Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Pour Raymond Sené, physicien nucléaire, avec l’ouverture du capital d’EDF la rentabilité primera...


de : Aline Chambras
vendredi 9 juillet 2004 - 21h02 - Signaler aux modérateurs

« Une logique strictement libérale »

Pour Raymond Sené, physicien nucléaire*, avec l’ouverture du capital d’EDF la rentabilité primera sur la sécurité.

Aline Chambras : Le ministre de l’Économie, Nicolas Sarkozy, a déclaré qu’EDF et GDF « ne seront pas privatisées », mais qu’elles « resteront des entreprises publiques majoritairement détenues par l’État », en prenant pour argument « la forte composante nucléaire [du] parc de production » d’EDF.

Raymond Sené : Les filouteries de M. Sarkozy ne leurrent plus personne. La différence entre ouverture du capital et privatisation consiste juste en une question de temps. Dès que la boîte de Pandore sera ouverte, ce sera fichu. Avec l’ouverture du capital, on entre dans une logique strictement libérale, incompatible avec une mission de service public : à partir du moment où des actionnaires externes à l’État vont mettre leur nez dans la gestion de la production énergétique, ils réclameront avant tout une rentabilisation de leurs capitaux. Il ne faut pas croire que la notion d’intérêt général de la production d’électricité intéresse ces personnes. Tout ce qui coûte des sous, mais ne rapporte absolument rien, tels le démantèlement des installations, la gestion des déchets, etc., sera délaissé. Ces points essentiels ne peuvent pourtant pas être évacués sans risque.

Aline Chambras : Justement, quelles seront les conséquences de cette libéralisation pour la sûreté nucléaire ?

Raymond Sené : La sûreté des centrales n’est pas compatible avec une telle logique. Le risque est que la sécurité des populations, liée à toute la chaîne du nucléaire, ne soit plus assurée. Car les actionnaires privés n’auront que faire des rappels à l’ordre de l’Autorité de sûreté nucléaire leur demandant de réparer tel ou tel équipement. Au manque à gagner, ils préféreront remettre les travaux à plus tard. Le rapport entre sûreté et production s’inversera complètement au profit de la production, du gain immédiat.

Aline Chambras : Pourquoi complètement ? Faites-vous allusion aux nombreuses critiques sur la vétusté des certaines centrales ?

Raymond Sené : Oui. Et je fais allusion également au fait que nous sommes déjà dans une logique libérale, puisque 30 % du marché français de l’électricité a déjà été ouvert à la concurrence. Le rapport d’activité 2003 de la Direction générale de la sûreté nucléaire et de la radioprotection (l’Autorité de sûreté nucléaire) est très révélateur des logiques déjà à l’ ?uvre au sein d’EDF, établissement public à caractère industriel et commercial (Epic). Il est écrit dans ce document que « la préoccupation de la maîtrise des coûts est aujourd’hui plus affirmée par l’exploitant dans son dialogue avec l’Autorité de sûreté nucléaire ». Cette phrase officielle bien ampoulée démontre bien que l’Autorité est inquiète de l’évolution des priorités. Or, son rôle est normalement de taper du poing sur la table. De la même manière, la revue Contrôle, publiée par l’Autorité, note, dans le numéro de janvier 2003, que « certaines opérations de maintenance exceptionnelles voient leur réalisation décalée dans le temps ». Là aussi, il est clair que le rapport de force s’est inversé. C’est inquiétant ? Le recours de plus en plus important à la sous-traitance va également dans le sens de cette logique de dérégulation maximale. Au moins 80 % des opérations de maintenance sont actuellement sous-traitées, ce qui pose de graves problèmes. Les entreprises extérieures font de la sous-traitance en cascade et leurs personnels sont fragilisés sur le plan sanitaire ou du droit du travail. Ensuite, en déléguant certaines opérations, les agents EDF n’ont plus la même connaissance des installations et perdent, in fine, la capacité de contrôler la qualité du travail effectué. Une plus grande ouverture du capital ne pourra conduire qu’à de nouvelles compressions des dépenses.

Aline Chambras : Que pensez-vous de la construction du réacteur EPR ?

Raymond Sené : L’EPR me semble être le résultat d’un chantage mené par Areva. Cette entreprise est en effet à la fois chargée de la construction du gros matériel pour les centrales nucléaires et de la maintenance des 58 réacteurs en France. En bref, quand il y a un couvercle de cuve, un générateur de vapeur à changer, c’est Areva qui le fabrique. Cette entreprise est dans une position de force, qui lui permet de faire pression sur les gouvernements de tous bords, en leur disant, par exemple : « Vous me passez commande pour un EPR, sinon vous pourrez commander ailleurs vos générateurs à vapeur. » Ensuite, mettre en place ce réacteur est une imbécillité, car on est déjà à 20 % de surcapacité en termes de production. Il faudrait donc plutôt profiter de cette situation d’opulence énergétique pour mettre en place un programme de développement des énergies alternatives. Si on veut, et il le faut, réduire le parc nucléaire, il est indispensable de mettre de l’argent dans un programme de substitution.

Aline Chambras : En ouvrant le capital, le débat sur le nucléaire risque de passer définitivement à la trappe ?

Raymond Sené : De toute façon, au sein de tous les partis, de droite comme de gauche, personne ne veut d’un débat. Une des rares fois où il y a eu une discussion parlementaire au sujet du nucléaire, c’était au début des années 1980. Le PS, réuni avant la session, avait donné comme consigne : motus et bouche cousue. La seule personne qui a osé intervenir fut Gisèle Halimi, ce qui lui a valu d’être menacée d’exclusion du PS. Le seul débat a lieu entre spécialistes et personnes du même avis. En France, les pouvoirs publics confondent toujours information et propagande. Le « débat » lancé en 2003 fut une mascarade. Pour qu’il y ait débat, il faudrait qu’il y ait transparence. Cette transparence avait été mise en pratique par un ingénieur du corps des Mines, Jean-Pierre Souviron, en 1994. Mais son rapport, jugé critique pour le nucléaire et présentant un plan pour les énergies alternatives, a été enterré comme de nombreux autres. Les seules choses considérées comme présentables aux Français sont les divagations concernant les effets de la canicule, en oubliant de dire que, si pénurie il y a eu, c’est aussi dû à une planification calamiteuse des arrêts de tranches pour les révisions périodiques.

Propos recueillis par Aline Chambras

* Membre du Groupement des scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire.

Source : « EDF et le nucléaire : les dangers d’une privatisation », p. 4-6, Politis, n°807, 24 juin 2004



Imprimer cet article





A Lyon, la grève se durcit chez General Electric
mardi 24 - 17h36
La Commission européenne met fin aux indemnités de licenciement en Belgique avec une trouvaille juridique
mardi 24 - 09h54
de : Bruno Schmitz
Etats-Unis : Même les morts chez les Pauvres sont encore trop chers !
lundi 23 - 14h59
de : joclaude
1 commentaire
ISLAM, MUSULMAN, VOILE : Pas d’essentialisme, mais triple critique maintenue
dimanche 22 - 23h24
de : Christian Delarue
6 commentaires
Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !
dimanche 22 - 16h43
Non à l’acharnement contre Jean-Marc Rouillan
dimanche 22 - 16h36
de : CNT relations medias
Les Gilets Jaunes et la loi Sécurité Globale (Video) !
dimanche 22 - 14h49
de : joclaude
Racisme post-colonial et intégrismes religieux (I)
vendredi 20 - 22h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Appel aux autorités françaises à favoriser la paix au Haut-Karabakh
vendredi 20 - 20h47
de : Christian Delarue
La communauté internationale doit assurer l’exercice du droit à l’autodétermination du Peuple sahraoui
vendredi 20 - 20h39
de : Christian Delarue
Stop EDF Mexique refusons la transition énergétique coloniale !
vendredi 20 - 18h33
de : AMASSADA
L’EMPRISE, un concept critique de l’intégrisme
vendredi 20 - 17h19
de : Christian Delarue
2 commentaires
Communiqué de presse de la C.G.T.
jeudi 19 - 15h41
de : joclaude
Médicos cubanos - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 18 - 21h33
de : Hdm
Contrôles ciblés à Pôle emploi pendant le confinement
mercredi 18 - 19h16
LES ANGLES MORTS DE CLÉMENTINE AUTAIN
mardi 17 - 20h24
de : Christian DLR
5 commentaires
Voté au Sénat : Recul de l’âge légal de la retraite à 63 ans !
mardi 17 - 15h02
de : joclaude
2 commentaires
Marwan Muhammad, une plateforme inclusive des intégristes musulmans
lundi 16 - 20h32
de : Christian Delarue
7 commentaires
Contre la loi de "sécurité globale"
lundi 16 - 17h19
de : CNT relations médias
« La faiblesse de la croissance impose la sortie du capitalisme »
lundi 16 - 15h59
Crise du coronavirus aux États-Unis. 90 000 emplois supprimés dans le secteur aérien
lundi 16 - 15h22
de : nazairien
partage avec Edgar Morin
lundi 16 - 09h26
de : jean1
3 commentaires
MRAP :Menaces sur les droits et les libertés : la protestation monte
lundi 16 - 09h21
de : Christian Delarue (CN du MRAP)
La pudeur ou l’enfermement des religions abrahamiques
dimanche 15 - 13h59
de : Christian Delarue
1 commentaire
ICEBERG RACISTE et INTEGRISME
samedi 14 - 19h41
de : Christian Delarue
3 commentaires
Bolivie : Discours du vice président David Choquehuanca pour l’investiture du président Luis Arce
samedi 14 - 15h29
de : nazairien
Mickaël Wamen : Ce qui se passe chez Bridgestone, c’est exactement le scénario qui était écrit d’avance.
samedi 14 - 13h22
de : Mickaël Wamen
Comment l’épidémie de Covid-19 est redevenue "hors de contrôle" en Italie
vendredi 13 - 17h43
de : nazairien
5 commentaires
J.L. Mélenchon : Je veux éradiquer la pauvreté !(video)
vendredi 13 - 14h36
de : joclaude
Loi liberticide
vendredi 13 - 11h33
de : pierrot
COVID 19:Voici le lien afin de visionner le film documentaire "Hold up"
vendredi 13 - 11h32
de : joclaude
J.L.Mélenchon : son côté Humaniste ne le quitte pas !
vendredi 13 - 11h08
de : joclaude
2 commentaires
Point sur le Covid-19 : « Les aides financières aux commerces ne font que décaler les faillites »
jeudi 12 - 17h05
de : joclaude
1 commentaire
La laine de verre
jeudi 12 - 00h52
de : jy.D
L’avidité au temps du covid - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 11 - 19h38
de : Hdm
Covid-19 : l’activité partielle rétablie pour les personnes vulnérables
mercredi 11 - 15h11
MACRON MET LES LYCÉENS AU GARDE-À-VOUS
mercredi 11 - 10h40
de : joclaude
Affaire Vincenzo Vecchi : nouveau pourvoi en cassation pour extrader le militant italien, installé dans le Morbihan
mercredi 11 - 10h26
France : avec un coût salarial de 185 millions d’euros, le gouvernement Castex est le plus cher de la Vème République
mercredi 11 - 09h56
de : jean1
Amérique Latine, ce n’est pas l’empire qui gouverne !
mardi 10 - 16h44
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite