Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?


de : Mengneau Michel
samedi 20 juin 2009 - 12h48 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 8.7 ko

de Michel MENGNEAU

Les événements récents, la faillite des « subprimes » entre autres, ont été qualifiés de crise. Crise qui serait d’après les avis compétents de l’ampleur ou supérieure au crash de 1929, qu’en est-il en réalité…Sans doute est-il un peu tôt pour donner un avis péremptoire et justifier cette appellation de crise qui est pour le moins discutable et tendancieuse, disons qu’elle ne reflète peut être pas exactement la situation.

Il est fort probable que cette sémantique à volontairement été employée pour cacher sous un terme fort une situation embarrassante pour les capitalistes qui se voient dans l’obligation d’admettre que jouer avec de l’argent virtuelle pouvait conduire à faire exploser une partie du système. Néanmoins le système sur son fondement n’a pas été remis en cause, au contraire, il semblerait qu’il s’en tire bien et l’occasion aura permis de purger les anomalies sur le dos de la population.

Cependant, les licenciements, le ramdam médiatique autour des subsides accordés aux banques et à l’industrie automobile ont laissé un goût amer au simple quidam qui s’est senti spolié, écarté de la manne providentielle versée aux capitalistes et cela a donné matière à réflexion sur le système à certains. Des voix se sont élevées pour condamner l’ultralibéralisme débridé, d’autres pour vouloir vaseliner le système à la mode Sarkozy, d’autres inconscients pour faire avec dans la mesure où ils n’envisagent pas d’autres solutions, soit par peur de l’inconnu, soit par paresse, soit parce que la pensée unique sert leurs intérêts.

Ceux qui sont anticapitalistes par réflexion intellectuelle et qui voit dans le capitalisme l’esclavage moderne suivant la vieille expression qui est plus que jamais au goût du jour, « le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme », se sont sentis confortés dans leurs idées par les événements récents. Puis il y a ceux que la nouvelle donne a titillés et qui ont pris conscience que le système avait quelque chose de mauvais, mais dans qu’elle mesure en ont-ils pris conscience ?

Certes, on a vu un vrai parti anticapitaliste se constituer, le nom est significatif et ne serait donner lieu à contestation quant au but de ce parti. Mais il y a aussi parallèlement d’autres composantes de la vraie gauche où apparaît un flou artistique posant l’interrogation, vraiment anticapitaliste ou pas ?

Ce n’est pas moi qui apporterai la réponse pour les gens qui gravitent dedans et autour de ces partis, ce que je peux simplement constater c’est que cette attitude est souvent en fonction des circonstances. Quand on annonce des licenciements abusifs tout le monde est tout d’un coup anticapitaliste et crie haro sur le système. Mais il n’empêche que si certains vont défendre becs et ongles leurs emplois, le respect de la valeur travail, une autre partie des travailleurs, même si cela n’est pas avoué ouvertement, ne voient pas d’un mauvais œil le versement d’une prime substantielle versé lors du licenciement. Je ne dis pas que cela n’est pas justifié, au contraire, mais simplement que par ce biais, souvent âprement discuté, le patronat s’en tire à bon compte sans qu’il y est une véritable remise en cause de l’appréciation qu’ils ont du capital travail. Donc le ver est dans le fruit, et l’anticapitalisme pur et dur s’émousse avec une compensation permettant soi-disant d’attendre des jours meilleurs, ce qui malheureusement est souvent un leurre, on en reparlera d’ici quelques années. Donc, les syndicats qui se veulent d’apparence apolitique favorisent cette approche du problème, ce qui en l’occurrence n’est qu’un règlement de surface qui ne soigne pas le fond, l’exploitation de l’homme par l’homme.

Il semble évident alors que l’anticapitalisme, la remise en cause du système passe au second plan, ça s’il n’est pas parfait il permet de limiter les dégâts. Cela suffit donc à ceux qui en plus ont la trouille au ventre de l’avenir, une situation plus ou moins quiet et un abonnement à l’équipe de foot du coin.

Vous rendez-vous compte, tout changer ! Plus de patron, de l’autogestion, mais comment on va faire. La banque, elle est maintenant à nous, comment on va s’en sortir avec tout cet argent à gérer. Et puis on va travailler moins, sans doute différemment, on va déplacer les priorités, la bagnole restera plus souvent au garage, on la changera moins souvent, et puis on aura peut-être un petit jardin familial, un truc ou on verra pousser ses légumes, etc. C’est vrai que c’est un programme dangereux, qui fait peur.

Et puis, en dehors des peureux ils y a ceux que l’inconscient dirige, la pensée unique étant le seul moteur de leur culture il ne peut être d’autre avenir que sous forme d’utopie ? Tout changer, vous rêvez, c’est impossible ! Ce qui est sur c’est qu’on le saura pas si on n’essaye pas. Bon, après tout, pourquoi changer, on est pas si malheureux que cela. On crève pas de faim, y-a la télé, le match de foot avec les copains…

Donc, ces apparences de bien-être font que sont vite oubliées les chaines qui de plus en plus asservissent les individus à l’entreprise. Celle-ci, qui devrait permettre à l’homme de tirer sa monnaie d’échange de par son travail, est devenu avant tout un instrument au service d’une oligarchie sans foi ni loi. Du moins, avec des lois qui sont les leurs, et une foi, celle du profit, la religion ne servant qu’à donner le change et bonne conscience. Mais la foi en l’Homme avec un grand H, ainsi que le respect qui est une valeur obsolète pour les exploiteurs.

Ces réflexion sont aussi venues après les élections européennes et les commentaires sur divers articles que j’ai commis. Les européennes, si l’on ne peut les considérer comme vraiment significatives de la pensée profonde des citoyens, néanmoins on peut en tirer quelques enseignements. Il est évident, et c’est un constat amer que je fais, que l’anticapitalisme véritable n’atteint pas les objectifs qui devraient être les siens. C’est pourquoi, on a vu un peu plus de voix se reporter sur une alliance comme le FdG qui a donné une sorte de flou à l’anticapitaliste où se sont retrouvés des septiques, des pas tout à fait convaincus, dès qui sentent que c’est une bonne solution mais qui n’osent pas faire le saut… Force est de constater que cette frange de la population est encore dans l’expectative et envisage l’anticapitalisme comme un vague projet, certes intéressant, mais à leur yeux un peu utopiste.

Quand je vais à fond dans mes articles en dénonçant haut et fort le capitalisme, entre autre pour l’écologie, je sens tout de suite des résistances car effectivement je fais souvent des réflexions sans concession qui, si elles peuvent paraître provocatrices, on l’avantage d’amener le vrai débat. Et à partir de là, j’ai constaté qu’il y a beaucoup de réticence à la remise en cause totale du capitalisme. Pour ceux qui sont englués dans un système de pensée conceptuelle, il y a toujours l’argument plus ou moins valable qui freine l’évolution intellectuelle vers le changement.

Il est évident, que le but des hommes conscients et lucides est maintenant de faire sentir le véritable poids des chaines à ceux qui n’en ont pas conscience ou qui s’en accommodent pour divers raisons plus ou moins valables. Et surtout de démontrer qu’une société autre que celle que l’on veut nous imposer n’est pas une utopie.

http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
20 juin 2009 - 18h21 - Posté par moi, j’aime pas sarko

mais non...

regarde 1917 : une utopie ?
regarde 1959, Cuba : une utopie ?
regarde 1949 en Chine : une utopie ?
regarde 1975 au Vietnam : une utopie ?

Etre anti-capitaliste pourquoi pas si on a une idée meilleure à avancer !
Le Socialisme est toujours une idée neuve.



Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
20 juin 2009 - 19h52 - Posté par Copas

On peut raisonnablement penser que les conditions objectives sont plus favorables qu’avant pour le pouvoir des travailleurs :

 Sur la planète , comme en France, la proportion de la classe exploitée dans la population est beaucoup plus importante qu’avant, plus importante qu’en 14 18, + qu’en 36 , + qu’en 68.
Elle est maintenant, à l’échelle mondiale la plus grosse classe (passée devant la Paysannerie).

 L’instruction de cette classe a fait un grand pas en avant, partout , le niveau est bien plus élevé, les connaissances bien plus vastes.

 Si individuellement chaque travailleur ne peut gérer une entreprise, sauf exception, collectivement la classe ouvrière (au sens large du mot) , possède très largement les capacités de contrôler une gestion socialiste (bien mieux que des actionnaires qui ne sont pas dans l’entreprise et la connaissent pas aussi intimement que la classe.

 La mondialisation capitaliste, dans l’économie comme dans les médias, a amené aussi son corolaire qui mine le système : une connaissance de ce qui se passe ailleurs, même déformée.

Je rajouterai que certains points forts du capitalisme sont aussi ses faiblesses, il est par exemple terriblement dépendant de son contrôle des médias , un seul qui ne marche pas droit dans le système produit de formidables déstabilisations (leçon sud-coréenne de la mobilisation contre la viande de boeuf américaine importée) ;

L’existence également du réseau internet produit de la déstabilisation (comme lors des référendums sur le TCE néerlandais et français, comme celui en Irlande sur le traité du petit agité).

 Mais disons que la question médiatique et du pouvoir bourgeois dessus renvoient aux problèmes dus à la concentration de la classe capitaliste. Cette domination idéologique est d’autant plus indispensable que la bourgeoisie a liquidé la plupart des classes sociales avec lesquelles elle était alliée, ou flattait, pour dominer . La paysannerie est tombée de 40% à 2 ou 3% en quelques dizaines d’années, la petite bourgeoisie a été largement liquidée et prolétarisée, les petits commerces sont passés à la trappe, et/ou rendus dépendants de grands groupes industriels, commerciaux ou de services, etc.

 Enfin le capitalisme dans sa concentration a également prolétarisé largement des couches sociales de la classe ouvrière au sens large qu’elle flattait largement ou acceptait qu’elles prenennt une part importante du gâteau.

Pêle mêle les fameux ITC chers au PCF, les fonctionnaires et agents de l’état, les petits et moyens encadrements, toutes catégories qui ont largement été mis à la diète et à la cuisine commune (sauf dans les fantasmes réactionnaires de certains).

L’ensemble de ces tendances lourdes d’affaiblissement numérique de la bourgeoisie et de la symétrique extension de la classe exploitée , son homogénéisation, sa mondialisation, créent des conditions objectives bien plus favorables pour renverser le capitalisme, pourvu que la classe exploitée ait confiance en elle et surtout qu’elle se dote des outils nécessaires à cette fin.

(Un détail pour l’ami Mengneau la composition sociale, et la pyramide des âges, de l’électorat du FdG par les deux sondages sortis d’urnes, montre qu’il n’y a pas grand chose à espérer de là, un peu mais ils sont out pour l’instant, hors de ce qui est nécessaire, le travail immense est ailleurs, même sur l’anticapitalisme).



Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
21 juin 2009 - 10h17 - Posté par marie.lina

Etre anticapitalistes ,c’est être pour une vie décente pour tous et donc en premier pour la destruction et l’interdiction du boursicotage et pour obliger ,oui je dis obliger au partage des ressources !
Voilà ,il y en a que cela fat rigoler, mais misère sur misère , on va se coller une très jolie peste brune et après on pleurera sur notre tas de ruine ;"mais pourquoi, ?,plus jamais cela ! ,gna,gna etc...." Bref déjà ado cela me minait alors imaginez maintenant ! Dehors les néo-libéraux et avec une peau de banane sous les pieds, marie.lina



Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
21 juin 2009 - 12h04 - Posté par momo11

Gérer tout cet argent,mais pourquoi ?Les besoins seront différents et la vie aussi. L’entreprise,simple ,société coopérative ouvrière.Enfin,la solidarité,l’arrêt de l’exploitation et le rejet de la consommation outrançière,voila un programme qu’il est bon,pour tous.momo11



Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
21 juin 2009 - 22h53 - Posté par

Tout fais d’accord avec l’article sauf sur le sujet qui caractérise l’Utopie ;
L’utopie n’a rien a voir avec l’illusion car elle est active et projective dans le devenir dans la mesure ou la personne qui imagine un autre système et d’autre valeurs basé sur la réflexion et la construction d’un devenir
imaginaire ne s’illusionne pas puisque son projet n’est pas mi en pratique.
Tout au plus nous pouvons dire qu’il se trompe après analyse mais cela reste du domaine de l’utopie.
L’illusion ne fait vivre que les ignorants puisqu’il ne peuvent pas déjouer l’illusion.
Cordialement Alain 04





Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Election Municipale à LYON : l’Humanitaire forcément HUMANISTE ?
lundi 29 - 11h02
de : joclaude
[Vidéo] Covid-19 : la Guyane souffre de sous-équipement et d’un manque de préparation de l’État
dimanche 28 - 18h50
Libérez Roland Veuillet !
dimanche 28 - 17h21
de : CNT 30
Pour un grand bol d’air pur, le point avec Manon Aubry , LFI au Parlement Européen.
samedi 27 - 17h14
de : joclaude
BFM-TV EN GRÈVE POUR LA PREMIÈRE FOIS (video)
samedi 27 - 16h41

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite