Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
ELECTIONS LEGISLATIVES - MONTREUIL - BAGNOLET / L’ART NECESSAIRE
mardi 16 mai
de Laurent Klajnbaum
1 commentaire
L’art et la culture n’ont pas été des enjeux de l’élection présidentielle. Dans le programme d’Emmanuel Macron la place de la création est réduite à la question de la diffusion et de sa consommation avec sa mesure phare en la matière : le pass culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans. Il faut que s’exprime, à l’Assemblée nationale, une autre voix sur l’art et la culture, comme d’ailleurs sur le social, l’écologie, la démocratie et (...)
Lire la suite, commenter l'article...

IRAN : Le poids obsédant de l’histoire
de : Le Monde Diplomatique
lundi 15 juin 2009 - 15h17 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 30.7 ko

Paru en 2007 dans le numéro spécial du magazine du monde diplomatique "Manières de voir" sur l’Iran...A lire absolument intégralement si on veut comprendre un peu l’Iran et les Iraniens.

de Alain Gresh

"Il est difficile d’imaginer qu’un événement survenu il y a si longtemps pèse encore sur les mémoires. Pourtant, le coup d’Etat organisé par la CIA contre le régime de Mohammad Mossadegh en Iran en 1953, et qui mit fin à ses tentatives de contrôler les ressources pétrolières, a profondément ébranlé le pays, a marqué au fer rouge ses habitants et, surtout, a changé le cours de l’histoire en bloquant toute évolution graduelle et démocratique. Il s’inscrivait dans la lignée d’une longue série d’ingérences étrangères — ingérences qui aiguisèrent un nationalisme bafoué, lequel plongeait ses racines dans un passé glorieux.

Le régime du chah, remis sur pied par Londres et par Washington, lança le pays dans une occidentalisation en trompe-l’œil, dans un développement capitaliste non maîtrisé, fondé avant tout sur la manne pétrolière, marqué par la corruption et la gabegie et par une indifférence aveugle aux aspirations de la société.

Ce « développement » s’accompagna de l’écrasement de la moindre forme de contestation et d’une toute-puissance de la police politique.

D’autre part, le chah prétendit restaurer la grandeur de l’Empire perse en s’appuyant sur trente mille conseillers américains dont la présence constituait une insulte aux sentiments nationaux.

L’Iran tenta, sur le plan régional, de jouer le rôle de « gendarme du Golfe » en remplacement du Royaume-Uni, qui, au début des années 1970, s’était retiré de toutes ses bases situées à l’est de Suez.

Mais, sous l’apparente normalité, la crise couvait. Alors que l’opposition laïque, marxiste et de gauche, très puissante dans les années 1950, était marginalisée, des religieux réussirent, à travers les mosquées et les réseaux de solidarité chiites, à incarner la résistance à l’oppression du chah et à la domination étrangère.

Ils élaborèrent une nouvelle lecture de la doctrine chiite pour lui donner un contenu politique plus engagé.

La révolte grondait, alimentée par les souvenirs du gouvernement de Mossadegh, mais aussi par les contestations régionales qui avaient vu, en 1946, la constitution de Républiques autonomes dans l’Azerbaïdjan et le Kurdistan iraniens.

II. Une révolution à nulle autre pareille

De nombreuses révolutions ont marqué le XXe siècle, de la révolution bolchevique en Russie à la révolution cubaine, en passant par la révolution mexicaine. Pourtant, la vague populaire qui balaya le régime du chah en 1978-1979, qualifiée de « révolution islamique », se distingua non seulement par une participation populaire exceptionnelle, mais aussi par un discours religieux qui surprit tous les observateurs et semblait ne rien devoir aux doctrines qui avaient marqué les révoltes à travers le monde.

Le chiisme, religion officielle du pays, fut l’objet d’une interprétation nouvelle, notamment par l’ayatollah Ruhollah Khomeiny. Les manifestants opposés au chah découvrirent de quoi nourrir leur ressentiment contre la dictature, mais aussi un langage pour formuler leurs aspirations à une société différente, fondée sur la tradition et l’histoire nationale.

Le clergé, ou au moins la fraction dominante, y trouvera une justification pour l’instauration d’un pouvoir autoritaire et pour l’écrasement de toute opposition, écrasement rendu plus facile par la sanglante guerre contre l’Irak de Saddam Hussein (1980-1988) qui allait alimenter le nationalisme iranien.

La République islamique a transformé le pays de fond en comble. De nouvelles aspirations se sont exprimées, loin du discours officiel. Les femmes et les jeunes en particulier se sont montrés actifs dans la société civile, mais aussi sur le plan politique.

C’est à eux que l’on doit l’élection-surprise, en 1997, du réformateur Mohammad Khatami à la présidence de la République. Ce scrutin exprimait d’ailleurs bien les contradictions au sein même du régime et les difficultés de celui-ci à maintenir un contrôle de la société, celle-ci s’exprimant par mille et une voix, des magazines féminins au cinéma, en passant par les matchs de football.

III. A l’ombre du nucléaire

L’élection de M. Mahmoud Ahmadinejad à la présidence de la République a marqué l’échec de la tentative réformiste de M. Mohammad Khatami.

Elle a confirmé l’aspiration des Iraniens à plus de justice sociale dans un pays à l’économie ravagée et où la corruption frappe les plus hauts dignitaires du régime. Elle n’exprime pourtant aucune volonté populaire de retour en arrière, notamment dans le domaine des libertés individuelles.

Incapable d’honorer ses promesses électorales, le président a fait du dossier nucléaire un élément essentiel de sa politique, jouant sur la corde du nationalisme et de l’opposition à l’Occident. Il a trouvé, en M. George W. Bush, un partenaire idéal : en diabolisant l’Iran, en l’inscrivant dans la courte liste des pays de l’« axe du Mal », en n’écartant pas une option militaire contre le programme nucléaire, le président américain renforce les courants les plus durs à Téhéran.

En agitant la menace d’un prétendu « croissant chiite » qui, de l’Irak au Liban, menacerait la stabilité de la région, le président américain introduit les ingrédients d’une guerre confessionnelle aux conséquences incalculables.

L’enjeu de la non-prolifération nucléaire est certes important.

Mais il semble n’être, dans ce cas, qu’un prétexte à une politique américaine agressive qui a recueilli le soutien de l’Europe et, de manière beaucoup plus ambiguë, de la Russie et de la Chine.

Si Washington peut s’entendre avec la Corée du Nord, pourquoi un accord serait-il impossible avec Téhéran ?

Pourtant, la société iranienne reste traversée par des courants divers, par ses contradictions. Les plus hauts échelons de l’Etat sont divisés, et une seule chose peut les unir et bloquer les évolutions du pays : une attaque américaine.

"

http://www.monde-diplomatique.fr/mav/93/

Ici, tous les articles de MDV spécial Iran

COMPTE A REBOURS : LA GUERRE CONTRE L’IRAN A COMMENCE EN 2003



Imprimer cet article





Alexis Corbière : "Il ne faut pas se laisser abuser par le résultat des élections présidentielles"
lundi 22 - 15h12
3 commentaires
Macron prépare le conflit dès mardi
lundi 22 - 12h23
de : Sept Jours Debout
2 commentaires
Macron Leaks : les dessous d’une incroyable machination financière, par Mediapart
lundi 22 - 12h20
de : Pierrick Tillet
1 commentaire
KARL MARX LE RETOUR - Pièce historique en un acte
lundi 22 - 12h19
de : Ernest London
1 commentaire
MARCQ-EN-BARŒUL : Législatives : dans la 9e, une femme libre pour une France insoumise
lundi 22 - 12h06
de : Brigitte Lemery
1 commentaire
Législatives : à Marseille, Bernard Borgialli (France insoumise) est là pour apprendre
lundi 22 - 11h54
de : Coralie Bonnefoy
Perpignan. Le candidat de la France insoumise sort un CD pour les législatives (video - paroles)
lundi 22 - 11h45
de : Arnaud Andreu
Yann Merlevede, candidat de la France insoumise, rêve d’un Premier ministre nommé Mélenchon
lundi 22 - 10h33
de : Youenn Martin
Législatives : La France insoumise sort l’artillerie lourde en Haute-Garonne
lundi 22 - 10h28
de : Lucas Mediavilla
Boris Boillon, un ancien ambassadeur devant les juges
lundi 22 - 10h16
de : Pascale Égré
Retour sur le congrès de Podemos...
dimanche 21 - 11h09
de : Antoine 34
1 commentaire
5 faux culs du gouvernement Micron, Tous à la gamelle, la soupe est bonne (vidéos)
samedi 20 - 22h20
de : nazairien
2 commentaires
Retraites-chapeau patronales : Réformées mais pas supprimées !
samedi 20 - 18h21
de : JO
LEGISLATIVES - candidats Insoumis et FI/PCF dans les circonscription des Alpes-Maritimes
vendredi 19 - 18h39
#Désintox – Muriel Pénicaud, ministre du Travail ou ministre des Grands patrons ?
vendredi 19 - 17h52
Dans la 7e circonscription de Saint-Malo, les candidats de La France Insoumise, le PCF préfère le PS à FI...
vendredi 19 - 17h43
Le 21 mai, faisons bloc contre Europa City à Gonesse !
vendredi 19 - 16h27
de : jean 1
Gilles de Margerie, un assureur comme directeur de cabinet de la ministre de la Santé
vendredi 19 - 16h05
de : Mireille Weinberg
Législatives : sur Bagneux-Malakoff-Montrouge, le PCF et France insoumise trouvent un accord
vendredi 19 - 15h53
Législatives : PCF et FI font cause commune dans la 7e du Val-de-Marne
vendredi 19 - 15h48
Le PCF et la France insoumise
vendredi 19 - 15h46
1 commentaire
Julian Assange va demander l’asile politique à la France après le classement de l’enquête pour viol qui le visait (video
vendredi 19 - 15h26
Après sa nomination au gouvernement, Nicolas Hulot annule la parution de son livre "Osons le big bang démocratique"
vendredi 19 - 15h19
de : Amandine Réaux
Et maintenant ? C’est dans la rue que ça se gagne !
vendredi 19 - 12h53
de : FRONT SOCIAL
Le gouvernement Philippe : avec Nicolas Hulot en dindon de la farce écologique
vendredi 19 - 08h08
de : Pierrick Tillet
Législatives : En Marche ! renonce à présenter un candidat face à Philippot (FN) à Forbach
vendredi 19 - 08h05
Présidentielle : Sarah, doctorante et championne de kick boxing, se bat pour Mélenchon
vendredi 19 - 08h02
de : Étienne Gless
François Bayrou mis en examen dans une affaire de diffamation
vendredi 19 - 07h55
de : Jean-Alphonse Richard
1 commentaire
MADAGASCAR, 1947
vendredi 19 - 06h58
de : Ernest London
Macron, de l’illusion à l’usurpation
jeudi 18 - 23h44
de : Francois Cocq
Législatives FI : la rédaction locale de Ouest-France à Vannes a les yeux merdeux (video)
jeudi 18 - 22h52
de : Pierrick Tillet
Législatives (sondage) : Mélenchon 35% favori dans la 4e circonscription de Marseille (centre-ville)
jeudi 18 - 22h20
1 commentaire
Sondage : Emmanuel Macron n’a déjà plus la cote... (video)
jeudi 18 - 22h06
de : Alexandre Jeziorski
À la CGT, la base demande plus d’anti-macronisme
jeudi 18 - 20h27
de : CGT Energie Paris
#RDLS28 : MAFIAS DE LA TOMATE, TRIBUNAUX D’ARBITRAGE, PAUVRETÉ, RETRAITÉS, FMI, ALLEMAGNE, GRÈCE (VIDEO)
jeudi 18 - 20h08
de : Jean-Luc Mélenchon
Rendez-vous ce jeudi 18 mai à 21h00 pour « L’Émission politique » sur France 2
jeudi 18 - 19h49
de : Jean-Luc Mélenchon
Une tribune bien interressante de Brigitte Dionnet, ancienne membre du Conseil National du PCF
jeudi 18 - 17h36
de : jean paul duparc
5 commentaires
VENEZUELA : QUI SONT LES VIOLENTS ?
jeudi 18 - 17h17
de : JO
Bonne élève, la gauche radicale grecque impose l’autérité
jeudi 18 - 16h26
de : Stefo
1 commentaire
Mailly (FO) : la nouvelle ministre du Travail Muriel Pénicaud a "un bon profil"
jeudi 18 - 13h01
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l'action. Victor Hugo
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Une déclaration des communistes rassemblés dans l’espace politique de la France insoumise
mardi 16 mai
de Christian Audoin, Bernard Bandelier, Francis Parny, David Pellicer, Françoise Quainquard
6 commentaires
STOP A LA CONFUSION POUR UN VOTE SANS AMBIGUÏTÉ AUX LÉGISLATIVES "Alors que la confusion des valeurs s’établit au sommet de l’Etat, les communistes rassemblés dans la France insoumise sont inquiets de la multiplication d’accords aux législatives qui en rajoutent sur le brouillage politique actuel. Le PS, EELV et le PCF successivement dans trois départements, le Jura les Yvelines et la Marne et de façon plus éparpillée dans des circonscriptions diverses en France ont (...)
Lire la suite
Rassemblement à Paris : Soutien aux grévistes de la faim !
mardi 16 mai
À l’appel de l’AFPS et de nombreuses organisations du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens ***Rassemblement jeudi 18 mai*** de 17h30 à 19 h devant le ministère des Affaires étrangères (Quai d’Orsay) Métro Invalides SOUTIEN AUX GRÉVISTES DE LA FAIM QUI ENTRENT DANS LEUR 2e MOIS DE GRÈVE ILS ONT BESOIN DE NOUS ! Il y a urgence, leur santé est gravement menacée : la France doit agir en urgence pour le respect de leurs (...)
Lire la suite
ELECTIONS LEGISLATIVES - MONTREUIL - BAGNOLET / L’ART NECESSAIRE
mardi 16 mai
de Laurent Klajnbaum
1 commentaire
L’art et la culture n’ont pas été des enjeux de l’élection présidentielle. Dans le programme d’Emmanuel Macron la place de la création est réduite à la question de la diffusion et de sa consommation avec sa mesure phare en la matière : le pass culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans. Il faut que s’exprime, à l’Assemblée nationale, une autre voix sur l’art et la culture, comme d’ailleurs sur le social, l’écologie, la démocratie et (...)
Lire la suite
Un président "Jupitérien"
lundi 15 mai
de Thierry Chantrel
2 commentaires
Donc, nous avons couronné un président "jupitérien", comme le répètent à l’envie, en guise de conclusion à la glorieuse journée d’hier, tout chroniqueur qui se respecte. En fait, si tu dis pas, ce matin, que Macron est « Jupitérien » et que le "bleu Vuitton de sa splendide robe à double boutonnage" va si bien à sa moitié, t’es pas chroniqueur, t’es juste naze de chez naze. Moi, je le dis. Donc, je peux chroniquer grave ! Chroniquer, qui, par ailleurs, vient du (...)
Lire la suite
Bon, les gens, on va évacuer le truc de suite
jeudi 11 mai
de Barbara Goujon
5 commentaires
La guéguerre avec les instances du PCF, ça va deux minutes. Faire passer les insoumis pour les méchants de service, ça va deux minutes aussi. La France insoumise a une charte de bon fonctionnement, et il est demandé aux candidats de signer la charte ANTICOR (anti-corruption, ndlr). Pour intégrer la France insoumise, nul besoin de quitter son parti si on en a un. Nul besoin, non plus, d’être membre d’un parti. Alors, comme ça, on serait les vilains pas beaux parce qu’on (...)
Lire la suite
Législatives : Conf de presse hebdomadaire de la France insoumise du 10/05/2017 (video)
mercredi 10 mai
1 commentaire
Ce mercredi 10 mai 2017 se tenait la conférence de presse hebdomadaire de la France insoumise. Martine Billard, Manuel Bompard et Bastien Lachaud ont présenté la démarche de la France insoumise pour les prochaines élections législatives. Une campagne nationale où les candidat.e.s, issu.e.s à 90% de la société civile, porteront le même programme que celui porté par Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle : « L’Avenir en commun ». À l’occasion de cette conférence (...)
Lire la suite
Souvenir 4 janvier 2017 : Législatives : Pierre Laurent (PCF) enterre tout accord avec Mélenchon
mercredi 10 mai
de Pauline Graulle
2 commentaires
Les candidats communistes et France insoumise pourraient se présenter les uns contre les autres en juin prochain. Les élections législatives s’annoncent comme un désastre à la gauche du PS. Alors qu’un conseil national du Parti communiste aura lieu, samedi, pour entériner les candidatures aux législatives, Pierre Laurent, son secrétaire national a affirmé qu’un accord entre la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et le PCF n’avait pas lieu d’être. Autrement (...)
Lire la suite