Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ingrid Betancourt, messagère de guerre
de : Emrah KAYNAK
samedi 5 juillet 2008 - 12h16 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

L’effusion de bons sentiments autour d’Ingrid Betancourt a une double explication : le caractère grand bourgeois de l’otage et l’obédience communiste des ravisseurs. La bourgeoisie internationale fait preuve de compassion uniquement à l’endroit de ses paires en raison d’un phénomène d’identification évident. On a assisté à des manifestations de solidarité similaires lors du tsunami en Asie du Sud qui a touché les lieux de villégiature occidentaux. La bourgeoisie déploie en contrepoint toute son énergie à dénigrer sur base d’une morale sélective les forces d’insurrection communistes qu’on dit en proie à la corruption et au découragement. L’objectif de cette surexposition médiatique n’est pas tant de se réjouir de la libération d’un otage mais la stigmatisation d’une guérilla communiste batailleuse et persistante. On les présente, en contradiction flagrante avec les faits, comme une organisation criminelle sans conscience lors même que les instances internationales indépendantes (Human Rights, Amnesty International) s’accordent à reconnaître que la plus grande majorité des exactions en Colombie sont le fait des paramilitaires. Ces derniers sont les opérateurs principaux du narcotrafic. Plusieurs de ses têtes de file sont d’ailleurs sous le collimateur des Etats-Unis pour de telles charges.

Les voies les plus audibles prétendent péremptoirement que la lutte armée est datée et que la lutte des Farc est absurde. La révolution, jusqu’à son triomphe, n’a jamais emporté à travers l’histoire l’adhésion du plus grand nombre et certainement pas celle des publicistes du système adverse.

Le problème de la Colombie ne se résume pas à la seule question des otages. L’insécurité chronique dans le pays est l’héritage de son histoire et de son régime économique ultralibéral. La violence est le symptôme d’une Colombie déchirée par les divisions et les inégalités. La communauté internationale se désintéresse de la terrible iniquité sociale, des millions de déportés internes, des exactions à l’encontre des Indigènes, de la condition des innombrables prisonniers politiques ignorés dans les geôles de la junte colombienne. Ingrid Betancourt, qui est organiquement liée au pouvoir en place, s’accapare le titre de victime absolue. Elle a un talent inégalé pour se mettre en scène et exhiber ses émotions face aux caméras. Elle qui ne porte aucun stigmate de mauvais traitements s’insurge contre ses conditions de détention. Le sort de Marwan Barghouti, détenu par les forces sionistes en compagnie de milliers d’autres palestiniens, ne crée pas étrangement autant d’émoi au sein de l’opinion publique occidentale.

La sanctification de cette supposée « pasionaria » de la paix est en décalage total avec ses déclarations militaristes. Depuis sa libération, elle n’œuvre en aucun cas pour la réconciliation nationale mais adoube les milieux extrémistes partisans de la confrontation armée. Elle fait preuve d’un fanatisme à tous crins et d’une ferveur religieuse extravagante. Elle fait corps avec cette armée assassine et les pouvoirs politiques compromis dans le massacre de paysans importuns, de syndicalistes et de militants des droits de l’homme. Elle se trouve idéologiquement et physiquement dans le sillon des chefs de file de la réaction internationale : aux côtés d’Alvaro Uribe, ce nouveau Pinochet obsédé à l’idée d’éradiquer toute souche de communisme et de Sarkozy, son pendant européen. La Justice colombienne, contrairement à Ingrid Betancourt, dénonce la collusion morbide des multinationales (dont Chiquita), des services d’intelligence étrangers (CIA, Mossad, MI5), des politiciens (dont le propre cousin du Chef d’Etat) et de la direction militaire qui a usé de moyens criminels pour lutter contrer la rébellion. Il y a des dizaines de parlementaires en indélicatesse qui doivent répondre de lourds chefs d’accusation.

Betancourt se félicite de la ligne de fermeté d’Uribe qui a obstinément exclu de négocier avec les « terroristes ». Les cercles de pouvoirs en Colombie déshumanisent leurs adversaires politiques qu’ils escomptent anéantir par toutes les voies possibles. On tente de faire croire que les Farc ont toujours refusé les pourparlers alors que leur objectif a toujours été de négocier à pied d’égalité avec les autorités colombiennes, de faire reconnaître leur statut de belligérant et de légitimer de ce fait leur combat. La stratégie de la conflagration armée peut présenter des succès ponctuels mais elle ne viendra jamais à bout des insurgés tant que les raisons qui ont généré ces derniers ne seront pas éradiquées.

Emrah KAYNAK



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Ingrid Betancourt, messagère de guerre
5 juillet 2008 - 12h34

En effer Ingrid BETANCOURT est une BOURGEOISE fille d’un père qui fut Ministre plus d’une fois en COLOMBIE.
Elle fait penser à cette pauvre INCOMPRISE de M.S.ROYAL par son CHARISME.
La comparaison s’arrête là vu qu’elles ne pésent plus RIEN toutes DEUX.



Ingrid Betancourt, messagère de guerre
5 juillet 2008 - 22h08

Un bourgeois en tant que tel, n’est pas plus à exterminer qu’à prendre en compte.

Mais lorsque ce bourgeois, par ses prises de position et ses actions met en danger la liberté, la santé, la vie d’autres personnes, bourgeoises ou pas, il ne peut être considéré que comme une nuisance majeure.

Et sans parler de l’exterminer il est nécessaire de le mettre hors-jeu.

C’est le cas de I.B. qui non seulement est une des tenantes de ce qui se passe en Colombie, mais aussi qui avance masquée comme une victime alors qu’elle n’a jamais été que "victime" du jeu qu’elle a elle même choisi.

Comme d’ailleurs les autres "otages" qui ont été "libérés" avec elle. Les deux de la CIA et les autres.

Et cela contrairement à ceux des FARC, qui eux n’ont pas le choix : C’est la guerre contre leurs tortionnaires, ou la prison ou la torture pour ceux qui tentent de résister par des moyens démocratiques dont on sait que les règles sont édictées par leurs pires ennemis.

Alors Bettancourt c’est très bien qu’ils l’aient laissée partir ; ou qu’on l’ait "libérée", c’est selon les versions.

Et j’espère surtout que les FARC on bien monnayé le coup. Ca libèrera pas leurs camarades des géoles d’Uribe, mais ça leur filera une bouffée d’oxygène ; et dans trois mois on n’en entendra plus parler et ils pourront faire leurs salades sans que les Kourchner et Sarko de service leurs cassent les burnes.

Comme c’était le cas avant qu’ils ne s’emboucannent avec ce boulet.

Et j’espère qu’on lui refilera le Prix Nobel à elle aussi. De la Paix ou autre.

Et même le Guiness des records pour la longévité de son séjour et sa bonne santé à la sortie.

Et qu’elle se gavera en "écrivant" deux ou trois bouquins bien vendus en supermarchés.

Comme ça, ça la situera bien dans la ligne.

G.L.



Ingrid Betancourt, messagère de guerre
6 juillet 2008 - 01h52

la Ingrid c’est un non évènement

et Marina, sauvons là



Ingrid Betancourt, messagère de guerre
6 juillet 2008 - 10h14

"Et qu’elle se gavera en "écrivant" deux ou trois bouquins bien vendus en supermarchés."

"Comme ça, ça la situera bien dans la ligne."

tous est dit dans ces quelle phrases ! bien vu...






Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
« Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La vérité n’est pas dans un seul rêve, mais dans beaucoup de rêves. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite