Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Référendum en Islande : les maîtres du monde menacent le peuple islandais.
de : Les banquiers à la lanterne !
mercredi 6 janvier 2010 - 11h34 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Les riches britanniques et les riches néerlandais avaient été attirés par les banques privées en Islande.

Les riches britanniques et les riches néerlandais avaient déposé près de 4 milliards d’euros dans les coffres des banques privées islandaises.

Ces naïfs croyaient que les banques privées islandaises allaient VRAIMENT leur verser 15 % d’intérêt, comme elles s’y étaient engagé dans leur pub.

Comme d’habitude, les banques privées ont été incapables de respecter leurs engagements. En Islande, les banques privées ont fait faillite en 2008.

Conséquence : les riches britanniques et les riches néerlandais ont perdu leurs 4 milliards d’euros. Bien fait !

Mais ils n’ont pas accepté d’avoir perdu leurs économies en jouant à l’économie-casino : ils ont demandé au Royaume-Uni et aux Pays-Bas de leur rembourser ! Et leurs gouvernements leur ont obéi !

En 2009, l’Etat britannique et l’Etat néerlandais ont remboursé ces riches épargnants, avec l’argent des contribuables !

Les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont indemnisé plus de 300.000 de leurs citoyens lésés par la faillite de la banque islandaise Icesave !

Les contribuables britanniques et les contribuables néerlandais ont payé 4 milliards d’euros pour indemniser les riches épargnants de leurs mauvais placements en Islande !

Sous la pression de la rue, le Royaume-Uni et les Pays-Bas demandent au gouvernement islandais de leur payer ces 4 milliards d’euros. Le parlement et le gouvernement ont cédé et ils ont répondu : "oui".

En revanche, le président de la République d’Islande a répondu : "non".

Le président de la République d’Islande, Olafur Grimsson, a décidé de consulter le peuple islandais par référendum pour lui demander son avis. En cas de "non", l’Islande ne paiera pas les 4 milliards d’euros.

Aussitôt, les élites financières du monde entier ont crié au scandale !

Aussitôt, les élites politiques vendues aux banques ont crié au scandale !

Les maîtres du monde menacent le peuple islandais. En cas de "non" au référendum, ça va saigner !

Lisez cet article :

Le président islandais en vedette dans la presse anglo-saxonne.

“L’Islande isolée après avoir décidé de soumettre le remboursement à un référendum“, “L’Islande pressée de ne pas bloquer le remboursement de 4 milliards d’euros“, … L’île fait la Une, mercredi 6 janvier, des quotidiens anglo-saxons.

Son président, Olafur Grimsson a, en effet, décidé mardi qu’il ne promulguerait pas la loi autorisant le remboursement des près de 4 milliards d’euros perdus par des épargnants britanniques et néerlandais lors de la faillite des principales banques d’Islande en 2008. Les Pays-Bas et le Royaume-Uni avaient avancé cette somme pour indemniser plus de 300.000 de leurs citoyens lésés par la faillite de la banque Icesave.

Après plusieurs semaines de débats, le parlement islandais avait voté la loi Icesave (du nom de la banque en faillite) dans la nuit du 30 au 31 décembre.

Mais face à la vive contestation populaire, près du quart des électeurs islandais ont signé une pétition demandant au chef de l’Etat d’opposer son veto à cette loi, le président a choisi de mettre les Islandais devant leurs responsabilités en soumettant la loi à un référendum. Il rappelle qu’un non lors du vote enterrerait le texte. “Maintenant, la nation a le pouvoir et la responsabilité (sur cette question). J’espère que nous parviendrons ainsi à un accord viable“, a déclaré Olafur Grimsson.

Le texte prévoit le paiement échelonné d’ici à 2024 d’environ 3,8 milliards d’euros, soit l’équivalent de près de 40% du produit intérieur brut annuel de l’île, ruinée par l’effondrement de ses banques en octobre 2008. Nombre de contribuables jugent injuste de devoir payer les erreurs des banques.

- Des réactions immédiates.

Le gouvernement britannique a immédiatement réagi à la décision de l’Islande. “Nous sommes bien entendu très déçus de la décision du président islandais, mais nous pensons que l’Islande respectera ses engagements“, a déclaré un porte-parole du Premier ministre Gordon Brown.

“Le Trésor va consulter ses homologues en Islande pour comprendre pourquoi cette loi n’a pas été ratifiée, et nous allons travailler avec eux, les Pays-Bas, et au sein de l’Union Européenne pour résoudre ce problème le plus vite possible“, a rajouté un porte-parole du Trésor à l’AFP.

Le secrétaire d’Etat britannique aux Finances, Paul Myners, a même menacé l’Islande de se retrouver isolée au niveau international en cas de rejet de la loi au référendum. "Le peuple islandais, s’il devait arriver à cette conclusion négative, dirait en réalité que l’Islande ne veut pas faire partie du système financier international, que l’Islande ne veut pas avoir accès au financement multinational, national et bilatéral et ne veux pas être considéré comme un pays sûr, avec lequel faire des affaires".

Les Pays-Bas, dont les épargnants ont également été touchés par la faillite des banques islandaises, se sont déclarés “extrêmement déçus“ par la non ratification de la loi. Ils maintiennent que l’Islande doit rembourser cet argent. Mais les Pays-Bas ont aussi souligné qu’il était trop tôt pour décider des mesures à prendre. “Nous allons devoir en parler avec le Royaume-Uni“.

- Des conséquences importantes.

Outre le risque d’isoler l’Islande, la décision du président peut avoir d’autres conséquences. En effet, ce choix est de nature à retarder le déblocage d’un prêt de 1,8 milliard d’euros des pays nordiques, a fait savoir un responsable finlandais.

Le Danemark, la Suède, la Finlande et la Norvège ont signé, en juillet, des accords prévoyants de verser un prêt de 1,78 milliard d’euros à l’Islande. Le versement des tranches doivent être fait en fonction des progrès économiques du pays. "Bien sûr, il est possible que cela retarde (les paiements) dans une certaine mesure", a déclaré Ilkka Kajaste, directeur général adjoint au ministre finlandais des Finances.

Le prêt des pays nordiques s’ajoute à celui de 2,1 milliards de dollars (1,5 milliard d’euros) du Fonds monétaire international (FMI), accordé en novembre 2008. Pour l’instant 1,1 milliard de dollars ont déjà été déboursés en deux tranches, pour secourir l’Islande plombée par la chute de son système financier en octobre 2008.

Le FMI a donc immédiatement annoncé qu’il allait “consulter“ ses Etats membres sur la suite qu’il allait donner à ce prêt. "Un accord sur Icesave n’est pas une condition au programme de l’Islande avec le FMI“, tant que les Etats membres donnent leur accord au versement des tranches, a rappelé le chef de mission en Islande, Mark Flanagan. Les représentants britannique et néerlandais ne peuvent donc pas bloquer seuls ces versements, mais peuvent le faire si d’autres membres du conseil d’administration s’abstiennent.

Enfin, l’agence de notation Fitch a dégradé la note de dette à long terme de l’Islande, de BBB- à BB+. "La décision du président islandais de soumettre l’accord Icesave à référendum crée une nouvelle vague d’incertitudes politiques, économiques et financières. Elle représente aussi un revers significatif pour les efforts de l’Islande de restaurer des relations financières normales avec le reste du monde", selon Fitch.

http://www.latribune.fr/actualites/...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Référendum en Islande : les maîtres du monde menacent le peuple islandais.
7 janvier 2010 - 23h06

Salauds de riches qui exploitent les pauvres islandais !
Bizarrement le PIB/h des islandais est (était...) plus élevé que celui des anglais et des hollandais. Et n’importe qui a habité un temps soit peu en Angleterre sait que Icesave n’était certainement pas une banque pour les riches. Ils en ont suffisament d’autres pour ca... Quand aux 15% faut arrêter la fumette.
Ca ne change pas qu’en fin de compte ce sont les classes moyennes anglaises, hollandaises ou islandaises qui vont trinquer. Mais les gantils islandais contre les méchants anglais et hollandais ca fait quand meme doucement rigoler.






Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
« Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n'est point dessein de bourreau qui ne lui soit suggéré par le regard de la victime. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite