Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’implantation rampante du coton Bt au Burkina Faso.


de : combat-monsanto
mercredi 25 juin 2008 - 11h20 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La question des Organismes génétiquement modifiés (OGM) reste assez mystérieuse pour le grand public. Dès leur apparition dans les années 80, ils ont suscité la controverse et l’inquiétude. Beaucoup y ont vu un progrès fantastique et prometteur pour le devenir humain, d’autres craignent qu’on ait ouvert une nouvelle boite de Pandore, et redoutent ses effets inconnus et non maîtrisables. Le débat scientifique, les batailles d’experts, ne doivent pas nous aveugler. Sous le couvert de la recherche scientifique, de gigantesques enjeux économiques se profilent. D’autre part, le Burkina Faso est le second pays africain, après l’Afrique du Sud, à s’engager résolument dans la culture du coton BT qui est génétiquement modifié. 15 000 hectares seront semés en plein champ cette année. Il serait temps que les Burkinabè sachent de quoi il s’agit, et qu’ils s’informent à d’autres sources que celles des multinationales qui produisent les OGM.

La cellule est l’élément constitutif fondamental de tout être vivant, animal ou végétal. L’homme est constitué de milliards de cellules. Au centre de chaque cellule se trouve le noyau, et à l’intérieur de ce noyau, il y a les "chromosomes". Ceux-ci sont porteurs du patrimoine héréditaire (ADN). Les chromosomes sont constitués de segments appelés "gènes". Chaque gène correspond à un caractère déterminé. Les gènes sont transmis des parents aux enfants. L’ensemble des gènes forme le "génome". Les scientifiques, sans égard pour l’étrange et mystérieuse complexité du vivant, sont intervenus dans le processus naturel pour fabriquer de nouvelles créatures. Ainsi ils sont parvenus à ôter un gène d’un organisme vivant pour le transférer dans un autre organisme vivant, afin de lui conférer un nouveau caractère héréditaire.

L’être vivant ainsi modifié est appelé : OGM. Depuis des millénaires, l’humanité a cherché à améliorer la qualité des plantes dont elle se nourrit et à les adapter aux conditions climatiques et géologiques. Mais elle l’a fait par la sélection et les croisements naturels des meilleures semences. Ainsi le maïs était une plante sauvage que les Indiens d’Amérique ont domestiqué pour en faire la céréale que nous connaissons. Le processus naturel des croisements a donné la "biodiversité", c’est-à-dire une grande variété au sein d’une même espèce : ainsi il y a du maïs blanc, rouge ou jaune, tendre ou farineux, adapté à tel ou tel sol, à telle ou telle altitude. Cette précieuse biodiversité est le résultat de l’observation et du travail d’innombrables générations de paysans.

Les croisements naturels entre espèces différentes sont impossibles. On appelle cela "la barrière des espèces". Une chèvre et un mouton ne peuvent pas procréer. Un singe et un être humain non plus. Certaines espèces voisines comme l’âne et le cheval ou le tigre et le lion, s’ils s’accouplent ne donneront qu’une progéniture stérile (le mulet, le tigron). La sexualité des plantes et des animaux est l’union dynamique du masculin et du féminin pour transmettre la vie. Or la manipulation génétique intervient avant la rencontre sexuelle. La plupart des généticiens considèrent l’organisme vivant comme un matériau dépourvu d’intelligence, comme des briques qu’on peut assembler et déplacer selon le but recherché. Pour eux, la vie n’est plus qu’"un vaste ensemble de réactions chimiques".

Quels sont les buts recherchés ?

Dans le domaine de l’agriculture -le seul que nous aborderons- il s’agit d’améliorer le rendement, la conservation ou la qualité d’une plante. Voici quelques exemples de créations déjà réalisées : un gène de porc introduit dans la tomate (plus de fermeté, meilleure conservation), un gène humain dans le saumon (poisson plus gros). Un savant a même inventé un lapin fluorescent pour distraire son équipe…

Mais nous allons revenir au Burkina Faso et porter notre attention sur la culture du coton BT. "BT" signifie qu’un gène d’une bactérie du sol (bacillus thuringiensis) a été incorporé à la plante de coton pour produire une toxine insecticide. Celle-ci est mortelle pour les chenilles qui la mangent. Ce qui a pour avantage de réduire considérablement les traitements insecticides nécessaires pour protéger le coton (de 6 à 2 en principe) et par suite d’augmenter le rendement. Le coton BT est produit par la firme américaine Monsanto qui prétend ainsi résoudre les problèmes des paysans africains et contribuer à la lutte contre la pauvreté. Les sceptiques ne seraient que des gens tournés vers le passé qui refusent le "progrès".

Le coton BIO :

Depuis 1999, l’ONG suisse Helvétas a lancé au Mali puis au Burkina Faso la culture du coton biologique, c’est-à-dire sans intrants chimiques. Il occupe encore des surfaces modestes bien que ses résultats soient très intéressants : les paysans s’engagent à n’utiliser aucun engrais ni pesticide chimiques qu’ils remplacent par le compost et les produits naturels. Le rendement est inférieur à celui du coton conventionnel, mais largement compensé par l’économie de traitements chimiques. Ainsi le coton bio, très demandé en Europe, est payé 300 CFA le kg (contre 145 CFA en 2007 pour le coton conventionnel) . Avantages : les sols sont préservés, les revenus sont décents et la méthode est à la portée des petites exploitations familiales. De plus, pas d’endettement, et pas d’empoisonnement par les produits toxiques… Par contre, cette culture nécessite la formation des paysans et un suivi qui ne permet pas pour l’instant de dépasser 10 000 petits producteurs.

L’implantation rampante du coton Bt.

La SOFITEX n’est guère favorable à cette initiative qui la prive, elle et ses actionnaires, des revenus des intrants qu’elle vend aux cotonculteurs et qui constituent une part importante de ses bénéfices. A l’examen de tous ces risques et incertitudes, et en considérant des solutions plus appropriées au contexte africain, on a du mal à comprendre comment le coton BT pourrait résoudre les difficultés des cotonculteurs. D’autant plus que leurs véritables problèmes sont ailleurs : les sécheresses dues au réchauffement climatique, les criquets, la concurrence asiatique, et les subventions accordées aux cotonculteurs américains qui font baisser le prix du coton africain. Mais alors ? Pourquoi tant d’enthousiasme de la part des responsables du Burkina Faso ?

Le 19 février 2008, le professeur Maxime Somé et l’ancien ministre des Ressources animales, M. Alassane Séré, tous deux membres du BBA (Burkina Biotech Association) ont donné une conférence de presse organisée par l’ISAAA (International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications) qui avait pour but de rassurer la population burkinabè au sujet des OGM en leur apportant une information "saine et juste". Après avoir qualifié le front anti-OGM de "rêveurs", ils ont déclaré que les négociations avec Monsanto s’étaient passées dans un climat de partenariat "franc et constructif". Selon ces accords, 70 % des bénéfices reviendront aux Burkinabais…

Mais il n’est pas précisé la part qui reviendra aux cotonculteurs. De plus, pas un mot sur l’épineuse question des brevets. Qu’est-ce que l’ISAAA ? Elle se présente comme une organisation à but non lucratif qui a pour mission de soutenir le développement des pays du Sud. Mais internet nous permet rapidement d’établir ses liens avec Monsanto, avec la Fondation Rockefeller, et avec la Banque Mondiale. L’ISAAA est en fait une agence américaine qui dispose de fonds inépuisables pour promouvoir les OGM sur tous les continents. Elle offre des voyages d’études et des bourses à des scientifiques pour les former aux techniques du génie génétique dans les laboratoires privés et publics des Etats-Unis. Sa stratégie - qui est celle de l’USAID - consiste à cibler les élites d’un pays et à les gagner à sa cause par des arguments sonnants et trébuchants. Elle n’oublie pas les journalistes qu’elle traite bien et à qui elle dispense la bonne information - c’est-à-dire la sienne -donnée par des "experts" payés par la firme. Comment résister au chant des sirènes, quand on est un chercheur ressortissant d’un pays vraiment pauvre ?

En réalité, seuls les instituts de recherche comme le BBA seront généreusement dotés. En contrepartie, il est normal que les chercheurs locaux servent les intérêts des Etats-Unis avant ceux du peuple burkinabais. C’est une nouvelle forme de colonialisme qui se met en place et qui transformera les petits exploitants africains en ouvriers agricoles livrés aux caprices de l’agrobusiness international.

Kass El Diany (Source ATTAC) Nouvelle Libération du 18 juin 2008

Retrouvez les commentaires du journaliste sur le site de Mali.fr

Voir aussi l’action de résistance de la Copagen au Burkina.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’implantation rampante du coton Bt au Burkina Faso.
25 juin 2008 - 19h53 - Posté par Phileas fogg

Est-ce que l’ISAAA a parlé des formidables résultats du coton Bt en Inde depuis plusieurs années. Entre les animaux qui crèvent, les agriculteurs qui se suicident et la misère qu’engendre Monsento et sa panoplie de poisons ?

Voir : http://www.dailymotion.com/video/x1...
et lire : http://www.jaia-bharati.org/indiato...

Et sur les moteurs de recherche, vous en trouverez par palanqués, c’est lamentable ! Et le plus beau, c’est qu’ils ne s’arrêtent pas là, ils s’attaquent aux porcs, de façon à breveter les races !!!!!!!
http://raffa.grandmenage.info/post/...

A force de tout voir, on finit par tout supporter
A force de tous supporter, on finit par tout tolérer
A force de tout tolérer, on finit par tout accepter
A force de tout accepter, on finit par tout approuver.

Reveillons-nous, bordel !!!

Y ahora qué ?






Le monarque face aux Gilets Jaunes aux Tuileries !
jeudi 16 - 16h26
de : joclaude
Venezuela : La production d’essence reprend grâce au soutien iranien
jeudi 16 - 11h57
de : joclaude
1 commentaire
Affaire Epstein et "pédocriminalié" : Pas de liberté sous caution pour Ghislaine Maxwell (vidéo)
jeudi 16 - 11h23
de : nazairien
1 commentaire
CUBA : les 500 premiers ventilateurs pulmonaires fabriqués.
mercredi 15 - 11h52
de : joclaude
3 commentaires
Les coups d’Etat permanents de l’impérialisme, la BOLIVIE !
mercredi 15 - 11h30
de : joclaude
Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
3 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite