Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Pour se réchauffer avant le grand soir qui nous attend en 2009 (videos)
de : Ciao...
samedi 22 novembre 2008 - 16h31 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Réchauffons-nous le coeur et redonnons nous du courage pour les luttes qui s’annoncent !

JPEG - 23.3 ko

L’internationale interprétée par les acteurs, figurants, militants du PCF qui prirent part à ce qui est aujourd’hui un véritable monument du cinéma mondial : "la Vie est à nous".

Ce film doit être vu de tous, c’est un must...on a rarement fait aussi bien un document à mi-chemin entre le film de propagande et le film d’art...

Et puis après 1936, il y eut la guerre et nos 75 000 fusillés !

Que sont devenus tous ces militants anonymes qui donnèrent leur image au parti...et peut être sans le soupçonner aux collabos et autres SS ?

Voilà, je vous laisse savourer les extrait.





Achetez cette œuvre ! faites là partager à d’autres !


http://www.doriane-films.com/pages/...

http://www.cinearchives.org/Catalog...

La vie est à nous (1936)

Les films de Jean Renoir

Fiction documentaire - 1936 - Noir et Blanc - sonore - 66 min -
Réalisateur(s) : réalisation collective, Renoir Jean -
Elément : Film monté - Langue : VF - Pays : France -
Formats disponibles : 35mm restauré, Vidéo
Lieux de consultation : Archives Françaises du Film, BNF, Forum des images
réalisé sous la direction de Jean Renoir
 
La France, à la veille des élections législatives, entre la menace du fascisme national et international, la politique de crise et de répression organisée au bénéfice des “ 200 familles”, et l’espoir incarné tant par l’action quotidienne des militants du parti communiste que par les propositions de ses dirigeants.
La crise économique est soulignée dès l’ouverture du film par une séquence opposant le discours d’un instituteur sur les richesses de la France, et la réalité sociale vécue par ses élèves.
Le film expose la menace fasciste avec des images du 6 février 1934, l’entraînement militaire des Croix de Feu, les menaces de guerre et de mort incarnées par Hitler et Mussolini, un défilé des partisans du Colonel de la Rocques. Il prend fin avec les manifestations du Front populaire (images du 14 juillet 1935) et expose la politique du Parti Communiste présenté comme un parti solidaire et chaleureux.
Trois saynètes fictionnelles, complétées par une partie documentaire illustrent l’action concrète des militants communistes :
# Une cellule d’entreprise déclenche une grève contre les cadences infernales et le licenciement d’un vieux travailleur
# Des militants communistes s’opposent à la saisie des biens d’un paysan
# Un groupe de jeunes communistes (avec chorale) accueille et nourrit un jeune chômeur affamé et diplômé. Cette dernière séquence frictionnelle, la plus longue et la plus complexe, est sans doute destinée aux "classes moyennes" et à la petite bourgeoisie.
Une brève scène reconstituée montre un vendeur de L’Humanité, agressé par un petit groupe de fascistes, soutenu et défendu par la population d’un marché. Le film s’achève par les extraits de discours de dirigeants du P.C.F. à l’attention de catégories spécifiques de la population (les femmes, les jeunes, les paysans, les anciens combattants...), et par les plans d’une foule chantant l’Internationale à travers la campagne.
 
Ce film de propagande électorale commandité par le P.C.F. et dirigé par Jean Renoir, mêle habilement matériel documentaire, épisodes mis en scène, chœurs parlés et allocutions filmées des dirigeants communistes.
 
Générique : La vie est à nous. Un film réalisé collectivement par une équipe de techniciens, d’artistes et d’ouvriers ”.
Production : Ciné Liberté pour le Parti Communiste Français, 1936.
Assistants : Jean-Paul Dreyfus (Le Chanois), Jacques Becker, Pierre Unik, André Zwoboda, Jacques B. Brunius, Henri Cartier-Bresson, Marc Maurette, Maurice Lime.
Scripte : Renée Vavasseur
Images : Alain Douarinou, Claude Renoir, Jean Isnard, Jean Serge Bourgoin, Henri Alekan, Louis Page, Jean-Pierre Alphen, Jean Effel (dessins).
Musique : Internationale (Eugène Pottier / Pierre Degeyter), Appel du Komintern (Hans Eisler), Allons au-devant de la vie (Paul Vaillant-Couturier) Ronde des Saint-Simoniens et autres chants révolutionnaires (interprétés par La Chorale Populaire de Paris). chansons de Komsomols (de Chostakovitch), Auprès de ma blonde, La Cucaracha (fredonnée, sifflotée) ; Chœurs : sous la direction de Suzanne Conte.
Les chœurs parlés sont interprétés par le groupe Mars.
Son : les frères Havadier (extérieurs), Marcel Teisseire (intérieurs).
Commentaire : Jean Paul Le Chanois (ajout en 45) Julien Bertheau
Montage : Marguerite Renoir, Jacques B. Brunius.
Interprétation : Muse d’Albray, Marc Maurette, Jean Dasté (l’instituteur), Jacques B.Brunius (le président du conseil d’administration), Simone Guisin (une femme au casino), Teddy Michaux (un fasciste à l’entraînement), Marcel Cachin (lui-même), Pierre Unik (son secrétaire), Charles Blavette (Tonin), Gaston Clamamus (un ouvrier communiste), Max Dalban (le chrono), Madeleine Sologne (une ouvrière), Fabien Loris (un ouvrier), Emile Drain (le vieux Gustave), Roger Blin (un ouvrier), Jean Renoir (le patron du café où se tient la réunion de cellule), Madeleine Dax (secrétaire de séance), Georges Spanelly (le directeur de l’usine), Sylvain Itkine (le comptable), Fernand Bercher (le secrétaire), Eddy Debray (l’huissier), Henri Pons (M. Lecocq), Gabrielle Fontan (Mme Lecocq), Gaston Modot (Philippe), Léon Larive (le maquignon), Pierre Ferval (un client à la vente aux enchères), Julien Bertheau (l’ingénieur électricien en chômage), Nadia Sibirskaïa (Ninette), Marcel Lesieur (le patron du garage), O’Brady (Mohammed), Marcel Duhamel (M. Moutet), l’automobiliste Volontaire National), Guy Favières (vieux chômeur à la soupe populaire), Jacques Becker (jeune chômeur à la soupe populaire), Tristan Sévère (chômeur à la soupe populaire), Claire Gérard (une bourgeoise dans la rue), Jean-Paul Dreyfus (Petit Louis), Charles Charras (un chanteur), Francis Lemarque (autre chanteur), Michel Trajster (autre chanteur), Ojzer Kawka (soliste), Vaillant-Couturier (lui-même), Renaud Jean (lui-même), Marcel Gitton (lui-même), Jacques Duclos (lui-même), Martha Desrumeaux (elle-même), Maurice Thorez (lui-même), et Yolande Oliviero, Vladimir Sokoloff, Madeleine Sylvain, François Viguier et de nombreux militants et sympathisants anonymes, et (plans d’actualités) colonel de la Rocque, André Marty, Jean Mermoz, Lénine, Brontch-Brouévitch, Staline, Hitler, Mussolini.
Intervenants : Paul Vaillant-Couturier, Renaud Jean, Martha Desrumeaux, Marcel Cachin, Marcel Gitton, Jacques Duclos et Maurice Thorez.
Personnalités : Dimitrov, Lénine, Staline, Marty (filmé à Perpignan en juillet 1923), Mussolini, Hitler, Guy et François de Wendel, Eugène Schneider, Théodore Laurent, Louis Renault, André Lebon, , Louis Marlio, de La Rocque....
Lieux et monuments : Versailles, Paris (Tour Eiffel, Place de la Concorde, Les Tuileries, Notre-Dame, les studios Frankeur, place de la Bastille, place de la Nation, l’Arc de Triomphe -la tombe du soldat inconnu-), Montreuil (la mairie, le marché, une ferme)...
Lieux, événements et personnes citées : Gennevilliers, Saint-Aubin Le Monial (Allier), Ethiopie ; Révolution Française, Valmy, La Commune, Révolution d’Octobre, 6 et 9 février 1934 ; (Louis) Lauchin, (Henri) Vuillemin (XXème arrondissement de Paris), (Jean) Lamy (Montargis), (Roger) Scorticatti (Livry-Gargan), Thaëlmann.
 
Note : Produit par le PCF en février 1936, pour les élections, qui portèrent au pouvoir le Front Populaire. La Vie est à nous est le résultat d’un travail collectif (cinéastes et politiques) sous la direction de Jean Renoir. Mêlant matériel documentaire et épisodes mis en scène, le film présente la France en crise, la menace fasciste, l’action des communistes à l’entreprise, parmi les paysans et à la ville, et les grandes lignes de la politique du Parti (à travers les interventions de Cachin, Duclos, Thorez, Vaillant-Couturier, etc...) Interdit lors de sa sortie et durant toute la période du Front Populaire. Le film commença à être diffusé commercialement à partir de 1969. "Financé par collectes lors de meetings du Parti, le film coûta environ 70.000 F, soit le dixième d’un budget moyen de l’époque. N’ayant pas été présenté à la censure, il ne fut diffusé que dans les cellules et meetings communistes."


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Pour se réchauffer avant le grand soir qui nous attend en 2009 (videos)
24 novembre 2008 - 08h22 - Posté par fcourvoisier

le titre "La vie est à nous" est déjà tout un programme à lui seul !

MAIS "la VIE" est à TOUTES et TOUS et, encore maintenant, tout n’est pas acquis pour les femmes(qui sont pourtant des hommes(homines pas vires) comme les autres)

La "générosité du propos" ne peut être vraiment généreuse que si elle n’exclut personne....(les homos,les prostitié(e)s,les SDF,les détenu(e)s...et tou(te)s les "autres")

Ces "remarques" n’enlèvent rien à la beauté de cette oeuvre... Jean Renoir "avançait" et nous devons continuer(à avancer)...



Pour se réchauffer avant le grand soir qui nous attend en 2009 (videos)
25 novembre 2008 - 01h10

Après vérification : il semble que la version vendue dans le commerce ne soit pas exactement la version originale.
Il semblerait que très peu de copies aient survécu. J’ai identifié un passage du film qui a été semble-t-il "oblitéré" dans la version commercialisée. Ce passage correspond à l’un des tableaux du début ou il est dit que la France est aux mains de qq grandes familles dont celles du comité des forges, suit alors un appel à la jeunesse qui a été "coupé" (?) dans la version DVD mais que l’on peut écouter sur un CD sur le Front populaire où ils semble que Paul Vaillant Couturier soit l’orateur qui en appelle aux jeunes pour renverser l’ordre établi, pour conclure sur la phrase qui fait le titre du film : "la vie est à nous".

Quelqu’un sait -il ou l’on peut trouver la version complète , càd non coupée, de ce film ?



Pour se réchauffer avant le grand soir qui nous attend en 2009 (videos)
25 novembre 2008 - 08h59 - Posté par fcourvoisier

connaissez-vous (oui je pense) le DVD de l’Huma ’( 2006:70 ème anniversiare du front popu) ?
Parmi ces "films militants & documents rares" il y a une version de" la vie est à nous":mais ...
j’essaie d’envoyer la photo de la pochette à la rédaction de Bellaciao





Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Avant les médias, il y avait une limite physique à l'espace qu'une personne pouvait occuper toute seule. Andy Warhol
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite