Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’implantation rampante du coton Bt au Burkina Faso.
de : combat-monsanto
mercredi 25 juin 2008 - 11h20 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La question des Organismes génétiquement modifiés (OGM) reste assez mystérieuse pour le grand public. Dès leur apparition dans les années 80, ils ont suscité la controverse et l’inquiétude. Beaucoup y ont vu un progrès fantastique et prometteur pour le devenir humain, d’autres craignent qu’on ait ouvert une nouvelle boite de Pandore, et redoutent ses effets inconnus et non maîtrisables. Le débat scientifique, les batailles d’experts, ne doivent pas nous aveugler. Sous le couvert de la recherche scientifique, de gigantesques enjeux économiques se profilent. D’autre part, le Burkina Faso est le second pays africain, après l’Afrique du Sud, à s’engager résolument dans la culture du coton BT qui est génétiquement modifié. 15 000 hectares seront semés en plein champ cette année. Il serait temps que les Burkinabè sachent de quoi il s’agit, et qu’ils s’informent à d’autres sources que celles des multinationales qui produisent les OGM.

La cellule est l’élément constitutif fondamental de tout être vivant, animal ou végétal. L’homme est constitué de milliards de cellules. Au centre de chaque cellule se trouve le noyau, et à l’intérieur de ce noyau, il y a les "chromosomes". Ceux-ci sont porteurs du patrimoine héréditaire (ADN). Les chromosomes sont constitués de segments appelés "gènes". Chaque gène correspond à un caractère déterminé. Les gènes sont transmis des parents aux enfants. L’ensemble des gènes forme le "génome". Les scientifiques, sans égard pour l’étrange et mystérieuse complexité du vivant, sont intervenus dans le processus naturel pour fabriquer de nouvelles créatures. Ainsi ils sont parvenus à ôter un gène d’un organisme vivant pour le transférer dans un autre organisme vivant, afin de lui conférer un nouveau caractère héréditaire.

L’être vivant ainsi modifié est appelé : OGM. Depuis des millénaires, l’humanité a cherché à améliorer la qualité des plantes dont elle se nourrit et à les adapter aux conditions climatiques et géologiques. Mais elle l’a fait par la sélection et les croisements naturels des meilleures semences. Ainsi le maïs était une plante sauvage que les Indiens d’Amérique ont domestiqué pour en faire la céréale que nous connaissons. Le processus naturel des croisements a donné la "biodiversité", c’est-à-dire une grande variété au sein d’une même espèce : ainsi il y a du maïs blanc, rouge ou jaune, tendre ou farineux, adapté à tel ou tel sol, à telle ou telle altitude. Cette précieuse biodiversité est le résultat de l’observation et du travail d’innombrables générations de paysans.

Les croisements naturels entre espèces différentes sont impossibles. On appelle cela "la barrière des espèces". Une chèvre et un mouton ne peuvent pas procréer. Un singe et un être humain non plus. Certaines espèces voisines comme l’âne et le cheval ou le tigre et le lion, s’ils s’accouplent ne donneront qu’une progéniture stérile (le mulet, le tigron). La sexualité des plantes et des animaux est l’union dynamique du masculin et du féminin pour transmettre la vie. Or la manipulation génétique intervient avant la rencontre sexuelle. La plupart des généticiens considèrent l’organisme vivant comme un matériau dépourvu d’intelligence, comme des briques qu’on peut assembler et déplacer selon le but recherché. Pour eux, la vie n’est plus qu’"un vaste ensemble de réactions chimiques".

Quels sont les buts recherchés ?

Dans le domaine de l’agriculture -le seul que nous aborderons- il s’agit d’améliorer le rendement, la conservation ou la qualité d’une plante. Voici quelques exemples de créations déjà réalisées : un gène de porc introduit dans la tomate (plus de fermeté, meilleure conservation), un gène humain dans le saumon (poisson plus gros). Un savant a même inventé un lapin fluorescent pour distraire son équipe…

Mais nous allons revenir au Burkina Faso et porter notre attention sur la culture du coton BT. "BT" signifie qu’un gène d’une bactérie du sol (bacillus thuringiensis) a été incorporé à la plante de coton pour produire une toxine insecticide. Celle-ci est mortelle pour les chenilles qui la mangent. Ce qui a pour avantage de réduire considérablement les traitements insecticides nécessaires pour protéger le coton (de 6 à 2 en principe) et par suite d’augmenter le rendement. Le coton BT est produit par la firme américaine Monsanto qui prétend ainsi résoudre les problèmes des paysans africains et contribuer à la lutte contre la pauvreté. Les sceptiques ne seraient que des gens tournés vers le passé qui refusent le "progrès".

Le coton BIO :

Depuis 1999, l’ONG suisse Helvétas a lancé au Mali puis au Burkina Faso la culture du coton biologique, c’est-à-dire sans intrants chimiques. Il occupe encore des surfaces modestes bien que ses résultats soient très intéressants : les paysans s’engagent à n’utiliser aucun engrais ni pesticide chimiques qu’ils remplacent par le compost et les produits naturels. Le rendement est inférieur à celui du coton conventionnel, mais largement compensé par l’économie de traitements chimiques. Ainsi le coton bio, très demandé en Europe, est payé 300 CFA le kg (contre 145 CFA en 2007 pour le coton conventionnel) . Avantages : les sols sont préservés, les revenus sont décents et la méthode est à la portée des petites exploitations familiales. De plus, pas d’endettement, et pas d’empoisonnement par les produits toxiques… Par contre, cette culture nécessite la formation des paysans et un suivi qui ne permet pas pour l’instant de dépasser 10 000 petits producteurs.

L’implantation rampante du coton Bt.

La SOFITEX n’est guère favorable à cette initiative qui la prive, elle et ses actionnaires, des revenus des intrants qu’elle vend aux cotonculteurs et qui constituent une part importante de ses bénéfices. A l’examen de tous ces risques et incertitudes, et en considérant des solutions plus appropriées au contexte africain, on a du mal à comprendre comment le coton BT pourrait résoudre les difficultés des cotonculteurs. D’autant plus que leurs véritables problèmes sont ailleurs : les sécheresses dues au réchauffement climatique, les criquets, la concurrence asiatique, et les subventions accordées aux cotonculteurs américains qui font baisser le prix du coton africain. Mais alors ? Pourquoi tant d’enthousiasme de la part des responsables du Burkina Faso ?

Le 19 février 2008, le professeur Maxime Somé et l’ancien ministre des Ressources animales, M. Alassane Séré, tous deux membres du BBA (Burkina Biotech Association) ont donné une conférence de presse organisée par l’ISAAA (International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications) qui avait pour but de rassurer la population burkinabè au sujet des OGM en leur apportant une information "saine et juste". Après avoir qualifié le front anti-OGM de "rêveurs", ils ont déclaré que les négociations avec Monsanto s’étaient passées dans un climat de partenariat "franc et constructif". Selon ces accords, 70 % des bénéfices reviendront aux Burkinabais…

Mais il n’est pas précisé la part qui reviendra aux cotonculteurs. De plus, pas un mot sur l’épineuse question des brevets. Qu’est-ce que l’ISAAA ? Elle se présente comme une organisation à but non lucratif qui a pour mission de soutenir le développement des pays du Sud. Mais internet nous permet rapidement d’établir ses liens avec Monsanto, avec la Fondation Rockefeller, et avec la Banque Mondiale. L’ISAAA est en fait une agence américaine qui dispose de fonds inépuisables pour promouvoir les OGM sur tous les continents. Elle offre des voyages d’études et des bourses à des scientifiques pour les former aux techniques du génie génétique dans les laboratoires privés et publics des Etats-Unis. Sa stratégie - qui est celle de l’USAID - consiste à cibler les élites d’un pays et à les gagner à sa cause par des arguments sonnants et trébuchants. Elle n’oublie pas les journalistes qu’elle traite bien et à qui elle dispense la bonne information - c’est-à-dire la sienne -donnée par des "experts" payés par la firme. Comment résister au chant des sirènes, quand on est un chercheur ressortissant d’un pays vraiment pauvre ?

En réalité, seuls les instituts de recherche comme le BBA seront généreusement dotés. En contrepartie, il est normal que les chercheurs locaux servent les intérêts des Etats-Unis avant ceux du peuple burkinabais. C’est une nouvelle forme de colonialisme qui se met en place et qui transformera les petits exploitants africains en ouvriers agricoles livrés aux caprices de l’agrobusiness international.

Kass El Diany (Source ATTAC) Nouvelle Libération du 18 juin 2008

Retrouvez les commentaires du journaliste sur le site de Mali.fr

Voir aussi l’action de résistance de la Copagen au Burkina.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’implantation rampante du coton Bt au Burkina Faso.
25 juin 2008 - 19h53 - Posté par Phileas fogg

Est-ce que l’ISAAA a parlé des formidables résultats du coton Bt en Inde depuis plusieurs années. Entre les animaux qui crèvent, les agriculteurs qui se suicident et la misère qu’engendre Monsento et sa panoplie de poisons ?

Voir : http://www.dailymotion.com/video/x1...
et lire : http://www.jaia-bharati.org/indiato...

Et sur les moteurs de recherche, vous en trouverez par palanqués, c’est lamentable ! Et le plus beau, c’est qu’ils ne s’arrêtent pas là, ils s’attaquent aux porcs, de façon à breveter les races !!!!!!!
http://raffa.grandmenage.info/post/...

A force de tout voir, on finit par tout supporter
A force de tous supporter, on finit par tout tolérer
A force de tout tolérer, on finit par tout accepter
A force de tout accepter, on finit par tout approuver.

Reveillons-nous, bordel !!!

Y ahora qué ?






Retraite à 67 ans : quand le gouvernement anticipe !
dimanche 15 - 16h21
Fondation SNCF : réseau d’influence et "social washing"
dimanche 15 - 15h48
de : Mat
solidarité
samedi 14 - 17h28
de : jean1
(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
7 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite