Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

SAHARA OCCIDENTAL : Voyage dans la dernière colonie d’Afrique
de : Abbas AIT HAMLAT
samedi 28 mars 2009 - 22h39 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

« L’humanité est née au Sud, et c’est au Sud que l’humanité retrouvera son humanité. » Je ne sais qui a prononcé cette citation mais son contenu est bel et bien vrai. J’ai éprouvé cet altruisme pendant notre séjour au Sahara occidental. Les hommes, les femmes, les jeunes et les vieux nous ont accueillis comme des seigneurs. Leur hospitalité peut servir de modèle.

Nous sommes le 22 février : un avion Casa, prévu à l’origine en coopération entre l’Espagne et l’Indonésie, décolle, avec dans ses entrailles une trentaine de journalistes algériens qui sont conviés à assister au 33e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd). Des nuages comme du coton, tantôt stratocumulus, tantôt cumulus, illuminés par le soleil donnent l’impression qu’on est sur une crête dominant des reliefs enneigés.

Après quatre heures de vol, l’avion a atterri à l’aéroport international de Tindouf. Les passagers « ont pris d’assaut » le seul café de l’édifice. Quelques minutes plus tard, « la caravane » transportant des journalistes et des sportifs prend le chemin de Smara, une ville distante de quelque 140km de Tindouf. Sur un terrain vague et aride, dans l’une des innombrables décharges à l’air libre l’on retrouve des chèvres, des ânes et des moutons qui cherchent désespérément de la nourriture. La poussière qui sévit prend souvent la forme de tempêtes harassantes et chroniques, auxquelles les habitants arrivent, au fil du temps, à s’habituer. « Nous, femmes sahraouies, tout comme l’ensemble de notre peuple, sommes prêtes à prendre les armes pour combattre l’occupant marocain et récupérer nos terres. » Assise sur une nappe, et tout en préparant le thé pour les invités, suivant un rituel des gens du désert, Fatima El Bouhali se livre à un discours politique des plus raffinés. « Dis donc, elle est politisée cette sexagénaire qui a perdu son mari en 1982 à Guelta Zemmour ! » C’est que derrière la gandoura des Sahraouies, se cache l’âme d’une militante attentive à la cause de son peuple. Comme des milliers de Sahraouis, dont le nombre exact est difficile à déterminer, Fatima vit dans les camps de réfugiés à Smara. Entourée de ses filles et de voisines, Mme El Bouhali semble être de ces femmes qui font autorité dans les camps des réfugiés.

Dans la wilaya de Smara, Aminatou notre guide, ne mâche pas ses mots à la première question de la délégation de journalistes algériens. « Nous avons assez souffert du colonialisme. Il n’y a que les armes qui peuvent nous débarrasser des tyrans. » Aminatou, comme beaucoup de ses concitoyens rencontrés dans les camps des réfugiés, ne cache plus sa volonté de reprendre les armes.

La visite de l’Américain Christopher Ross en tant qu’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le conflit du Sahara occidental, est suivie par tout le monde, surtout ceux qui sont impliqués. La population sahraouie est divisée sur ce point. Certains affichent leur espoir alors que pour d’autres rien n’a changé. Norredine D., 17 ans et qui a fait son lycée à Sidi Bel Abbès, affiche sa détermination en déclarant que « M.Ross est pour l’autodétermination, le peuple sahraoui est convaincu de cela », avant d’ajouter « ce que nous attendons de tout ce cortège de négociations et de rencontres, c’est l’indépendance et rien de plus ». Salah Mohamed Abderrahmane, 25 ans, garde toujours l’espoir de voir un jour l’indépendance. « Ce que je souhaite, c’est retrouver nos terres et nos biens spoliés par les Marocains. Ce que j’espère c’est que la visite de M.Ross portera ses fruits. » La séparation imposée aux enfants de plus de 12 ans pour poursuivre des études en Algérie semble secouer Ouaigua, une jeune fille de 19 ans. « Ce que nous espérons c’est l’indépendance et rien que l’indépendance. » L’indépendance pour elle « c’est de pouvoir construire notre pays, construire beaucoup d’écoles. J’espère que mes petits frères ainsi que mes futurs enfants ne seront pas séparés de la famille à l’âge de 12 ans pour aller suivre leur scolarité en Algérie. L’indépendance est le seul rêve du peuple sahraoui. J’accroche tout mon espoir au processus de paix car la guerre cause des victimes. » Justement, à propos de l’enseignement, nous nous sommes rendus dans l’unique école du camp dans la wilaya de Dakhla. L’établissement, en argile, porte le nom du chahid Allel Allah. Le lieu est très calme. Pourtant, il est fréquenté par 550 élèves. Ils viennent de différents camps « à cause de l’électricité », nous explique-t-on. Le portail de l’entrée principale est grand ouvert. Pas trace de gardien.

Au milieu de la cour ensablée, on ne voit que la hampe du drapeau sahraoui. Les élèves saluent l’emblème et chantent l’hymne national sahraoui avant de rejoindre les salles. A notre arrivée dans une classe, tous les élèves se lèvent et nous saluent en choeur : « Buenas tardes, sénor ! ». Ils nous ont pris pour des Occidentaux.

La directrice les informe que les visiteurs sont des Algériens. Les élèves nous saluent, alors, en langue arabe. « Les élèves vous ont salués en espagnol, parce qu’ils sont habitués à des visites des Espagnols. » La configuration étroite des lieux a contraint la direction à constituer des sections de 45 élèves.

En l’absence de mobilier, les élèves s’assoient trois par table. Le manque de moyens est flagrant. Les enfants sont tributaires des aides internationales.

Les élèves suivent leur scolarité jusqu’à l’obtention de leur 6e, puis vont en Libye, à Cuba, mais la grande majorité, en l’Algérie. C’est le programme des écoles algériennes qui est appliqué dans le Sahara occidental.

Pour ce qui est de la deuxième langue, l’espagnol est de mise. « Avant même que les enfants soient scolarisés, ils parlent couramment cette langue », déclare l’enseignante qui avait fait ses études supérieures à Kouba. Les enfants ont tous visité soit l’Espagne ou bien le pays de Castro, Cuba. S’agissant des vivres, les Sahraouis se nourrissent des aides alimentaires internationales. Ils se sont organisés de sorte à recevoir leur « ravitaillement » toutes les semaines ou tous les 15 jours, tout dépend des daïras. Cela n’empêche pas l’existence des magasins. Les prix enregistrent une hausse de 15 à 20 DA par rapport à ceux appliqués à Tindouf. « L’état des routes est notre seul problème », déclare Mohamed Djaber, commerçant en légumes et fruits.

Lors de notre virée au coeur du souk de Dakhla, nous avons remarqué que les objets de fantaisie et de l’artisanat s’écoulent très bien. « Les étrangers aiment les souvenirs », déclare un artisan. Pour ce qui est de la situation sociale, certains Sahraouis s’estiment heureux « car il y a pire ».

Le chômage bat son plein en ce pays, plus de 75% de la population ne travaillent pas. Ils s’estiment heureux car il n’y a pas de problème majeur comme les épidémies, les maladies ou les pénuries de produits alimentaires.

Au dernier jour de notre séjour, et à Laâyoun où le président Abdelaziz a assisté aux festivités du 33e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique, on sent que l’engagement du peuple sahraoui est sans faille.

Malgré les difficultés, ces révoltés tiennent bon. Et la communauté internationale demeure muette et aveugle devant le drame de cette dernière colonie d’Afrique qui n’arrive toujours pas à recouvrer son indépendance après plus de cinquante ans de lutte.

 http://www.lexpressiondz.com/articl...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
SAHARA OCCIDENTAL : Voyage dans la dernière colonie d’Afrique
29 mars 2009 - 14h24 - Posté par SaharaouifièredètreMarocain
modéré a priori

SAHARA OCCIDENTAL : Voyage dans la dernière colonie d’Afrique
29 mars 2009 - 16h03 - Posté par Copas

De même que tout le monde sait que la France va de Dunkerque à Tamanrasset .

Bien connu n’est ce pas et si ça ne suffit pas le dictateur marocain, de père en fils, mobilisera l’armée , des moyens énormes, l’appui des états US et Français pour écraser un petit peuple.

Et il dérivera les désirs du peuple marocain vers une entreprise coloniale, et il y aura toujours des patriotards pour appuyer, même si ainsi on n’écoute pas les populations locales , on essaye de les noyer par des Marocains installés là pour parfaire l’occupation coloniale. Comme en Nouvelle Calédonie le pouvoir colonial français a essayé de noyer sous le nombre les Canaques.

L’ONU reconnait deux parties, dans cette affaire, la RASD et le Maroc, les colonialistes marocains, soutenus par les Américains, même pas.

Que veulent les Saharaouis ?

Leur droit à l’auto-détermination doit être reconnu. Les réfugiés dans les Camps en Algérie , chassés par la soldatesque du royaume marocain et ses services gestapistes, sont parties prenantes du processus.

Le respect des peuples commence d’abord par reconnaitre leur existence et pas d’abord pas le nier à coup de tanks et d’avions de chasse, de polices politiques de la dictature.

Au delà de tel ou tel régime politique.

Un peuple n’appartient pas à un autre peuple. On lui doit respect et reconnaissance. Et c’est ainsi qu’on peut éventuellement définir alliance, fusions dans de mêmes frontières.

Les arguties sur les possessions sont du même tonneau que celles des sionistes qui veulent voler les terres palestiniennes en construisant une argumentation sur l’histoire enfuie de la mémoire humaine (il y a 2000 ans une partie des ancêtres des juifs actuels sont passés là, donc ça leur appartient ...).

Si le Maroc a tant confiance en son bon droit et du choix des populations, qu’il commence par retirer ses troupes et sa police politique du Sahara occidental, qu’il rapatrie ses colons et laisse les réfugiés revenir sans assassiner, menacer, tuer.

 Retrait donc des troupes marocaines et sa police
 Retrait des colons installés depuis l’invasion marocaine
 Retour des réfugiés
 Vote des populations sahraouies sur leur devenir sous contrôle de l’ONU


SAHARA OCCIDENTAL : Voyage dans la dernière colonie d’Afrique
29 mars 2009 - 22h55

le Sahara libéré par les espagnoles au milieu des années 70 a été réoccupé par le royaume du Maroc,sinon pourquoi le makhzene marocain aurait peur d’un référendum du peuple saharoui,tout simplement parce que les Saharaouis n’ont jamais été marocains






LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La critique de la religion détrompe l'homme, afin qu'il pense, qu'il agisse, qu'il forge sa réalité en homme détrompé et revenu à la raison, afin qu'il gravite autour de lui-même, c'est-à-dire autour de son véritable soleil. La religion n'est que le soleil illusoire, qui gravite autour de l'homme tant que l'homme ne gravite pas autour de lui-même. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite