Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

KOUCHNER, le riz et les écoliers


de : pilhaouer
mardi 24 février 2009 - 08h09 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 57.2 ko

de Paul Villach

À propos du livre de Pierre Péan : une victime collatérale méconnue de l’humanitaire à la Kouchner : l’École !

On voit d’ici les yeux ronds du lecteur. En quoi donc Kouchner a-t-il pu nuire à l’École, n’en ayant jamais été le ministre ? C’est vrai, mais il l’a utilisée comme personne d’autre. Pierre Péan le rappelle dans son livre, « Le monde selon K. » (1).

La campagne « Du riz pour la Somalie » restera un bel exemple de ce que l’humanitaire dévoyé à la Kouchner peut faire de pire : l’affiche qui a ameuté les établissements scolaires pour que chaque élève apporte un paquet de riz, le 20 octobre 1992, est sans doute l’une des plus obscènes qu’un leurre d’appel humanitaire puisse produire (2).

Un leurre d’appel humanitaire à l’affiche

Elle n’avait pas échappé à un professeur de Nîmes qui avait placé « la relation de l’information » au cœur de son enseignement. Il l’avait étudiée avec ses élèves dans les semaines qui avaient suivi ce grand élan humanitaire où avait été emporté les établissements scolaires de France sur les pas de Kouchner jouant au joueur de flûte de Hamelin d’un conte de Grimm. Cette affiche contenait, en effet, tous les ingrédients qui font l’efficacité du leurre d’appel humanitaire.

1- L’exhibition du malheur d’autrui - un enfant noir squelettique tenant une gamelle vide - captait l’attention jusqu’au voyeurisme.

2- Le réflexe de compassion et d’assistance à personne en danger était stimulé dans la foulée.

3- La mise hors-contexte de la scène la rendait opportunément inintelligible dans ses causes.

4- La distribution manichéenne des rôles était clairement tranchée : l’enfant et ses bienfaiteurs se trouvaient dans le camp du bien, et ses bourreaux comme ceux qui laissaient faire, dans le camp du mal.

5- Un amalgame simplifiait la situation : 1 kg de riz était la solution à la famine. Une situation collective de détresse trouvait son remède dans un geste individuel facile.

6- Ce coût dérisoire en regard d’une vie sauvée était de nature à accroître le sentiment de culpabilité en cas d’abstention. La médiation d’une organisation humanitaire ôtait tout prétexte à une dérobade.

7- Des institutions au-dessus de tout soupçon étaient autant de leurres d’appel autoritarien qui invitaient à se soumettre : les ministères de l’Éducation nationale et de la Santé, et des entreprises connues pour leur philanthropie comme La Poste ou Antenne 2, avec Patrick Bruel dans le rôle de la star au grand coeur.

8- Et, « last but not least », le leurre de la pression du groupe sur l’individu était mise en œuvre par la fixation d’un jour de remise collective du paquet de riz, le 20 octobre 1992 : quel élève pouvait prendre le risque de venir sans son paquet de riz sous peine d’exhiber aux yeux de tous la pierre qu’il avait à la place du cœur ?

La carence de l’École

Pierre Péan cite un communiqué du syndicat FO s’élevant contre l’utilisation de l’École dans ce genre d’opération politique. Il ne semble pas qu’on ait trouvé dans le milieu des professeurs beaucoup plus que ce type de vertueuses indignations, quand ce qui importait, était d’apprendre aux élèves à analyser « une relation d’information ». Aucun syndicat ne paraît s’en être soucié pour le plus grand bonheur d’un aventurier comme Kouchner, faute d’en avoir les moyens sans doute. S’est-il trouvé toutefois sur le territoire quelques professeurs isolés qui se soient emparés de ce qui relevait tout de même de leurs compétences, c’est-à-dire la lecture de l’ information que constituait cette affiche ? C’est possible. Mais, sauf erreur, ils n’ont laissé aucune trace de cette résistance, à une exception près, celle du professeur nîmois signalé ci-dessus. Car mal lui en a pris ! L’anecdote est révélatrice des infortunes du savoir mis au service du pouvoir par l’École d’aujourd’hui. Et gare à qui y fait obstacle !

Une principal adjoint diffame le professeur

Tandis que la droite est revenu au pouvoir, six mois après ces belles images montrant Kouchner portant un sac de riz sur l’épaule et décochant des louches de grumeaux de riz dans la gamelle d’enfants affamés, le 25 mai 1993, la principal adjoint du collège Jules-Verne de Nîmes accuse ce professeur tout à trac en son absence, à la fin d’un conseil d’administration, d’ « avoir interdit à ses élèves sous peine de sanction d’apporter le (fameux) paquet de riz et de les obliger à acheter ses livres ».

Il faut avouer que ces griefs sont originaux : ils n’ont pas été improvisés, mais mûrement réfléchis. Sont visés à la fois l’enseignement particulier du professeur fondé sur une réflexion approfondie que révèle l’existence de livres et un exemple de sa nocuité puisqu’il interdirait de participer à une campagne humanitaire. La principal adjoint a parlé sans être interrompue par le chef d’établissement à ses côtés qui s’est tu.

Les délégués de parents tombent des nues : ils sont quand même les premiers concernés : or, depuis six mois, il ne leur est jamais revenu aux oreilles de pareilles absurdités. Ce sont eux d’ailleurs qui, les premiers, alertent de l’incident le professeur incriminé et lui présentent leur témoignage écrit. Ses « chers collègues », eux, gardent le silence, à l’exception d’un seul. Quand l’accusé veut recueillir aussi leur témoignage par écrit, tous les délégués des professeurs s’y refusent, sauf un. Mais certains professeurs fournissent volontiers à la principal adjoint des attestations de haute moralité en dénigrant leur collègue, lorsque celui-ci est obligé de porter l’affaire en justice : le chef d’établissement a refusé à sa demande de démentir les propos de son adjoint ; il la protège ! De même, puisqu’il est attaqué à l’occasion de ses fonctions, le professeur demande la protection statutaire au recteur au titre de la loi du 13 juillet 1983. Mais celui-ci la lui refuse, en précisant toutefois avec arrogance qu’il l’accorde à son agresseur !

La principal adjoint condamnée

N’empêche, en novembre 1993, la principal adjoint est condamnée par le tribunal d’instance de Nîmes au titre des articles 1382 et 1383 du Code civil. Mais elle fait appel. Pourquoi se gênerait-elle puisque c’est l’État qui paie ses frais ? Or, le 13 juin 1995, la cour d’appel de Nîmes confirme sa condamnation : « Si donc, écrit la cour, une faute ou une simple présomption de faute pouvait être imputée (au professeur), on ne comprend pas que (la principal adjoint) (…) ait choisi de procéder en quelque sorte à une enquête officieuse, non officiellement déclarée, pouvant par un paradoxe aberrant donner lieu à une rumeur dont on pouvait craindre alors qu’elle ne devienne un mode de preuve tout à fait anormal, attentatoire aux droits de la personne. Dès lors, l’action de (la principal adjoint) s’inscrit en dehors du cadre strict de ses attributions ».

Le recteur d’académie de Montpellier et l’État condamnés

Le professeur en profite pour soumettre le refus de la protection statutaire qui lui était due au tribunal administratif de Montpellier : le recteur plaide évidemment l’innocence de sa principal adjoint modèle qui n’a fait que remplir les devoirs de sa charge ! Le tribunal rétorque, lui, que les propos qu’elle a tenus, sont diffamatoires et ne relèvent donc pas des devoirs d’un administrateur : le recteur a commis une faute et l’État est condamné, le 12 juin 1996, pour refus de protection statutaire due, à verser au professeur 15.000 francs de dommages et intérêts.

Entre temps, la principal adjoint qui jouit toujours des deniers de l’État, s’est pourvue en cassation. Ceux qui s’y sont essayés, le savent : un avocat devant la haute cour n’est pas donné ! Manque de chance, le 16 juillet 1997, la cour de cassation confirme l’arrêt de la cour d’appel en dénonçant « l’animosité » de la principal adjoint envers le professeur qui caractérise une faute personnelle.

Ainsi, l’Éducation nationale ne se contente-t-elle pas d’enseigner à ses élèves un formalisme stérile qui interdit de maîtriser « la relation d’information » pour ne pas être le jouet des prédateurs. Mais elle combat toute recherche qui pourrait amoindrir la désorientation de ses élèves qu’elle organise. Jamais une campagne comme celle que Kouchner a mise sur pied en 1992, n’aurait eu l’écho qu’elle a rencontrée dans l’École, si une théorie expérimentale de l’information y était enseignée. L’agression de la principal adjoint quelques mois plus tard, une fois la droite revenue au pouvoir, montre que des vigiles veillent pour tenter de discréditer un professeur qui refuse d’enseigner les erreurs prescrites par les instructions officielles. Par chance, l’époque connaissait encore des juges indépendants capables de condamner une autorité coupable de diffamation. Aujourd’hui, « la culture de soumission », dénoncée par le procureur Éric de Montgolfier, rendrait l’issue heureuse de cette procédure, improbable, voire impossible. Des opérations à la Kouchner ne peuvent prospérer que sur le terreau d’un peuple soigneusement désorienté par l’École. Paul Villach

(1) Pierre Péan : Chapitre V : « Sacs de riz et soutien de la politique américaine en Afrique », p. 105, in « Le monde selon K. », Éditions Fayard, 2009.

AGORAVOX, 21 mai 2007. http://www.agoravox.fr/article.php3...



Imprimer cet article





Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45
Ségolène.
mercredi 15 - 16h38
de : L’iena rabbioso
10 commentaires
Grève des avocats : préserver une certaine idée de l’accès au droit
mercredi 15 - 14h41
Quand l’argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets - Basta !
mardi 14 - 23h22
de : Christian DELARUE
Pour ceux, qui n’auraient pas compris les dangers : « RETRAIT » DE L’ÂGE PIVOT = FAKE NEWS ?! (ET IL Y A PIRE !) (vidéo)
mardi 14 - 18h51
de : nazairien
11 commentaires
Info-tour dans l’ouest : Contre l’agriculture industrielle et son monde - Free The Soil !
mardi 14 - 16h20
de : Free The Soil
Manif animée à Brest
mardi 14 - 14h28
de : azard
10 commentaires
Aboutir.
lundi 13 - 19h37
de : L’iena rabbioso
13 commentaires
Liberté pour Ahmad Sa’adat, Georges Abdallah et tous les prisonniers palestiniens !
lundi 13 - 16h18
de : Jean Clément
Mutilés pour l’exemple : une marche pour ne pas oublier
lundi 13 - 10h05
2 commentaires
C’est la Saint Carlos Ghosn
lundi 13 - 09h00
de : Hdm
La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
dimanche 12 - 21h09
de : Christian DELARUE
5 commentaires
KANAKY - Sur les traces d’Alphonse Dianou
dimanche 12 - 15h20
de : Ernest London
Édouard Philippe et Laurent Berger nous prennent-ils pour des imbéciles ?
dimanche 12 - 11h42
3 commentaires
60 milliards d’euros de dividendes distribués aux actionnaires en 2019 : record historique atteint en macronnie. CQFD :
dimanche 12 - 11h21
de : JO
Acte 61 Paris, convergence des luttes : violents affrontements, place de la République et ailleurs (vidéos) (
dimanche 12 - 00h36
de : nazairien
3 commentaires
Retraites : le spectacle syndical en marche !
samedi 11 - 23h16
de : Lepotier
3 commentaires
Saint Nazaire 11 Janvier : Convergence des luttes : beaucoup de monde pour un samedi matin
samedi 11 - 15h29
de : nazairien
7 commentaires
Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.
vendredi 10 - 23h37
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA RETRAITE... ET LE BONHEUR TOUT DE SUITE !
vendredi 10 - 18h57
de : Nemo3637
[Vidéos] Paris, jeudi 9 janvier la police s’est déchaînée
vendredi 10 - 18h25
de : jean1
2 commentaires
CHOQUANT ! Les brutes de Macron ont encore fait pleuvoir des coups !
vendredi 10 - 15h22
de : JO
Mouvement social cherche grève reconductible
vendredi 10 - 08h34
3 commentaires
Pour 2020, mobilisons nous pour nos retraites ! Exigeons le retrait du projet de loi !
jeudi 9 - 23h49
de : Christian DELARUE (Conv SP)
2 commentaires
’Du Gabon à la Russie’ au Théâtre de l’Almendra, Rouen
jeudi 9 - 21h30
On recherche des "prostitués" : Qui veut conduire les voitures radars qui sillonneront la Bretagne ?
jeudi 9 - 18h41
de : nazairien
PETITION POUR LE RETRAIT DU PROJET DE RÉFORME DES RETRAITES
jeudi 9 - 17h39
Manifestation retraite, et défense des acquis sociaux, convergence des luttes : Saint Nazaire 9 Janvier 2020
jeudi 9 - 12h48
de : nazairien
3 commentaires
belloubet vs castaner
mercredi 8 - 19h48
de : jean1
2 commentaires
Si vis bellum para bellum.
mercredi 8 - 17h49
de : L’iena rabbioso
3 commentaires
Blessée par un tir de LBD « ma vie est sur pause depuis un an »
mardi 7 - 17h16
2 commentaires
Engie bientôt démembré ? L’ombre d’un plan Hercule pour le géant de l’énergie
mardi 7 - 16h57
de : Christian Jean
La thatchérisation du monde et l’extrême-droite économique : un trajet vers la ploutocratisation du monde
mardi 7 - 09h02
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Négociations de dupes à Matignon sur les retraites
lundi 6 - 09h47
3 commentaires
Pétition retraite
dimanche 5 - 17h15
de : xoup

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nous devons apprendre à vivre comme des frères, faute de quoi nous périrons comme des imbéciles. Pasteur Martin Luther King
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite