Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)

de : Collectif Bellaciao
lundi 13 avril 2009 - 11h51 - Signaler aux modérateurs
71 commentaires
JPEG - 54.7 ko

de Bellaciao

Nous estimons venu le moment d’éclaircir un premier point concernant les Européennes.

Notre position (abstention constructive, pas de consigne publique...) n’est pas encore totalement arrêtée.

Une chose cependant est certaine : Bellaciao France ne soutient et ne soutiendra officiellement AUCUNE des listes "de gauche", ni NPA ni Front de Gauche, notamment.

Ses membres se détermineront en conscience, mais le collectif, lui, ne mettra pas la main dans ce jeu électoraliste et anti-démocratique, qui consiste à duper une nouvelle fois des citoyens en manque de perspectives sociales et politiques.

Une autre chose est également certaine : nous refusons la publication de messages concernant la liste "Europe Ecologie".

Rien ni personne ne peut nous contraindre à accepter sur notre site de la publicité pour une liste de tartuffes, composée d’anciens "OUIstes" et d’anciens "NONistes", réunis par une soi disant écologie dont on voit mal ce que celle de Bové a de commun avec celle de Cohn-Bendit ou des "Verts" eux-mêmes extrêmement disparates.

Notre tolérance a des limites, et nous n’ouvrirons pas ce site à la pub ou à la propagande pour un ex-gaucho viré rosâtre soutien au capitalisme, un militant altermondialiste qui acceptait encore récemment une mission de Ségolène Royal, ou plus généralement, des personnes qui nous ont fait une guerre sans nom au moment des CUAL.

Nous sommes écolos, c’est un souci pour notre collectif depuis des années mais sans aucun doute, pas de cette écologie-là.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 12h00

Au moins c’est clair . Bravo !



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 12h03

Notre position (abstention constructive, pas de consigne publique...) n’est pas encore totalement arrêtée.

Une chose cependant est certaine : Bellaciao France ne soutient et ne soutiendra officiellement AUCUNE des listes "de gauche" ni NPA ni Front de Gauche, notamment.

Voilà une position quelle est claire celle là !

on attends la position (II) avec intérêt !



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 12h48

Mélenchon est prêt à s’offrir à Bové
Et Bové à Marie-George Buffet ?…

Le nœud des Européennes sera-t-il la tête du Parti de gauche (PG) : Bové acceptera-t-il d’être la tête de ce nœud-là ?

Ménage à trois aux Européennes ?
Le sénateur de l’Essonne,
Jean-Luc Mélenchon, ex-membre du PS, qu’il a quitté pour fonder le PG et le déposer dans la pantoufle de vair de Marie-George Buffet (PCF), tend la main à José Bové pour les élections européennes du 4 juin prochain.

Si ce n’est pas de l’amour, çà y ressemble !...br>"S’il le veut, José Bové, c’est ma tête de liste ! Je lui ouvre mes bras et lui donne ma place." Jean-Luc Mélenchon, "pour arriver au rassemblement" des partis de la gauche radicale, est prêt à se perdre : "il n’y a pas de prix trop élevé".
Aux élections européennes, l’ancien socialiste Jean-Luc Mélenchon se présente comme tête de liste dans la région Sud-Ouest sous les couleurs du Parti de gauche, allié au Parti communiste. De son côté, le leader altermondialiste José Bové est la tête de liste d’" Europe Écologie", un mouvement écologiste fondé pour les Européennes qui rassemble des militants des Verts et des personnalités indépendantes proches des idées écolos.

Mélenchon fait son ’coming out’
Dans cette région comme dans les autres, la gauche radicale est divisée. Que ne sont-ils pas prêts à faire ?

Après avoir fait sa déclaration, révélant qu’il éprouve "beaucoup de respect" pour José Bové, un homme qu’il estime "courageux" qui "va au bout de son engagement politique", Jean-Luc Mélenchon exprime son dépit amoureux. Il se demande ce que José Bové "fait avec Cohn-Bendit", député Verts au Parlement Européen et et à l’initiative du mouvement "Europe Écologie".
Le fondateur du Parti de gauche souligne notamment que José Bové et Daniel Cohn-Bendit sont opposés sur de nombreux points, et bizarrement sur l’Union Européenne : traité de Lisbonne, traité constitutionnel de 2004...

Le pouvoir des phéromones de Mélenchon sur Bové

Jojo Bové se laisse-t-il débaucher ?

José Bové confie : "C’est la première fois que j’entends parler d’une telle proposition". "Nous avons réalisé l’union des écologistes avec ’Europe Ecologie’. Nous avons une charte qui définit notre projet. Il prévoit de répondre aux crises économiques et sociales en reconvertissant l’économie de manière forte, par rapport à l’énergie", explique José Bové.
Avant de répondre à l’appel du pied de Jean-Luc Mélenchon : "Si notre charte correspond à ses souhaits et qu’il veut nous rejoindre sur cette base idéologique, c’est possible."

Les daltoniens deutéranopes sont à la fête : le Vert et le Rouge se mélangeront-ils le 4 juin ?



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 12h55 - Posté par Dutron Guy

Appel Européennes :
Le boycott est l’arme
de la démocratie directe !

Les 6 et 7 juin, les Français et les électeurs des vingt-six autres pays européens sont appelés à élire « leurs » représentants au Parlement européen.
La participation à l’élection européenne rend les citoyens européens complices des manipulateurs de Traité de Lisbonne, cette lamentable copie du Traité constitutionnel (TCE), rejeté par 55% des électeurs français. Et autant de Néerlandais. Sans compter tous ceux à qui on n’a pas demandé leur avis.
Sous l’impulsion de Sarkozy, qui se croit toujours président de l’U.E, les députés français se sont affranchis de leur devoir de délégation et de représentation. Ils nous ont trahis ! Accepter d’élire de nouveaux députés européens, c’est accepter que les dénis de démocratie deviennent une habitude. Par cet acte honteux, les députés français ont franchi la ligne, ils ont choisi le camp des notables contre celui des citoyens.
Nous, signataires de cet appel au boycott, refusons de tendre l’autre joue. Les députés français nous ont floués a posteriori, les députés européens font mieux : ils nous préviennent que nous sommes floués a priori.
En effet, ils nous appellent à voter pour un Parlement sans pouvoir et des députés sans mission, quoique grassement rémunérés.
Certains candidats de la gauche radicale ne sont pas très à l’aise lorsqu’il s’agit de détailler leur actions futures : l’un d’entre eux promet de favoriser les référendums d’initiative citoyenne... Etonnante reconversion pour quelqu’un qui s’est tant battu contre le Traité de Lisbonne car cette possibilité offerte aux peuples est une des nouveautés du traité honni… s’il devient, un jour, applicable. En plus, ces référendums nécessitent au minimum un million de signatures de citoyens européens et seront « proposés » à la souveraine Commission laquelle statuera sur leur opportunité. Autant dire que le référendum européen devrait, assez rapidement, figurer sur la liste des espaces démocratiques en voie de disparition.
Car la démocratie, quand il s’agit de l’Union européenne, a des allures de dictature tranquille. Les peuples résignés s’y sont habitués. Seul un boycott politique, argumenté et revendiqué peut nous sortir de la torpeur d’une élection sans enjeu.
Boycotter sans détour cette élection ! Boycotter est un acte de démocratie directe ! Boycotter ne nous empêche pas de faire campagne contre le totalitarisme de l’Union européenne.
Un autre candidat est encore plus fumeux. Il envisage sereinement de mettre en place une Constituante qu’il proposerait à… la Commission. Personne ne sait comment ce spécialiste des fauchages volontaires parviendra à attirer suffisamment de députés européens pour adhérer à son idée et surtout comment il convaincra la Commission. Par un référendum d’initiative citoyenne, sans doute…
La majorité du Parlement européen serait-elle composé de députés anarcho-communistes, ce qui ne risque pas de se produire avant l’an 3050, que les technocrates de la Commission ne devraient pas accepter avec facilité cette idée de Constituante.
La Commission européenne est le bras armé des capitalistes en Europe. Même si une « actio popularis », emmenée par un ramassis de salopards en salopette, la visait, elle pourrait toujours compter sur la Cour de Justice des Communautés européennes.
Bien planquée dans un véritable bunker au Luxembourg, un paradis fiscal soit dit en passant, cette tanière de super-juges symbolise le totalitarisme juridique d’une construction européenne qui s’est faite sur le déni des peuples. Les arrêts de cette cour suprême sont inattaquables ou presque. Confessionnal ou conseil de discipline, la Cour de Justice se la joue autoritaire. Les représentants des Etats membres y défilent, la tête basse, et en sortent, les fesses rougies.
La Cour de Justice des Communautés européennes est sans doute l’instance la plus discrète mais aussi la plus despotique. Une entité occulte, au service des puissances de l’argent, en quelque sorte puisqu’elle n’a cessé, en quarante ans, de promouvoir le libéralisme le plus violent à coups d’interprétation fantaisistes des traités lorsque les textes n’étaient pas suffisamment précis. Ses pouvoirs ne cessent de s’étendre de traités en traités, les Etats membres perdent de plus en plus leurs prérogatives au bénéfice de cette curieuse institution qui semble les narguer.
On dira que nous exagérons et que les menaces sur la démocratie ne peuvent en être arrivées à ce point critique, qu’il est possible de changer encore la donne. Peut-être mais certainement pas de l’intérieur !
Restent des solutions plus concrètes : la grève générale reconductible dans tous les pays européens dont nous souhaitons qu’elle émerge du mouvement social. Et le boycott comme arme de démocratie massive ! Une pétition qui recueillerait un million de signatures pour le boycott sera une formidable claque aux petits arrangements entre amis.
Le boycott permet de refuser le jeu des élections dont la Commission a pipé toutes les règles. "Nous, les initiateurs et premiers signataires de l’appel au boycott, ne voulons pas changer les règles du jeu mais changer le jeu". (André Breton)
Nous sommes les initiateurs et premiers signataires de cet appel, rejoignez-nous !

* Ce texte, libre de droits, peut être utilisé sur tous les supports médias en vue de diffuser cet appel.
Premiers signataires : (Ordre de signature)
  Guy Dutron et la coordination Gauche Alternative du Hainaut (Membre de la CNA de la Coordination des Collectifs Unitaires pour une alternative au libéralisme - Militant SUD – Ecrivain - France)
  Geneviève Sabathé (Agde – Hérault – (Ex- Porte parole des Collectifs Unitaires Antilibéraux de l’Hérault – Docteure en Sciences de l’Education - France)
  Jacques Lainet (Militant altermondialiste et écologiste radical – Avesnois – Coordination Gauche Alternative du Hainaut - France)
  Joëlle Dichi (Militante SUD – Paris - France )
  Pierre Dutron (Président du Rassemblement Populaire Wallon – Belgique et Roumanie)
  Thérèse-Marie Cardon (Enseignante – CGT Educ’Action Nord – Coordination Gauche Alternative du Hainaut – Cambrésis - France)
  Michel Lepesant (Objecteur de croissance – Valence – Drôme – France)
  Michèle Barbier (Mère au foyer – Militante citoyenne – Objectrice de croissance - Colombières sur Orb – Hérault - France)
  Claude Le Guerranic (Objecteur de croissance – Tarn - France)
  Katie Palluault (Militante Féministe – Objectrice de croissance – Val d’Oise - France)
  Richard Ramaekers ( RPW - Retraité des services publics – Mouscron – Belgique)
  Emeline Laurent ( Etudiante en Environnement – Nord - France)
  Pascal Laurent (Demandeur d’emploi Bâtiment – Nord - France)
  Martine Hennecart ( Demandeuse d’emploi – Nord - France)
  Cécile Pébereau (Militante Altermondialiste – Haute Garonne - France)
  Odile de Puthod (France)
  Robert Chamayou (Professeur de mathématiques – Colombières sur Orb – Hérault – France)
  Andy Leclere (Militante inter mondialiste – anticapitaliste – Liège – Belgique)
  Gilbert Saillour ( Altermondialiste & ami de la Confédération Paysanne – 72100 Le Mans – Sarthe – France)
  Thierry Fiata (Réceptionniste – Idéaliste – Île de la Réunion)
  Audrey Noirot (Liège – Belgique)

Autres signataires : (Ordre de signature)
  Jean Pierre Maurer (Bruxelles – Belgique)
  Xavier Gielis (Bruxelles – Belgique)
  Stéphane Gielis (Bruxelles – Belgique)
  Laetitia Gielis (Bruxelles – Belgique)
  Marie-France Legas (Bruxelles – Belgique)
  Patrice Kappel ( Ecolo Libertaire – Tarn – France)
  Bernard Sabathé ( Enseignant E.P.S – Agde – Hérault – France)
  Roland Alibert (Retraité du Ministère de l’Intérieur – Gironde - France)
  Anne Leblanc ( Wavre – Belgique)
  Emile Hubaut (Saint Vaast – Belgique)
  Martine Campagnac (Sète – Hérault - France)
  Philippe Regnault ( Namur – Belgique)
  Jean Dubosclard (Retraité – 69100 Villeurbanne – Rhône – France)
  Marcel Cassoudebat (Retraité Enseignement Spécialisé – Gironde – France)
  Arnaud Planchon (Belgique)
  Josepha Jacobs (Willies – Nord – France)
  Eric Petit (Talence – Gironde – France)

Vous souhaitez adhérer à notre appel et être signataire de notre appel au boycott du vote aux élections européennes françaises, envoyez nous un email en : Cliquant ici

OU ENCORE : bienvenue sur notre site :

http://www.digitmaking.com/boycott/...



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 18h23 - Posté par Dutron Guy

Quand nous disons : "Boycott aux élections françaises", C’EST PARTOUT EN EUROPE que nous appelons au boycott. Et notre appel est déjà partiellement Européen. Il comporte une petite moitié de signataires Belges.

Cette formulation a été retenue parce que, dans certains pays, le vote est obligatoire ; dans ce cas, les consignes particulières sont sur notre site : page "Infos collectif" :
http://www.digitmaking.com/boycott/...

Merci à Bellaciao

Guy Dutron
g.dutron@yahoo.fr


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 14h12 - Posté par gisèle Escot

je n’irai pas voter le 7 juin ? Une abstention militante. Les élections n’ont jamais résolu les problèmes. Non à la constitution européenne, sortir de cette union construite non pour les peuples mais pour consolider le capitalisme, la finance et le grand patronat .
Gisèle


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 13h07

Une très forte abstention est prévisible aux prochaines européennes, et ce serait une excellente nouvelle si cela se concrétisait,... en effet il y en a marre d’être pris pour des cons et des demeurés par des arrivistes, profiteurs et vendeurs de rêves qui nous mènent en bateau depuis des décennies.

ABSTENTION !



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 13h34 - Posté par Patrice Bardet

une liste de tartuffes, composée d’anciens "OUIstes" et d’anciens "NONistes", réunis par une soi disant écologie dont on voit mal ce que celle de Bové a de commun avec celle de Cohn-Bendit ou des "Verts" eux-mêmes extrêmement disparates.

Une appréciation bien sentie ! Ce qu’il ont de commun, c’est de vouloir "aller à la Soupe" (pas certain qu’elle soit Bio, mais sonnante et trébuchante, ça oui) !

Et vu ce que cette Europe là a toujours été, il FAUT SORTIR de l’Europe !

voir la conférence de l’historienne Annie Lacroix-Riz

 L’UNION EUROPÉENNE : MYTHE ET RÉALITÉS, CONFÉRENCE DU 13 JUIN 2008. (sur Dailymotion
 L’UNION EUROPÉENNE : MYTHE ET RÉALITÉS, CONFÉRENCE DU 13 JUIN 2008 (sur Google)



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 13h46 - Posté par jean

Entièrement d’accord,ne déléguons pas nos choix dans un vote soit disant démocratique dont le résultat n’est de servir qu’une classe de privilégiés.inventons un mode d’existence dans lequel l’amélioration du bien commun soit l’unique objet de la chose publique.Tout pour tous.Pas de banquiers,de patrons de décideurs...Nous, dans le respect de la nature.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 15h43

Bravo pour cette position.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 17h27 - Posté par jacky37

merci, j’apprecie votre positionnement il est plus clair et facilite le débat en l’ouvrant pour l’enrichir autour des enjeux des elections europeennes. je suis communiste et je m’engagerai pour les listes du front de gauche parce qu’elles prolongent le combat contre cette europe du fric et pour etre coherant avec le non français qu’a voulu le peuple clairevoyant et responsable. je lis vos tribunes trés souvent et apprécie les débats contradictoire et d’informations, continuer et garder votre indépendance et votre diversité ......... de gauche.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 22h54 - Posté par

je suis communiste et je m’engagerai pour les listes du front de gauche parce qu’elles prolongent le combat contre cette europe du fric et pour etre coherant avec le non français qu’a voulu le peuple clairevoyant et responsable.

ça me ferait bien chier que 30 % des électeurs, soit une minorité, installent à la tête de l’UE des libéraux , un PS, ou un Condt-Bendit qui n’attendent qu’une chose, finir de nous achever, car cette politique merdique qui s’abat sur chaque Etat de l’Europe, provient des décisions de l’UE ! Il m’est impossible de m’abstenir, ça voudrait dire que j’ai laissé faire le pire sans broncher. Je m’accuserais de lâcheté ! Jacky, je ne peux pas laisser la droite umPS nous humilier davantage. Je veux profiter des européennes pour filer une trempe mémorable à cette minorité de voyoux qui brandissent l’étendard du libéralisme comme un symbole de liberté, mais une liberté garantie aux riches seulement, et des chaînes promises aux travailleurs et à leurs familles !!! Ce ne sont pas les exemples qui manquent. J’y puise toute ma force de convictions pour entraver, repousser cette politique du pire !!! Plus nous serons nombreux, mieux ça sera pour nous.


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 16h00 - Posté par

Il m’est impossible de m’abstenir, ça voudrait dire que j’ai laissé faire le pire sans broncher. Je m’accuserais de lâcheté ! Jacky, je ne peux pas laisser la droite umPS nous humilier davantage. Je veux profiter des européennes pour filer une trempe mémorable à cette minorité de voyoux qui brandissent l’étendard du libéralisme comme un symbole de liberté, mais une liberté garantie aux riches seulement, et des chaînes promises aux travailleurs et à leurs familles !!!

88***136*** croit encore au Père Nöel c’est touchant.

Tu n’es pas obligé de traiter les citoyens et les travailleurs qui ne pensent pas comme toi de lâches, de dégonflés et d’alliés objectifs de la droite.

C’est toi le dindon de la farce mon pauvre ami, le cocu, c’est toi !

Profiter d’une élection UE pour régler des comptes au niveau local - hasardeux non ? Ces voyous là sont là parce que d’autres voyous les ont laissé s’y mettre. Parce que quand ils ont eu le pouvoir ils ont rangé les fusils et les baïonnettes. Parce qu’ils ont trahi les aspirations de la classe qui les avait, pour une ofis portés pacifiquement aux commandes du pays.

Cet échec, ce ras le bol, tout ça, c’est l’échec de la "révolution par les urnes".

"La révolution par les urnes : on en a ras les burnes".

Voilà ce qu’on pense, en gros, nous toutes et tous qui n’irons pas voter pour cette "gôgôche" qui n’organise pas les luttes, qui se concentre sur ces petites élections à un Parlement croupion, qui ne pense qu’à ses petits bulletins...

Cette "gôgôche" qui n’a aucun projet politique alternatif, qui n’a d’unitaire que le nom, qui se contente de vaguement "dénoncer" les violences qui nous sont faites chaque jour, qui demande poliment à un pouvoir néo fascisant si "excusez-nous de vous déranger est ce que on pourrait avoir un ’ti bout du strapontin M’sieur siouplait ?"

Alors oui tiens, traite nous d’alliés objectifs de la droite, viens nous dire , preuve à l’appui, que quand nous avons cru voter à gauche, comme en 1997, comme en 1981, on en a ressenti les bienfaits pour nous...

La dernière fois qu’il y a eu un vrai gouvernement " de gauche", c’était en 1946, et je peux te dire que la différence, on l’a vue et sans un pli : sécurité sociale, constitution sociale, statut de la fonction publique, allocations familiales, nationalisation du Gaz et de l’électricité...etc etc. Reprends le programme du CNR pour voir ce que ça devrait être "LA GAUCHE".

Après tu viendras nous donner des leçons et nous expliquer pourquoi on doit voter pour le Front de gauche ( dans ton cas précis), des listes constituées en grande partie de tas de gens qui ont déjà des mandats et pas des moindres (sénateurs, vice président de CG, vice président de CR, député, etc etc) - tu veux voter pour le cumul des mandats et bien libre à toi.


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 23h48 - Posté par

La dernière fois qu’il y a eu un vrai gouvernement " de gauche", c’était en 1946, et je peux te dire que la différence, on l’a vue et sans un pli : sécurité sociale, constitution sociale, statut de la fonction publique, allocations familiales, nationalisation du Gaz et de l’électricité...etc etc. Reprends le programme du CNR pour voir ce que ça devrait être "LA GAUCHE".

Ouais, y avait aussi, en dehors des urnes ou le programme du CNR a été voté, quelques dizaines de milliers de Résistants, Communistes ou proches, qui n’avaient pas tout à fait lâché les fusils et la manière de s’en servir.

Et qui avaient pu juger dans leur chair des bienfaits du Capital à son stade ultime. Ce qui leur permettait de ne se faire aucune illusion sur la façon dont celui-ci menait la guerre aux travailleurs.

C’est sûr que c’est pas tout, et que l’action pacifique a aussi son importance, mais ça aide.

G.L.


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
25 avril 2009 - 22h35 - Posté par le Prolo du Biolo

Combien de cartouches dans ta musette Camarade pour prendre le pouvoir ?? ... :-)

Et est-ce qu’il est vraiment obligatoire de se limiter à une seule voie, un seul moyen d’action ?

Tout ce qui peu bousculer le désordre en place doit servir, y compris les élections. Faut s’adapter aux situations et aux forces en présence, non ?


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
18 mai 2009 - 13h10 - Posté par Muriel Combemale

Je suis emmerdée... D’un côté " vive l"Anarchie" et ne participons pas... De l’autre...
De l’autre côté... on fait quoi au juste ? C’est bien de vouloir tout foutre en l’air, j’en suis ! Mais tout péter sans refondations c’est quoi ce bordel ?

Je n’ai aucun leurre sur les élections quelles qu’elles soient, vu le nombre de gens qui ne se déplacent pas. Peut-être ont-ils raison ?
Alors on laisse faire ceux qui votent et on se tape le cul par terre de rire quand on aura le pire ?

T’es sûr qu’elle est là, la solution ?

Oh y’en a bien d’autres... Mes les donneurs de leçons confortablement installés et qui jamais n’ont eu à se BATTRE, à faire la guerre, la vraie, celle où tu risques ta peau et où tu devras tuer commencent sérieusement à me faire chier.

On vote pas ? OK ! T’es prêt à risquer ta peau ?


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 18h05 - Posté par R&S

Tout est dit ! Bravo !
Salutations fraternelles à toutes et tous les camarades.
R & S



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 19h45 - Posté par

J’adhère totalement à cette première prise de position et les mots d’abstention constructive me paraissent de bon aloi.

Je me disais ce matin de Pâques en traînassant ds mon lit : je n’irai pas voter. Une gauche molle et complice ou trop divisée , non merci.


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 18h59 - Posté par EL DIABLO

Pour ma part, j’envisage de m’abstenir le 7 juin simplement parce qu’à ce jour aucune liste n’est porteuse des mots d’ordre qui me semblent les plus justes : NON A TOUTE CONSTITUTION EUROPEENNE,SORTONS de L’U.E. et CONSTRUISONS DES COOPERATIONS ENTRE NATIONS SOUVERAINES.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 20h22

parfait.
je n’en attendais pas moins .
merci.

Makhno



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 22h56

Ses membres se détermineront en conscience, mais le collectif, lui, ne mettra pas la main dans ce jeu électoraliste et anti-démocratique, qui consiste à duper une nouvelle fois des citoyens en manque de perspectives sociales et politiques

Chers camarades,

Je suis vraiment très surpris, je ne comprends pas trop le sens de votre texte : toutes les élections du parlementarisme bourgeois sont un "jeu électoraliste et anti-démocratique qui dupent des citoyens en manque de perspectives sociales et politiques", et ça a toujours été le cas depuis que ça existe...

Pourquoi ces élections plus particulièrement que d’autres ? J’espère que la déclaration II sera plus précise...

Bien à vous,
olivier, SUD postaux Paris.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 01h39 - Posté par Copas

Ben au moins,il est utile qu’ils se positionnent à l’écart de ce merdier qui implique un choc entre deux courants politiques sur un terrain qui tourne au contre-feu vis à vis des batailles sociales.

J’ai choisi le NPA dans cette affaire mais ça n’implique aucune acceptation benoite de tout .

L’instrument de mesure de l’utilité des campagnes de LO, du FdG et du NPA reste :

Cela contribue-t-il au renforcement du mouvement de masse, son organisation, sa détermination vis à vis de la bourgeoisie ?

Pour le FdG c’est non, puisqu’ils exposent comme objectifs clairs que le mouvement social a un débouché , c’est leur liste aux Européennes. Ils sont donc pour courber la résistance à un objectif électoraliste juste le temps de cette élection.

Pour LO et le NPA, il reste qu’ils prouvent qu’ils sont dans une logique d’appel à rébellion, d’appel à constituer un sujet qui est par nature hors des élections et que donc leur campagne serve à quelque chose (outre qu’une dénonciation du capitalisme et au détail la question européenne).

Ceci n’est pas évident.

Les forces militantes à gauche ne sont pas énormes, les distraire du combat social qui a un aspect très spécifique dans cette période de crise extrême du capitalisme, pour une élection sans grands enjeux, ne se prends pas à la légère. Le rendement net est bien d’encourager au combat hors des élections et non avec finalité d’obtenir un max d’élus.

Il y a un peu de cette diversion électorale pour moi quand on a des journées de grève organisées tous les deux mois. On met un pelochon sur l’accélérateur, une partie des militants, occupée ailleurs, ne donnent plus des coups de croc salvateurs dans les fesses des dirigeants syndicaux.

J’encourage donc les militants de parti pour que ces campagnes servent à aider à reconstruire le mouvement de masse dans la lutte et non pompe des forces à celui-ci pour les verser avec l’objectif d’illusions en termes de postes électoraux ou de bramements sur des scores, qui ne seront que des indices d’une volonté de résistance et non une fin en soi.


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 09h49 - Posté par

"jeu électoraliste et anti-démocratique qui dupent des citoyens en manque de perspectives sociales et politiques"

L’Union européenne est consubstantiellement anti-démocratique

Les dirigeants européens on fait passer en force le Traité de Lisbonne, alors qu’un texte similaire a été rejeté par voie référendaire dans les États membres où une consultation avait été organisée, France et Pays-Bas.

Du fait de ce procédé oligarchique, l’Union européenne ne pourra plus être considérée comme une institution démocratique, mais elle ne l’a en réalité jamais été...


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 09h54 - Posté par

"jeu électoraliste et anti-démocratique qui dupent des citoyens en manque de perspectives sociales et politiques"

Président de la Commission européenne, un poste antidémocratique

Actuellement, le président de la Commission européenne est choisi après d’âpres négociations, confidentielles, entre les chefs des différents Etats membres de l’Union européenne.

En vertu des traités actuels, le président-désigné de la Commission européenne est choisi par les chefs d’Etat et de gouvernement juste après les élections européennes et soumis à un vote d’approbation a posteriori...


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 09h56 - Posté par

Je suis vraiment très surpris, je ne comprends pas trop le sens de votre texte : toutes les élections du parlementarisme bourgeois sont un "jeu électoraliste et anti-démocratique qui dupent des citoyens en manque de perspectives sociales et politiques",

En effet nous nous comprenons fort mal.

Sur le principe il n’ y a pas grand chose à attendre pour nous et nos idées du système bourgeois (le parlementarisme étant un moindre mal que le présidentialisme mais où est le parlementarisme aujourd’hui ? En France ? Non. En UE ? Non...) en tout cas, nous n’avons pas é à en attendre de réel changement de société, pas de cette voie là.

Nous devons en revanche nous servir de toutes les élections "bourgeoises" comme tu dis, pour faire progresser les idées que nous croyons être justes, faire de l’agit-prop, ne pas les prendre au sérieux.

Il nous semble à nous, que sur l’échelle de la "gauche du PS", à ce jour, les partis qui présentent des listes prennent, à des degrés différents, ces élections beaucoup trop au sérieux et , comble du drame, essaient de nous faire croire que en effet , CE SERAIT SÉRIEUX et que notre "Salut" arriverait par là....

Le champion toute catégorie de cette stratégie fumeuse est le FdG, mais les autres l’aident à perpétuer cette mascarade, en ayant toutefois l’intelligence de donner à leurs "propositions" un contenu un peu plus en phase avec l’état limite pré insurrectionnel qui va nous arriver....mais bon soyons sérieux à ce stade qui dit "sortir de l’UE", "se battre pour des États indépendants", "faire gagner la souveraineté populaire"... ?

Ben personne.

et ça a toujours été le cas depuis que ça existe...

Oui mais ce qui était éventuellement simplement idiot il y a quelques années devient insupportable aujourd’hui.

Pourquoi ces élections plus particulièrement que d’autres ?

Alors là excuse moi c’est moi qui suis surprise que tu poses la question !!!!!

J’espère que la déclaration II sera plus précise...

On essaiera.

 :)


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
13 avril 2009 - 23h04 - Posté par la révoltée permanente

Tout à fait d’accord bien sûr. Pour ma part, il était clair que je n’irais pas voter.
Ma dernière carte d’électrice est vierge de toutes façons.
Mais il est très important de relayer l’initiative et de signer la pétition à mon avis.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 00h17 - Posté par

Pour une abstention militante : boycott des urnes !

Face à la mascarade électorale, au vide des candidats et à l’absence de démocratie réelle, l’abstention ou le vote blanc sont des attitudes civiques et responsables. Il ne faut pas avoir peur de s’abstenir, il faut même le revendiquer, en sachant que ce n’est qu’un modeste premier pas en attendant une vrais "opposition" a la politique capitaliste et a la collaboration de classe ...


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 12h13 - Posté par

Pour une abstention militante : boycott des urnes !

J’espère que l’UMP et le PS auront un minimum de reconnaissance, parce que grâce à toi, ils pourront continuer tranquillement leur sale besogne à l’UE, c’est-à-dire imposer à tous les Etats qui la composent de balayer définitivement tout ce qui ressemblait à du "socialisme" : services publics, santé, école, etc... !

C’est ça "être un allié objectif" de la droite !

"Le droit" nous donne l’occasion de nous emparer très légitimement par les urnes de la direction politique de l’UE, dans un contexte social insurrectionnel de plus en plus évident, je ne vois pas pourquoi il faudrait avoir peur, et continuer à blablater comme si le mur était infranchissable, comme si la droite était toujours dominante. On attend quoi au juste : des temps futurs lointains ?


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 15h45 - Posté par

J’espère que l’UMP et le PS auront un minimum de reconnaissance, parce que grâce à toi, ils pourront continuer tranquillement leur sale besogne à l’UE, c’est-à-dire imposer à tous les Etats qui la composent de balayer définitivement tout ce qui ressemblait à du "socialisme" : services publics, santé, école, etc... !

C’est ça "être un allié objectif" de la droite !

C’est cela oui. Insulte les citoyens qui ne pensent pas comme TOUÂ en plus, t’as raison, on adore ça. TOUÂ tu sais, TOUÂ tu as tout compris, TOUÂ tu peux nous faire la leçon...

Oulalala on tremble devant une telle condamnation morale.

Oui-da avec 15 % de députés européens vraiment de gauche (au mieux) c’est sûr que ça va empêcher tout ça... On a bien vu ce que donnait la participation du PCF au gouvernement Jospin. Ça a considérablement et énormément empêché les privatisations par exemple.

Je rigole devant la tentative d’intimidation intellectuelle lamentable que constitue ce message...


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 17h33 - Posté par Cop

En pleine forme....

Brava !


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 23h56 - Posté par

"Le droit" nous donne l’occasion de nous emparer très légitimement par les urnes de la direction politique de l’UE, dans un contexte social insurrectionnel de plus en plus évident, je ne vois pas pourquoi il faudrait avoir peur, et continuer à blablater comme si le mur était infranchissable, comme si la droite était toujours dominante.

Sans déconner !!!

Tu crois réellement à ce que tu dis ? Tu crois qu’ils laisseront passer le pouvoir parce que toi gentil citoyen pacifiste tu auras voté et obtenu la "majorité", ou que ça soit ?

Sans qu’on les menace au minimum de les pendre à la lanterne ?

Si c’était le cas tu crois qu’ils se seraient fait chier à inventer des Pinochet et à couper nos camarades en morceaux partout ou leur pouvoir a eu un semblant de difficultés ?

Non, mais... Quel âge t’as, sans indiscrétion ?

Je vais pas te citer Lénine, ça ferait pédant. Mais simplement Coluche : "Si les élections pouvaient changer quelque chose à l’ordre établi, y aurait longtemps qu’elles auraient été interdites".

G.L.


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 00h43 - Posté par

Les élections européennes... un spectacle antidémocratique par excellence


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 08h53 - Posté par

Super position, le but ce n’est pas d’avoir des élus mais de créer une alternative !


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
17 avril 2009 - 20h17 - Posté par

Il vous faut regarder le vote des présidenTielles en algerie, et le choixde la défaite.
Mais qui fût donc celui qui inveta les illusions du (Je ne vote pas) le sophiste.
Demander au bourgeois de s’abstenir ?
Alain 04


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 00h06 - Posté par Maryvonne Leray

Voilà une position dans laquelle je me retrouve assez... On ne peut pas sans arrêt faire mine... que l’électoralisme résoudra les problèmes.

Aujourd’hui c’est l’heure des luttes...

Alors que les hommes s’entretuent dans tous les pays, jamais le monde n’a compté autant de pacifistes. Chaque époque historique a non seulement ses techniques et ses formes politiques propres, mais aussi son hypocrisie spécifique. TROTSKY :Le pacifisme, au service de l’impérialisme



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 02h37

L’Europe de Bruxelles est doublement antidémocratique : au niveau de sa construction d’abord, rarement validée par les peuples, et qui passe toujours en force quand ces derniers osent dire NON (cf l’exemple français ou néerlandais, mais aussi au Danemark au début des années 1990, où on a fait revoter le peuple jusqu’à ce qu’il dise OUI...)

Antidémocratique ensuite au niveau de son fonctionnement : la Commission européenne a le monopole d’initiative des textes, alors qu’elle n’est élue par personne, et qu’elle est soumise aux pressions de puissants lobbies.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 08h28

L’Union européenne actuelle est un système de domination, d’exploitation, d’aliénation, mis en place par les classes dirigeantes, dans l’intérêt des classes dirigeantes.

L’Union européenne a deux mamelles : l’atlantisme et le capitalisme.

L’Union européenne a été mise en place pour interdire toute politique de "Gauche", dans chaque pays et à l’échelle européenne.

D’ailleurs, même quand il y avait une majorité réputée de Gauche en 1999 – 11 partis socialistes ou sociaux-démocrates au pouvoir sur 15 pays membres – ce sont des politiques de droite ou sociales-libérales qui étaient menées.

C’est pourquoi tout le grand patronat européen, sans aucune exception, soutien le Traité de Lisbonne et le système de Bruxelles.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 08h57

Génial !
Bravo et encore merci, c’est coooool



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 12h04 - Posté par coconuts

Pour ma part je ne partage pas ce concert de louange sur votre position

Je ne comprendrais jamais pourquoi tout au long de l’année on s’évertue de parler de changement, de combat etc si le premier combat dans les urnes ne se fait pas

On peut me raconter toute la litanie des bonnes raisons de l’abstention, je suis désolé, mais je n’y adhérerais jamais, dus je me faire traiter d’obscur suppôt du capitalisme bourgeois ou de retardé

Curieuse conception de la démocratie que celle consistant a refuser d’y participer a priori, et par principe

Personne , y compris moi ,ne prétend que les élections peuvent tout changer, mais bon dieu, ne plus voter, fusse de façon < constructive> me semble aller dans le sens des bourgeois qui ne seraient pas fâcher d’avoir le terrain libre AUSSI sur ce plan là LA DROITE CONSERVERAIT SES ELECTEURS PENDANT QUE CEUX DE GAUCHE N’EN AURAIT PLUS ?

Et vous croyez que la seule mobilisation dans la rue suffirait ??j’y reviendrais

Ne pas ou ne plus voter au nom d’une prétendue démocratie qui serait, par ailleurs bafouer, est pour moi, le meilleur moyen de ne rien changer

Ou alors dites que le vote ne sert a rien !!! qu’il ne faut plus jamais voter et puis , par la même occasion, pourquoi ne pas demander aux descendants des bourbons de remonter sur le trône ...( nous n’en sommes pas loin )

Non décidément je ne partage pas ce positionnement, et vous me permettrez de remplir mon rôle de citoyen, car défendre la démocratie au plus près c’est d’y participer même lorsque tout pourrait pousser a ne pas le faire, là , je peux le comprendre, mais de se tirer une balle dans le pied, au nom d’une participation fut elle de masse, ce qui n’est pas le cas, car si vous croyez que le fait de faire grève voire, de descendre a 3 millions dans les rues suffira a rendre le pouvoir au peuple, vous vous leurrez !! UTILE OUI SUFFISANT NON

Tous les ressorts de la démocratie doivent le permettre : hors ne plus voter ou s’abstenir c’est se couper d’un moyen d’y parvenir justement

3 millions de personnes dans les rues oui c’est bien, seulement, dois je vous rappeler que dans ce pays il y a 25 millions d’actifs et environ 10 millions de retraités, et 3 a 4 millions de chômeurs

Alors donc on dit à 35 millions de personnes, gosso modo, n’allez pas voter et la seule grève va suffire a renverser ces gouvernements libéraux ou sociaux libéraux ???

Et puis , quel est le bilan des élus : telle est la question ?

Gràce à qui avons nous eu connaissance de la directive BOLKELSTEIN ? et de toutes les directives, lesquelles, précisément nous avons pu combattre ?

Si il n’y avait que des élus de droite à STRASBOURG aurions nous constituer des CUAL à l’époque ??

le trop peu d’élus du peuple, s’entend, permet déjà et malgré la chape de plomb informative de ressortir les scandales de l’europe libérale et de donner conscience des enjeux de classe au peuple auquel vous dites : ne voter pas !

80 % des lois du pays sont le fait des décisions européennes et vous souhaiteriez que les seuls élus de droite édictent ses lois ou directives sans aucune contradiction au sein du parlement ??

Soit, mais alors ne demander pas au bon peuple de comprendre par quoi il est écraser et pourquoi ; je souhaite bonne chance aux délégués syndicaux ou aux autres politiques avisés pour expliquer comment on combat ces décisions si personne ne peut les combattre à la source même

Je ne demande pas a BELLACIAO de prendre position pour tel ou tel, soit, je lui demande seulement de nous informer sur ce qu’est l’Europe, à quoi sert le parlement européen .... Voilà qui serait constructif , et permettrait a chacun de se décider, en connaissance de cause

Certes ne pas voter reste une décision personnelle que je ne peux que respecter, mais je ne partage pas l’idée selon laquelle cela ne sert à rien de voter et que c’est se faire complice, en quelque sorte, du pouvoir en place

J’irais voter, je sais pour qui, et je sais pourquoi

fraternellement

coconuts



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 16h13 - Posté par

Gràce à qui avons nous eu connaissance de la directive BOLKELSTEIN ?

moi je sais m’sieur...
grace à Daniel Mermet ...qui a tellement mis le feu sur cette histoire qu’il a bien fallut que les sociaux-traitres se bougent...

Makhno


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 18h06 - Posté par

Je crois que c’est Raoul Jennar qui a sorti l’affaire... A vérifier.

Chico


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
23 avril 2009 - 12h02 - Posté par
POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 16h15 - Posté par

Je ne demande pas a BELLACIAO de prendre position pour tel ou tel, soit, je lui demande seulement de nous informer sur ce qu’est l’Europe, à quoi sert le parlement européen .... Voilà qui serait constructif , et permettrait a chacun de se décider, en connaissance de cause

Encore heureux !! Excuse nous mais on n’a pas que ça à faire, et accessoirement, n’importe qui avec un minimum de cerveau peut se les trouver ces infos, sur le Net - tiens toi si tu les trouves t’as qu’à nous faire un petit article par exemple. Au cas où ça t’aurait échappé, 90 % des textes et comm’ publiés ici le sont par des "X" et "Y" qui ne font pas part du collectif...ou bien tiens, tes copains des listes pour lesquelles tu vas voter ?

Et puis ce qui fait toujours plaisir avec toi Coconuts c’est ce que tu t’emballes sans jamais avoir lu ce qu’écrivaient les autres et notamment ceux que tu critiques, de préférence.

On a répondu plusieurs fois déjà sur ce que sont pour nous les élections.

Y’aurait une bonne vraie liste anti-UE, vraiment unitaire, populaire, communiste, qui présente une projet politique intéressant, nouveau, on l’aurait sans doute même soutenue.

Seulement voilà, à part les guignolades du "front de goôche" et les positions un peu courtes (et aussi, un peu sectaires) du NPA et de LO, y’a RIEN. En tout cas rien qui nous ait donné envie... Quant aux écolos de mes deux, objet principal de ce message alors là je rigole...

Donc va voter pour X ou Y si tu crois que c’est ça qu’il faut faire.

Nous ce qu’on constate, en dehors des européennes qui agite bien tout le landernau qui se demande s’il va réussir à se choper quelques bonnes pla-places, c’est l’ABSENCE dramatique de projet politique, chez tout ces concurrents, Rien qui permette d’unifier les luttes des travailleurs, rien qui prenne l’UE pour ce qu’elle est, rien qui nous fasse vibrer, rien qui nous permette de renverser ce gouvernement et de s’éviter la punition de mettre, à la place, les guignols qui nous emmènent dans le mur depuis 30 ans...

VOILA. Donc si tu crois que voter NPA ou FDG ou PS aux EUROPEENNES va changer ta vie et faire "barrage à la droite "en France (MDR !!) et bien tant mieux pour toi "Heureux les simples d’esprit, le royaume des cieux leur appartient" - on est un certain nombre ici à ne plus y croire et à souffrir cruellement de cette désillusion qui ne débouche, pour le moment sur aucune perspective politique alternative....

Toutes ces fausses questions de savoir "pour qui voter " dans ce cadre convenu et selon le même modu operandi pour toutes les listes ( ou presque) vous ne vous les posez que parce que vous croyez ENCORE qu’avec un gouvernement "de gôôôche" comme on la connait ,les choses eussent été différentes !

Ah oui c’est clair - les mêmes qui chouinent que les syndicats sont tous des collabos auraient eu encore plus de quoi chouiner dis donc par exemple...


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 14h31

Ce sont les élections pour la nouvelle constitution européenne ?

Ou ce sont des élections de renouvellement d’une assemblée qui à condamner la France à respecter les taux de nitrate dans nos campagne ?

D’ailleurs, ce boycotte arrange bien les barons franchouillards de la politique !



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 16h30 - Posté par

D’ailleurs, ce boycotte arrange bien les barons franchouillards de la politique !

1° Rectification : pour le moment nous, BELLACIAO, n’avons pas donné notre position collective : boycott, abstention, construction, vote etc... On a juste dit "on ne soutiendra aucune des listes actuelles et certainement pas en tout cas celle des pseudo-écolos".

2° Pour le reste, voir la discussion plus haut.

C’est reparti pour le terrorisme intellectuel des légitimistes et des bureaucrates.

La vérité c’est que vous n’avez AUCUN respect du peuple que vous êtes supposés représenter car sinon vous ne prendriez pas de telles positions à la légère, vous ne mépriseriez pas le désir de RÉVOLUTION qui s’exprime AUSSI dans l’abstention, et notamment aux élections UE, depuis des années.

Au lieu de nous traiter de cons et de collabos vous pourriez peut être faire un effort pour être un pue plus ouverts à ce que vous n’êtes pas ? Il ne semble pas que votre "ligne politique" ait remporté tant de succès en acte que vous soyez autorisés à nous fliquer comme ça non ?

TIENS lis ça et après on en reparle :

LE TAUX D’ABSTENTION POURRAIT FRÔLER LES 66 % !!!!!!!!!!

http://www.liberation.fr/monde/0101...

+ sondage Eurobamètre effectué dans les 27 Etats membres que la Commission européenne s’apprête à rendre public (1)

En France moins d’un électeur sur deux SEULEMENT prévoit d’aller voter...

Et ici

http://www.google.com/hostednews/af...


Boycottons les députés "européens"
14 avril 2009 - 14h31 - Posté par himalove

Bravo Bellaciao pour votre appel à l’abstention aux élections !

C’est ce que je vais dire, ce soir, aux camarades du NPA, à Die, dont je fais partie.

Comment participer aux élections européennes alors que le sommet de l’OTAN, en un jour, a confisqué la ville de Srasbourg où siègent les députés à ses propres citoyens ?

Pourquoi les députés de gauche et d’extrême gauche européens n’ont-ils pas, à cette occasion, rendu symboliquement leur mandat ?

L’Europe, aujourdh’ui, c’est avant tout l’OTAN, le bouclier militaire du grand patronat.

Participer aux élections, c’est faire diversion alors que les ouvriers en sont à séquestrer leurs patrons.

Participer aux élections c’est cautionner un pouvoir militaire qui a, dorénavant sur les grandes questions géo-stratégiques, supplanté les civils...

Comment être député européen alors que des milliers de sans-papiers sont traqués par les gendarmeries européennes...

Comment être député européen alors que des milliers de travailleurs sont jetés à la rue, dans la misère...

La place d’un mandaté de la classe ouvrière est à leur côté et non sous les ors des assemblées bourgeoises.

L’heure est à l’insurrection et non aux compromis avec les porcs !

Boycotter ces élections, c’est être solidaire des victimes de la forteresse européenne et des populations afghane et pakistanaise, bombardées sans relâche par les mercenaires du grand capital.



Boycottons les députés "européens"
14 avril 2009 - 17h04 - Posté par

Himalove, ce que tu dis est très vrai. Mais imagine que nous te suivions tous, que se passera-t-il au lendemain du 7 juin ? qu’il n’y ait aucun candidat de la gauche élu, penses-tu que l’UE en tirera des conclusions ? Ou bien, est-ce que ’ça voudrait dire qu’il n’y a plus de gauche, ou qu’elle est estimée à pas grand chose ? Comment le savoir ?


Boycottons les députés "européens"
14 avril 2009 - 17h19 - Posté par

Oulalalalala piiiiinaise comment que ce serait trop trop trop grave de pas avoir de "candidat de gôôôôche élu" le soir du 7 juin... dis donc.. au Parlement de l’UE, en plus ! La TUILE.

Qu’est ce qu’on va devenir si JL Mélenchon, Fr. Wurtz, P. Le Hyaric, J. Hénin et tout ça sont pas élus au Parlement de l’UE ? Miiinnnncccceeeeeeee.... Je sais pas je panique d’un coup là.

Et si Cohn Bandit et Bové et Hulot et Joly sont pas élus non plus - c’est carrément la FFFFIINNN du monde, non ?

Et le NPA, s’il a pas d’élus non plus, ça va être super grave aussi....Je suis terrifiée.

Ah si on avait voté pour Ségolène Royal au lieu de l’affreux nabot, si on avait un gouvernement rose-vert-rougeâtre, au lieu de l’affreux Fillon, comment qu’elle serait mieux notre vie aujourd’hui. Comment qu’on en aurait du "dialogue social"...

’Tain, même qu’avec Ségolène y’aurait pas eu LA CRISE si ça se trouve... Les patrons auraient été hyper sympas. On n’aurait pas eu à se battre pour se faire virer comme ça...finalement...

Non ? Allez t’en meurs d’envie, refais nous le match STP - refais l’histoire, fais nous de la politique fiction.....

Ah bien sur tu dois te dire "si tout le monde votait pour nous on serait élus - CQFD - et on pourrait faire une vraie politique de gôche". Facile la politique fiction - mais tu nous dis pas comment tu comptes faire pour qu’on soit 70 % à voter pour toi et ce que tu défends...à part nous dire qu’on doit voter pour ces listes-là parce qu’il le faut.

Et de toute façon, il est clair ton message "c’est soit nous, soit Sarkozy, hein". Avec ça....

Courte vue, manque d’analyse à moyen terme, stratégie inexistante ,absence totale de projet politique...


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 17h09

EXCELLENTE IDEE DE NEUTRALITE DANS LES LISTES A GAUCHE DU PS MAIS QUE LES COUPS BAS CONTRE LES UNS ET LES AUTRES CESSENT D ETRE LE LIGNE !!!

ON PENSE CE QU ON VEUT DU NPA DU FRONT DE GAUCHE. MAIS ON CESSE DE LES TRAITER EN ENNEMIS

LES ABSTENTIONNISISTES SERONT TELLEMEENT NOMBREUX QUE CE NEST PAS LA PEINE DE JETER LE BEBE AVEC L EAU DU BAIN

QUAND PS ET UMP SERONT MAJORITAIRES CHACUN DE LEUR COTE EN POURCENTAGE AMPLIFIE PAR LES MEDIAS IL FERA BON PLEURER



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 17h26 - Posté par

ON PENSE CE QU ON VEUT DU NPA DU FRONT DE GAUCHE. MAIS ON CESSE DE LES TRAITER EN ENNEMIS

LES ABSTENTIONNISISTES SERONT TELLEMEENT NOMBREUX QUE CE NEST PAS LA PEINE DE JETER LE BEBE AVEC L EAU DU BAIN

Pour rebondir sur cette incantation, pour ma part, à titre tout à fait perso, je cesserai de traiter la caste politique (de gôche) en "ennemie" (tout est relatif mon vrai ennemi c’est le Capital et les capitalistes mais la "gôche "est vraiment un boulet qui nous empêche plus qu’elle ne nous aide) le jour où elle arrêtera, objectivement, de se comporter comme telle et le jour où elle arrêtera de se foutre de "ma gueule" et de nous prendre pour des demeurés.

C’est si difficile que ça, m... ???????!!!!!!!!!!!!!!

Chacun à sa place - c’est le peuple qui est souverain. Pas les partis. Pas les élus.

Ils nous ont demandé notre avis avant de faire leur 40 000 listes à la con sans projet politique alternatif ?

Ils nous ont demandé notre avis pour faire leurs "alliances" d’appareils ?

Ils nous ont demandé notre avis pour leurs têtes de listes ?

Et encore dans le lot, y’en a qui au moins ont respecté un minimum la démocratie interne de leurs propres formation - ce n’est pas le cas du PCF que je sache (! pas à ma connaissance en tout cas j’y étais encore à l’époque où tout ça a été décidé j’ai pas souvenir d’avoir voté sur le sujet en section ou en cellule...) - ça me rend l’attelage du Front de gauche aussi suspect que celui d"Europe Ecologies" tu vois.


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 17h53 - Posté par Cop

QUAND PS ET UMP SERONT MAJORITAIRES CHACUN DE LEUR COTE EN POURCENTAGE AMPLIFIE PAR LES MEDIAS IL FERA BON PLEURER

T’as raison, ce temps là sera terrifiant....

Heureusement qu’actuellement ils sont minoritaires (..../....)

Je ne sais pas si tu sais mais ça fait un moment qu’on pleure et ce qui manque en ce moment c’est bien un mouvement ouvrier, syndical, associatif, politique , qui quadrille la société et engage le rapport de force avec les bourgeois.

Détourner des forces de cela, aller aux élections en visant de soumettre cette espérance et ce désir à avoir 3 élus dans un parlement sans pouvoir est limite trahison en rase campagne ...

Les élections doivent servir au vrai lieu de la bataille politique qu’est l’organisation des travailleurs et du peuple, le mouvement social, les entreprises , la rue........

La question des élus aux européennes c’est d’envoyer quelques espions en mission au parlement, donc une tâche subalterne.

Par contre si tu profites du petit regain d’intérêt habituel pour la politique que suscite une élection pour appeler à la tâche la plus importante qui soit : construire un mouvement puissant dans la société réelle, qui bloque le pouvoir réel (les entreprises) sur des possibilités réelles de faire plier l’en face, alors là ça sert un peu à quelque chose.

Par contre nous ne manquons pas de généraux....


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 18h03

L’appel à l’abstention ne me semble pas une bonne position, mais je ne suis pas non plus d’accord avec les quelques messages qui critiquent cette position.

Il me semble clair, et là je suis d’accord avec les interventions de LL sur ce sujet, que prétendre qu’il est important d’avoir des députés européens de la gauche du PS, prétendre que cela aura un impact sur la politique réelle, est une erreur et une illusion... électoraliste.

Est-ce suffisant pour appeler à l’abstention ? Je ne crois pas.

L’abstention, si elle est très forte, aura-t-elle plus d’impact (positif) que le fait d’avoir des députés de gauche radicale ? Je ne crois pas (on en causera dans le poste le soir même, et le lendemain tout comme avant). Quoi qu’on fasse on est dedans, on se fait mettre, et ça durera tant qu’on aura pas inversé le rapport de force face à la bourgeoisie. Donc s’enthousiasmer pour l’abstention me semble aussi à côté que s’enthousiasmer pour le fait d’avoir des députés.

Pour moi (évidemment subjectif puisque partie prenante des listes NPA), l’intérêt (limité mais réel) du vote est ailleurs. Deux directions :

1) Quel sera l’impact sur les luttes à venir, sur les mobilisations, sur la combativité des militants syndicaux et/ou politiques les plus actifs, d’un résultat qui verrait les listes de la gauche du PS (FdG, NPA, LO) se prendre une gamelle et faire un score (additionné) ridicule ? Impact positif ou négatif ? Il me semble que ça rajouterait une couche de démobilisation...

2) Au sein de la gauche du PS, les rapports de force qui sortiront des élections européennes auront je crois une importance pour déterminer où sera le futur centre de gravité politique de cette gauche du PS. Au même titre que les scores de la présidentielles ont eu un impact et ont orienté une dynamique. Ce centre de gravité sera-t-il plutôt "antilibéral et PS-compatible" (version front de gauche, on irait vers un Die Lincke à la française) ou plutôt "anticapitaliste et indépendant du PS" (version NPA) ? Je crois que cela change beaucoup de choses pour l’avenir, et en particulier l’avenir des luttes.

Voilou.

Chico



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 21h22 - Posté par Le Chacal pyrénéen

Je n’arrive pas non plus à me persuader que les Européennes peuvent servir de test sur l’état du rapport de forces avec la Droite, vu que la Bourgeoisie est représentée aussi à gôche par des ramasse-miette du PS ou des Verts neufs ou d’occasion et que la "nouvelle" social-démocratie s’appelle "Front de Gauche" avec pendu à ses basques un soi-disant PCF new-look, sautillant de plus en plus mollement d’une élection à l’autre.
Je suis Communiste au PCF et je ne ferai pas cette campagne, de même que je n’ai pas fait la campagne présidentielle de 2001, parce que c’est encore les mêmes, ceux qui ont précipité le déclin du PCF qui mènent cette campagne. Je ne parle pas du NPA, machine à tourner en rond en attendant l’éclosion de nouveaux militants, qui donneront plus tard des cadres mis en avant pour faire croire que le PS est à gauche, comme la défunte LCR le fit tout au long de son histoire.
L’Europe est conçue pour être dirigée par les Droites sous la houlette des USA via l’OTAN, elle ne sera jamais sociale, pas la peine de le démontrer : elle démolit casse tous nos acquis sociaux, elle détruit toutes les conquêtes de la Résistance ouvrière et populaire, gagnées sur la Bourgeoisie majoritairement collaborationniste, qui fut vaincue en 1945.
Pas la peine d’appeler au boycott, il suffit de demander à mes pareils ce qu’ils pensent des bienfaits de l’Europe capitaliste sur leur vie quotidienne et quel sont leurs ennemis de proximité :
Sarkozy et les siens. Pour mettre Baroso ou Junger ou la BCE hors circuit nous décrèterons la sortie de la France de l’UE.
Enfin, pas la peine de se bercer d’illusions, le "NON" n’était pas exclusivement de gauche et ce n’est pas la peine de croire non que le Peuple approuvait ceux à gauche qui pensaient en être les chefs, ils ont tous échoué aux présidentielles parce qu’ils disaient que l’Europe était réformable, ils n’ont pas été à la hauteur de ce rejet massif : aujourd’hui leur discours n’a pas changé et le rapport de forces ne changera pas non plus.


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 18h12 - Posté par thierry bouvrat

c’est une position claire, et je la respecte,
mais c’est aussi ouvrir la porte en grand à tous ces libéraux qui veulent cette europe malgré le refus de la constitution européenne par référendum et qui ont approuvé le traité de Lisbonne
cette approbation est anti-démocratique, donc votons fortement contre ses dirigeants méprisants qui bafouent le peuple de France
donc votons en masse pour le Front de Gauche ou NPA, qui sont les seuls à contester cette europe anti-démocratique que l’on nous impose.
le droit de vote est un acquis, donc exprimons nous, VOTONS !!!!!!



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 19h26 - Posté par Olivier le red neck

J’écris ce mot parce qu’il y a des choses que je ne comprend pas... pardonnez mon ignorance crasse....

1 - Pourquoi alors le collectif Bellacio ne propose pas quelqu’un pour ce truc puisque si j’ai bien compris ils sont tous nazes ?

2 - Ca me ferait quand même mal que ce soit (par exemple) cette abominable dati qui soit élu a cause des abstentions de tous les gens bien sauf des nazes...

3 - question : Les vert ou je sait pas quoi... le npa par ex, ne sont il pas moins pire ou moins nazes du citron que les sales types de par exemple l’ump ? ( je me fait quand même une petite idée de la réponse mais.... ?)

C’est pas que je suis spécialement intéressé par les votes avec les dès qui sont tant et tant pipés mais...

Ou alors peut etre n’est-ce qu’’une impression mais.... je trouve que c’est de pire en pire....

Si ça continu comme ça ont va finir par ce retrouver avec de vrais putains de fachos qui ne seront là que pur défendre les intérêts des gens friqués et des banquier.... (déjà que c’est comme ca) au gouvernement de c’t’europe...

Je sait et je suis persuadé que ca peut etre pire encore que ça ne l’est...

Je dis tout ca parce que d’un autre coté je trouve les manifs pas terrible... très moles (enfin faut dire que je suis a brest...c’est pas bien grand comme bled... et j’ai eu l’impression que les types de la feu LCR etais surtout intéressé pour apparaitre dans les photos du journal local pour les élections locale alors.... c’est pas non plus que je voudrais que tout le monde mette le feu et hurle mais au moins que ca gueule plus sérieusement....)

Alors voilà.... c’est des questions que je me pose.... Pourquoi rien plutot que ou plutot que le moins pire ?

Allez... Salut tous....



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 20h40 - Posté par Cerise

Pour moi, les choses sont claires depuis longtemps et pour chaque élection. C’est un problème de cohérence : je ne veux pas du capitalisme, donc je ne participe pas à tout ce qui participe à l’ancrer davantage. Je ne vois pas ce que les partis de "gôche " me propose d’autre que des "aménagements" du capitalisme, de l’eau bénite, non merci. Si un jour on me propose une autre société (et je suis prête à relever les manches pour ma contribution bien sûr) véritablement communiste, là ce sera un devoir (et un plaisir) d’amener ma petite pierre par le biais de mon bulletin de vote mais ce sera pour d’autres élections, réellement démocratiques et non pour être représentés par des "élus de métier" s’empressant de trahir leurs électeurs !
Cerise.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 avril 2009 - 23h17

j’ai l’intention de boycotter ces élections, mais faire un geste isolé n’a pas beaucoup de sens, nous rassembler est indispensable, on culpabilise les citoyens pour qu’ils votent au nom des hommes morts pour le droits de vote, mais ces hommes ont défendu le droit de vote pour défendre un idéal, voter aujourd’hui est une vaste mascarade, aujourd’hui ces hommes se battraient de nouveau pour défendre leur droit d’expression, leur droit de parler, leur droit de participer, défendre une démocratie qui n’en a plus que le nom



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
15 avril 2009 - 10h29

Personnellement je suis en faveur du boycott. Ce n’est pas sur un coup de tête car j’étais apriori favorable à un vote pour une ou l’autre formation de gauche. mais après mûres réflexions j’en arrive aux mêmes conclusions que la plupart des intervenants. Cela étant dit, une forte abstention ne modifiera pas le rapport de force à court terme. Je suggère donc modestement que les partisans du boycott se rassemble et mènent campagne avec des objectifs clairs : "Non à l’UE, non au capitalisme", sur un modèle similaire à celui utilisé par la campagne BDS vis-à-vis d’Israël.

Rom



"l’illusion réformiste"
15 avril 2009 - 11h05 - Posté par himalove

Hier soir, dans mon village de la Drôme où Raoul Jennar est candidat du NPA, j’ai discuté avec quelques camarades des élections européennes.

Le NPA ne va aux élections européennes que pour dénoncer "l’illusion réformiste"...

Cette mascarade ne passionne pas les militants. C’est le moins qu’on puisse dire...

Je leur ai dit franchement qu’elle représentait, pour moi, une diversion et un combat d’arrière garde...

Du reste, les masses ne sont pas au rendez-vous - surtout les jeunes ; et les orateurs, qu’ils soient du Front de gauche ou du NPA, sont très mollassons dans leurs attaques contre le capitalisme.

On dirait des apprentis notables...

Ils chercheraient selon le mot même d’un de mes camarades, qui fait fonction de secrétaire de cellule, "le plus désirable des programmes" ; tout résiderait, pour eux, dans "le programme de transition"... Quelle blague !

Comme disait l’éditorialiste de "Politis", dans un des derniers numéros, le mot d’ordre est "Evitons la révolution ! Le chaos !"

L’insurrection leur fait peur ; et le mouvement des séquestrations est "suivi" non encouragé.

A ma connaissance, pas un parti ni un syndicat n’appelle à la généralisation des séquestrations de patrons, de préfets, à l’expropriation, à l’autogestion et au partage des terres et richesses.

Si je le faisais, on me traiterait d’agent provocateur à la solde de la police.

On en est encore au "programme de transition"... C-est-à-dire comment être présentable devant la bourgeoisie et comment s’essuyer les pieds avant d’entrer dans un palace !

Et dire que le titre du journal du NAP s’appelle : "TOUT EST A NOUS !"

Il y a un très fort sentiment de ras-le-bol des "représentants" élus ou non.

ON SE MOQUE DE NOUS !

Les syndicats comme les partis me semblent complètement en-dehors de la révolte prolétarienne.

Un parti révolutionnaire est fait, pour moi, de militants, prêts aux coups de poings et aux sacrifices, et non d’électeurs et de mandataires qu’on chercherait à séduire et à conforter.

"L’esprit de précaution" a gangréné même les plus révolutionnaires d’entre nous.

Lors des émeutes des jeunes, à l’automne 2005, une rumeur circulait comme quoi les Krivine et compagnie avaient peur pour leur pavillon de banlieue.

Sans doute, est-ce un dénigrement...

Je reste au NPA mais demeure l’esprit critique et refuse toute compromission avec l’ordre bourgeois ou petit-bourgeois.

On me dit que je m’enferme dans une révolte stérile ; mais eux, ils font pire : ils se compromettent avec l’Inacceptable.



"l’illusion réformiste"
16 avril 2009 - 00h03 - Posté par Copas

Lors des émeutes des jeunes, à l’automne 2005, une rumeur circulait comme quoi les Krivine et compagnie avaient peur pour leur pavillon de banlieue.

Tu dors dans la rue camarade ?

Cf , ça c’est comme les espions de tazer qui cherchaient le 4X4 Cheyenne de Besancenot....

Je reste au NPA mais demeure l’esprit critique et refuse toute compromission avec l’ordre bourgeois ou petit-bourgeois.

Ca oui...

Quand à l’ordre petit bourgeois, ça..... c’est subjectif. Ou du moins un mot délicat à mener.

Sur les élections européennes, oui il faudra les faire mais que d’une seule façon : dénonciation du capitalisme, appel à la rébellion, appel à renforcer le mouvement populaire qui est en dehors du cadre électoral, appel à l’unité pour engager le rapport de force sur le seul terrain qui compte, les entreprises et la rue ;

Donc, pas de campagne catalogue sur ce qu’on fera si ma tante s’appelle tonton. Mais une campagne pour que les travailleurs fassent.

Non pas on fera votre bonheur (et en fait on met les mains dans la merde) mais faites vous même, occupez les centres de production.

Rappelez sans cesse que quand les patrons et la droite couinent et font un tapage de tous les foins parce que trois des leurs ont été retenus que la vraie violence c’est Les chômeurs de 30 à 64 ans, qui ont, à tout âge, une probabilité de décès 3,1 fois plus élevée que les actifs occupés du même âge.

Source : Insee

La violence c’est ça.

Rien n’empêche, rien ne t’empêche de mener campagne ainsi , NPA ou pas.


"l’illusion réformiste"
16 avril 2009 - 00h41 - Posté par Copas

+ cela pourma camarade Himalov e :

Les premiers signes visibles d’une colère qui couve et grandit...

Alors quand ceux de Sony, Caterpillar, 3M, Fnac, Faurecia ou Scapa redressent la tête, "retiennent" leurs patrons et que seulement 7% de la population les condamnent, les "puissants" qui piétinent les pauvres s’inquiètent et voudraient les faire taire. Ils craignent qu’encouragés par ces premiers pas vers une fierté retrouvée, le peuple entier ne se soulève comme aux Antilles et ne rentre dans une grève générale, seul moyen de ne pas payer la crise.

Alors oui, les "séquestrations" sont légitimes et peut-être les premiers signes avant-coureurs de l’explosion qui vient et qu’il faut préparer, comme celle du dirigeant de l’usine Sud Aviation en 1968 fut le prélude à la grève générale.

Tract NPA de cette semaine.

Il y a des batailles menées qui font avancer les choses, ce NPA bouge...


"l’illusion réformiste"
16 avril 2009 - 16h13 - Posté par Pierre Granet

Bonjour himalove,

On ne doit pas fréquenter les mêmes NPA. S’agissant du soutien du parti aux ouvriers grévistes qui en arrivent à séquestrer leurs patrons pour les contraindre à négocier, son tract hebdomadaire daté du 14 avril est on ne peut plus clair. Je le reproduis ci-dessous.

En tout cas, je peux te dire qu’il a été très bien accueilli ce matin à Toulouse par les gaziers et électriciens en lutte pour le service public et l’emploi venus, avec leurs engins, pour bloquer pendant une demi-heure la direction régionale EDF-GDF.

Pierre Granet, miltant du NPA

Séquestration de licencieurs : ce sont les grands patrons qu’il faut exproprier

Il ne se passe pas un jour sans que ne soient annoncées des fermetures d’entreprises, des licenciements ou des mesures de chômage partiel. Pendant que des centaines de milliers d’hommes et de femmes sont livrés au désespoir, les grandes entreprises qui licencient continuent à faire des profits fantastiques et le gouvernement leur distribue des milliards. Pas un jour non plus sans son lot de scandales où les principaux patrons du pays dissimulent leurs comptes dans des paradis fiscaux pendant que la plupart des dirigeants d’entreprise s’en mettent plein les poches accumulant stock-options, bonus ou parachutes dorés.

La violence c’est la propriété capitaliste

Au milieu de cet enrichissement scandaleux des plus riches et d’une détresse croissante des plus pauvres, il a suffi que les travailleurs de six entreprises retiennent leurs dirigeants quelques heures afin de sauver leurs emplois pour qu’on assiste à un déluge de haine et de menaces du gouvernement et du patronat. « Illégal », « violence inadmissible », « revolver sur la tempe » et Sarkozy qui affirme martialement qu’il « ne laissera pas faire ».

Mais où est la violence ? Dans les actes d’hommes et de femmes qui essaient de se défendre pour ne pas mourir où dans celle qui consiste à les priver de leur seul moyen de vivre, leur salaire ? Comment peut-on vivre avec le Smic ou quand le salaire est réduit de 200 à 300 euros par le chômage partiel ? Où est la violence quand les harcèlements, les humiliations, le surmenage, l’exposition aux produits dangereux, les maladies professionnelles, les accidents du travail voire parfois les suicides font partie du quotidien ? Le nombre de travailleurs pauvres dépasse les 7 millions. À tous les âges la violence sociale frappe. Chez les jeunes le chômage a augmenté de 57,2 % dans les zones urbaines sensibles entre 2008 et 2009. Quant aux retraités, ils en sont réduits à la misère et même certains à faire les poubelles.

Les banquiers et les grands patrons fraudent, mettent en danger délibérément leurs salariés, ruinent la société, plongent l’humanité dans la crise mais ne sont pas considérés comme des délinquants, des fraudeurs et des voyous.

Les premiers signes visibles d’une colère qui couve et grandit

Alors quand ceux de Sony, Caterpillar, 3M, Fnac, Faurecia ou Scapa redressent la tête, « retiennent » leurs patrons et que seulement 7 % de la population les condamnent, les « puissants » qui piétinent les pauvres s’inquiètent et voudraient les faire taire. Ils craignent qu’encouragé par ces premiers pas vers une fierté retrouvée, le peuple entier ne se soulève comme aux Antilles et ne rentre dans une grève générale, seul moyen de ne pas payer la crise.

Alors oui, les « séquestrations » sont légitimes et peut-être les premiers signes avant-coureurs de l’explosion qui vient et qu’il faut préparer, comme celle du dirigeant de l’usine Sud Aviation en 1968 fut le prélude à la grève générale.

le 14 avril 2009


"l’illusion réformiste"
16 avril 2009 - 17h19 - Posté par

Question (pas méchante) pourquoi seulement les "grands patrons" ?

C’est quoi un "grand patron" ?

Mon patron à moi il gagne bien ses 40 à 50 000 euros par mois ("plafond BOVE") il a moins de 100 salariés dans sa boite franco française. C’est un grand, un moyen, ou un petit patron ?

On l’exproprie aussi ou pas ?


"l’illusion réformiste"
18 avril 2009 - 14h14 - Posté par himalove

Salut camarade Granet,

Le problème dans la Drôme comme dans beaucoup de villes et villages provinciaux, c’est qu’il n’y a plus d’usines, de lieux à s’approprier en tant que prolétaires.

Le prolétariat de Die, par exemple, est constitué essentiellement d’ouvriers agricoles saisonniers, dans les vignes, de travailleurs précaires du bâtiment, de maraîchers et de Rmistes.

L’unité syndicale de la ville et les partis de gauche, communiste, en particulier, regroupent des rétraités de la SNCF, de l’éducation, et quelques jeunes apprentis notables, qui font de la politique pour faire carrière au conseil général et à la communauté des communes.

Ils constituent une sorte d’aristocratie qui regarde de haut le lumpen prolétariat.

Le grand combat de ces militants, c’est la sauvegarde de l’hôpital municipal...

Ce que j’attendais du NPA, c’est qu’il brise le ronron de la prétendue défense des acquis et essaie de rassembler tous les gens - une majorité - qui, par dégoût des représentants politiques, souhaitent autre chose...

Or, on est loin du compte. Les responsables du NPA que j’ai eu l’heur de rencontrer font de la politique "pratiquement’" comme ceux du PC, du PS et du PG.

Dans les cités alentours, on en a rien à foutre des élections et de leur putain de liste ! Tant que le NPA local continuera sur cette voie, il ne comptera que quatre ou cinq pelés à ses réunions...

Pour dire le niveau de révolte et de transgression de ces militants responsables, on demande expressément aux personnes qui vont coller les affiches d’avoir leur papier d’identité, de ne pas porter de canif et d’éviter les bombages...

Ces militants du NPA n’ont rien à voir avec ceux et celles, communistes, qui, au pied du Vercors, pendant la Seconde guerre mondiale, n’hésitaient pas un instant à prendre les armes contre l’occupant nazi et la milice.

Le minimum à attendre d’un parti communiste révolutionnaire, c’est qu’il prépare ses militants à ce genre de perspective...


POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
15 avril 2009 - 14h04 - Posté par JLB

Le débat sur la participation a lieu d’être, c’est clair, et la position de Bellaciao est orginale. Pour ma part, j’aurai préféré cette position au moment des présidentielles-législatives, qui ont été pourries par les calculs d’appareil (qui ont aussi leur légitimité) et un système de vote complètement verrouillé (majoritaire à deux tours).

Quelques arguments quand même pour la participation :

1. en terme de pouvoir réel, l’UE pèse au moins autant sur nos vies quotidiennes que les instances politiques nationales, aussi anti-démocratique soit-elle (cf. l’activité législative française, application le plus souvent de directives européennes).

2. l’absence de traitement médiatico-politique des européennes nous montrent, m’est avis, que les dirigeants ont tout intérêt à cette absence des citoyens dans le jeu européen, absence criante depuis les début du processus ; les seuls grands moments démocratiques ont été très chauds pour les élites (Maastricht) ou bien une déculottée (vote "non" sur la constitution). En prônant l’abstention, on risque de se sortir nous-mêmes d’un jeu où on ne veut pas nous voir.

3. le système électoral est le "moins pire" de la Ve République : proportionnelle, vote des étrangers communautaires ; possibilité aux non UMP et PS pour aller vite de s’exprimer donc (d’ailleurs je parie que la campagne officielle fera ressortir les points de convergence devant l’urgence sociale contre l’UMPS).

4. le vote désigne des députés qui ont un statut social très, très avantageux / peuvent avoir un pouvoir réel au parlement (sans être "vert" le boulot de certains députés européens a quand même été remarquable) De mon point de vue, chaque député qu’ils soit FG, NPA, et même Eco-bidule qui ira au Parlement européen sera un coin dans le système anti-démocratique qu’est l’UE. Et pourra relayer les luttes sociales, si on arrive enfin à sortir de nos carcans nationaux pour mener des luttes communes !

En tout état de cause, si appel à l’abstention il doit y avoir (ce n’est pas ma position, mais je la respecte), il faut une abstention active, de mon point de vue : montrer aux citoyens en quoi la "démocratie" au sein de l’UE est une farce, en faisant connaître plus largement les institutions européennes, par exemple ; montrer les orientations libérales dans chacun de nos secteurs (éduc’ pour ma part) ; etc...

JLB



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
14 mai 2009 - 14h10

En ce qui me concerne, je suis pour la rupture avec l’Union européenne, condition préalable à la reconquête de la démocratie politique et à la satisfaction de toutes les revendications actuelles. L’Union européenne, ce n’est pas l’Europe, c’est un traité de libre échange et rien d’autre. Abrogation de Maastricht et d’Amsterdam !

William.



POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)
5 juin 2009 - 09h31 - Posté par ibes

Entiérement d’accord avec votre position au sujet des verts et du mouvement écologiste
L’écologie n’a d’intérêt que si elle vient accomplir et améliorer la position de l’HOMME mettre en avant l’épanouissement et l’intérêt de l’animal et de la nature avant celle de l’humain n’a aucun sens.
Si tel n’est pas le sens de la démarche des Verts ce parti n’ a aucun avenir viable.Et si ce n’est pas leur démarche pourquoi ne rejoignent ils pas un parti où l’humain est au centre du monde , le véritable centre d’intérêt.
Loin de moi l’idée que la nature et l’animal ne sont pas important mais ils ne sont pas la priorité absolue en terme de qualité, d’espérance de vie, d’avenir.
Améliorons le quotidien et la vie de l’homme, la nature n’en sera que bénéficiaire.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite