Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les enseignants-chercheurs se foutent du "Monde"
de : cf bakchich
samedi 4 avril 2009 - 10h36 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 63.1 ko

de Lucie Delaporte

Lassé de voir leur mouvement caricaturé par le quotidien du soir, le mouvement des enseignants-chercheurs a décidé de passer à l’attaque et de taper là où ça fait mal.

Après en avoir longuement débattu en interne, Le Monde, qui devait publier aujourd’hui un article sur le divorce entre « le grand-quotidien-de-référence » et le mouvement des enseignants chercheurs, a fait machine arrière. Histoire, sans doute, de ne pas donner une tribune à ceux qui l’attaquent. En marge de leur mobilisation contre les réformes Pécresse, le mouvement des enseignants chercheurs mène en effet un autre combat. Celui contre la désinformation menée, selon eux, par Le Monde au sujet de la réforme de l’université.

Depuis quelques semaines, les listes de discussion des opposants à Pécresse bruissaient de propositions de mesures de rétorsion contre le journal. Finalement écartée, une occupation du journal avait même été envisagée jeudi soir, en fin de manifestation.

Par crainte que cette action ne desserve leur mouvement, certains – ces listes diffuseraient à environ 7000 personnes – ont décidé de s’en tenir à une action moins spectaculaire mais potentiellement redoutable. « Ce n’est pas les bâtiments du journal Le Monde qu’il faut viser, ce sont ses sources de revenus… une vaste campagne dirigée contre lui sera beaucoup plus efficace », prône par exemple Jérôme Valluy, enseignant en sociologie à Paris I. Comme d’autres, ils propose de s’en tenir à ce qu’ils ont solennellement nommé « Charte de bonne de conduite vis-à-vis du journal Le Monde ».

Les enseignants chercheurs tapent sur Le Monde© Baroug La « Charte de bonne de conduite vis-à-vis du journal Le Monde » Un texte qui décrit avec minutie les réflexes à adopter pour plomber le quotidien :

« 1) Ne jamais acheter d’exemplaire papier d’une production provenant du quotidien Le Monde ;

2) Se désabonner de tout service payant, papier ou numérique, du quotidien ;

3) En cas de passage sur le site web ne jamais cliquer sur les liens commerciaux ;

4) Se désabonner de sa lettre de diffusion gratuite pour réduire l’argument commercial du nombre d’abonnés à cette lettre ;

5) Eviter de visiter le site web, afin de faire chuter les statistiques de visites dont dépend en partie la valeur des encarts publicitaires sur le site. »

Une vraie déclaration de guerre.

Au centre du ressentiment de la communauté universitaire, la couverture jugée caricaturale de leur mobilisation, une présentation tronquée des enjeux de la réforme, et, pour être clair, une ligne proche, très proche, de celle du gouvernement. Les articles de Catherine Rollot, en charge de ces questions au Monde, et qui ne semble en effet pas toujours bien comprendre les motivations des enseignants-chercheurs, sont ainsi disséqués sur la Toile avec ironie.

Le Monde s’agace

Le Monde, qui a eu connaissance de cette Charte, avait commencé à amorcer un dialogue avec certaines figures de proue du mouvement. Et devait donc faire paraître un article qui relatait le désamour dont il est l’objet dans la communauté universitaire. Finalement, l’agacement suscité par ce texte en interne a pris le dessus et les détracteurs du journal ne devraient pas s’exprimer dans les colonnes du quotidien du soir. Contacté hier, le directeur adjoint du journal, Laurent Greilsamer, s’est dit « surpris par cette mise en cause véhémente, ce harcèlement par internet ». Sur le fond, il affirme ne pas être ébranlé par ces attaques et défend un traitement équilibré du mouvement des enseignants-chercheurs. « Nous n’avons pas l’habitude de donner des coups de règle sur les doigts de nos journalistes », prévient-il. « Evidemment qu’il y a eu des débats et qu’on peut commettre des erreurs, mais il y a quelque chose de comique à nous présenter comme le pire ennemi des libertés », affirme-t-il. Avant de poursuivre, acerbe : « En tout cas, ce sont des gens qui ont visiblement beaucoup de temps … », persifle-t-il. La réconciliation, c’est sûr, n’est pas pour demain.

http://www.bakchich.info/Les-enseig...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les enseignants-chercheurs se foutent du « Monde »
4 avril 2009 - 11h37

Les barricades, hélas,n’ont que deux côtés...
Et le formidable mouvement qui naît dans notre pays éclaire d’une lumiére singuliére ce que d’aucuns appellent "le paysage médiatique"...
L’Immonde et Laberration (à l’exception du blog de S.Huet) seront les premiéres "victimes collatérales" du conflit social dont seules les prémisses bruissent aujourd’hui...



Les enseignants-chercheurs se foutent du « Monde »
4 avril 2009 - 13h57 - Posté par

ouais, c’est l’espoir - et aussi, de complice à victime, le passage "dégradant" n’ira pas sans violence - verbale, etc : toujours en mémoire, les journalistes-écrivaillons qui pendant la commune se réunissaient dans un restaurant auquel ils firent remettre une médaille pour les avoir nourris toujours au plus grassement possible quelques soient les conditions du "siège" - de la bande desquels l’ignoble maxime ducamp, le pote à flaubert, et aussi théophile gauthier(?) qui décrira les files de prisonniers marchant ensanglantés jusqu’à versailles dans les termes les plus abjects - richesse des bons mots


Les enseignants-chercheurs se foutent du « Monde »
4 avril 2009 - 14h01 - Posté par Copas

Le Monde est un journal de droite, qui défends le capitalisme et une version assez dure de celui-ci.

C’est son droit.

Le problème vient plutôt du regard encore porté, persistant, qu’on a sur le quotidien, en croyant qu’il est neutre. Qu’il serait toujours un quotidien attaché à la vérité.

Il n’en est rien.

Ce n’est pas le cas, il faut en prendre acte.

Là, ils font semblant, dans une posture d’institution d’état bureaucratique, de ne pas comprendre de quoi il est question dans la polémique qu’ils ont provoqué en s’attaquant aux enseignants-chercheurs.

Caricaturer, nier, ne pas reconnaitre les divergences qui séparent le monde du savoir du (petit) "Monde" du journal, c’est encore quelque chose montrant une pensée étriquée, appauvrie.

Là, nous sommes passés d’une divergence à un raidissement bureaucratique de la direction du Monde :

 La non-reconnaissance de l’autre, afin de mieux le caricaturer,

Il suffit alors de stigmatiser la critique afin de ne pas y répondre, de ne pas engager de débat. "On" préfère même retirer un article plutôt que d’avoir à répondre au débat qui s’en suivrait.

C’est plus simple.

De la même façon que briser un thermomètre a toujours fait baisser la température.

C’est bien connu.

Les enseignants-chercheurs sont parfaitement en droit d’appeler à ne pas soutenir un journal qui les attaque méthodiquement et qui bafoue la liberté d’expression, sans laquelle il n’y a pas de journalisme libre.

PS : le Monde est en train de se séparer des milieux intellectuels, auprès desquels il avait toujours eu des relations particulières ; C’est un signe des temps, un signe de la dérive d’un quotidien .



Les enseignants-chercheurs se foutent du « Monde »
4 avril 2009 - 18h01

Qu’ils ne comptent pas sur moi pour acheter encore leur canard "Le Monde".

j’ai déjà arrêté "CHARLIE" et figurez -vous, docteur, que je respire mieux et qu’en plus ma poche se remplit de monnaie que je laisse parfois dans la sébille de quelque affamé rencontré sur le trottoir. Réjouissez-vous les pauvres du macadam ! "Le MONDE" vient désormais ( petitement mais sûrement) à votre secours !!



Les enseignants-chercheurs se foutent du « Monde »
5 avril 2009 - 20h29 - Posté par Harry Croussot

Cher J Valluy,

Si je ne peux m’associer à ces propositions, et surtout pas encourager professeurs, élèves ou étudiants à les suivre, c’est que j’ai toujours désapprouvé - ce que la gauche combat d’aillleurs depuis toujours - l’implication de l’économie dans la ligne éditoriale de la presse. A défaut de la voir indépendante économiquement, je la souhaite en effet plurielle, diverse, et libre - notamment au niveau des journalistes - autant que faire se peut.

Mais nous partageons le même point de vue, non ?

 Que disiez-vous vous-même d’EDF menaçant de retirer systématiquement sa publicité aux médias qui mettaient en doute la sécurité des centrales nucléaires ?
 Que disiez-vous du grand capitalisme financier essayant d’imposer par l’argent des actionnaires une ligne éditoriale proche des investisseurs ?
 Que disiez-vous des autorités de l’Etat, directement ou indirectement, tentant de museler tel ou tel journaliste ou d’imposer telle ou telle vue ?
 Que disiez-vous des lobbies pro-OGM tentant d’imposer la vision la plus optimiste sur le sujet aux journaux ?
 Que disiez-vous des groupe Pro-choice faisant de même aux Etats-Unis ?

Le Monde a choisi une ligne sur le sujet de la réforme LRU et annexes, qui, certes, ne correspond pas toujours aux intérêts des EC sur tous les sujets. A voir d’ailleurs...

Nous, enseignants et enseignants-chercheurs, mais aussi beaucoup de fonctionnaires, avons probablement, par atavisme, pris l’habitude que "la gauche" et les "médias de gauche" devaient s’aligner sur nos propres intérêts. Le média ou le politique qui dérogeait était forcément un supporteur de l’ennemi de classe...

Sur les forums des lecteurs du Monde, de Libération, etc. nous considérons aussi, trop souvent, que ceux qui défendent une position différente de la nôtre sont des bénêts sarkozystes, ou des ignorants "tenant des propos de brèves de comptoirs". Il ne manque pas d’exemples où nous soulignons d’ailleurs leur probable "absence de diplôme", et probable "ignorance totale du système éducatif".

Eh bien non...

Il y a aussi une gauche différente qui se soucie du Bien Commun et de l’intérêt de la société dans son ensemble, et qui considère, avec quelque expérience du système éducatif de l’intérieur aussi (sans pour autant défendre les réformes bâclées et bien trop partielles de MM Darcos et Pécresse, et sans vouloir l’école américaine en France) que le système éducatif doit être profondément modifié. Pour les étudiants. Pour les personnels eux-mêmes. Pour l’Ecole du Peuple. Pour l’usager.

Mais ceci est une autre histoire et n’est pas le sujet de ce message.

Je vous invite à laisser vivre, au "Monde" comme ailleurs, le débat démocratique et la pluralité de l’opinion des journalistes. Oui, il y a des articles qui nous déplaisent. Mais "Le Monde" nous permet d’ailleurs, dans les colonnes "opinions" et dans les blogs, de nous exprimer à l’envi sur tous les sujets sans censure.

Je vous invite à méditer la phrase prêtée à Voltaire : "Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai pour que vous puissiez exprimer votre opinion."

C’est mon cas aujourd’hui, c’est pourquoi je vous envoie mes respects.

H C.






Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite