Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Répression violente du mouvement social de Gafsa : un procès caricatural dans une démocratie policière.


de : La Brique
mardi 3 février 2009 - 08h48 - Signaler aux modérateurs

Décembre 2008. Quelques mois après la révolte du bassin minier de Gafsa, plusieurs syndicalistes et militant-es tunisiens sont jugés coupables, en première instance, "d’entente criminelle portant atteinte aux personnes et aux biens" et de « rébellion armée ». Ça ne vous rappelle rien ? Alors que le procès avait été entaché d’irrégularités, le report en appel s’achève le 3 février.

Gafsa, au sud-ouest de la Tunisie, est loin de ressembler à la clinquante Tunis. Cette ville, comme les autres de la région, est en proie à une pauvreté frappante, le taux de chômage est deux à trois fois supérieur à celui du pays déjà proche de 15% [1].

La société d’exploitation des mines est le principal employeur. Lors de la cession de recrutement de janvier 2008, des fraudes patentes sont mises à jour, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : les chômeurs et chômeuses, à Redeyeff d’abord, manifestent leur colère. Tout se passe dans le calme et la dignité, ce qui n’empêche pas la police, conformément à ses habitudes [2], de réprimer violemment la manifestation.

Mouvement social et répression policière

La population se joint au mouvement durant la semaine qui suit. Le 6 juin, une grande manifestation, pacifique encore une fois, tourne au drame, la police ouvre le feu : deux morts. Deux manifestants tentent de se réfugier dans la zone des transformateurs d’électricité du complexe d’exploitation du phosphate et sont électrocutés suite à la remise en marche de ceux-ci ordonnée par le directeur... Les violences policières font de nombreux blessés [3]. D’autres manifestants sont interpellés et depuis emprisonnés. Parmi eux des syndicalistes de la seule centrale syndicale tunisienne (l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens) [4] Celles et ceux présents à ce moment là sont aussi embarqués, comme le fils et le neveu de l’un d’entre eux.

JPEG - 23.1 ko

Le but du pouvoir est désormais clair : leur faire porter le chapeau et éradiquer toute velléité de protestation à Gafsa comme ailleurs. La parodie de procès des 38 inculpés [5] en décembre dernier ne démontre que cela : les accusés prennent de deux à dix ans ferme, verdict aberrant prononcé au mépris total des lois tunisiennes [6].

Une parodie de procès

Le 13 janvier, le procès en appel est revenu sur les aspects les plus caricaturaux de cette « justice d’État » : les prétendues pièces à conviction n’ont jamais été présentées ! Les accusés n’ont pas pu s’exprimer, les témoins aussi bien de l’accusation que de la défense n’ont pas été présentés non plus. De plus, les avocat-es ont relevé de nombreux vices de forme : PV antidatés ou truqués pour des accusés... qui n’étaient pas sur les lieux au moment des faits ! Les avocat-es [7], de plus, n’ont pas pu rencontrer la plupart des accusés avant le procès. Ils demandaient que ceux-ci puissent bénéficier de soins, en raison de tortures qu’ils auraient subies. Qu’ils soient aussi dans une seule prison [8] et enfin que les familles puissent exercer leur droit de visite, lui-aussi bafoué jusqu’à présent. Enfin, plus important encore, ils réclament, pour toutes ces raisons – une seule aurait suffit hors d’une dictature policière – la remise en liberté de tous les accusés.

La cour ne leur a accordé qu’une chose : le report en appel le 3 février. Une autre délégation de syndicalistes algériens, marocains et français [9], se rend à Gafsa pour apporter son soutien aux inculpé-es.

Le pouvoir tunisien : entre l’apparence démocratique ou la répression d’un mouvement dangereux pour son autorité.

Il s’agit sans conteste d’un procès politique, la Tunisie n’a pas connu un tel mouvement, aussi long, depuis bien longtemps. Ben Ali joue beaucoup dans ce procès, il craint que la protestation ne s’étende et sait que ce mouvement est mené par des militant-es et des populations qui estiment ne plus rien avoir à perdre. Le pouvoir veut éviter aussi que les échos de ses exactions ne montent en puissance à l’étranger. Une campagne a été entamée dans la presse nationale pour dénoncer les « ingérences étrangères » dans les affaires tunisiennes ainsi que leur « relent de colonialisme » (!). Une question reste : pourquoi si peu d’échos de ces pratiques du pouvoir tunisien dans la majorité des médias français ?

Stéphane Enjalran, présent au procès en appel du 13 janvier pour l’US Solidaires. SUD éducation

La Brique


Notes :

[1] http://www.rfi.fr/talentplusfr/articles/063/article_52.asp , www.indexmundi.com/fr/tunisie/taux_de_chomage.html , etc

[2] Cf article sur www.sudeducation.org/article2808.html, militante tabassée par les flics. Site de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme aussi

[3] Une militante de Gafsa prendra des clichés des blessé-es envoyés à l’hôpital, ce qui lui vaudra plus tard son licenciement et un tabassage en règle par le chef de la police. Voir article sur : http://www.sudeducation.org/article...

[4] Qui appartient à la confédération internationale des syndicats libres http://www.ituc-csi.org/spip.php?rubrique1&lang=fr).

[5] Parmi eux se trouve Mouhieddine CHERBIB, président de la Fédération Tunisienne pour la Citoyenneté et l’amitié entre les deux Rive, résidant en France, condamné par contumace à deux de prison. Pour plus d’informations sur la situation à Gafsa : http://www.citoyensdesdeuxrives.eu/, site de la FTCR. La FTCR est à l’origine de la mobilisation politique, associative et syndicale en France qui a conduit à la création d’un Comité de soutien aux inculpé-es et à l’envoi de délégations en Tunisie lors des procès.

[6] Tous les avocats qui ont plaidé au procès l’ont démontré clairement. http://www.fidh.org/spip.php?

[7] Selon une avocate envoyé par l’UGTT. Notez la solidarité internationale qui s’active : près de 80 avocat-es se sont constitués pour la défense, dont deux marocains venus exprimer leur solidarité avec les accusés.

[8] Ils sont actuellement dispersés dans trois prisons pour multiplier les difficultés pour les avocats

[9] La délégation internationale qui s’est rendue au procès en appel le 13 février était composée de trois algériens du Syndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Publique (Santé), de trois marocains qui représentaient la Confédération Démocratique du Travail, l’Organisation Démocratique de Travail (Education) et une association d’avocats, d’un avocat français représentant la FIDH, de la CNT, de la FSU et de SUD éducation pour l’US Solidaires ainsi que de la députée PC. Celle qui sera présente au procès reporté le 3 février s’élargira de représentants de la CFDT et de la CGT.



Imprimer cet article





PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
4 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite