Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Expulsion par -5° à Bagnolet (videos)
de : via pilhaouer
jeudi 11 février 2010 - 07h17 - Signaler aux modérateurs
15 commentaires

Expulsion à Bagnolet
envoyé par droitaulogement. - L’info video en direct.

Actions et Luttes Expulsion à Bagnolet mercredi 10 février 2010 par : DAL

DAL / Droit Au Logement Expulsion au bulldozer à Bagnolet (93), 92 rue Victor Hugo :

* Environ 80 personnes, et quelques enfants ont été expulsé ce matin, par d’importantes forces de police.

L’immeuble est en cours de destruction avec les biens des occupants. Certains habitaient là depuis 10 ans. Il s’agissait d’un immeuble de logements, appartenant à la mairie de Bagnolet, qui selon certaines sources aurait été revendu récemment à une filiale du groupe Auchan pour construire des logements.

Aussitôt expulsés, les bulldozers se sont mis au travail, détruisant les biens des expulsés restés dans l’immeuble. L’huissier de justice présent sur les lieux a répondu que la mairie avait refusé de louer un garde meuble. Aucun inventaire des biens n’a été dressé, en violation avec le code des procédures civiles d’exécution qui régit le travail des huissiers de justice.

Le commissaire en charge d’exécuter l’expulsion a assisté à la destruction des bien sans broncher.

Devant être reçus par un adjoint au logement, les expulsés ont alors attendu en vain 2 heures sous la neige, devant la mairie de Bagnolet, puis ont été se mettre à l’abri dans un gymnase voisin, vers 15 h00.

Un responsable de la préfecture de Saint Denis dépêché sur place a fait évacuer la gymnase par les gardes mobiles à la demande du maire. Les expulsés à nouveau à la rue se sont rassemblés et remontent vers l’immeuble en cours de destruction.

Il s’agit d’un nouveau dérapage après celui du 25 rue de l’échiquier, Paris 10ème. Cette fois les autorités chargées de faire respecter la loi s’en affranchissent, et remettent en cause gravement les droits des personnes expulsées de leur logement.

Les expulsés sont en majorité des migrants d’Afrique de l’Ouest, des Français, et quelques sans papier. Des habitants de Bagnolet, des représentants de RESF et de la CIP sont sur place et apportent leur soutien.

Droit Au logement dénonce cette expulsion en plein hiver, qui une fois de plus piétine les droits des personnes vulnérables. Le DAL demande aux autorités :

* de prendre des mesures immédiates pour reloger les expulsés, si nécessaire par voie de réquisition,
* de mener une enquête et sanctionner les responsables de cette destruction de biens injustifiée,
* la régularisation des expulsés qui sont sans papier.

Droit Au Logement a été saisi sur ce dossier, lors d’un rassemblement en fin de matinée organisé pour soutenir les habitants d’un taudis sans toit, sans eau courante et sans électricité pour certains locataires, situé 35 rue Marie Anne Colombier.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 09h02 - Posté par patricia brenon

Bonjour Camarade Maire,
Bonne nouvelle au petit dejeuner, la mairie communiste de Bagnolet expulse sans ménagements femmes, hommes et ,enfants le tout par une température de - 5 degrés.
Je m’interroge. Est qu’il y avait un danger pour les occupants ? l’immeuble était il en péril ?
Rassures moi, sans doute a tu prévu de reloger tous ces gens là. Tu ne vas pas toi aussi participer à augmenter le nombre des sans logis.
Interrogé sur France Infos tu dis avoir le droit pour toi, ces occupants sans titre n’étant pas concernés par la trêve hivernale.....
Sais tu que tous les jours, des gens entrent en lutte, contre leurs patrons, contre leurs logeurs, et pas toujours dans le respect du droit. La justice française montre tous les jours qu’elle est bien une justice de classe.
Merci camarade, dans cette période de pertes de repères, de perte de valeurs, de confusion, tu nous aides grandement dans notre militance au quotidien.
Sur ce, au revoir, je vais de ce pas soutenir les grévistes sans papiers de la rue du Regard.
Patricia Brenon, militante communiste de Paris 6ème.



Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 10h17 - Posté par elpueblounido

courage et solidarité avec tous les expulsés.
Tous les jours nous voyons, entendons, ou lisons des faits de plus en plus graves dans cette fRANCE. Plus la nuit est sombre, plus le réveil est proche. Ça ne tiens qu’a nous de rapprocher le grand soir et ce réveil.
salutations révolutionnaires !



Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 11h56

Ah ben oui, merci Camarade maire !!! ça va être très simple d’aller au contact des gens pour parler d’une autre région solidaire à gauche..à gauche, encore, encore, encore, encore...
Dans le programme, il est dit : "nous déclarons la région territoire anti-expulsion".
C’est parce qu’on est sûr de ne pas gagner, qu’on écrit un truc et qu’on peut se permettre de faire son contraire !!!!



Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 12h29 - Posté par

COMMUNIQUE DE PRESSE

Expulsion à Bagnolet : L’État doit prendre ses responsabilités

Depuis plus de 15 ans, la mairie de Bagnolet réclame l’évacuation d’un
immeuble qu’elle a finalement préempté en 2008, un immeuble dangereux où
les risques d’incendie sont grands et où les conditions de vie pour ses
occupants sont particulièrement difficiles.

En pleine trêve hivernale et dans une période de grand froid, la
préfecture a procédé à une expulsion sans qu’une solution de relogement
soit trouvée. C’est inacceptable !

Le PCF proteste contre ces méthodes d’un autre âge et demande que l’État
prenne ses responsabilités pour que des solutions de relogements
pérennes soient trouvées au plus vite.

Le PCF renouvelle son opposition ferme aux expulsions et demande qu’une
politique globale du logement pour répondre aux déficits croissants de
logements sociaux soit adoptée.

Parti communiste français

Paris, le 11 février 2010.


Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 13h31 - Posté par Roberto Ferrario

Cet communique c’est un insult a l’intelligence humaine... Honte a vous...

Roberto Ferrario


Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 17h12 - Posté par P.o

Au titre du droit de réponse, nous publions ceci :

"Communiqué de la municipalité

Mercredi 10 février à 6h00 du matin, les forces de police sont intervenues sur ordre de la préfecture pour mettre fin au squat de la rue Victor Hugo à Bagnolet.

Ce squat était bien connu des forces de police pour les risques qu’il générait en terme d’hygiène et de sécurité sur la ville, de nombreux riverains ont, à plusieurs reprises, interpellé le commissariat, la préfecture et la municipalité.

Il est avéré que ce squat était devenu un lieu de trafic de drogue, de voitures, de prostitution, de tapage nocturne incessant qui durait depuis plusieurs années. Lors de l’expulsion des occupants qui se livraient à ces activités de type mafieux, des armes de poing ont même été saisies, ne laissant aucun doute sur les risques pour la tranquillité publique et la sécurité des riverains du quartier.

Un proposition d’hébergement d’urgence a pu être trouvée jeudi matin par la préfecture pour les quelques personnes restées sur les lieux, qui a été refusée par les intéressés.

La solidarité, ce n’est pas l’exploitation de la misère.
La municipalité a toujours été aux côtés des vrais victimes de la crise.

Lors de l’incendie du foyer des Roms, la ville a mis à la disposition le château de l’étang et travaillé avec la préfecture sur une solution digne et humaine de relogement et d’insertion sociale.

Plus récemment, la ville a pris à bras le corps la situation des locataires de la rue Marie-Anne Colombier logés dans un immeuble déclaré en péril dont le propriétaire tarde à faire les travaux qui lui incombent.

Le mois dernier le Maire et les élus ont organisé conjointement avec RESF le parrainage républicain des étrangers sans papiers menacés d’expulsion avec leur famille.

Le squat de la rue Victor Hugo n’a rien à voir avec le tissu social et la solidarité qui fondent l’histoire de Bagnolet, c’est à l’inverse un lieu de non droit, de violence, d’insécurité permanente, de risque pour les biens et les personne de ce quartier.

La mairie qui travaille sur ce dossier depuis de longs mois, s’est rendue propriétaire des lieux en juin 2009 afin, de construire à cet endroit 50 logements sociaux . Dans une ville où 2700 demandeurs de logement sont en attente, souvent depuis des années, sortiront bientôt ici, des logements HLM neufs et accessibles pour tous. C’est cette solidarité que nous revendiquons, pas celle qui consiste à encourager les trafics, la violence et la prostitution.

Nous déplorons les excès médiatiques auxquels ont donné lieu cette expulsion et l’exploitation politique qui se met en place. Il n’y avait pas d’enfant dans ce squat, pas plus que de bulldozer pour les évacuer. Ce ne sont pas 80 à 90 personnes mais tout au plus une vingtaine qui occupait le squat.

Nous appelons la population à faire la distinction entre une solidarité soutenue en direction des familles touchées par l’extrême précarité et des groupes d’individus qui se livrent à tous les trafics .

Nous mettons en garde contre les manipulations médiatiques et les utilisations à des fins politiciennes qui n’auraient rien à voir avec la véritable solidarité.

Communiqué envoyé par Jacques JACUBOWITZ, Cabinet du Maire de Bagnolet"



Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 17h38 - Posté par

Expulsion dans un immeuble de Bagnolet, rasé au bulldozer

L’association « Droit au Logement » parle « d’environ 80 habitants et quelques enfants expulsés au bulldozer ».

Un immeuble appartenant à la mairie de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), dans lequel vivaient de 22 à 80 personnes selon les sources, a été évacué par la police mercredi matin et détruit au bulldozer.

L’immeuble, dans lequel squattaient 20 hommes et deux femmes, a été détruit au bulldozer pour éviter leur réinstallation, a indiqué une source policière à l’AFP. L’association Droit au logement (DAL) parle quant à elle « d’environ 80 habitants et quelques enfants expulsés au bulldozer ».

« La police nationale est intervenue en application d’une demande de concours de la force publique sollicitée par le propriétaire, la mairie (à direction communiste, ndlr), auprès de la préfecture de Seine-Saint-Denis, en exécution d’une décision de justice », a précisé la source policière.

La police était intervenue « il y a moins de trois semaines » pour une affaire de trafic de stupéfiants, a-t-elle poursuivi.

La première procédure d’expulsion remontait à 2003. La mairie avait racheté l’immeuble en juin 2008, squatté depuis une quinzaine d’années selon la mairie, qui affirme avoir un projet de construction de logements sociaux à la place de cet immeuble.

Le DAL dénonce les expulsions et « la destruction des biens des expulsés restés dans l’immeuble ». Il demande « le relogement des expulsés, une enquête et des sanctions pour les responsables de cette destruction de biens injustifiés ainsi que la régularisation des expulsés qui sont sans papier ».

http://www.liberation.fr/societe/01...


Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 18h19 - Posté par

Nous mettons en garde contre les manipulations médiatiques et les utilisations à des fins politiciennes

Tiens, tiens, ça me rappelle quelque chose...

Au fait, elle a dit quoi, MG Buffet, à propos de la candidate à foulard (celle du NPA, je veux dire, pas celle du PCF à Echirolles) ?

Chico


Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 18h21 - Posté par

Et comment on les reconnait les mauvais pauvres monsieur JACUBOWITZ ? Vous avez surement des idées...

A défaut de chercher une solution vous en êtes réduit a monter les uns contres les autres... Bel exemple de SOLIDARITE !

Carland


Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 22h59 - Posté par

ouai enfin bon là sans faire dans la défense basiste pro pcf faut peut être pas charrier non plus et écouter ce que tous ont à dire, tous qui connaissent le dossier et étaient présents. Parce que si c’est comme ce qui se passait à la bourse du travail, j’ai pas trop d’état d’âme.


Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 19h59 - Posté par u

Même si c’est "vrai" ce que raconte le porte-parole de la municipalité, (Et c’est certainement vrai puisque le camarade le dit - (((- :), d’un point de vue "humain" c’est totalement inacceptable.

Si ces gens-là sont des délinquants leur place est en préventive ou en prison, pas dans la nature. S’ils ne le sont pas ou si ce sont de mineurs ou des sans papiers il est impensable de mener une telle action sans avoir prévu des points de chute et des solutions provisoires en aval.

Quant à l’image médiatique et le support politique apporté aux militants communistes du lieu ça équivaut à se tirer une roquette de bazooka dans les deux pieds et à rendre les Communistes inaudibles par la population.

Je sais pas s’ils ont des couilles, mais si ça m’avait concerné ainsi que d’autres camarades, le maire il aurait eu du souci à se faire. Et de toute façon ils ont toutes mes condoléances attristées.

Y a personne qui se pose de questions sur l’action de certains "élus" communistes" ou apparentés ?

Ou faut attendre qu’ils passent en bloc chez Sarkozy ou le Pen ? Comme Gayssot l’a fait avec Frèche ?

Ah, c’est vrai. Vous êtes pas "conspirationnistes".

Vous avez raison les gars. Vaut mieux mourir sans savoir. On souffre moins.

(((- :

G.L.


Expulsion par -5° à Bagnolet
11 février 2010 - 23h38 - Posté par Roberto Ferrario

Bagnolet : pas de trêve hivernale pour les plus démunis

Au moment le chef du gouvernement annonce l’affichage de la déclaration
des droits de l’homme et du citoyen dans les écoles de la République, le
MRAP dénonce l’expulsion des habitants du squat de la rue Victor Hugo à
Bagnolet, en plein hiver, dans le froid et sous la neige. Parmi eux, des
français, des étrangers avec ou sans papiers.

Le MRAP rappelle que le droit au logement est un droit fondamental
consacré dans la constitution française.

Le MRAP ne peut admettre une expulsion au cœur de l’hiver. Il
s’interroge sur l’acharnement de la police : pourquoi avoir détruit leur
maigre bien ? Pourquoi aucun accueil n’est prévu ?

Le MRAP demande aux pouvoirs publics de prendre toutes les mesures
nécessaires pour accueillir et reloger ces citoyens sans délai.

La Fédération du MRAP de Seine Saint Denis sera présente au
rassemblement de solidarité organisé ce jour à 18h au 92, rue Victor
Hugo à Bagnolet.

Paris, le 11 février 2010



Expulsion par -5° à Bagnolet
12 février 2010 - 00h30 - Posté par lucjry

honte à la france, je suis fier de n’avoir pas de carte d’identité, ni d’électeur


Expulsion par -5° à Bagnolet (videos)
12 février 2010 - 12h38 - Posté par Lilas

Pourquoi le DAL dit-il que l’immeuble a été revendu à Auchan ? Il y a déjà un Auchan à Bagnolet.

Pourquoi tout mettre sur le dos de la mairie (je précise que je ne vote pas PC) communiste alors qu’elle avait racheté cet immeuble pour en faire un logement social ?

Pourquoi est-ce qu’on n’évoque pas le plan de rénovation urbaine entamé par Bagnolet ?

Pourquoi dans tous les médias on dit que c’est la mairie qui a ordonné l’expulsion alors que seules les préfecture sont habilitées à le faire et que c’est donc faux ?

Pourquoi personne ne donne le même chiffre d’expulsés ?



Expulsion par -5° à Bagnolet (videos)
12 février 2010 - 14h21 - Posté par

Pourquoi le DAL dit-il que l’immeuble a été revendu à Auchan ?

Le Dal il dit ça, si tu sais lire :

aurait été revendu récemment à une filiale du groupe Auchan pour construire des logements.

Donc c’est bien dans le cadre de la politique de construction de logements de la Mairie que ça s’est fait.

Mais ça justifie pas de virer les occupants par -5 sans avoir rien prévu pour eux et en détruisant leurs maigres biens.

Et pour exemple : Dans mon village il y avait des logements insalubres. Avec le DAL et le PCF, le Secours populaire etc..., et avec l’aide du Conseil général et après beaucoup de pression sur la Mairie divers droite, (Cinq ans de lutte), on a rasé et reconstruit un habitat mixte. Petits immeubles et pavillons

Mais personne n’a été jeté dehors, les gens ont été relogés provisoirement, puis ceux qui le désiraient ont réintégré les nouvelles habitations avec des loyers conventionnées avec la CAF.

Et c’était une mairie DE DROITE.

Alors, les salades...

Au fait, avant que ça se passe, les militants PCF du bled, ou les assocs telles que le SPF, le DAL, ils ont été consultés ???

Vu que la Mairie était obligatoirement au courant au moins depuis plusieurs jours.

Ce serait intéressant de savoir s’ils étaient au courant et comment ils comptent gérer la situation dans la campagne électorale qui s’annonce.

G.L.





Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
3 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho... Jean Jaurès
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite