Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
de : Mengneau Michel
samedi 20 juin 2009 - 12h48 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 8.7 ko

de Michel MENGNEAU

Les événements récents, la faillite des « subprimes » entre autres, ont été qualifiés de crise. Crise qui serait d’après les avis compétents de l’ampleur ou supérieure au crash de 1929, qu’en est-il en réalité…Sans doute est-il un peu tôt pour donner un avis péremptoire et justifier cette appellation de crise qui est pour le moins discutable et tendancieuse, disons qu’elle ne reflète peut être pas exactement la situation.

Il est fort probable que cette sémantique à volontairement été employée pour cacher sous un terme fort une situation embarrassante pour les capitalistes qui se voient dans l’obligation d’admettre que jouer avec de l’argent virtuelle pouvait conduire à faire exploser une partie du système. Néanmoins le système sur son fondement n’a pas été remis en cause, au contraire, il semblerait qu’il s’en tire bien et l’occasion aura permis de purger les anomalies sur le dos de la population.

Cependant, les licenciements, le ramdam médiatique autour des subsides accordés aux banques et à l’industrie automobile ont laissé un goût amer au simple quidam qui s’est senti spolié, écarté de la manne providentielle versée aux capitalistes et cela a donné matière à réflexion sur le système à certains. Des voix se sont élevées pour condamner l’ultralibéralisme débridé, d’autres pour vouloir vaseliner le système à la mode Sarkozy, d’autres inconscients pour faire avec dans la mesure où ils n’envisagent pas d’autres solutions, soit par peur de l’inconnu, soit par paresse, soit parce que la pensée unique sert leurs intérêts.

Ceux qui sont anticapitalistes par réflexion intellectuelle et qui voit dans le capitalisme l’esclavage moderne suivant la vieille expression qui est plus que jamais au goût du jour, « le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme », se sont sentis confortés dans leurs idées par les événements récents. Puis il y a ceux que la nouvelle donne a titillés et qui ont pris conscience que le système avait quelque chose de mauvais, mais dans qu’elle mesure en ont-ils pris conscience ?

Certes, on a vu un vrai parti anticapitaliste se constituer, le nom est significatif et ne serait donner lieu à contestation quant au but de ce parti. Mais il y a aussi parallèlement d’autres composantes de la vraie gauche où apparaît un flou artistique posant l’interrogation, vraiment anticapitaliste ou pas ?

Ce n’est pas moi qui apporterai la réponse pour les gens qui gravitent dedans et autour de ces partis, ce que je peux simplement constater c’est que cette attitude est souvent en fonction des circonstances. Quand on annonce des licenciements abusifs tout le monde est tout d’un coup anticapitaliste et crie haro sur le système. Mais il n’empêche que si certains vont défendre becs et ongles leurs emplois, le respect de la valeur travail, une autre partie des travailleurs, même si cela n’est pas avoué ouvertement, ne voient pas d’un mauvais œil le versement d’une prime substantielle versé lors du licenciement. Je ne dis pas que cela n’est pas justifié, au contraire, mais simplement que par ce biais, souvent âprement discuté, le patronat s’en tire à bon compte sans qu’il y est une véritable remise en cause de l’appréciation qu’ils ont du capital travail. Donc le ver est dans le fruit, et l’anticapitalisme pur et dur s’émousse avec une compensation permettant soi-disant d’attendre des jours meilleurs, ce qui malheureusement est souvent un leurre, on en reparlera d’ici quelques années. Donc, les syndicats qui se veulent d’apparence apolitique favorisent cette approche du problème, ce qui en l’occurrence n’est qu’un règlement de surface qui ne soigne pas le fond, l’exploitation de l’homme par l’homme.

Il semble évident alors que l’anticapitalisme, la remise en cause du système passe au second plan, ça s’il n’est pas parfait il permet de limiter les dégâts. Cela suffit donc à ceux qui en plus ont la trouille au ventre de l’avenir, une situation plus ou moins quiet et un abonnement à l’équipe de foot du coin.

Vous rendez-vous compte, tout changer ! Plus de patron, de l’autogestion, mais comment on va faire. La banque, elle est maintenant à nous, comment on va s’en sortir avec tout cet argent à gérer. Et puis on va travailler moins, sans doute différemment, on va déplacer les priorités, la bagnole restera plus souvent au garage, on la changera moins souvent, et puis on aura peut-être un petit jardin familial, un truc ou on verra pousser ses légumes, etc. C’est vrai que c’est un programme dangereux, qui fait peur.

Et puis, en dehors des peureux ils y a ceux que l’inconscient dirige, la pensée unique étant le seul moteur de leur culture il ne peut être d’autre avenir que sous forme d’utopie ? Tout changer, vous rêvez, c’est impossible ! Ce qui est sur c’est qu’on le saura pas si on n’essaye pas. Bon, après tout, pourquoi changer, on est pas si malheureux que cela. On crève pas de faim, y-a la télé, le match de foot avec les copains…

Donc, ces apparences de bien-être font que sont vite oubliées les chaines qui de plus en plus asservissent les individus à l’entreprise. Celle-ci, qui devrait permettre à l’homme de tirer sa monnaie d’échange de par son travail, est devenu avant tout un instrument au service d’une oligarchie sans foi ni loi. Du moins, avec des lois qui sont les leurs, et une foi, celle du profit, la religion ne servant qu’à donner le change et bonne conscience. Mais la foi en l’Homme avec un grand H, ainsi que le respect qui est une valeur obsolète pour les exploiteurs.

Ces réflexion sont aussi venues après les élections européennes et les commentaires sur divers articles que j’ai commis. Les européennes, si l’on ne peut les considérer comme vraiment significatives de la pensée profonde des citoyens, néanmoins on peut en tirer quelques enseignements. Il est évident, et c’est un constat amer que je fais, que l’anticapitalisme véritable n’atteint pas les objectifs qui devraient être les siens. C’est pourquoi, on a vu un peu plus de voix se reporter sur une alliance comme le FdG qui a donné une sorte de flou à l’anticapitaliste où se sont retrouvés des septiques, des pas tout à fait convaincus, dès qui sentent que c’est une bonne solution mais qui n’osent pas faire le saut… Force est de constater que cette frange de la population est encore dans l’expectative et envisage l’anticapitalisme comme un vague projet, certes intéressant, mais à leur yeux un peu utopiste.

Quand je vais à fond dans mes articles en dénonçant haut et fort le capitalisme, entre autre pour l’écologie, je sens tout de suite des résistances car effectivement je fais souvent des réflexions sans concession qui, si elles peuvent paraître provocatrices, on l’avantage d’amener le vrai débat. Et à partir de là, j’ai constaté qu’il y a beaucoup de réticence à la remise en cause totale du capitalisme. Pour ceux qui sont englués dans un système de pensée conceptuelle, il y a toujours l’argument plus ou moins valable qui freine l’évolution intellectuelle vers le changement.

Il est évident, que le but des hommes conscients et lucides est maintenant de faire sentir le véritable poids des chaines à ceux qui n’en ont pas conscience ou qui s’en accommodent pour divers raisons plus ou moins valables. Et surtout de démontrer qu’une société autre que celle que l’on veut nous imposer n’est pas une utopie.

http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
20 juin 2009 - 18h21 - Posté par moi, j’aime pas sarko

mais non...

regarde 1917 : une utopie ?
regarde 1959, Cuba : une utopie ?
regarde 1949 en Chine : une utopie ?
regarde 1975 au Vietnam : une utopie ?

Etre anti-capitaliste pourquoi pas si on a une idée meilleure à avancer !
Le Socialisme est toujours une idée neuve.



Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
20 juin 2009 - 19h52 - Posté par Copas

On peut raisonnablement penser que les conditions objectives sont plus favorables qu’avant pour le pouvoir des travailleurs :

 Sur la planète , comme en France, la proportion de la classe exploitée dans la population est beaucoup plus importante qu’avant, plus importante qu’en 14 18, + qu’en 36 , + qu’en 68.
Elle est maintenant, à l’échelle mondiale la plus grosse classe (passée devant la Paysannerie).

 L’instruction de cette classe a fait un grand pas en avant, partout , le niveau est bien plus élevé, les connaissances bien plus vastes.

 Si individuellement chaque travailleur ne peut gérer une entreprise, sauf exception, collectivement la classe ouvrière (au sens large du mot) , possède très largement les capacités de contrôler une gestion socialiste (bien mieux que des actionnaires qui ne sont pas dans l’entreprise et la connaissent pas aussi intimement que la classe.

 La mondialisation capitaliste, dans l’économie comme dans les médias, a amené aussi son corolaire qui mine le système : une connaissance de ce qui se passe ailleurs, même déformée.

Je rajouterai que certains points forts du capitalisme sont aussi ses faiblesses, il est par exemple terriblement dépendant de son contrôle des médias , un seul qui ne marche pas droit dans le système produit de formidables déstabilisations (leçon sud-coréenne de la mobilisation contre la viande de boeuf américaine importée) ;

L’existence également du réseau internet produit de la déstabilisation (comme lors des référendums sur le TCE néerlandais et français, comme celui en Irlande sur le traité du petit agité).

 Mais disons que la question médiatique et du pouvoir bourgeois dessus renvoient aux problèmes dus à la concentration de la classe capitaliste. Cette domination idéologique est d’autant plus indispensable que la bourgeoisie a liquidé la plupart des classes sociales avec lesquelles elle était alliée, ou flattait, pour dominer . La paysannerie est tombée de 40% à 2 ou 3% en quelques dizaines d’années, la petite bourgeoisie a été largement liquidée et prolétarisée, les petits commerces sont passés à la trappe, et/ou rendus dépendants de grands groupes industriels, commerciaux ou de services, etc.

 Enfin le capitalisme dans sa concentration a également prolétarisé largement des couches sociales de la classe ouvrière au sens large qu’elle flattait largement ou acceptait qu’elles prenennt une part importante du gâteau.

Pêle mêle les fameux ITC chers au PCF, les fonctionnaires et agents de l’état, les petits et moyens encadrements, toutes catégories qui ont largement été mis à la diète et à la cuisine commune (sauf dans les fantasmes réactionnaires de certains).

L’ensemble de ces tendances lourdes d’affaiblissement numérique de la bourgeoisie et de la symétrique extension de la classe exploitée , son homogénéisation, sa mondialisation, créent des conditions objectives bien plus favorables pour renverser le capitalisme, pourvu que la classe exploitée ait confiance en elle et surtout qu’elle se dote des outils nécessaires à cette fin.

(Un détail pour l’ami Mengneau la composition sociale, et la pyramide des âges, de l’électorat du FdG par les deux sondages sortis d’urnes, montre qu’il n’y a pas grand chose à espérer de là, un peu mais ils sont out pour l’instant, hors de ce qui est nécessaire, le travail immense est ailleurs, même sur l’anticapitalisme).



Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
21 juin 2009 - 10h17 - Posté par marie.lina

Etre anticapitalistes ,c’est être pour une vie décente pour tous et donc en premier pour la destruction et l’interdiction du boursicotage et pour obliger ,oui je dis obliger au partage des ressources !
Voilà ,il y en a que cela fat rigoler, mais misère sur misère , on va se coller une très jolie peste brune et après on pleurera sur notre tas de ruine ;"mais pourquoi, ?,plus jamais cela ! ,gna,gna etc...." Bref déjà ado cela me minait alors imaginez maintenant ! Dehors les néo-libéraux et avec une peau de banane sous les pieds, marie.lina



Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
21 juin 2009 - 12h04 - Posté par momo11

Gérer tout cet argent,mais pourquoi ?Les besoins seront différents et la vie aussi. L’entreprise,simple ,société coopérative ouvrière.Enfin,la solidarité,l’arrêt de l’exploitation et le rejet de la consommation outrançière,voila un programme qu’il est bon,pour tous.momo11



Etre Anticapitaliste, est-ce pour beaucoup une utopie ?
21 juin 2009 - 22h53 - Posté par

Tout fais d’accord avec l’article sauf sur le sujet qui caractérise l’Utopie ;
L’utopie n’a rien a voir avec l’illusion car elle est active et projective dans le devenir dans la mesure ou la personne qui imagine un autre système et d’autre valeurs basé sur la réflexion et la construction d’un devenir
imaginaire ne s’illusionne pas puisque son projet n’est pas mi en pratique.
Tout au plus nous pouvons dire qu’il se trompe après analyse mais cela reste du domaine de l’utopie.
L’illusion ne fait vivre que les ignorants puisqu’il ne peuvent pas déjouer l’illusion.
Cordialement Alain 04





Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT
Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
1 commentaire
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite