crée des inégalités.

Voilà l’enjeu, qu’il faut sans cesse expliquer autour de nous.

Changeons, enfin.
www.levraidebat.com



Salaires, pensions ou pouvoir d’achat, c’est quoi la revendication ?
4 mai 2008 - 11h58 - Posté par Copas

La bourgeoisie s’est organisée à échelle européenne pendant que nous restons dans des coins de ring à nous battre isolement chaque peuple différemment.

L’ennemi n’est pas l’Europe, c’est la bourgeoisie et la nomenclatura bourgeoise européenne et nationale.


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat, c’est quoi la revendication ?
4 mai 2008 - 12h31 - Posté par

C’est très bien comment est abordé la question par sacré canaille, depuis les années 8O, on nous fourre avec les chèques vacances, mais on ferme les villages de vacances, les tickets resto et on ferme les restos d’entreprises, la secu et un chèque pour la complémentaire santé, pas de maisons de retraite, ni de services publics pour la dépendance, le handicap, mais des chèques emplois services , des crédits d’impôt etc.....

Milton Friedman est sans doute le penseur qui aura le plus inspiré la révolution néolibérale, la Banque centrale européenne (BCE) en particulier, mission accomplie aujourd’hui.

Pour Milton Friedman, les priorités économiques étaient la lutte contre l’inflation et celle contre les déficits publics, on connait par cœur .

Quant à l’existence du chômage, elle s’expliquait surtout par un coût du travail (salaire) trop élevé et par des prestations sociales trop importantes, c’est-à-dire susceptibles d’inciter les sans-emploi à refuser de vendre leur force de travail au coût du marché , cela ne vous rappelle rien !

C’est, ce que nous rabâche l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) depuis vingt-cinq ans, via les médias à la botte .

Garantir le capital contre l’érosion monétaire, mieux rémunérer les créanciers, réduire la progressivité de l’impôt, réduire le niveau réel salaires, avec ces remèdes depuis 30 ans, tout va pour les détenteurs de fortunes…

Et tout ça ,avec l’aide des gouvernements sociaux libéraux en alternance avec les libéraux purs jus !

Communistes camarades, tout le reste c’est du pipeau !

boris


Salaires, pensions ou pouvoir d’achat, c’est quoi la revendication ?
5 mai 2008 - 08h44 - Posté par angela anaconda

si nous, en tant que citoyens, ne cherchons pas à prendre en main ce sur quoi est basé notre existence, nous allons tout droit vers une société d’assistants/assistés. Pour un citoyen emancipé, la seule révendication digne de ce nom est l’instauration d’un revenu garanti inconditionnel pour tou(te)s. C’est un concept qui fait et qui fera encore refléchir, à gauche comme à droite (cf. André Gorz, Jean Zin, Yoland Bresson ...).
angela anaconda



Salaires, pensions ou pouvoir d’achat, c’est quoi la revendication ?
12 juin 2008 - 05h58 - Posté par manger ou conduire, il faut choisir

SALUT SUPER SITE,nous sommes cinq salariés à avoir pris la décision de booster la population qui subit ces augmentations des prix, de les faire sortir pour gueuler leur craintes, leur desespoir, mais nous étions 40 !!!!alors faut m’expliquer. A quoi ça sert de pleurer derrière si la France ne relève pas la tête, on va sombrer !!! il faut que la France expose sa colère que notre cher président entende enfin autre chose que la douce voix de Carla, et surtout qu’il réagisse. Debout les Français !!!! Nous on baisse pas les bras, on retente le coup prochaine manif samedi 21 juin à 15 heures à la mairie d’Argentan, on verra bien : Allons enfants de la patrie, le jour de gloire va arrivé !!!!!!!!notre sloggan : manger ou conduire il faut choisir. parce que quand arrive le 15 faut que tu choisisses entre remplir ton frigo ou ton réservoir. il faut que des collectifs de citoyens salariés comme le notre, naissent partout en France,et tous en même temps dans les rues, à bons entendeur, salut !






L’extrême droite cible les soutiens des migrants
lundi 23 - 16h36
Réforme du code du travail : la victoire des dockers
lundi 23 - 13h50
de : Amélie Bonté,
Drapeau européen et Vierge Marie : pourquoi Mélenchon a raison
lundi 23 - 13h25
de : Sophie Lebrun
MERCY, MARY, PATTY
lundi 23 - 09h10
de : MERCY, MARY, PATTY
Paysâmes actualités – terre empoisonnée - résiste
dimanche 22 - 21h06
de : Plouquistan
Fou mais vrai : la police poursuit un manifestant pour « jet de feuilles d’origine végétale »
dimanche 22 - 15h58
de : Grégoire Souchay
1 commentaire
Le PCF hausse le ton contre Mélenchon
dimanche 22 - 12h46
de : Tristan Quinault-Maupoil
5 commentaires
Comment ne pas soutenir la population Catalane
dimanche 22 - 11h31
de : Jean Naideux
Le Conseil constitutionnel invalide le référendum d’entreprise
samedi 21 - 14h01
A propos d’orages et de boussoles
vendredi 20 - 18h16
de : Paroles Libres
Existrans - Face à la transphobie : organisons la résistance !
vendredi 20 - 18h10
de : Relations extérieures de la CGA
Sinutra, le lait caille !
vendredi 20 - 01h48
de : Carland
Quand Charlie-Hebdo déconne.
jeudi 19 - 18h05
de : L’iena rabbioso
VIE ET MORT DU CHE / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 19 - 10h07
de : Hdm
Ibiza, Bali ou Les Maldives ? Et toi où pars-tu avec ton chômage ?
jeudi 19 - 09h16
1 commentaire
EMILIANO ZAPATA
jeudi 19 - 08h13
de : Ernest London
Le franco-gabonais Jann Halexander en concert ’A vous dirais-je’ au Gouvernail 3 et 4 novembre 2017
mercredi 18 - 20h35
de : Bruno
Pétrograd rouge
mercredi 18 - 19h06
de : Bernard
CAMPAGNE BDS FRANCE
mercredi 18 - 09h16
de : jean 1
Le psy
mercredi 18 - 02h27
de : Caarland
1 commentaire
Spectacle ’CLAIR DE LUNE’ 3/02/2018 au Café de la Danse, avec Tita Nzebi
mercredi 18 - 01h17
de : Bruno
LA BATAILLE DE PARIS - 17 octobre 1961
mardi 17 - 22h13
de : Ernest London
MACRON, Le « PETIT TELEGRAPHISTE » ET FIER DE L’ETRE, de FRAU MERKEL
mardi 17 - 10h11
de : Floreal
Lettre ouverte d’un apprenti au Président de la République
mardi 17 - 09h02
de : Un apprenti
2 commentaires
Communiqué conjoint des syndicats de l’éducation CGT, CNT et Sud sur les arrestations et les humiliations subies par deu
mardi 17 - 07h38
de : jean 1
1 commentaire
Interview d’Eric Beynel (Solidaires) : « Nous sommes dans la construction d’un appel unitaire en novembre. »
lundi 16 - 18h37
1 commentaire
Manifestation des victimes de l’amiante
lundi 16 - 15h38
de : blanval
NOUS NE FERONS PAS MARCHE ARRIÈRE - Lutte contre la frontière franco-italienne à Vintimille
lundi 16 - 11h46
de : Ernest London
Socialisons l’espace économique !
dimanche 15 - 22h19
de : LE BRIS RENE
Soutenons le combat de Georges Abdallah !
dimanche 15 - 21h33
de : [Tien/1] Bagnolet
Retour vers le passé
dimanche 15 - 11h21
de : Irae
CGT : syndicat nucléaire.
samedi 14 - 23h29
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Objet de luxe 1 santé zéro
samedi 14 - 12h22
de : Irae
1 commentaire
LES PRÉDATEURS DU BÉTON : Enquête sur la multinationale Vinci
samedi 14 - 07h11
de : Ernest London
Ordonnances Macron Mobilisons nous le 19 octobre !!
vendredi 13 - 12h47
de : La CGT
2 commentaires
Ne jamais lâcher le fil de l’eau
vendredi 13 - 11h18
de : Jean-Luc Mélenchon
Pourquoi le drapeau européen est-il bleu avec 12 étoiles dorées en cercle ?
vendredi 13 - 11h13
de : Philippe Vandel
3 commentaires
Conflit d’intérêts : cette décision de la ministre Agnès Buzyn qui a bien fait les affaires de son mari
vendredi 13 - 11h09
de : Étienne Girard
Pétition : Procès en appel de Frédéric (4 mois ferme en 1ère instance)
vendredi 13 - 10h44
Le Média appartiendra à ses « socios »… c’est-à-dire nous !
vendredi 13 - 01h45
de : Pierrick Tillet
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Puisqu'on ne peut être universel en sachant tout ce qui se peut savoir sur tout, il faut savoir peu de tout. Blaise Pascal
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite