Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Solidarité avec la grève étudiante en Autriche


de : SUD étudiant
vendredi 6 novembre 2009 - 16h16 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Depuis plus d’une dizaine de jours, une forte contestation étudiante partie de Vienne s’est propagée dans toute l’Autriche. Elle est monté en intensité jusqu’à la journée du 29 octobre au cours de laquelle plusieurs manifestations ont notamment rassemblé 40 000 étudiant‑e‑s à Vienne ou encore 5 000 à Graz. Ainsi, de manière spontanée, la plupart des universités ont été occupées, les étudiant‑e‑s ont appris à s’organiser eux/elles mêmes afin de répondre aux impératifs de la grève et pour réfléchir collectivement à des projets alternatifs d’enseignement supérieur.

Les causes de ce conflit sont nombreuses : manque cruel de financement public dans l’enseignement supérieur, mise en place de la réforme LMD (Licence/Master/Doctorat) restreignant l’accès à un nombre considérable de filières pour les étudiant‑e‑s, manque de places dans les cursus, introduction de frais de scolarité...

Face à cette situation socialement intenable, les étudiant‑e‑s revendiquent une université réellement ouverte à tou‑te‑s, une hausse de financement public de l’enseignement supérieur, une égalité homme/femme dans l’université, une recherche indépendante, etc.

Cette lutte des étudiant‑e‑s autrichien‑ne‑s ressemble profondément aux différentes luttes que nous avons connues ces dernières années, que cela soit en France ou dans les différents pays européens. Depuis l’application des préconisations du fameux « processus de Bologne » de 1999, en Espagne, en Italie, en Allemagne, les luttes étudiantes se sont multipliées afin de s’opposer aux processus de privatisation de l’enseignement supérieur.

En effet, partout en Europe, les États se désengagent financièrement des universités, avec pour conséquence : des hausses généralisées des frais de scolarité, l’aggravation des conditions d’études pour les étudiant‑e‑s, le recours à des financement privés conditionnant les formations des étudiant‑e‑s. De la même manière, les procédés de sélections se multiplient, restreignant l’accès de toutes et tous à l’enseignement supérieur.

Aujourd’hui, les conséquences néfastes du processus de Bologne se font sentir dans tous les pays d’Europe. Néanmoins, la contestation étudiante se généralise, touchant toujours plus de pays. Si nous n’avons pas encore réussi à faire plier les logiques libérales que l’on cherche à nous imposer, nous n’avons pas renoncer à livrer bataille.

La Fédération des Syndicats Sud Étudiant soutien la lutte des étudiant‑e‑s autrichien‑ne‑s. Nous nous battons contre le même système, il est temps de mettre un terme au processus de Bologne.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Solidarité avec la grève étudiante en Autriche
6 novembre 2009 - 17h06

une greve de tout les etudiants a travers l’europe ça aurait de la gueule !!!



Solidarité avec la grève étudiante en Autriche
6 novembre 2009 - 17h38 - Posté par

D’autant plus que depuis l’an dernier ça bouge un peu partout et sur les mêmes réformes.
Italie (ou le mouvement repart en ce moment)
Espagne
Croatie
France
Allemagne (où dans certains coins les étudiants se solidarisent avec leurs camarades d’Autriche)...
Il y a des tentatives d’unification des luttes. Une en Belgique où au printemps dernier se sont retrouvés 200 étudiants français, belges et italiens.
Il existe un appel international lancé par le syndicat français FSE pour créer un réseau européen...
bref...plein d’idées, plein de chantiers.


Solidarité avec la grève étudiante en Autriche
8 novembre 2009 - 00h44 - Posté par Arnold K.

Ces manifestations d’étudiants ça ressemble à cette situation pré-68 décrit par la brochure « De la misère en milieu étudiant ». Plus de 40 ans après, triste est de déploré que l’université se trouvent, quasi, dans la même situation, lisez plutôt :

« L’étudiant ne se rend même pas compte que l’histoire altère aussi son dérisoire monde "fermé". La fameuse "Crise de l’Université", détail d’une crise plus générale du capitalisme moderne, reste l’objet d’un dialogue de sourds entre différents spécialistes. Elle traduit tout simplement les difficultés d’un ajustement tardif de ce secteur spécial de la production à une transformation d’ensemble de l’appareil productif. Les résidus de la vieille idéologie de l’Université libérale bourgeoise se banalisent au moment où sa base sociale disparaît. L’Université a pu se prendre pour une puissance autonome à l’époque du capitalisme de libre-echange et de son Etat libéral, qui lui laissait une certaine liberté marginale. Elle dépendait, en fait, étroitement des besoins de ce type de societé : donner à la minorité privilégiée, qui faisait des études, la culture générale adéquate, avant qu’elle ne rejoigne les rangs de la classe dirigeante dont elle était à peine sortie. D’où le ridicule de ces professeurs nostalgiques, aigris d’avoir perdu leur ancienne fonction de chiens de garde des futurs maîtres pour celle, beaucoup moins noble, de chiens de berger conduisant, suivant les besoins planifiés du système économique, les fournées de "cols blancs" vers leurs usines et bureaux respectifs. Ce sont eux qui opposent leurs archaïsmes à la technocratisation de l’Université, et continuent imperturbablement à débiter les bribes d’une culture dite générale à de futurs spécialistes qui ne sauront qu’en faire. »

Il est si étonnant que cette même crise "juvénile" de l’université se reproduit dans un contexte similaire. Mais contrairement à la situation de pré-68, un mouvement comme mai 68 ne risque pas de se reproduire, ou même si, ce qui ne serai guère joyeux ! Le double jeu des étudiants (qui ne désirent pour la plupart qu’à "s’insérer" grâce à leurs diplôme-passeports dans cette société qu’ils dénoncent parfois, mais pour sûr qu’ils ne changeront pas fondamentalement), et ces professeurs qui pensent à leurs statuts, n’osant affronter le courage d’être pauvre comme leurs pionnés (pauvre ne signifiant pas miséreux), véritable garanti de leurs libertés de recherches. Des alternatives à l’université existe si la question est d’acquérir du savoir et de le partager (les systèmes d’échanges des savoirs, universités populaires, université libre (« Freie-Uni », regardez ce que font les voisins allemands !)). C’est la valeur « passeport » du diplôme et la valeur « confort » du statut de rechercheur qui ne fera que reproduire le même schéma écrit depuis plus de 40 ans. Que les étudiants d’europe se réveil dans un mouvement commun ? Qu’ils le fassent s’ils s’ennuient ! Cette valeur passeport du diplôme, les étudiants les moins hypocrites en tiennent compte dans leurs choix de faire grêve ou non, ils sont "vrais", eux, ce sont finalement ceux qui agissent avec le plus de justesse, de sincérités, de maturité, ceux qui sont la plupart du temps contre les blogages ou qui agissent passivement, que l’on confond trop vite avec ces droiteux (qui ne sont finalement que l’expression la plus arrogante et cynique de ces valeurs). Si cette valeur "passeport" du diplôme n’est pas la sienne, si la liberté de recherche est plus importante que son confort personnel, alors la meilleur chose à faire pour l’étudiant et le chercheur est de quitter l’université, cette institution. C’est aussi simple que ça ! Vous voulez quelque chose ? Faites le vous-même ! Les crédits de l’État semblent si important pour ces archéologues, physiciens, ... soit ils acceptent leurs sorts, en acceptant la L.R.U., soit ils doivent révolutionner le capitalisme de fond en comble, pour ne pas être financé par ce privé(-là). En étant tout à fait réaliste, en crêvant leurs bulles, ils n’ont pas d’autres choix que ces deux alternatives. La seule question importante n’est pas de savoir comment empêcher les réformes et avoir plus de moyens, mais auront-ils, aurez-vous assez de courage pour faire un choix ?






Paris 28 Novembre : le Déconfinement en photos et vidéos
samedi 28 - 23h23
de : nazairien
1 commentaire
Ploutocraties liberticides de droite : Macron le Bonaparte II après Sarkozy !
samedi 28 - 19h25
de : Christian Delarue
1 commentaire
Décès de Diego Maradona vu par l’Elysée !
vendredi 27 - 14h25
de : joclaude
1 commentaire
Communiqué de la CGT:Le Conseil d’Etat confirme la liberté de déplacement
vendredi 27 - 10h06
de : joclaude
S’organiser pour la défense des libertés publiques menacées.
jeudi 26 - 23h08
de : Christian Delarue
1 commentaire
Passage à tabac d’un producteur à Paris : quatre policiers...
jeudi 26 - 22h49
de : Christian D-
4 commentaires
Un cadeau pour l’article 24
jeudi 26 - 17h59
South Koréa et Japan craignent une 3ème vague : South Korea virus cases hit highest level since March
jeudi 26 - 11h25
de : nazairien
1 commentaire
Philippe Oberlé, La pandémie est nucléaire, 2020
mercredi 25 - 21h18
de : sniadecki via jyp
À l’ONU l’Italie s’abstient sur le nazisme
mercredi 25 - 21h01
de : Manlio Dinucci via Jyp
2 commentaires
La réforme de l’assurance chômage cassée par le Conseil d’État
mercredi 25 - 19h16
Champ de mines - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 25 - 18h24
de : Hdm
BOLIVIE:Génial ! L’ex-présidente de fait, arrêtée par le peuple… !
mercredi 25 - 16h31
de : joclaude
A Lyon, la grève se durcit chez General Electric
mardi 24 - 17h36
La Commission européenne met fin aux indemnités de licenciement en Belgique avec une trouvaille juridique
mardi 24 - 09h54
de : Bruno Schmitz
Etats-Unis : Même les morts chez les Pauvres sont encore trop chers !
lundi 23 - 14h59
de : joclaude
1 commentaire
ISLAM, MUSULMAN, VOILE : Pas d’essentialisme, mais triple critique maintenue
dimanche 22 - 23h24
de : Christian Delarue
6 commentaires
Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !
dimanche 22 - 16h43
Non à l’acharnement contre Jean-Marc Rouillan
dimanche 22 - 16h36
de : CNT relations medias
Les Gilets Jaunes et la loi Sécurité Globale (Video) !
dimanche 22 - 14h49
de : joclaude
Racisme post-colonial et intégrismes religieux (I)
vendredi 20 - 22h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Appel aux autorités françaises à favoriser la paix au Haut-Karabakh
vendredi 20 - 20h47
de : Christian Delarue
La communauté internationale doit assurer l’exercice du droit à l’autodétermination du Peuple sahraoui
vendredi 20 - 20h39
de : Christian Delarue
Stop EDF Mexique refusons la transition énergétique coloniale !
vendredi 20 - 18h33
de : AMASSADA
L’EMPRISE, un concept critique de l’intégrisme
vendredi 20 - 17h19
de : Christian Delarue
2 commentaires
Communiqué de presse de la C.G.T.
jeudi 19 - 15h41
de : joclaude
Médicos cubanos - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 18 - 21h33
de : Hdm
Contrôles ciblés à Pôle emploi pendant le confinement
mercredi 18 - 19h16
LES ANGLES MORTS DE CLÉMENTINE AUTAIN
mardi 17 - 20h24
de : Christian DLR
5 commentaires
Voté au Sénat : Recul de l’âge légal de la retraite à 63 ans !
mardi 17 - 15h02
de : joclaude
2 commentaires
Marwan Muhammad, une plateforme inclusive des intégristes musulmans
lundi 16 - 20h32
de : Christian Delarue
7 commentaires
Contre la loi de "sécurité globale"
lundi 16 - 17h19
de : CNT relations médias
« La faiblesse de la croissance impose la sortie du capitalisme »
lundi 16 - 15h59
Crise du coronavirus aux États-Unis. 90 000 emplois supprimés dans le secteur aérien
lundi 16 - 15h22
de : nazairien
partage avec Edgar Morin
lundi 16 - 09h26
de : jean1
3 commentaires
MRAP :Menaces sur les droits et les libertés : la protestation monte
lundi 16 - 09h21
de : Christian Delarue (CN du MRAP)
La pudeur ou l’enfermement des religions abrahamiques
dimanche 15 - 13h59
de : Christian Delarue
1 commentaire
ICEBERG RACISTE et INTEGRISME
samedi 14 - 19h41
de : Christian Delarue
3 commentaires
Bolivie : Discours du vice président David Choquehuanca pour l’investiture du président Luis Arce
samedi 14 - 15h29
de : nazairien
Mickaël Wamen : Ce qui se passe chez Bridgestone, c’est exactement le scénario qui était écrit d’avance.
samedi 14 - 13h22
de : Mickaël Wamen

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite