Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

"Marx penseur de la démocratie"
de : via LL
lundi 9 février 2009 - 16h55 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 24.1 ko

Un texte épatant, daté de mars 2006, trouvé sur le non moins épatant site (à consulter fréquemment) "SémiMarx"

suivi d’autres textes et réflexions de très grande qualité, par exemple (petite sélection perso) :

STATHIS KOUVELAKIS : "Sur l’histoire de la notion de « dictature du prolétariat » : le débat dans le PCF 1966-1972

Slavoj ZIZEK : "Etat d’urgence et dictature révolutionnaire"

Luciano Canfora, « La parabole de la gauche : la fin de l’utopie

Bon appétit !

 ;-)


Introduction

de Norbert Lenoir

"Pourquoi lire Marx aujourd’hui alors que les classes sociales ont été remplacées par les tribus, les ethnies et autres formes de revendications identitaires ? Ah quoi bon le lire alors que le terme même de prolétariat a disparu des discours y compris au sein du parti communiste ?

Alors, Marx n’est-il pas un signifiant sans signifié, une pensée morte pour notre présent qui ne propose plus d’autre programme aux exclus – ils ont remplacé les exploités et opprimés d’autre fois – que de s’intégrer à une société que l’on n’accuse même plus d’exclure ?

Autre fait d’importance qui semble régler le compte de la pensée de Marx : le tribunal de l’histoire : l’effondrement des régimes communistes de l’Est n’est pas un événement parmi d’autres pour le philosophe. Cet effondrement est l’effondrement à la fois économique et moral d’une pensée qui voyait justement dans l’économie le moteur de l’histoire humaine et qui a donc était jugée sur le terrain même où Marx souhaitait qu’on le jugeât.

La réalité sociale a refusé de se plier à ce projet du « règne de la liberté » (note 1) De cet échec, qui est à la hauteur de l’utopie brisée, aucun philosophe ne peut entièrement se réjouir.

Car il est aussi l’échec de la philosophie dans sa volonté, souvent affirmée depuis Platon, de transformer le monde.

Tout semble nous dire – l’événement de la faillite communiste dans les ex-pays de l’Est, les médias – que ceux qui continuent à porter un intérêt aux textes de Marx sont une espèce manifestant les symptômes d’une maladie intellectuelle incurable : fossilisation de l’intellect dans des catégories de pensées illusoires et totalitaires.

Mais précisément, cet échec de la transformation du monde nous impose de réfléchir sur l’interprétation que Marx nous donne de la politique. Cette réflexion sur l’interprétation marxiste de la politique ne se veut surtout pas une énième relecture de toute la pensée de Marx.

Non ! Mais il s’agit bien plus modestement de repérer quelques points conceptuels dans des textes de Marx qui permettent une réflexion intéressante et toujours actuelle sur la nature de la démocratie.

Notre Marx sera ni un doctrinaire qui accouche d’une conception du monde, ni un messie qui dispense une nouvelle religion à vocation historique, mais un théoricien de la démocratie.

Je suis conscient que ce Marx paraît être surprenant, voire même un Marx frelaté tant il semble évident que chez Marx la politique relève que du jeu de la superstructure et que « l’existence de l’Etat et l’existence de la servitude sont indissociables ».(note 2)

Effectivement, Marx développe un discours négatif à l’égard de l’Etat. Il n’est « qu’une communauté illusoire », nous dit-il dans L’idéologie Allemande , qui souhaite cacher la domination de la classe économiquement la plus puissante.

Certes, mais est-ce à dire que Marx n’a pas développé de discours positif sur la politique, est-ce signifier que la politique est éternellement vouée à être le masque d’une domination d’origine économique ?

L’affirmation d’un dépérissement de l’Etat n’est ni synonyme de l’éclipse du politique chez Marx, ni le refus de s’interroger sur l’alliance possible de la liberté et de la politique.

Cette alliance existe bel et bien chez Marx. Et cette existence repose sur une critique de la démocratie. Critique non pas au sens d’une dénégation, mais au sens de discernement : discerner dans des formes historiques de la démocratie, les conditions de possibilité de la liberté politique.

Ce discernement marxiste de la démocratie ne s’est pas effondré avec le mur de Berlin, il est pour nous toujours d’actualité. Il nous permettra de nous interroger sur ce paradoxe contemporain : faire du peuple le souverain et lui refuser la participation au pouvoir.

Si la pensée de Marx a peut-être perdu sa vertu de programme pour une révolution mondiale, elle a la vertu de proposer une rectification de nos concepts que nous utilisons pour légitimer notre démocratie.

Ce qui demeure vivant chez Marx, c’est peut-être moins une pensée économique visant la transformation du monde, qu’une interprétation de la démocratie pouvant nous aider à rectifier certains abus de langage reliés à des tendances oligarchiques de notre présent.

Notre propos aura deux parties et non trois comme le voudrait une pensée marxiste convenue obsédée par la synthèse dialectique :

 La première s’intéressera à la définition critique de la démocratie et à la définition originale de la politique qu’elle engage.

 La seconde tentera de mesurer les effets de cette définition sur notre présent politique.(...)"

La suite ici : (PDF à télé charger)

PDF - 177.7 ko
LENOIR Marx penseur de la democratie

Bio N. Lenoir

"Né à Marseille le 18 septembre 1963, Norbert Lenoir a fait ses études au Lycée Marseilleveyre de Marseille. Par la suite il poursuit des études de Philosophie à l’Université de Provence I qui le conduisent à passer les concours de l’enseignement CAPES et Agrégation de philosophie.

Sa thèse "Domination et légitimité.Deux stratégies d’interrogation du politique chez JJ Rousseau" soutenue en 1998 lui permet d’occuper des fonctions universitaires à Aix-en-Provence.

1989-2007 Professeur de philosophie aux lycées de De Saint-julien en Genvois,de Tournon, de Vitrolles.

1998-2007 Chargé de cours à l’IUFM d’Aix-en Provence

2001-à ce jour Chargé de cours au département de philosophie de l’Université de Provence I

2007 à ce jour Professeur en classes préparatoires au lycée Masséna de Nice. "

http://www.puf.com/wiki/Auteur:Norb...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
"Marx penseur de la démocratie", par Norbert LENOIR
9 février 2009 - 17h00

Je suis conscient que ce Marx paraît être surprenant, voire même un Marx frelaté

Attention dans la transcription du PDF ce terme "frelaté" n’apparaît pas dans le texte qui dit "frôlaté" (?) - j’ignore ce que ça signifie mais c’est le terme employé par Lenoir.

LL



"Marx penseur de la démocratie", par Norbert LENOIR
9 février 2009 - 18h31 - Posté par PT@N@R

REVOLUTION POLITIQUE
REVOLUTION SOCIALE

AU DELA DE TOUS LES APPORTS DE MARX, LE PLUS IMPORTANT ET LE MOINS EVIDENT, EST CELUI DE L’APPROFONDISSEMENT DU CONCEPT DE REVOLUTION

LA REVOLUTION SOCIALE C EST LE RETOURNEMENT DE TOUTE L HISTOIRE DE L HOMME BIEN PLUS QUE LE DEPASSEMENT DU CAPITALISME






Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
8 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON (video)
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres ! (videos)
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76
Alternative Nouvelle au Capitalisme (?)
dimanche 16 - 09h47
de : Jean Roussie
Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »
samedi 15 - 23h51
de : Entretien avec Taha Bouhafs
CONGRÈS DE FONDATION DE L’UNION COMMUNISTE LIBERTAIRE (UCL) : DÉCLARATION FINALE
samedi 15 - 19h29
de : jean 1
NON à l’amalgame honteux du régime israélien avec l’Antisémitisme !
samedi 15 - 10h22
de : JO
École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent
samedi 15 - 07h50
de : Stéphane Ortega
CE CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PAS - Comment le néolibéralisme défait la démocratie
vendredi 14 - 19h24
de : Ernest London
GILETS JAUNES : PAUSE AVANT LA REPRISE ?
vendredi 14 - 18h23
de : Raymond H
Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour « crime contre l’humanité » (video)
vendredi 14 - 17h41
de : JO
Interview de Maître Sophia Albert Salmeron après s’être rendue à la C.P.I à La Haye (vidéo)
vendredi 14 - 17h32
de : nazairien
Entre Pôle emploi et Françafrique, le gagne-pain de Benalla après l’Élysée
vendredi 14 - 15h20
de : JO
SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 EN GREVE / RDV LUNDI MATIN
vendredi 14 - 11h03
Les "cons" , ça ose tout : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières
jeudi 13 - 22h43
de : nazairien
4 commentaires
La Grande-Bretagne livrera Julian Assange aux Etats-Unis
jeudi 13 - 17h03
de : JO
1 commentaire
« Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous ! »
jeudi 13 - 11h51
de : jean 1
Le gong vient de sonné en Chine : l’hégémonie nord-américaine, c’est bien fini !
jeudi 13 - 10h33
de : JO
6 commentaires
L’union fait la force : La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) se dissout pour contribuer à la création de l’UCL
jeudi 13 - 10h31
de : jean 1
1 commentaire
Fête de soutien aux postier-e-s du 92 en grève
jeudi 13 - 09h33
1 commentaire
Votez Info’Com-CGT ! Élection du comité social et économique UES L’Équipe 1er tour, 17 au 21 juin 2019 (video)
mercredi 12 - 20h30
de : Info’Com-CGT
Trou de la Sécu : merci Macron !
mercredi 12 - 07h40
4 commentaires
A Genève, macron nous fait le coup du "nouveau capitalisme" sans doute à la sauce sarkozy
mardi 11 - 19h13
de : nazairien
7 commentaires
LUNDI DE PENTECÔTE : une arnaque de plus !
mardi 11 - 15h47
de : JO
Le grand remplacement ?
lundi 10 - 20h24
de : Claude JANVIER
5 commentaires
MONTPELLIER : ACTE XXX, L’ART ET LES GILETS JAUNES
lundi 10 - 17h52
de : jean 1
1 commentaire
A Montpellier, meme avec sa violence, la "flicaille" , n’est plus aussi fringante et perd rapidement pied (vidéo)
lundi 10 - 17h20
de : nazairien
1 commentaire
L’Armée Arabe Syrienne, réplique face aux terroristes du Front Al-Nosra, armé et financé par la France (vidéos)
lundi 10 - 16h36
de : nazairien
50 Printemps - C’est l’heure de l’mettre !
lundi 10 - 16h26
de : Hdm
Quand les renseignements convoquent les journalistes
lundi 10 - 15h38
de : JO
Le Peuple "Gilet Jaune" en Seine Saint Denis, meme avec leurs "lacrymos" , les CRS décrochent (vidéo)
lundi 10 - 15h01
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le bonheur c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles. Gandhi
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite