Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ces enfants enlevés par des frères baptistes


de : un article du quotidien suisse Le Temps
mercredi 3 février 2010 - 13h42 - Signaler aux modérateurs

Arrêtés de justesse à la frontière dominicaine, une trentaine de gosses ont été recueillis dans un orphelinat à Port-au-Prince. Des baptistes dominicains avaient promis à leurs parents repas, éducation et un bel avenir

Le lieu-dit Calebasse, sur la commune de Fermathe, se trouve sur les hauteurs de Port-au-Prince. Un plateau rocailleux à 1000 m d’altitude. Il pleut. C’est à une bonne heure et demie de route de l’orphelinat Herman Gmeiner SOS enfants, à la Croix des Bouquets où 33 enfants ont été conduits samedi matin. « Victimes d’enlèvements », explique une des responsables qui refusera d’en dire plus. L’affaire a commencé sur le terrain de foot de Calebasse, quand un minibus conduit par cinq baptistes dominicains, accompagnés de deux Haïtiens, s’est arrêté vendredi matin après dix heures de route depuis Saint-Domingue. Il est reparti trois heures plus tard avec 21 enfants, dont la petite Jenny, 10 mois. L’autocar a été arrêté à la frontière.

« Notre devoir est de ne pas mettre en sourdine notre vigilance. Des instructions ont été données au poste frontière pour ne pas se laisser abuser par cette « solidarité envers les enfants haïtiens », dit Aramique Louis, secrétaire d’Etat à la sécurité publique à propos des cas d’enlèvements. Etrangement le ministre de la Justice, joint mardi, disait « tout ignorer de cette affaire ». Son collègue de la sécurité publique, lui, « n’est pas du tout courant de ces d’enlèvements ». Publicité

Calebasse ? Un cochon, vingt poules, une épicerie. Disons de quoi rester propre et de tenir puisque l’aide ne montera jamais là-haut : « Le monde nous a oubliés », dit posément Augustin Jean-Béthanie. Puis comme « le monde » l’a oublié, lui et les baptistes de Calebasse, il écoute patiemment quand ses frères baptistes dominicains ont sorti leur Bible. Et qu’ont-ils dit ? Qu’ils venaient en hommes de paix pour panser les plaies du peuple. Qu’ils étaient les envoyés du Saint-Esprit. Ils ont dit aussi qu’un monde « de lait et de miel » s’ouvrait, là-bas pour les enfants, à dix heures de route « du malheur ». Un monde meilleur, « avec des livres, beaucoup de livres, des enfants sages, de quoi manger, et de bons professeurs qui vont leur apprendre les langues pour trouver un bon métier ». Monsieur Augustin a demandé un peu de temps. C’était inattendu, dit-il. Un autre a consulté sa femme. Le terrain de foot en terre s’est alors rempli de femmes qui ont écouté les propos des baptistes dominicains que traduisaient deux Haïtiens.

Monsieur Augustin a fait venir devant lui ses trois enfants. Et en a donné deux, les grands : « La seule richesse c’est l’éducation. Alors j’ai pensé qu’en donnant mes jumeaux aux baptistes, ils pourraient avoir une vie pleine et remplie de bonnes choses. » Les deux garçons ont 9 ans. Volny et Keller. Ils sont montés dans le bus vêtu d’une chemise. « On n’avait rien de plus à leur donner puisqu’on a rien. » Un peu plus tôt quand le bus a stoppé les jumeaux aidaient leur père à sarcler une minuscule parcelle de terre où la famille fait pousser des plants de carottes et de pommes de terre.

Les replis de terrain n’ont pas tellement touché Calebasse. Une maison en parpaings est par terre. C’est celle de la tante du bébé Jenny. La mère de Jenny dit avoir 26 ans. Elle a quatre enfants et porte un peignoir en guise de manteau car le soir, quand le ciel est bas, la température chute vite aux alentours des 10°. Elle aussi a écouté les baptistes chanter un monde de félicité. Où les bébés mangent si bien que leur ventre fait des plis. Publicité

Madame Jacqueline a donc donné Jenny dans les bras d’un des Dominicains qui a promis qu’il allait s’occuper d’elle comme si c’était sa propre fille. Les baptistes ont pris les noms des enfants « sur une feuille ». Nom et date de naissance, parfois approximative. Les baptistes ont aussi demandé leur téléphone cellulaire aux parents. Certains n’en possèdent pas. Ils ont écrit sur une feuille : Jenny, bébé fille, bonne santé. Une dame, la tête prise dans un foulard, se brosse les dents dans un gobelet et recrache : « Ce sont des bons pasteurs ! Il n’y a pas de mauvais pasteurs chez les baptistes. » La vingtaine de parents hochent la tête. Ils pensent tous qu’ils ont fait leur devoir de parents. Pour eux c’était le conseil le plus sûr. Ils n’ont jamais entendu parler d’enlèvements d’enfants. Ignorent ce qu’est la prostitution enfantine ou le trafic d’organes.

Ces parents-là sont totalement perdus. Leur hérédité, c’est la misère et donner leurs enfants c’était comme se rapprocher de Dieu « car ces hommes étaient envoyés par lui. Comment expliquer qu’ils soient venus de si loin nous trouver ? », dit l’un. Tout ici est si désolé, si nu, si poussiéreux. Toussaint Féquiert a donné aussi son garçon de 10 ans. Toussaint est agriculteur et se souvient que c’était « la première fois qu’on voyait ces gens ». Et cela ne l’a pas surpris car « de toute façon on ne voit jamais personne ici du gouvernement ».

Les jumelles Soraya et Leila ont été peignées par leur mère avant de monter dans le bus. C’est du moins ainsi que les choses se seraient déroulées. Le bus a démarré laissant une fumée de gazole et les parents sont restés sur le terrain en terre ocre, immobiles. Toussaint a repris sa bêche. Augustin est retourné à ses pommes de terre. Il dit : « On n’a pas l’impression d’avoir fait quelque chose de mal. C’est ce que j’ai dit à la police qui est venue dimanche. » Jacqueline, la mère du bébé, elle, ne dit rien.

A SOS enfants à l’Institut Herman Gmeiner, le personnel assure qu’il s’agit bien « d’un enlèvement et que rien n’a été fait dans les règles. Il y a une enquête en cours. Les enfants vont rester ici jusqu’à ce qu’on comprenne ce qui s’est passé ». Les 21 enfants de Calebasse ont été répartis dans 19 des maisons qui composent cette école-orphelinat, épargnée par le tremblement de terre, et qui porte le nom d’un laïc catholique autrichien. L’entrée est gardée par un homme avec un Remington calibre 12 à crosse sciée. Dans chaque « maison », 11 enfants sont sous la surveillance d’une « mère et d’une tante ». C’est le nom donné aux éducatrices. Un éducateur « garçon » est responsable de chaque maison. Publicité

La petite Macrofa a raconté aux éducateurs une version assez différente de celle des parents de Calebasse : « On nous a poussés dans le bus. Allez, allez, qu’ils disaient les méchants qui avaient des pistolets. Les petits pleuraient… » Selon un éducateur de 20 ans, « abandonné à l’âge de 5 mois », « les enfants vont bien mais ils ont été rudoyés par les Dominicains. Il y a eu des brutalités… Ils disent qu’on leur a fait peur. Il y a une petite de 8 ans qui est dans son coin et pleure en réclamant sa maman ».

A une heure et demie de route de l’orphelinat, à Calebasse, Augustin, le père des jumeaux, soupire : « On n’a pas fait ça pour l’argent. Ces gens avaient l’air gentils et ont dit qu’on pourrait venir voir les enfants une fois par an. Mais ils nous n’ont pas donné l’adresse. » Lui et les autres parents sont-ils restés sourds aux cris des enfants dans le bus ? « Nous n’avons rien entendu. » Et c’est sans un adieu de la main que le bus était alors parti emportant les enfants qui tambourinaient la lunette arrière.

http://www.letemps.ch/Facet/print/U...



Imprimer cet article





A Lyon, la grève se durcit chez General Electric
mardi 24 - 17h36
La Commission européenne met fin aux indemnités de licenciement en Belgique avec une trouvaille juridique
mardi 24 - 09h54
de : Bruno Schmitz
Etats-Unis : Même les morts chez les Pauvres sont encore trop chers !
lundi 23 - 14h59
de : joclaude
1 commentaire
ISLAM, MUSULMAN, VOILE : Pas d’essentialisme, mais triple critique maintenue
dimanche 22 - 23h24
de : Christian Delarue
6 commentaires
Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !
dimanche 22 - 16h43
Non à l’acharnement contre Jean-Marc Rouillan
dimanche 22 - 16h36
de : CNT relations medias
Les Gilets Jaunes et la loi Sécurité Globale (Video) !
dimanche 22 - 14h49
de : joclaude
Racisme post-colonial et intégrismes religieux (I)
vendredi 20 - 22h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Appel aux autorités françaises à favoriser la paix au Haut-Karabakh
vendredi 20 - 20h47
de : Christian Delarue
La communauté internationale doit assurer l’exercice du droit à l’autodétermination du Peuple sahraoui
vendredi 20 - 20h39
de : Christian Delarue
Stop EDF Mexique refusons la transition énergétique coloniale !
vendredi 20 - 18h33
de : AMASSADA
L’EMPRISE, un concept critique de l’intégrisme
vendredi 20 - 17h19
de : Christian Delarue
2 commentaires
Communiqué de presse de la C.G.T.
jeudi 19 - 15h41
de : joclaude
Médicos cubanos - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 18 - 21h33
de : Hdm
Contrôles ciblés à Pôle emploi pendant le confinement
mercredi 18 - 19h16
LES ANGLES MORTS DE CLÉMENTINE AUTAIN
mardi 17 - 20h24
de : Christian DLR
5 commentaires
Voté au Sénat : Recul de l’âge légal de la retraite à 63 ans !
mardi 17 - 15h02
de : joclaude
2 commentaires
Marwan Muhammad, une plateforme inclusive des intégristes musulmans
lundi 16 - 20h32
de : Christian Delarue
7 commentaires
Contre la loi de "sécurité globale"
lundi 16 - 17h19
de : CNT relations médias
« La faiblesse de la croissance impose la sortie du capitalisme »
lundi 16 - 15h59
Crise du coronavirus aux États-Unis. 90 000 emplois supprimés dans le secteur aérien
lundi 16 - 15h22
de : nazairien
partage avec Edgar Morin
lundi 16 - 09h26
de : jean1
3 commentaires
MRAP :Menaces sur les droits et les libertés : la protestation monte
lundi 16 - 09h21
de : Christian Delarue (CN du MRAP)
La pudeur ou l’enfermement des religions abrahamiques
dimanche 15 - 13h59
de : Christian Delarue
1 commentaire
ICEBERG RACISTE et INTEGRISME
samedi 14 - 19h41
de : Christian Delarue
3 commentaires
Bolivie : Discours du vice président David Choquehuanca pour l’investiture du président Luis Arce
samedi 14 - 15h29
de : nazairien
Mickaël Wamen : Ce qui se passe chez Bridgestone, c’est exactement le scénario qui était écrit d’avance.
samedi 14 - 13h22
de : Mickaël Wamen
Comment l’épidémie de Covid-19 est redevenue "hors de contrôle" en Italie
vendredi 13 - 17h43
de : nazairien
5 commentaires
J.L. Mélenchon : Je veux éradiquer la pauvreté !(video)
vendredi 13 - 14h36
de : joclaude
Loi liberticide
vendredi 13 - 11h33
de : pierrot
COVID 19:Voici le lien afin de visionner le film documentaire "Hold up"
vendredi 13 - 11h32
de : joclaude
J.L.Mélenchon : son côté Humaniste ne le quitte pas !
vendredi 13 - 11h08
de : joclaude
2 commentaires
Point sur le Covid-19 : « Les aides financières aux commerces ne font que décaler les faillites »
jeudi 12 - 17h05
de : joclaude
1 commentaire
La laine de verre
jeudi 12 - 00h52
de : jy.D
L’avidité au temps du covid - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 11 - 19h38
de : Hdm
Covid-19 : l’activité partielle rétablie pour les personnes vulnérables
mercredi 11 - 15h11
MACRON MET LES LYCÉENS AU GARDE-À-VOUS
mercredi 11 - 10h40
de : joclaude
Affaire Vincenzo Vecchi : nouveau pourvoi en cassation pour extrader le militant italien, installé dans le Morbihan
mercredi 11 - 10h26
France : avec un coût salarial de 185 millions d’euros, le gouvernement Castex est le plus cher de la Vème République
mercredi 11 - 09h56
de : jean1
Amérique Latine, ce n’est pas l’empire qui gouverne !
mardi 10 - 16h44
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite