Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Vous avez-dit antisémitisme ?


de : PAR MAURICE RAJSFUS
lundi 19 mai 2003 - 04h02 - Signaler aux modérateurs

Le grand mot est lâché : antisémitisme. Comme si la France entière était, de nouveau, saisie par les vieux démons. Les mots peuvent être meurtriers et il convient d’en mesurer la portée. Et surtout, ne pas oublier que ce sont surtout les Arabes et les Noirs qui sont l’objet du rejet et même de la haine d’une partie notable de la population de ce pays.

Antisémitisme, c’est le rappel d’une longue traque, hideuse, qui conduisait au pire, il y a bientôt soixante ans, à Auschwitz. Alors ceux qui, aujourd’hui, évoquent le retour de ce cancer n’utilisent pas le mot antisémitisme au hasard. Jadis, on tentait de se protéger de cette lèpre en utilisant le langage de la raison, mais les vecteurs de cette attitude de haine étaient, bien définis : on était antisémite à droite et la réflexions s’arrêtait là.

Le mot et son utilisation ont varié. Par exemple, au travers du conflit israélo-palestinien, c’est une arme brandie contre tous ceux qui s’opposent au sionisme, idéologie active qui ne saurait souffrir la moindre critique. C’est ainsi que le nombre des «  antisémites » potentiels n’a cessé de croître depuis la guerre de juin 1967 et l’occupation de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. Peut-être désormais qualifié d’antisémite quiconque dénonce le terrorisme officiel mené par l’Etat d’Israël.

Il est quand même nécessaire de garder son calme, et ne pas lancer des anathèmes, même lorsque - malheureusement des synagogues sont détruites dans les banlieues parisienne. En écoutant les mauvais augures, on pourrait croire que la guerre contre les Juifs est de nouveau à l’ordre du jour. Que la moitié de l’humanité veut détruire les Juifs, tandis que l’autre moitié se voile la face pour ne pas voir. Non. Des voix nombreuses se lèvent pour dénoncer Israël et son comportement colonialiste. C’est très différent. Que des Français d’origine arabe vivent mal cette situation n’a rien que de très naturel, mais il est de notre devoir d’expliquer inlassablement que les Juifs ne sont pas nécessaire sionistes et qu’il est plus que stupide de s’attaquer aux lieux de culte de ceux qui croient en une divinité différente. Reste également à vérifier si les intégristes islamistes qui s’attaquent aux synagogues ne sont pas relayés par des groupes d’extrême droite, bien français ceux-là.

Nous savons, de longue expérience, que la situation de parias qui est celle des Palestiniens, depuis 1948, pour les réfugiés de la région qui s’appelle aujourd’hui Israël, n’a jamais ému les humanistes qui pleurent aujourd’hui. Nous connaissons les conditions inhumaines faites aux Palestiniens des territoires occupés depuis le mois de juin 1967. Et puis, comment ignorer que, de tous temps, les Palestiniens ont été considérés comme des sous-hommes dans leur propre pays occupé par les héritiers des rescapés du génocide ? A la limite, pour les Israéliens, les Palestiniens n’existaient même pas, jusqu’à l’Intifada de 1987.

Mais pourquoi parler de la Palestine occuper alors que la menace d’un nouvel antisémitisme se ferait jour en France ? Une telle interrogation feint d’ignorer les liens existant entre les institutions juives de France (CRIF et Consistoire, essentiellement) qui ne représentent guère plus de 25% de ceux des citoyens de ce pays qui revendiquent leur judaïsme et se considèrent peut-être comme des Israéliens de l’arrière.

Depuis décembre 1987 et la révolte des pierres, conduites par les jeunes palestiniens, la société israélienne a pris conscience de l’existence bien réelle d’une population spoliée et opprimée. La répression, avec des centaines de morts, d’innombrables blessés et des milliers de militants emprisonnés dans les pires conditions, exprime la haine d’une société pédatrice envers un peuple, colonisé dans un premier temps et surtout invité à quitter les lieux. Cette guerre faite aux Palestiniens - qui ont osé refuser l’oppression - a tourné, depuis bien longtemps, à des comportements de haine pure et au racisme anti-arabe.

En France, les institutions juives, toujours à l’écoute des événements du Proche Orient, se sont toujours déclarée solidaires de la politique des gouvernement successifs - que la droite ou la « gauche » israélienne soit au pouvoir. Dès lors, la haine des Arabes franchissait la Méditerranée une seconde fois (c’était déjà le cas après 1962, lors de l’arrivée en France des pieds noirs) transformant bien des Juifs communautaires en racistes avérés. L’histoire du génocide des Juifs d’Europe étant convoquée pour mieux illustrer ce rejet. On ne peut oublier, en effet, que lors de la visite de Yasser Arafat à Paris, les 1er et 2 mai 1989, les institutions juives de France clamaient : « Comment la France a-t-elle pu inviter le chef des terroristes palestiniens alors même que nous commémorons la mémoire des déportés juifs ? »

Incroyable. A ce stade, la volonté était de faire porter aux Palestiniens une partie de la responsabilité du génocide des Juifs conduit par les nazis, de 1940 à 1945. Encore plus incroyable, ce type de discours ne manquait pas de faire mouche, d’autant plus qu’une fraction importante des Français sont maladivement racistes face aux Arabes, car la guerre d’Algérie a laissé des traces durables et hideuses au pays des droits de l’homme. Et puis, comment ne pas être solidaires de ces Israéliens qui cassent du « Bougnoule » dans les territoires occupés ? (Ces bons Français sont les dignes héritiers de ceux qui ne sont tus lorsque, de 1941 à 1944, la police de Vichy traquait les Juifs, immigrés de préférence !)

Ces réflexions ne nous éloignent pas du débat actuel. Bien au contraire, elles nous y ramènent. Depuis le 28 septembre 2000, un nouveau conflit a éclaté. Lassés de voir s’enliser les résultats des accords d’Oslo (1993) puis de Washington, les Palestiniens se sont de nouveau révoltés, après la promenade provocation du boucher Ariel Sharon, sur l’esplanade des mosquées, à Jérusalem. Malgré les rencontres au sommet, et les promesses, sur le papier, d’une autonomie élargie, les Israéliens ont poursuivi leur politique de colonisation de la Cisjordanie. Oubliées et enterrées les résolutions de l’ONU de 1967, exigeant d’Israël l’évacuation des territoires occupés. Oubliés le sort des réfugiés de 1948 et de 1967, ces familles qui vivent dans des camps depuis trois générations. Il est donc possible de comprendre les moteurs de cette nouvelle révolte. Simple différence : en décembre 1987, c’étaient les pierres contre les mitrailles, alors qu’en octobre 2000 ce sont les mitraillettes et les pierres contre les chars et les hélicoptères de combat.

Face à cette nouvelle répression de masse, plus de cent morts et trois mille blessés en moins de quinze jours, les institutions juives de France n’ont pas manqué de prendre rapidement position. Le 3 octobre, Jean Kahn, président du Consistoire central israélite n’hésitait pas, appelant à « l’identification avec Israël, sinon nous nous rendons responsables d’un manquement pouvant mener à la fin de l’existence d’Israël ». Il n’y a pas la moindre équivoque dans cette déclaration, qui signifie sans détour que les Arabes palestiniens ont pour projet de détruire Israël et de massacre les Juifs - bien qu’ils affirment le contraire depuis 1989. Ce propos de Jean Kahn ne pouvait qu’appeler à la haine réciproque. Il est bien connu que la haine appelle la haine et l’on a entendu, lors de la manifestation parisienne du 7 octobre des cris tels que « mort aux Juifs » dans un cortège séparé conduit par des islamistes intégristes. Le soir même, des casseurs, dont on peut estimer qu’ils étaient proches des voyous du Bétar (organisation extrémiste juive), brisaient les vitres du siège du MRAP, à Paris, organisations antiraciste où se côtoient, parmi d’autres, des Juifs et des Arabes.

Les mots ne sont jamais innocents. C’est d’autant plus évident dans l’affrontement actuel, qui dépasse le conflit israélo/palestinien alors que nous assistons à une tragique montée de l’intégrisme aussi bien au sein du monde musulman que dans le judaïsme. Des actions dommageables pour tous suivent les prises de position irrédentistes. Ainsi, en proclamant leur attachement à Israël, les institutions juives de France se sont désignées comme des alliés objectifs de la police française qui pourchasse les jeunes des banlieues. C’est sans doute un raisonnement simpliste, mais comment parler de cohérence avec une génération d’enfants d’immigrés à qui la société française ne cesse d’indiquer la porte de sortie.

Bien sûr, il faut calmer le jeu, et avant tout combattre ce racisme, d’où qu’il vienne. En quelques jours, les dégâts se sont avérés gravissimes car la haine crée des fossés rapidement infranchissables. Ceux qui participent à la logique du rejet de l’autre ne doivent pas s’étonner des dérives qui peuvent s’en suivre...

Maurice Rajsfus - Publié dans le mensuel No Pasaran ! - Novembre 2000.



Imprimer cet article





Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
1 commentaire
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
2 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite