Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le PS, Aurélie Filippetti (et surtout d’autres…) devrait (re ?)lire Marx
de : Weatherboy
mardi 9 février 2010 - 20h40 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 84.7 ko

de Weatherboy

La petite polémique qui vient de suivre le bout de tissu sur les cheveux d’une jeune demoiselle qui a manifestement une conscience plus progressiste sur les questions sociales que les ¾ des petites mamies qui ont frôlé l’infarctus en lisant le Figaro, a ceci d’intéressant qu’elle invite à une logique renouvelée.

Ainsi découvre t-on sur le site d’Arrêt sur Images, qu’Aurélie Filipéti, invitée sur une chaîne de Canal+ - pas prise depuis « Pas vu. Pas pris », que personne n’a vu -, ségoléniste convaincue, membre du Nouveau Parti Socialiste - celui du FMI, du traité de Lisbonne, depuis bien longtemps adepte des signes ostentatoires du Capital-, cite Marx.

Oui, elle cite Marx la coquine, sans honte, sans rougir, et elle dit ça comme ça :

« Besancenot devrait relire Marx qui dit que la religion c’est l’opium des peuples ! ».

V’lan dans ta face le facteur islamo-bolchévique !

Et tout le petit plateau bien propre sur soi et son petit public d’applaudir bien fort une telle audace – audiance qui certainement comme notre chère ségolèniste se gardera bien de jamais lire Marx et Engels de sa vie, et serait bien en peine d’en dire autre que ces petits trois mots.

Ce qui finalement, ma foi, arrange bien tout le monde.

L’hystérie des média de masses passée, il semble pourtant que même le dernier des idiots ne puisse s’empêcher d’être traversé par quelques petits doutes : « Tiens, le NPS et ses ségolénistes seraient devenus plus marxiste que les marxistes, mmm ? », lui qui depuis qu’il rassemble les plus grands philosophes de notre temps (Bernard-Henry Lévy) a passé ses week-ends à nous tartiner du Marx=Goulag, voilà qu’il trouve du bon à prendre chez Marx ?

Accordons qu’il est vrai que c’est une bonne nouvelle qui mériterait peut-être la Une du Figaro : « 2010 : La direction du PS découvre Marx ! »

Ca claque.

Je dirais : très bien, surtout continuez …

A ce sujet rappelons donc brièvement et partons de cette petite phrase.

Dans Critique de "La philosophie du droit" de Hegel Marx écrit plus précisément ceci :

« La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans coeur, comme elle est l’esprit des conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple. »

Ce qui, pour bien commencer, devrait faire dire que le fait religieux n’est pas chez Marx le fruit d’un idéalisme ou d’un complot bourgeois mûrit par on ne sait qui dans quelques buts obscurs dans un sens ou dans l’autre, ce qui d’ailleurs relèverait d’une logique assez éloignée du matérialisme. Toutes les bases venant des ses textes montrent justement que de ce point de vue le besoin de religion est le produit de la misère sociale et du mode de production capitaliste. Pour le dire autrement, des conditions matérielles même d’existence des hommes : la religion n’est que l’idéal projetée par ceux-ci dans un ailleurs lorsque le capitalisme ne promet ici d’autres perspectives que leur exploitation. Ce monde où « réussir » sa vie n’ a plus d’autres sens que la vendre au plus offrant

Aussi Marx comprenant que la religion est conséquence de l’ordre social, à laquelle il répond, et non cause, met en garde que ceci n’a à peu près aucun sens de vouloir s’en débarrasser en soi :

« Donc, une fois qu’on a découvert, par exemple, que la famille terrestre est le secret de la famille céleste, c’est la première désormais dont il faudra faire la critique théorique et qu’il faudra révolutionner dans la pratique. » Karl MARX et Friedrich ENGELS Thèses sur Feuerbach –p. 66

Autrement dit, si l’homme se cherche un ailleurs par l’opium, ce n’est pas tant la lutte contre l’opium qui puisse être mener, mais celle contre les conditions qui poussent les hommes à ce besoin d’opium. C’est à dire évidemment le mode de production actuel.

Déjà on sent que Filipetti, qui se garde d’ailleurs bien elle de critiquer cet ordre, fait un pas en arrière en se demandant si elle a bien fait de citer ses trois mots… Qu’elle se rassure ce n’est pas tout.

Engels dans l’ « Anti-Duhring » (Ch. XVI), par exemple, critique fortement notre ami Fil.. euh Duhring qui vise à pointer du doigt les religions, alors que comme lui répond Engels, celle-ci ne sont que les projections fantasmées par les hommes de puissances et de dominations étrangères, et que ce sont donc les responsables de ces projections qu’il faut viser, et non leur échos fantasmagoriques.

Engels dit ainsi :

“Au contraire, M. Dühring ne peut pas attendre que la religion meure de cette mort naturelle qui lui est promise. Il procède de façon plus radicale. Il est plus bismarckien que Bismarck ; il décrète des lois de mai aggravées, non seulement contre le catholicisme, mais contre toute religion en général ; il lance ses gendarmes de l’avenir à la poursuite de la religion et ainsi il l’aide à accéder au martyre et prolonge sa vie. Où que nous regardions, c’est du socialisme spécifiquement prussien !…” « Anti-Dürhing », Friedrich ENGELS

Autant dire que Marx et Engels n’ont pas grand chose à voir de ce point de vue avec les anarchistes purs (chez qui le fait religieux est un élément de domination, mais même ici Kropotkine n’en fait qu’une recommendation pas une injonction supérieure qui serait contraire à son esprit) ou la loi de1905 qui est on ne peut plus éloigné de la fin du capitalisme et du Capital. (Rajoutons que Marx et Engels n’ont pas grand chose à voir non plus avec Filippetti, mais ça, tout le monde le savait déjà.)

Alors oui il y a sans doute des contradictions entre anarchisme-marxisme, entre « loi 1905 »-marxisme, encore que suivant les interprétation ce ne soit loin d’être évident, et c’est bien tout le mérite du NPA d’avoir noté la complexité de la question sans fermer aucune voix, et notamment ici sans avoir abandonner les écrits de Marx et d’Engels, qui invitaient vivement à ne pas se lancer emporter dans de fausses et stériles stigmatisations. Pour ce concentrer sur la seule qui y mettra nécessairement fin.

Mais alors que ceux-là se sont voulus les éclaireurs de leur époque pour éviter que leurs camardes passent leur temps à taper sur des ombres qui dansent au fond de la caverne, par exemple des ombres en forme de burqa, Filippeti, elle, se trouve toujours au fond à taper sur les murs.


PS : Quelques extraits de la très bonne compilation des textes de Marx et Engels sur la religion qui est librement accessible ici :

PDF - 1.3 Mo

* Friedrich Engels et Karl Marx, « SUR LA RELIGION » Textes choisis, traduits et annotés par G. Badia, P. Bange et Émile Bottigelli (1968)

« A l’encontre de la philosophie allemande qui descend du ciel sur la terre, c’est de la terre au ciel que l’on monte ici. Autrement dit, on ne part pas de ce que les hommes disent, s’imaginent, se représentent, ni non plus de ce qu’ils sont dans les paroles, la pensée, l’imagination et la représentation d’autrui, pour aboutir ensuite aux hommes en chair et en os ; non, on part des hommes dans leur activité réelle, c’est d’après leur processus de vie réel que l’on représente aussi le développement des reflets et des échos idéologiques de ce processus vital. Et même les fantasmagories dans le cerveau humain sont des sublimations résultant nécessairement de leur processus de vie matériel que l’on peut constater empiriquement et qui repose sur des bases matérielles. De ce fait, la morale, la religion, la métaphysique et tout le reste de l’idéologie, ainsi que les formes de conscience qui leur correspondent, perdent aussitôt toute apparence d’autonomie. Elles n’ont pas d’histoire, elles n’ont pas de développement ; ce sont au contraire les hommes qui, en développant leur production matérielle et leurs relations matérielles, transforment avec cette réalité qui leur est propre et leur pensée et les produits de leur pensée. Ce n’est pas la conscience qui détermine la vie, mais la vie qui détermine la conscience. Dans la première façon de considérer les choses, on part de la Conscience comme étant l’Individu vivant, dans la seconde façon, qui correspond à la vie réelle, on part des individus réels et vivants eux-mêmes et l’on considère la Conscience uniquement comme leur conscience. »
  Karl Marx, « L’idéologie allemande »

« Cette conception de l’histoire a donc pour base le développement du processus réel de la production, et cela en partant de la production matérielle de la vie immédiate ; elle conçoit la forme des relations humaines liée à ce mode de production et engendrée par elle, je veux dire la société bourgeoise à ses différents stades, comme étant le fondement de toute l’histoire, ce qui consiste à la représenter dans son action en tant qu’Etat aussi bien qu’à expliquer par elle l’ensemble des diverses productions théoriques et des formes de la conscience, religion, philosophie, morale, etc., et à suivre sa genèse en partant de ses productions, ce qui permet alors naturellement de représenter la chose dans sa totalité (et d’examiner aussi l’action réciproque de ces différents aspects). Elle n’est pas obligée, comme la conception idéaliste de l’histoire, de chercher une catégorie dans chaque période, mais elle demeure constamment sur le sol réel de l’histoire ; elle n’explique pas la pratique d’après l’idée, elle explique la formation des idées d’après la pratique matérielle ; elle arrive par conséquent à ce résultat, que toutes les formes et produits de la conscience peuvent être résolus non pas grâce à la critique intellectuelle, par la réduction à la « conscience de soi » ou la métamorphose en « apparition de revenants », en « fantômes », en « folles lubies », etc., mais uniquement par le renversement pratique des rapports sociaux concrets d’où sont nées ces sornettes idéalistes. Ce n’est pas la Critique, mais la révolution qui est la force motrice de l’histoire, de la religion, de la philosophie et de toute autre théorie. »
  Karl Marx, « L’idéologie allemande » “En général, le reflet religieux du monde réel ne pourra disparaître que lorsque les conditions du travail et de la vie pratique présenteront à l’homme des rapports transparents et rationnels avec ses semblables et avec la nature.”
 Karl Marx, “Le Capital”

“Au contraire, M. Dühring ne peut pas attendre que la religion meure de cette mort naturelle qui lui est promise. Il procède de façon plus radicale. Il est plus bismarckien que Bismarck ; il décrète des lois de mai aggravées, non seulement contre le catholicisme, mais contre toute religion en général ; il lance ses gendarmes de l’avenir à la poursuite de la religion et ainsi il l’aide à accéder au martyre et prolonge sa vie. Où que nous regardions, c’est du socialisme spécifiquement prussien !…”
 « Anti-Dürhing », Friedrich ENGELS



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le PS, Aurélie Filippetti (et surtout d’autres…) devrait (re ?)lire Marx
9 février 2010 - 21h32 - Posté par Orphée

Il y a quelque chose de plus violent qu’à l’époque dans le fait d’arborer des signes religieux aujourd’hui ce sont des expressions critiques contre l’impérialisme qui émerge aussi dans nos sociétés — contre la différence et en plus qui soutiennent la politique de guerre américaine. On n’est plus à l’époque où il y avait deux camps pour dialectiser entre l’Est et l’Ouest... aujourd’hui c’est la généralisation du libéralisme et aussi comme culture.

Ainsi, je ne crois pas du tout que les filles qui arborent volontairement des signes islamiques ne le fassent pas aussi par défi, plutôt que par misère, sur la question palestinienne notamment et aussi sur la violence dont elles sont l’objet pas seulement politiquement dans le monde dont elles sont solidaires, mais aussi par certains garçons dans les banlieues qui les maltraitent ; leur façon de marquer leur autonomie par rapport aux garçons qui les convoitent et pour ne pas être traitées de putes à cause de ça : c’est le voile ; ça tientles mecs en respect dans les banlieues en réalité.

Il y a eu trop de dégâts, trop de laisser pour compte dans ces régions il faut maintenant que les filles se débrouilllent seules pour affronter la violence tellement c’est courant. Et ce n’est pas ni putes ni soumises qui va diligenter assez de femmes flic dans les quartiers pour l’empêcher.

Je ne les pense pas du tout dans une configuration communautaire pro-saoudienne par ex. mais au contraire pas dans une situation de se soumettre à des hommes malgré le voile et pour la plupart d’entre elle, ce serait plutôt une entrée mystique.

Mais il faut voir aussi qu’un accès d’ascétisme mystique peut gagner une jeunesse contestataire.
En plus très souvent ce ne sont pas des familles entières qui se présentent avec le voile mais certains individus d’entre elles, donc par choix personnel.

Bref, on ne voit pas pourquoi elles n’iraient pas à la Chambre des députés. On dirait les ténors en train de craindre une invasion barbare !! qu’est-ce qu’ils craignent ? Un vote contre le capital ;-)

Une chose est certaine et logique : si les féministes se solidarisaient collectivement avec les filles qui portent le voile pour leur éviter la répression, et bien il n’aurait plus lieu d’être à moyen terme comme défi, et pour celles qui le porteraient en effet contraintes par des hommes ou la communauté, et bien elles ne tarderaient pas à commencer de se révolutionner mais par elles-mêmes.

Je dis qu’on n’aurait pas du faire du voile un problème. Personnellement ça ne m’en pose pas. Si la fille se présentait dans mon quartier, devant le racisme dont elle a fait l’objet par les femmes et la goujaterie des hommes, alors j’aurais évidemment voté pour elle avec l’espoir en plus qu’elle entre à la Chambre des députés avec son voile !!



Le PS, Aurélie Filippetti (et surtout d’autres…) devrait (re ?)lire Marx
10 février 2010 - 22h50 - Posté par vériane

Aurelie devrait surtout demander l’exclusion de son concubin du PS !



Le PS, Aurélie Filippetti (et surtout d’autres…) devrait (re ?)lire Marx
11 février 2010 - 01h58 - Posté par Weatherboy

Depuis hier j’ai appris que même Fabius (oui, lui) invite à (re ?) lire Trotsky.
Ah toute cette presse qui invite à lire Marx, comme ça fait plaisir :-)

Au passage vu que mon petit article est passé en page centrale, j’en profite pour signaler cet excellent article (plus ardu mais sans doute plus précis que le mien) remis en avant par la revue Contretemps hier, et qui est sans doute la meilleure analyse théorique que j’ai lu à ce sujet :

 Opium du peuple ? Marxisme critique et religion

Contretemps, n° 12, février 2005.

Et même si l’approche théorique n’est pas tout, si cette histoire permet au moins de pousser les gens à mieux connaitre Marx pour ne plus se laisser prendre par ceux qui n’en cite que trois petits mots, et bien ce sera déjà ça de gagner



Le PS, Aurélie Filippetti (et surtout d’autres…) devrait (re ?)lire Marx
11 février 2010 - 17h49 - Posté par Copas

C’est que Lolo a été longtemps cornaqué par Weber qui fut un des fondateurs de la Ligue communiste puis LCR...

Weber a dû peut-être lui parler de Léon ?

Sacré Fafa, plus prompt à participer au baston anti-NPA que de parer à la cuisine pas Frêche du languedoc (ça promet d’être gouteux après les élections le rétro-pédalage !)....

Histrions va !


Le PS, Aurélie Filippetti (et surtout d’autres…) devrait (re ?)lire Marx
11 février 2010 - 17h58 - Posté par Copas

Et ça vote en rangs serrés pour financer les écoles cathos, gave les entreprises privées de subventions, a des femmes avec voile sur les cheveux dans leurs candidates, participe ostensiblement à des diners du CRIF une officine religieuse qui est en plus sioniste .

Fillipetti est une honte et une ignare, mais surtout une hypocrite.

Qu’elle nous dise le fond de sa pensée sur des hommes politiques qui ont beaucoup plus fait démonstration religieuse quant ils faisaient de la politique.

La liste est interminable, et on attend de notre adepte du basting anti-NPA et anti-musulman, qu’elle nous fasse part de son point de vue sur, entre autres :

Martin luther king
Gandhi
L’abbé Pierre
Chavez
Camillo Torres
etc

ce n’est plus de la bravitude pour un fichu fichu mais de l’illettritude.



Le PS, Aurélie Filippetti (et surtout d’autres…) devrait (re ?)lire Marx
8 mars 2010 - 14h25 - Posté par Martin Tournadre

oh je suis dégoûté je voulais le faire cet article ! ;-)
étant qu’il est très bien fait, inutile d’en rajouter un






Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Suffit-il de n'être jamais injuste pour être toujours innocent ? Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite