Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Paranoïa répressive : contre un monde qui déraille
vendredi 21 novembre 2008 - 14h09 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Paranoïa répressive : contre un monde qui déraille

A l’heure où l’état d’exception est la seule réponse au désordre généralisé, l’Etat peut tout se permettre quand il s’agit d’écraser ce qui s’oppose effectivement à l’ordre normal des choses (monde du contrôle, de l’exploitation et des dominations). L’antiterrorisme comme figure de l’Etat d’exception définit l’ennemi intérieur, circonscrit la menace, s’installe dans le quotidien. Cette menace devient effective quand elle est affaire de gestes et plus d’opinions, quand elle quitte le registre symbolique/neutralisé, quand elle sort des grèves raisonnables, inoffensives. La contestation est effective quand elle change quelque chose, quand elle fait une différence inintégrable, inassimilable dans le grand cirque de la démocratie représentative. Le sabotage du train-train à grande vitesse rentre dans cette catégorie par son incidence réelle, par ce qu’il préfigure comme arrêt réel de l’économie, de la grande machine à fabriquer les riches et les pauvres.

L’antiterrorisme pour conjurer la menace, conjurer le potentiel subversif de ce geste, d’autant plus appropriable et contaminant qu’il ne pouvait blesser personne. Ça dérange, il faut faire un exemple alors, ça choppe des gens et tant pis s’il n’y a pas de preuves (puisqu’on est dans l’exception). Ils et elles sont accusé-e-s d’avoir répondu sur le terrain d’une résistance effective. Evidemment, les gens choppés ne l’ont pas été par hasard, ils et elles sont soupçonné-e-s d’avoir participé à des rassemblements et des manifestations notamment à Vichy, d’écrire des pamphlets, et de vivre autrement… Et c’est bien là le fond de l’affaire. Parce que s’attaquer aux modes de vie n’est pas simplement un prétexte. Construire des liens matériels, accueillir les sécessions, rendre le monde vivable effectivement voire désirable. Trouver des lieux communs pour ne plus vivre piégé dans l’univers de l’économie, une autonomie alimentaire relative ; un déploiement de solidarités concrètes comme en témoigne le village de Tarnac par les réunions publiques à deux cent du comité de soutien. Voilà ce qui pose problème. En définitive, faire de la politique dans le réel et de ce point de vue répondre à l’Etat et à Sarkozy sur le même registre du "je fais ce que je dis". Un autre réel, réel de la lutte, de l’émancipation, etc.

Alors, nos malfaiteurs aux fins terroristes on leur reproche en substance : une existence non consumée dans les circuits de l’exploitation, d’être capables de s’organiser pour échapper à des vies gâchées d’intérimaires, des perspectives bouchées de lycéens et d’étudiants condamnés par avance, par contumace, au boulot jusqu’à 70 ans, dimanche compris... Au lieu du travailler plus pour gagner plus, travailler moins, comme l’a relevé le Figaro, et y gagner une vie partagée. Autres éléments à charge : des livres, en lire, en écrire. Là aussi est le crime, répondre par des gestes à des prises de position, des énoncés. Rendre ces gestes disponibles par l’écriture folle, anonyme, sans origine assignable, les affiches, tracts, et autres manifestes. Là où l’antiterrorisme c’est précisément la logique impériale de la conjuration des événements et le régime de l’atténuation paranoïaque et généralisée ; le crime ici est celui d’articuler la pensée et l’action, et par là, rendre quelque chose possible.

Ils veulent s’attaquer aux possibilités même de la lutte, comme avec le service minimum face aux grèves, comme avec les référendums dans les universités, les déploiements de robocops-experts héliportés à la première auto-réduction tentée , comme avec cet appel d’offre sur la veille préventive de l’opinion, comme avec la prévention situationnelle, comme avec l’occupation militaire des quartiers à la moindre émeute (à Villiers-le-Bel, à Romans sur Isère, les gens se sont pris aussi 96 heures de GAV).

Alors oui il y a montage policier (on fabrique des terroristes avec une demi-manif, trois bouquins et une ferme), mais ce montage policier n’est pas si artificiel, il s’enracine dans une histoire de l’oppression. L’antiterrorisme s’inscrit en réaction à l’affirmation de la communauté, au refoulé de l’Etat français et ce au nom de la démocratique consensuelle. La communauté en France, on s’y attaque depuis la loi Le Chapellier, les lois anti-sectes, les lois scélérates anti-anarchistes des années 1880 qui justement condamnent l’association de malfaiteurs et plus récemment l’interdiction de stationner à trois dans un hall d’immeuble…

Oui, une insoumission chronique anime les quartiers, oui les facs remuent contre la privatisation, 3000 personnes se déplacent contre Vichy et soutiennent physiquement les sans-papiers, les centres de rétentions crament, les chemineaux bloquent les rails. La solidarité s’active pour les emprisonné-e-s, à Paris, Tarnac ou Lyon.

Oui, la révolte en actes !

(1) : Pendant le mouvement anti LRU de novembre 2007, la police a envoyé tout un escadron de crs de gendarmes mobiles, et d’experts scientifiques à la fac de Bron suite à la réquisition de deux caddies de provisions dans un super-marché.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Paranoïa répressive : contre un monde qui déraille
21 novembre 2008 - 14h57

Comme la croix de vie celte qui a été inversée par hitler, nous sommes aussi aujourd’hui dans l’inversion:les défenseurs et protecteurs de la vie et de la liberté nécessaire à cette même vie sont devenus en quelques mois (ou années ?) des terroristes et ceux qui terrorisent la population (polices diverses et variées) sont les héros ou victimes ;cela créée la confusion dans les esprits naifs de la population et le but est atteint ;reste à trouver laporte de sortie face à un état de folie de cet état en pleine dérive et en porte à faux avec les valeurs républicaines !L’inversion,n’oubliez pas !






« J’ai vu des gens tomber à l’eau » : l’opération de police qui a dégénéré, un soir de Fête de la musique à Nantes
mardi 25 - 20h03
de : nazairien
9 commentaires
Qui veut bouffer du président ?
mardi 25 - 17h23
de : jean 1
1 commentaire
Campagne de dons : appel aux lecteurs et aux mouvements sociaux
mardi 25 - 16h48
Rencontre avec la chanteuse engagée Tita Nzebi le 10 juillet
mardi 25 - 13h46
IDÉES NOIRES SOUS GILETS JAUNES
mardi 25 - 05h27
de : jean 1
3 commentaires
VENEZUELA : La nouvelle économie Socialiste, c’est parti !
lundi 24 - 17h01
de : JO
Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire
lundi 24 - 15h07
de : nazairien
2 commentaires
Ils sont 93
lundi 24 - 11h45
de : jean 1
1 commentaire
LE MONDE A CHANGE : L’impérialisme l’apprend à ses dépends !
lundi 24 - 11h38
de : JO
acte 32, beaucoup de monde à paris, manif sauvage, flics éparpillés, fatigués, inefficaces (vidéo)
dimanche 23 - 14h18
de : nazairien
7 commentaires
HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE : L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’
dimanche 23 - 11h56
de : nazairien
2 commentaires
Sarkozy et ses "casseroles" , Sarkozy jugé pour corruption - C l’hebdo - 22/06/2019 (vidéo)
dimanche 23 - 02h45
de : nazairien
L’ Acte 32, a bien tenu ses promesses et le live du sanglier jaune, a donné l’information en continu (vidéo)
dimanche 23 - 01h46
de : nazairien
1 commentaire
perturbation au Salon aéronautique
samedi 22 - 22h32
de : désobéir
Retour aux blocages pour les gilets jaunes
samedi 22 - 17h42
1 commentaire
L’héritage de Brecht : ’Berlin en Seine’ à l’Essaïon
vendredi 21 - 19h56
Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »
vendredi 21 - 14h08
de : jean 1
2 commentaires
C’est un gendarme mobile qui a renversé quatre gilets jaunes à Rouen en février (video)
vendredi 21 - 13h36
de : Lille Insurgée
Fête de soutien aux postier-e-s du 92
vendredi 21 - 10h39
MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
1 commentaire
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
3 commentaires
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est par nos pensées, nos paroles et nos actions, individuellement et collectivement, que nous façonnons nos lendemains. Sagesse Tsagali
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite